AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Pauvre Dieter!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Louna
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 403
Messages : 68
MessageSujet: Pauvre Dieter!   Jeu 6 Déc - 6:30

[Ce topic fait suite à celui-ci: http://cat-rpg.forumactif.org/t227-parce-que-la-team-a-ne-veut-que-le-bien-de-dieter]

Louna s’en voulait. Comment avait-elle pu ne pas être au courant ? Ce n’est pas qu’elle pensait qu’elle aurait pu faire grand-chose, mais elle aurait aimé au moins donner son soutien, être présente. Elle avait l’intention, maintenant, de rattraper ce qui pouvait l’être.

***

C’était Bruce, le vampire qui travaillait à la bibliothèque, qui avait lâché la nouvelle à midi, la veille, pendant que l’on se restaurait (enfin, pas Louna, mais elle accompagnait les autres) :
« J’ai entendu une rumeur à mon étage, dit-il, mais je ne sais pas si c’est vrai. Peut-être vous en avez entendu parler aussi ? » Ses yeux se posèrent rapidement sur Louna avant de se reposer sur la poche de sang qui était devant lui. Comme personne ne semblait savoir de quoi il parlait, il poursuivit : « Il paraît qu’un vampire a attaqué un ange. »
« Oh non, souffla une sorcière, choquée. Il va bien, l’ange ? »
« D’après ce que j’ai entendu, oui. Mais je n’en sais pas beaucoup. Il paraît qu’en plus, le vampire est à la CAT depuis longtemps… » Il soupira. «Ma race est souvent présentée par d’autres comme un problème au sein de la CAT. J’ai peur que ce genre d’incident ne renforce cette perception… »

La conversion s’était ensuite tournée sur le pouvoir de la CAT à aider les personnes violentes à se gérer en communauté et sur les préjugés à l’encontre des vampires. Conversation très intéressante, mais Louna avait un mauvais pressentiment depuis qu’elle avait entendu que c’était un ange qui avait été attaqué. Elle faussa compagnie aux autres et elle alla rejoindre Emma, son amie fée qui travaillait au réfectoire. Elle entendait les discussions de tout le monde, était appréciée et respectée. On disait même qu’elle discutait souvent avec les chefs. Louna ignorait si c’était une rumeur, mais le contraire ne l’aurait pas surprise. Si quelqu’un était au courant de ce qui c’était passé, c’était Emma.

Louna vint donc la trouver pour lui demander des précisions, et la fée lui confirma l’incident. D’après elle, un vampire qualifié par beaucoup d’ « à problèmes » qui résidait à la CAT depuis un certain temps avait attaqué pour une raison inconnue un ange. L’ange s’en tirait sans dommage permanent et le vampire avait été mis face à ses responsabilités par M. Anderson. À la question anxieuse de Louna concernant l’identité de l’ange victime, Emma avait répondu qu’il s’agissait d’un ange allemand prénommé Dieter Braun.

***

Et donc Louna s’en voulait. Dieter était l’un des rares anges (enfin, l’une des rares personnes, toutes races confondues) avec qui elle avait interagit. Il était sympathique et elle avait apprécié les quelques leçons de vol qu’elle avait pu lui donner. Elle savait, rationnellement, qu’elle n’aurait rien changé à ce qu’il avait vécu, mais elle aurait aimé apprendre ce qui s’était passé directement de sa bouche, voir lui donner peut-être un peu de réconfort ? Bon, elle ne savait pas si elle était vraiment la personne la mieux qualifiée pour ça mais quand même… Dieter aurait pu être son ami, si elle avait pris le temps de le revoir après leurs leçons. Mais elle n’avait pas pris ni le temps ni l’énergie de le connaître mieux. Maintenant, elle s’en voulait.

Elle ne savait pas vraiment ce qu’elle pouvait faire pour lui, mais elle pensait qu’il était de son devoir de lui parler. Elle s’était donc décidée pour le chercher dès le matin. Aujourd’hui était son jour de congé, elle ne travaillait pas, donc elle avait le temps.

Elle était sortie de sa chambre assez tôt le matin et avait pris le chemin du salon des anges. Ce dernier était presque vide et elle le parcourut rapidement du regard. Ses yeux s’éclairèrent presque aussitôt : Dieter était assis là. Elle s’avança vers lui et stoppa à quelques pas, soudain un peu gênée. Elle ne voulait pas le déranger…

« Euh… commença-t-elle. Dieter ? Euh, je voulais juste te dire salut. » Elle fit un geste vague de la main, pas très à l’aise et repris : « J’ai entendu pour euh… (Elle ne savait pas trop comment dire. « J’ai entendu que tu t’es fait défoncer la tronche par un vampire » ? Bof.) Enfin, ce qui t’es arrivé. J’espère que ça va. » Elle se dit qu’il voulait peut-être être tranquille et finit : « Enfin, je veux pas te déranger. Je voulais juste te dire que si je peux faire un truc pour toi… » Elle ne savait pas comment finir sa phrase alors elle la laissa comme ça et termina sa pensée par un petit sourire.

_________________
Dieter
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 550
Messages : 110
MessageSujet: Re: Pauvre Dieter!   Ven 14 Déc - 16:40

Depuis l’altercation avec Will, il y avait bientôt une semaine, Dieter avait encore une fois le sommeil détraqué. Certains soirs, notamment le premier, il n’avait pas réussi à s’endormir avant une heure indue, ressassant dans sa tête la confrontation, sa frayeur et élaborant des scénarios hypothétiques qui auraient permis d’éviter l’affrontement ou de le résoudre plus à son avantage. D’autres soirs, épuisé par les veillées tardives et malgré son inactivité contrainte de la journée, il s’était endormi à l’heure où les vivants devaient aller prendre leur dîner. Possible que ce soit aussi par ennui. Il avait du mal à supporter d’être en arrêt de travail et de ne rien faire de la journée…

Ce matin, il s’était réveillé très tôt, selon ses critères, et avait décidé de ne pas rester reclus dans sa chambre à se morfondre, pour une fois. Parce que bon, c’est un peu ce qu’il avait fait, ces derniers jours… À part la fois où il avait retrouvé Shan et Didier (un collègue ange de la cantine) et avait discuté un peu avec eux dans le salon des anges. Shan était dans tous ses états - enfin, encore plus que d’habitude. Didier était plus calme, lui, comme à son habitude, et avait pris des nouvelles du petit allemand pendant que Shan jaquetait avec effroi et excitation, tentant à sa manière de remonter le moral de Dieter en monopolisant la parole et en ponctuant ses phrases de
“vas-y, c’est grave chauuud” et de “c’est carrément diiingue” et de quelques “OMG”. Ça avait été réconfortant, un peu, mais plus fatiguant qu’autre chose, parce que Shan n’était pas quelqu’un de reposant par nature et que Dieter n’était pas très proche de Didier et ne savait pas du tout comment se comporter avec lui hors de leurs interactions au travail, d’autant qu’il faisait bien plus vieux que Shan et Dieter (ce qui devrait ne rien vouloir dire quand on est immortel, mais le petit ange n’avait pas encore assez vécu pour se débarrasser de cet attachement aux apparences).

Il avait aussi vu Itzhak, et là non plus ça n’avait pas été de tout repos, parce que le vampire avait été scandalisé et Dieter avait dû le calmer un peu. Enfin, la discussion avec lui avait été beaucoup plus profitable à l’ange qui s’était vraiment senti réconforté par son collègue et ami de l’étage d’en dessous..

Bref, Dieter n’avait pas ressenti jusque-là l’envie de partir se balader et voir des gens. Mais la séclusion commençait à lui peser après deux jours passés à lire, écouter de la musique, écrire, gribouiller vaguement et rester allongé à rien faire en laissant ses idées noires l’assaillir. Il décida donc, puisqu’il s’était réveillé avant sept heures trente, d’aller se poser dans le salon. D’ordinaire, à cette heure-+là, hormis quelques personnes qui le traversaient pour aller rejoindre un autre étage, peu de gens venaient s’y installer. Il n’y serait pas tout seul, ce qui était le but recherché, mais serait au calme sans trop de risque d’être dérangé - enfin, peut-être pas complètement, parce que plusieurs personnes, les fois où il avait dû sortir, l’avaient abordé pour prendre de ses nouvelles. Même des gens qu’il connaissait à peine étaient venu le voir… Apparemment, la nouvelle avait dû se répandre un petit peu dans la base, même s’il n’était heureusement pas devenu une célébrité. Ugh. Manquerait plus que ça, que la base entière le prenne en pitié.

Il sortit et vint se poser sur un gros pouf d’un jaune angélique, qu’il avait calé contre un mur près de la bibliothèque du salon. Il observa distraitement ses ailes, dont les plumes arrachées avait presque entièrement repoussé (elles étaient encore un petit peu plus courtes à l'endroit où Will avait posé la main et en avait arraché d'un coup une petite dizaine), et fit jouer ses épaules et son poignet. Plus aucune douleur. Le lendemain, il allait pouvoir reprendre le travail comme prévu. Ouf.

La tête posée sur les bras, il était plongé dans ses pensées qui étaient retournées à Will et comment il allait pouvoir lui faire face lorsque le vampire devrait lui demander pardon (puisqu’il semblait que ce soit une étape obligatoire), quand Louna arriva, et il ne la vit donc pas avant qu’elle ne lui adresse la parole.

« Euh… Dieter ? Euh, je voulais juste te dire salut. » Il releva la tête, surpris, et fit le sourire poli qu’il lui adressait d’habitude quand ils se croisaient dans les couloirs. Il avait beaucoup apprécié les leçons de vol qu’elle lui avait prodigué, qui lui avait permis de vraiment commencer à maîtriser ses deux ailes qui n’avaient été, jusque-là, presque uniquement décoratives. Mais ils n’avaient pas pris le temps de se revoir après, même si Dieter avait eu le temps d’apprécier l’ange aux ailes noires.

« J’ai entendu pour euh… Enfin, ce qui t’es arrivé. J’espère que ça va. » Le sourire de Dieter se fit triste. Ha. Toute la base était au courant… Uh. « Enfin, je veux pas te déranger. Je voulais juste te dire que si je peux faire un truc pour toi… »

« Non non, tu ne me déranges pas. Je faisais rien de particulier… » C'était plutôt vrai. Il n’avait pas tellement envie de discuter avec des gens, mais Louna n’était clairement pas quelqu’un d’aussi fatiguant que Shan, donc ça allait. Et puis d’ailleurs, ça faisait pas mal de fois qu’il la croisait et se disait que c’était dommage de ne pas avoir repris de ses nouvelles plus tôt. Ça le faisait même culpabiliser un peu, d’ailleurs.

« Ça va beaucoup mieux, merci. Je n'ai plus mal du tout. » fit-il, se voulant rassurant, frottant légèrement son poignet. Bon, il n'avait pas l'air de péter la forme non plus, avec ses traits encore un peu tirés par son mauvais sommeil et ses soucis, mais ce n'était pas si flagrant, hein. « Ils m'ont arrêtés une semaine… J'ai pu me reposer. Hem, et toi, comment vas-tu ? »



_________________
Pauvre Dieter.
 

Pauvre Dieter!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Chavez traite Obama de « pauvre ignorant »
» Pourquoi les Haitiens forment-ils la classe la plus pauvre au Québec???
» Une pauvre petite SDF en Lorraine
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire des Anges (4e Sous-Sol) :: Salon-