AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez
 

 Je veux et j'exige d'exquises excuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyLun 3 Déc 2018 - 22:47

Suite à la remarque peu précise de Will, la question de Dieter était tout à fait légitime. Cela n’empêcha néanmoins pas le vampire d’avoir besoin de réfléchir à la réponse qu’il devait donner. Son attention portée sur les plumes de l’ange, il se mordit la langue en essayant de mettre de l’ordre dans ses pensées. Dieter était susceptible d’avoir mal compris tout un tas de chose. Devait-il en faire la liste ?

Will ne prétendait pas connaître l’étendue du fourvoiement de son interlocuteur et encore moins détenir la vérité sur tout ce que l’ange ne saisissait pas. Il n’était pas d’accord avec les dernières affirmations de Dieter, selon lesquelles des gens biens pouvaient ne serait-ce qu’exister, mais il paraissait futile d’opposer une opinion à une autre. Par ailleurs, le vampire, même si ça avait été son genre de partager ainsi ses pensées, était persuadé que ses avis n’intéressaient pas l’ange, qui les déclarerait caducs sans hésiter. Comment lui dire qu’il pouvait tout simplement avoir tort dans l’absolu ?

L’ex-nazi n’accordait pas tellement de valeur à ses propres opinions personnelles, jugements élaborés qui allaient bien au-delà de ses instincts brutes auxquels, au contraire, il faisait aveuglément confiance. Elles étaient d’ailleurs très peu nombreuses puisqu’il avait vécu surtout en calquant celles des autres. N’était-ce pas la chose normale à faire ? Surtout pour un garçon comme lui, qui avait eu tant de mal à se fondre dans la masse ? Il avait retenu de la vie en société que la majorité prime sur l’individu. L’opinion du groupe était l’opinion de tous et il n’y avait pas à être d’accord ou pas. Pourquoi Dieter accordait-il tant d’importance à des opinions dérisoires ? S’imaginait-il être plus intelligent que tout un pays ?

Le vampire laissa ses doigts descendre jusqu’au bout des rémiges de l’ange et ouvrit la main, paume vers le haut, de tel sorte que l’extrémité de l’une des plumes put lui chatouiller agréablement l’intérieur de la main. Les mots lui venaient plus facilement qu’à son arrivée à la CAT, mais il demeurait difficile de structurer des phrases qui reflétaient ses pensées. Le langage était quelque chose de limitant.


« Tu affirmes beaucoup de choses. Pourquoi tu aurais raison ? », interrogea finalement Will, son regard déviant momentanément des plumes au visage de leur propriétaire.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyMer 5 Déc 2018 - 16:19

L'ange, la tête toujours tournée vers Will, regarda le vampire réfléchir tout en faisant glisser ses doigts sur ses plumes, dans un mouvement de va-et-vient hypnotisant. Il sentait la base de leur calamus pencher légèrement, puis se détendre, se tendre à nouveau… Le vampire faisait ses petites expériences, tournant la main avec un angle différent. Tout à son observation du buveur de sang, qui n'avait pour le moment pas la moindre trace de violence dans ses gestes, l'esprit de Dieter n'était plus aussi encombré de questions et de pensées erratiques que tout à l'heure.

Le vampire détourna finalement les yeux des ailes de Dieter pour regarder son visage.

« Tu affirmes beaucoup de choses. Pourquoi tu aurais raison ? » demanda-t-il, toujours de son ton indéchiffrable.

Dieter soutint un instant le regard du vampire, puis sans bouger la tête, il baissa les yeux pour réfléchir. Il se mordilla la lèvre un instant, regardant le sol, distrait par ses pennes qui continuaient d’être caressées délicatement par Will, alors que tout doucement, il se mettait à bouger les ailes, accompagnant distraitement le mouvement des doigts du vampire.

Les mots auraient pu être agressifs, dits sur un autre ton et s’il n’avait pas été en train de faire mumuse avec le plumage de Dieter depuis un moment déjà. Le petit ange était suffisamment paisible, heureusement, pour ne pas se livrer à ses habituelles conclusions hâtives que ça y est, il avait réussi à énerver Will.

« Mmh, c'est possible que je me trompe, hein. » dit-il en le regardant à nouveau, toujours avec un sourire encourageant. « Mais à propos de quoi ? » Sur ce qu'il venait de dire juste avant ? Sur ce qu'il avait dit il y avait deux semaines ?

Dieter avait beau être un ange, il restait tout de même humain, et n'aimait pas tellement envisager qu'il ait tort. Il était quand même tout à fait d'accord pour discuter et échanger des arguments, quand la personne en face de lui semblait bien capable d'en fournir. Surtout que pour Will, c'était probablement bien d’apprendre à discuter, plutôt que de se jeter pour bousiller une épaule à quelqu’un.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyLun 10 Déc 2018 - 21:12

En toute honnêteté, si Will avait dû se répondre à lui-même, ses répliques auraient probablement été plus ou moins similaires à celles que Dieter formulaient à l’instant. L’ange cherchait à comprendre précisément ce à quoi le vampire faisait référence. Will aimait la précision, parce que la subjectivité d’une interprétation entraînait un risque d’erreur, compliquant encore davantage ces échanges verbaux avec lesquels il avait tant de mal. Il aurait donc été logique de respecter l’attitude curieuse de Dieter. Néanmoins, considérer le point de vue d’autrui n’était pas quelque chose que le vampire savait faire. Ce raisonnement ne lui vint pas en tête. L’ancien nazi fut simplement frustré devant l’apparente inaptitude de Dieter à saisir ce qu’il tentait de lui faire comprendre.

Serrant la mâchoire, Will délaissa les plumes de l’ange, laissant sa main retomber au sol. Il détourna également le regard, revenant à une observation distraite de tout ce qui se passait autour d’eux.

Pourquoi Dieter ne comprenait-il pas ? Il y avait assurément une façon d’expliquer clairement les choses, mais Will ne voyait pas comment le faire avec peu de mots et il ne se sentait définitivement pas suffisamment sûr de ses capacités d’orateur pour tenter un discours sur la question. Peut-être que si on lui avait donné plusieurs heures pour structurer ses idées... Toutefois, l’un des défauts principaux des conversations, c’était leur rapidité, leur besoin de fluidité. Will était trop méthodique pour suivre la cadence. Pour rendre justice à ses pensées, il lui aurait fallu un talent de télépathie, et non simplement des mots.

Dieter voulait savoir sur quoi il se trompait. Après ses deux dernières tentatives infructueuses de lui faire réaliser que ce pouvait être sur n’importe quoi, Will ne voyait pas de nouvelle façon d’exprimer la même idée. Il n’avait pas voulu formuler d’exemples concrets, parce qu’ils auraient obligatoirement circonscrits ses propos à ces seuls cas et parce qu’il ne pouvait prétendre lui-même détenir la vérité. Cependant, il lui fallu éventuellement s’y résigner. Dieter était susceptible d’avoir tort sur un grand nombre de choses, dont des opinions (ce qui était particulièrement ardu à déconstruire), mais il y avait bien quelques faits (facilement démontrables) que Will pouvait lister. Il devrait apparemment se contenter de faire comprendre uniquement ça à l’ange...


« Par exemple », commença le vampire, tenant à cette précision. « Je ne suis pas un nazi. »

Dieter n’avait jamais exactement dit ‘‘tu es un nazi’’, ou une phrase de même nature, et l’interprétation (évidemment subjective) de Will par rapport à ce que l’ange (avec toutes ses allusions à l’antisémitisme et à l’Allemagne de jadis) pensait de lui était peut-être erronée. Mais, après tout, il avait dit à Dieter qu’il avait ‘‘peut-être’’ mal compris. Peut-être pas, aussi...

Comme tous les garçons allemands de sa génération, Will avait rejoint l’armée. Il s’était battu pour l’Allemagne, fait ce qu’il devait faire. Il avait été nazi et n’en concevait aucune honte. Et puis il était mort. Il était devenu un monstre. Depuis longtemps, Will ne se considérait plus comme un Allemand et donc encore moins comme un nazi. Une chose qui n’était même pas humaine ne pouvait définitivement pas être nazie, si ? Il était indifférent à l’idée que les gens pensent le contraire, mais puisque Dieter voulait des exemples de ses erreurs de jugement...

Il aurait pu aller plus loin sur le sujet (et se rapprocher avec plus d’exactitude des propos de l’ange) en affirmant que la guerre avait eu raison d’être. Il s’agissait toutefois du condensé d’un ensemble de faits (à commencer par la nature, selon toute vraisemblance, intrinsèquement mauvaise de l’âme humaine) et non d’un fait en lui-même. Will préférait opter pour des exemples moins complexes.


« Et Itzhak. Il est... factice. »

Puisque l’ange s’était emporté face au mot ‘‘fourbe’’, Will se rabattit sur ce qu’il jugea être un synonyme acceptable. Après tout, répéter la même phrase au mot près n’aurait logiquement pas conduit à un dénouement différent de ce qui en avait été la fois précédente.

Will donna ses exemples sans regarder Dieter. L’ange s’indignerait peut-être, comme la dernière fois que le sujet du vampire juif avait été abordé, et alors ? L’ex-nazi était convaincu de la justesse de ses instincts et de ses observations. Itzhak, acteur peu convaincant, n’était raisonnablement pas quelqu’un de confiance. Dieter pouvait faire ce qu’il voulait de cette information, mais tout de même pas naïvement affirmer le contraire.

Le vampire croisa les bras et son regard ennuyé s’arrêta sur une femme, à plusieurs mètres de là, qui papillonnait des paupières en souriant à... Juan Allalone. Le vampire musclé n’avait pas l’air d’avoir remarqué Will et Dieter.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyVen 14 Déc 2018 - 16:08

Le contact des mains de Will sur les ailes de l'ange cessa et le vampire détourna le regard en le laissant errer aux alentours, en pleine réflexion.

« Par exemple, je ne suis pas un nazi. » affirma-t-il enfin. Dieter fronça les sourcils en plissant légèrement les yeux. Euh… si. L'ange avait entendu son histoire racontée par M. Anderson. Est-ce que Will mentait ? Ça serait la première fois que Dieter pouvait le constater… Quoiqu’en fait, en y réfléchissant, ce n'était pas un mensonge, pensa-t-il en retrouvant sa sérénité. Plus de de 70 ans s'étaient écoulés depuis la chute du régime nazi, et Will pouvait considérer qu'il n'était plus des leurs depuis bien longtemps.

« Et Itzhak. Il est... factice. »

Nouveau froncement de sourcil, avant de pousser un gros soupir, reposant les pieds à terre et se penchant vers l'avant, frottant ses paumes l'une contre l'autre. Factice ? Qu'est ce qui lui faisait dire ça ? Hormis ses préjugés d'ex-nazi ? Avec Dieter, Itzhak était quelqu'un d'honnête et de plutôt… gentil. Il avait pu constater en revanche qu'avec certains autres vampires, il semblait avant tout prudent, dans ses gestes et ses paroles. Cela pouvait être prit comme de la fausseté, peut-être... C'était ainsi que devait le voir Will.

La dernière fois, la remise en cause de son ami avait énervé Dieter jusqu'à l'aveugler sur les réactions possibles, voire probables, du buveur de sang, ce qui avait conduit aux conséquences que l'on sait. Il ne voulait pas, et n'allait pas, réitérer la même erreur de jugement.

« Tu n'es plus nazi », rectifia Dieter après un moment, jetant un coup d'oeil à Will qui avait croisé les bras.. À moins qu'il considère ne jamais l'avoir vraiment été ? Parce qu'il n'avait pas eu le choix ?

Il laissa passer encore une bonne vingtaine de secondes, triturant ses mains, avant de reprendre, gêné et surtout en ayant l'impression de marcher sur des oeufs :

« Personnellement, je l’aime bien, Itzhak. » dit-il d'un ton hésitant, se passant une main derrière la nuque. « Ça fait longtemps que je le connais et qu'on travaille ensemble, et jusque-là j'ai jamais eu à me plaindre de lui. »

Hum… Il n'osa pas regarder Will, parce qu'il avait un peu peur de ce qu'il allait découvrir comme expression. La dernière fois que le sujet avait été abordé… Ouais, valait mieux ne plus y penser.

« Je… je crois savoir qu'il ne se comporte pas pareil avec certains. C'est peut-être pour ça que tu l'aimes pas …Enfin tout le monde peut ne pas supporter quelqu'un en particulier, hein. C'est - hah. » Il s'interrompit soudain en pinçant les lèvres avec un petit mouvement d'ailes.. Quand on parle du loup… Il venait d'aviser Juan, au milieu du salon.

Ce type l'insupportait. Outre la fois où il était venu l'embêter alors qu'il discutait avec Will, il l'avait abordé alors qu'il travaillait à la cantine - après quelques instants, Dieter avait décrété le plus poliment possible qu'il était occupé et il était parti se réfugier en cuisine. Et deux fois, à la discothèque. Urgh. Toujours à révéler ses muscles comme si ça pouvait compenser le vide sidéral entre ses deux oreilles.

« Il t'as reparlé à toi, Juan Allalone ? Le vampire, là-bas », fit Dieter d’un ton plus bas, avec un léger mouvement de tête dans la direction du crétin en question. Oui, il connaissait son nom, malheureusement. « Uh… Moi c'est lui qui m'énerve. » ajouta le petit ange,  posant une main sur son front en tournant la tête vers Will comme pour se cacher du vampire fanfaron.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyDim 16 Déc 2018 - 22:10

« Tu n'es plus nazi »

Will laissa Dieter le corriger sans répondre ou signifier qu’il avait entendu. Pas, plus... Quelle différence cela faisait-il ? S’il ne l’était plus, c’était qu’il ne l’était pas. À quel point sa vie aurait-elle été différente si tout avait été semblable, à l’exception de son appartenance à l’armée allemande ? N’aurait-il pas eu la même personnalité ? Il était un vampire, animé par des désirs primitifs, gouverné par des instincts basiques. Il n’était pas grand chose de plus que ça...

Juan rendit son sourire à son admiratrice. Il lui adressa quelques mots, mais Will était trop loin pour entendre. Juan pouvait facilement passer pour un humain, un phénomène troublant du point de vue de l’ex-nazi. Bien sûr, Will avait toujours été à part de ses semblables, mais la transformation qu’il avait vécue en 1944 avait été plus que simplement physiologique. Il ne s’était plus senti humain et faire semblant du contraire était impensable, encore aujourd’hui.


« Personnellement, je l’aime bien, Itzhak. » Ça ne faisait pas de lui une personne honnête pour autant.

Dieter ne semblait pas sur le point de s’emporter pour défendre son ami juif, cette fois. Étonnamment rationnel, il en vint à une explication plausible soutenant la méfiance de Will à l’égard d’Itzhak. L’ami de Dieter avait plusieurs visages, cachant qui il était vraiment derrière qui il croyait devoir être en fonction de la situation. C’était malhonnête. Et Will resta sur sa première conclusion, comme quoi il avait donc raison d’être sur ses gardes.

L’ange s’interrompit soudainement et Will lui jeta un coup d’oeil pour en comprendre la raison. L’attention de Dieter était toutefois fixée sur quelque chose plus loin devant et son attitude changea lorsqu’il se remit à parler.


« Il t'as reparlé à toi, Juan Allalone ? Le vampire, là-bas »

Will ramena son regard là où il avait été quelques instants plus tôt, suivant celui de Dieter, même s’il n’en aurait pas eu besoin. Il savait qui était Juan Allalone.

« Uh… Moi c'est lui qui m'énerve. »

Will ne comprit pas pourquoi Dieter envisageait que Juan lui ait reparlé. La seule phrase qu’il lui avait jamais dite avait été un ordre qu’il n’avait pas entièrement saisit, d’une façon qui n’avait définitivement pas l’air amicale, plus d’un an plus tôt. Lors de ce seul échange, ça avait été par Dieter que Juan avait été intéressé, non ? C’était du moins ce que l’ange avait résumé de la situation. Will avait juste été, par hasard, dans les parages.

« Pourquoi ? », demanda le vampire, sans comprendre et sans baisser la voix, en reposant son regard sur Dieter (qui donnait l’air de vouloir se protéger les yeux de la vision de Juan). « Tu disais qu’il est attiré par toi. »

Évidemment, Will n’avait aucune expérience face aux choses de l’amour. Draguer Dieter d’un côté et l’énerver de l’autre semblait contre-productif, mais qu’en savait-il ? Il faut dire aussi que Will ne saisissait pas le dédain de l’ange pour le vampire aux muscles saillants. Juan lui semblait être un type normal, ni plus aimable ni plus détestable qu’un autre.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyLun 17 Déc 2018 - 12:32

« Pourquoi ? Tu disais qu’il est attiré par toi. »

Dieter posa un regard inexpressif sur le visage de Will, cherchant à savoir s'il faisait exprès ou s'il ne comprenait vraiment pas. Uh. A priori c'était bien la deuxième option. Il devrait le savoir, à force...

« Uh… » Il baissa les yeux, gardant la tête tournée vers Will en se dissimulant toujours le visage de Juan. « Ouais, enfin il me semble bien. » Wow, ça lui semblait prétentieux de sa part de le dire. « Mais j'ai pas...j'ai pas envie, moi. » Il déglutit. « Moi je suis pas attiré par lui. » Il se passa les deux mains dans les cheveux. Raaah. C'était pas agréable d'avoir à expliquer des choses de telle nature. D’une part, il avait l’impression d’expliquer des trucs qu’un gamin devrait déjà comprendre, et d’autre part, il n’aimait pas du tout parler de sa vie sentimentale.

Il n'avait pas l'obligation de réciproquer la passion de qui que ce soit. Enfin, Dieter savait que ça pouvait être douloureux, un amour à sens unique… Une pointe de pitié et de compassion lui vint pour Juan, toutefois largement compensée par la répugnance que lui inspirait ce personnage fanfaron, mégalomane et totalement dépourvu de tact. Il n’était vraiment, vraiment pas son genre. Il se demandait aussi pourquoi Juan avait jeté son dévolu sur lui. Qu'est ce que Dieter avait bien pu faire pour attirer l'attention du vampire espagnol ? Ils n'avaient rien en commun, a priori. Uh.

« Parfois tu peux bien aimer quelqu'un, mais la personne en question n'est pas du tout intéressée, tu vois ? » expliqua-t-il après quelques instants passés à s'intéresser et à tripoter une mèche de cheveux qui se trouvait fort opportunément entre son visage et Juan. Inconsciemment, il était en train de se tourner de plus en plus face à Will, son épaule plaquant et coinçant une partie de son aile contre le mur.

Rapidement, il jeta un coup d'oeil à Juan et - horreur - leurs regards se croisèrent. Nooooooon. Avant même de voir la réaction de ce foutu vampire, il tourna la tête et le buste entièrement vers Will, le fixant d'un air morne, et ramena ses jambes contre lui. Il fit une grimace et marmonna un
« Scheiße » entre ses dents. Il replia ses ailes de manière serrée dans son dos dans un effort désespéré pour prendre le moins de place possible. Pitié qu'il ne vienne pas qu'il ne vienne pas qu'il ne vienne pas non non non non.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptySam 22 Déc 2018 - 14:21

« Mais j'ai pas...j'ai pas envie, moi. Moi je suis pas attiré par lui. »

Le regard de Will passa de Dieter à Juan. Qu’est-ce qui faisait l’attirance ? Était-ce seulement des caractéristiques physiques ? Dans toutes les conversations sur le sujet que Will avait surprises, l’importance des apparences avait été évoquée. C’était même souvent l’élément de base de la discussion. Pourtant, le plus souvent, on détestait les gens pour ce qu’ils étaient, pas pour ce dont ils avaient l’air. Logiquement, l’affection devait donc, au moins en partie, fonctionner de la même manière.

La masculinité évidente de Juan n’était peut-être pas suffisante pour Dieter. Peut-être jouait-elle même contre lui ? L’ange aimait autant les femmes que les hommes. Cela signifiait-il que son attirance était portée vers des gens aux traits androgynes (bien loin des attributs de Juan) ? Ou, au contraire, qu’il ne donnait aucune considération à l’aspect des gens et que c’était entièrement leur personnalité qui pouvait leur valoir (ou pas) ses faveurs ?

Aux yeux de Will, Juan avait tout d’un type banal, physiquement ou sociologiquement parlant. Il avait l’air
humain... Pourquoi cela énervait-il Dieter ? Le vampire n’eut toutefois pas le temps nécessaire pour articuler une question sur le sujet, car l’ange reprit la parole :

« Parfois tu peux bien aimer quelqu'un, mais la personne en question n'est pas du tout intéressée, tu vois ? »

L’ex-nazi ne voyait pas, non. Avait-il déjà aimé quelqu’un ? Il n’en avait pas l’impression. Bien sûr, il ne savait pas trop ce qu’était l’amour, mais il imaginait qu’il aurait été capable de le reconnaître, s’il l’avait affecté. Les gens ne suscitaient pas tellement d’émotions de sa part, et rarement (jamais ?) des sentiments positifs. Aimer quelqu’un lui semblait, au mieux, une fantaisie ridicule. À l’opposé, s’il avait involontairement induit ce type de sentiment chez une personne un jour, il ne s’en était jamais rendu compte.

Will reporta brusquement son regard sur Dieter lorsque l’ange se déplaça pour lui faire presque face. Il se crispa, pris au dépourvu face à la proximité et à l’attitude de l’ange. L’autre Allemand avait l’air d’une victime, replié sur lui-même et grimaçant. Derrière lui (les ailes de l’ange, fermement collées contre son dos, ne lui obstruant pas complètement la scène), Will pu apercevoir Juan sourire dans leur direction. L’Espagnol était cependant toujours en pleine conversation avec la même jeune femme et ne se dirigea donc pas (pour l’instant) vers eux.

Devait-il répondre à Dieter ?


« Qu’est-ce que ça fait ? », demanda-t-il finalement, puisque l’ange ne semblait pas prêt à poursuivre de lui-même son explication.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptySam 22 Déc 2018 - 16:51

Dans l’expectative, Dieter resta à regarder droit devant lui le front de Will en attendant l’inévitable, les bras serrés autour de ses jambes. Juan allait forcément débarquer. Il avait croisé son regard, il allait fooorcément se lever pour venir l’embêter. Uh.

« Qu’est-ce que ça fait ? » dit Will au bout d’un moment, interrompant les pensées du pauvre Dieter. Que quoi hein ?

« De de de quoi ? » fit Dieter, ramené brusquement à l’instant présent. Euh, qu’est ce que Dieter avait dit juste avant, qui pouvait susciter cette interrogation de Will ? Ah. Uh. Une question métaphysique sur l’amour. Formidable. Juste ce dont il avait besoin.

« Ehm… » Il se mordit la lèvre, détournant le regard de Will, distrait pour un moment de la présence fort inquiétante de Juan. « Ça fait quoi d’être, euh, amoureux ? Ou d’avoir un… amour à sens unique ? ». Uuuuh. La conversation prenait le tour le plus inattendu. Pas exactement pour le plus grand bonheur de Dieter… Malgré tout, il prit le temps de répondre à sa manière aux deux sens que pouvait avoir la question.

« Hum… Quand tu aimes quelqu’un, tu as… envie d’être avec la personne. Ahem. Pour résumer. Enfin, uh… Oui. Mais pas comme quelqu’un de ta famille que tu aimes bien, tu voies ? Euh… Enfin bon. » Arrrrg. Pitié que Will comprenne. « Mais bon, parfois celui avec qui tu veux… être ne partage pas tes sentiments. Parfois il t’aime bien, mais pas de… de ta façon à toi. » Il repensa vaguement à une période déjà lointaine, quand il était encore en compagnie de Jim. Certains jours, il se sentait le plus heureux du monde, tout en ayant envie de pleurer dans le même temps. Les papillons dans le ventre, l’envie de le serrer dans ses bras, la peur de tout briser en agissant de travers, le coeur dans les chaussettes, la sensation d’être une erreur de la nature… Il chassa la triste pensée.

« Ça peut être… douloureux. Enfin, pas physiquem - si, un peu. Uh. Je - » Il regarda par terre, triturant son pantalon entre ses doigts et se mordillant les lèvres.

« Enfin bref, parfois aussi la personne peut ne pas t’aimer du tout et ne pas supporter que tu t’approches. » Il déglutit. « Uh… Je suppose que ça ne doit pas être agréable non plus. » Il ressentit de nouveau une pointe de pitié pour le vampire espagnol et tourna légèrement la tête pour regarder Juan.

Sa compassion s’évanouit aussi sec, encore une fois, parce que le vampire culturiste s’était levé et, s’il ne regardait pas vers eux, échangeant quelques mots avec une femme assise jusque là à ses côtés, son corps montrait clairement qu’il était sur le point de se diriger vers Dieter et Will. NOOOOOOON.

En plus, le vampire fanfaron ne montrait clairement aucun signe de souffrir du fait que Dieter ne partageait pas ses sentiments. Pas de pitié pour lui, elle n'était pas mérité.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyLun 24 Déc 2018 - 0:50

Dieter s’agita, ce qui n’était pas pour calmer Will. Mal à l’aise, le vampire demeura néanmoins parfaitement immobile, tendu, détaillant du regard le visage de l’ange qui cherchait ses mots à voix haute.

Il n’avait pas tenté d’obtenir une définition de l’amour. Il y avait longtemps qu’il avait constaté combien les mots étaient profondément insuffisants lorsqu’il était question de décrire une émotion... Sans surprise, l’explication de Dieter était brouillonne, quoique relativement succincte. En définitive, Will ne se sentit pas plus apte à déceler le sentiment amoureux qu’il ne l’avait été avant que l’ange n’essaie de l’éclairer sur le sujet. Heureusement, il n’en avait rien à faire. Ça n’avait pas été le propos de sa question.

Puis vint une réponse un peu plus près de ce qu’il espérait :


« Ça peut être… douloureux. Enfin, pas physiquem - si, un peu. Uh. Je - »

Douloureux ? Will fronça les sourcils devant le regard fuyant de l’ange. Dieter savait-il ce genre de chose parce que ça lui était arrivé ? L’ange était hésitant, choisissant le conditionnel plutôt que l’affirmatif, mais outre en faire l’observation, Will ne su que faire de cette constatation.

« Enfin bref, parfois aussi la personne peut ne pas t’aimer du tout et ne pas supporter que tu t’approches. Uh… Je suppose que ça ne doit pas être agréable non plus. »

Malgré cette remarque instructive, comme souvent lorsque l’ange parlait, ce n’était pas non plus la réponse que Will (et son manque d’habileté à structurer ses idées en mots) avait désirée. Ce qu’il avait voulu comprendre, c’était plutôt ce qui allait se passer, ce que ça impliquait. Il avait souvent entendu parler de l’amour comme d’une bataille. Devant ses sentiments à sens unique, Juan n’allait-il pas continuer à se battre ? Dieter devrait-il s’avouer vaincu ? (Et, au vu des nouvelles informations apportées par Dieter : si la situation était douloureuse pour Juan, n’allait-elle pas le rendre plus agressif ?) Céder, fuir ou répliquer : ces choix étaient-ils applicables aussi à ce contexte, comme en combat ?

Dieter tourna légèrement la tête en direction de Juan. Ce n’était pas aussi éclatant que la terreur et peut-être se trompait-il dans son interprétation, mais Will cru percevoir la crainte sur le visage de l’ange, avant de suivre son regard. Juan s’approchait, les mains dans les poches de sa veste de sport et un demi-sourire assuré accroché aux lèvres.

Instinctivement, Will déplaça son poids vers la droite, déposant une main au sol pour y prendre appui, et replia l’une de ses jambes sous lui, là où elle pourrait lui servir à rapidement se propulser debout ou vers l’avant. Les animaux blessés sont souvent les plus féroces. Les humains (ou les vampires) aussi. Mieux valait être prêt à toute éventualité.


« Tranquilo, le chien enragé. », fit l’Espagnol dans sa direction, une fois arrivé à portée de voix. Il s’arrêta à une distance sécuritaire avant de ne plus s’intéresser qu’à Dieter, gardant juste Will dans son champ de vision périphérique.

« Ye suis venu voir comment tu allais, petit ange. », commença-t-il. « Y’ai su que mon conseil, que tu as yadis si vivement balayé, ne s’est pas révélé infondé. »

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 13:44

Dieter tournait ostensiblement le dos à Juan, et put par conséquent voir le changement d’attitude de Will, qui semblait se préparer à l’approche du vampire culturiste. Instinctivement, l’ange leva une main en un geste d’apaisement, mais son poing se referma à la voix de Juan.

« Tranquilo, le chien enragé. »

Oh,
Scheiße. Dieter prit une expression énervée, regardant le mur d’en face par dessus la tête de Will. Une dizaine d’insultes dans trois langues différentes lui vinrent à l’esprit.

« Ye suis venu voir comment tu allais, petit ange. », dit-il de sa voix de séducteur plein de confiance en lui. Hmm. Super. Merci bien. Y fallait pas, vraiment. Uuuuh. Little angel. Ca lui donnait envie de vomir, quand c'était prononcé par Juan. Même dit par Shan, c'était supportable. « Y’ai su que mon conseil, que tu as yadis si vivement balayé, ne s’est pas révélé infondé. »

Dieter serra les poings, ferma les yeux une seconde, inspira profondément et, affichant une expression un peu butée, il se retourna à moitié. Juste ce qu'il fallait pour voir Juan. Il le regarda de haut en bas, rapidement, toujours incrédule. Pourquoi ce type faisait une fixation sur lui. Et puis, f*ck. C'était
la personne dont Dieter aurait souhaité qu'elle n'ait pas été mise au courant de sa mésaventure. Et puis, zut. Dieter n'avait que faire de ses conseils. Si Juan lui conseillait un truc, même sensé, l'ange aurait probablement envie de faire l'inverse, même si c'était pas logique du tout.

« Ça va bien (Big vampire, pensa-t-il, mais il le garda pour lui). Merci de ta sollicitude », fit-il en anglais d'un ton froid, forçant la commissure de ses lèvres à se relever en un sourire bien peu naturel. « Will vient de s'excuser, justement. »

Il se retourna, toujours les jambes contre le torse, et agita deux fois les ailes d'un coup sec. Fin de la conversation, merci bien, au revoir.

Il n’était absolument pas rationnel. N’importe qui lui aurait dit qu’il aurait mieux fait de profiter de l’occasion qui lui était donnée de mettre fin au dialogue avec son agresseur, maintenant qu’il avait obtenu ses excuses. Mais Will était préférable à Juan. Aucune logique là-dedans.

Il essaya de reporter son attention sur Will, et de reprendre la discussion qu’ils avaient eu jusque-là. Mais c'était difficile, parce que la conversation qu'ils avaient juste avant n'était pas du genre à mettre le petit ange à l'aise, et parce que Juan était toujours dans son dos, et parce que le petit ange ne parvenait pas à se départir de son expression un peu boudeuse.

« Donc… Qu’est-ce qu’on disait », dit-il en repassant à l’allemand, d’une voix pas très assurée.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyJeu 27 Déc 2018 - 19:44

Juan avait une façon particulière de prononcer ses mots, ses origines hispanophones déformant distinctivement certains de ses phonèmes. Will aurait bien évidemment été mal placé pour émettre une critique (sa prononciation de l’anglais étant bien pire) et il n’en eut, de toute façon, pas l’idée. Il trouvait néanmoins difficile de déchiffrer ce que l’Espagnol disait – plus que pour Aliya (dont c’était probablement la langue maternelle), mais aussi plus que pour Dieter, lorsqu’il lui répondit.

Il supposa que ‘‘chien enragé’’ était une tentative d’insulte, puisque, même s’il ne connaissait pas la signification de l’adjectif utilisé, il savait que de qualifier quelqu’un de ‘‘chien’’ était difficilement appréciatif. Il était moins certain par rapport au ‘‘petit ange’’ qu’il adressa à Dieter. ‘‘Petit’’ pouvait être péjoratif, mais Dieter était effectivement moins grand que Juan. Et il était effectivement un ange.

Will garda son regard fixé sur Juan, dont les intentions pouvaient être hostiles. Il n’en était pas sûr (il ne le connaissait pas tellement après tout), mais le simple fait qu’il soit en mesure de lui tenir tête physiquement l’encourageait à rester particulièrement sur ses gardes. Ça et le souvenir violent qu’il gardait de leur dernière rencontre... Si les deux vampires en venaient aux mains, ce ne serait pas aussi facile et rapide que lorsque Will avait plaqué Dieter au sol.

Bref, l’ex-nazi n’observa donc pas l’ange sourire à Juan, un geste qui lui aurait paru incongru. Il entendit cependant qu’il était question d’un conseil et de lui qui s’excusait. Peut-être Dieter s’était-il confié à Juan... Peut-être que la crainte qu’il avait cru voir sur les traits de l’ange n’en était finalement pas.


« Donc… Qu’est-ce qu’on disait », demanda soudainement l’ange.

Will supposa que la phrase lui était adressée, puisqu’elle était en allemand, mais il était réticent à accorder son attention à Dieter plutôt qu’à Juan. Toutefois, devant l’Espagnol qui restait planté sur place, souriant toujours, Will osa finalement un coup d’oeil à Dieter. Devait-il faire comme si leur conversation n’était pas ouvertement épiée ? L’ange offrait son dos à Juan, ce qui était (de l’avis de Will) dangereux, mais pouvait aussi, potentiellement, être interprété comme une façon de prétendre que le vampire n’était pas là.


« Tu parlais de... », commença Will avant de s’interrompre. Juan s’était déplacé et le regard de Will revint aussitôt sur lui. Nonchalamment, l’autre vampire alla s’appuyer contre le mur, ne semblant guère ennuyé d’être derrière Dieter. C’était même à croire que la vue lui plaisait. Ça ou le fait que Dieter lui servait maintenant de bouclier humain contre Will...

« ... d’amour. », termina Will, sans que son regard ne revienne sur Dieter.

« Amour ? », répéta Juan, en allemand, avant de revenir à l’anglais. « Un des trois seuls mots allemands que ye connaisse ! » Et ce fait semblait l’amuser.

« C’est des yolies excuses qu’il te fait, ton copain Will. », reprit le vampire.

Même si ses paroles débonnaires étaient de toute évidence pour Dieter, son regard soutint celui de Will sans ciller. Il prononça le nom de ce dernier d’une étrange façon, et avec un sourire moqueur (bien que Will n’y vit évidemment rien d’autre qu’un sourire normal). Il se mordit la lèvre inférieure, dévoilant ses canines, et l’ancien nazi fronça les sourcils. Il était probablement supposé déduire quelque chose de tout ce langage non-verbal...


« Mais ce cercle de violence, où on se fait taper dessus puis offrir des excuses... Tu mérites mieux, petit ange. »

Juan claqua de la langue d’un air désapprobateur. Il observa ensuite ses ongles, comme si le sujet ne l’intéressait pas plus que cela. Toutefois, intérieurement, le vampire basané savourait follement le suspense qu’il s’amusait à créer. Car il avait fait des recherches...

« Déjà qu'être son ami (ou plus) alors qu’il te ment... »

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyVen 28 Déc 2018 - 14:58

Dieter, en attendant la réponse de Will, qui comme toujours tardait à venir, se passa une main dans les cheveux en pressant sa peau du bout des doigts. Il était déjà épuisé par la présence de Juan, alors qu’il faisait son possible pour l’ignorer en espérant que ça le ferait partir plus vite.

« Tu parlais de... » Will parla, puis s’interrompit, et Dieter put grâce à son regard se rendre compte sans se retourner que ce foutu vampire espagnol s’était déplacé derrière lui pour se mettre contre le mur, plus à son aise (donc décidé à rester…. SCHEIßE). « ... d’amour. » termina le vampire allemand, son attention toujours sur Juan.

Dieter n’eut même pas le temps de se sentir embarrassé d’avoir à reprendre cette conversation, parce que quelque chose de bien pire arriva.

« Liebe ? », répéta Juan joyeusement. « Un des trois seuls mots allemands que ye connaisse ! » Dieter ferma les yeux, lentement, avant de les rouvrir, exorbités et fixés sur le mur d’en face, et de respirer lentement et profondément par le nez. Self-contrôle, self-contrôle. Casse-toi, Juan. On s’en fout. Si Dieter était rarement grossier dans ses conversations de tous les jours, il en connaissait un rayon et à l’intérieur de sa tête, il les utilisait beaucoup dans des cas comme ça.

« C’est des yolies excuses qu’il te fait, ton copain Will. », continua-t-il ironique. Uh ? Il avait finit de s'excuser, hein, pensa le petit ange, sans se rendre compte que ça voulait dire qu'au final, il les avait bien accepté, ces excuses. Et puis, qu’est-ce qu’il y comprenait, il parlait pas alle- Oh, attend, ce c*****d s’imaginait que Will lui faisait une déclaration d’amour en guise d’excuses, à cause du mot “amour” qui était le seul qu’il soit capable de capter ? Et puis ce crétin était même pas capable de prononcer Will correctement (okay, ça ce n'était pas juste, il avait déjà entendu plein d’autres gens écorcher le mot, et beaucoup d'autre abîmer son prénom à lui). Et le mot “copain”, ça sonnait comme “petit ami” dans sa bouche et p[juron] de b[juron] de m[juron] mais qu’est ce qu’il était c[juron] ce type !

« Mais ce cercle de violence, où on se fait taper dessus puis offrir des excuses... Tu mérites mieux, petit ange. » dit-il, terminant par un claquement de langue désapprobateur.

Dieter fit un effort considérable pour garder la maîtrise de soi et ne pas bouger. À quoi ça servirait. Mais S[juron], va voir ailleurs si j'y suis, sérieusement. C'était à Dieter de décider s'il acceptait ou non les excuses qu'on lui présentait. Il n'avait pas besoin des conseils et des avis d'un tel abruti. Qui se souciait de ce qu'il pensait, lui.

« Déjà qu'être son ami (ou plus) alors qu’il te ment... »

Là, Dieter en eut marre. Peut-être était-ce à cause du "ami ou plus", ou bien de l'affirmation que Will mentait alors que Will ne lui avait rien dit et ne faisait rien en plus pour se défendre (parce qu'il ne comprenait pas ce que cet abruti de vampire hispanophone racontait parce qu'il était pas fichu d'articuler ?), ou bien parce que Juan faisait celui qui en savait plus que tout le monde, ou bien juste parce que Dieter avait déjà dû supporter de l'entendre trop longtemps déjà. Il y a un moment où le contrôle de soi, il suffit plus. Il lâcha ses jambes et les posa au sol, pivotant sur son tabouret pour faire face à Juan, serrant les poings sur ses genoux. Ses ailes s’étaient déployées devant Will, gonflées et agitées.

«  Was bist du...- Qu’est-ce que tu sous-entends ? C’est quoi ton problème, sérieusement ? » lança-t-il à voix basse (même s'il était très énervé, il avait encore conscience qu'il était dans un lieu public). Sous le coup de la colère, l’accent allemand qui était d’ordinaire très peu marqué lorsqu'il parlait anglais apparut un peu plus dans sa voix. « Déjà y a pas de “ou plus”, c’est pas mon… petit ami ou je ne sais quoi. Et qu’est ce que tu en sais qu’il ment ? Sur quoi ? C’est quoi ton problème ? » répéta-t-il une fois encore, ses yeux plantés dans ceux, bleu azur, du vampire au look de surfeur.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyVen 28 Déc 2018 - 19:38

Will resta immobile, accroupie au sol et soutenant le regard de Juan, alors qu’il repassait en pensées les paroles de l’autre vampire pour parvenir à les traduire. Dieter fut conséquemment le plus rapide à réagir. L’ange se retourna brusquement, offrant désormais son dos à Will (qui sursauta légèrement devant ce mouvement soudain), pour répliquer à Juan. Il était possiblement énervé, car il gonfla ses ailes en une barrière duveteuse séparant les deux vampires, et Will perdit pratiquement l’Espagnol de vue. Rester ainsi, caché (ou presque) derrière un ange fragile, n’était évidemment pas acceptable. Lentement, l’ex-nazi se leva donc.

Il était mal à l’aise. Faire face à Juan (par-dessus Dieter qui était toujours assis) impliquait de se décoller du mur et de tourner le dos à presque une moitié de la salle. Nerveux, une main posée sur le mur comme si cela pouvait être une quelconque forme de sécurité, Will jeta un coup d’oeil par-dessus son épaule. Il ne vit personne les observer et ils étaient tous à une certaine distance. Pas vraiment rassurant, mais quand même pas plus inquiétant... Le sourire amusé de Juan l’attendait lorsque son regard revint sur l’autre vampire.

L’anglais de Dieter était différent, ses paroles rapides, déterminées. Cela ne fit qu’accentuer le sourire de Juan.


« Petit ami, grand ami... Comme tu veux. », rétorqua l’Espagnol en roulant des yeux et en écartant le sujet d’un mouvement du poignet. Will n’était pas certain de saisir la nuance, ni la raison pour laquelle elle était soulevée. Juan venait-il pour questionner l’existence d’une relation amicale entre Dieter et Will ?

« Touyours est-il que c’est ton ami, non ? », demanda le vampire en haussant un sourcil, son regard posé sur Dieter. Il marqua une pause pour laisser l’ange répondre avant de continuer sans vraiment tenir compte de la réponse. Peut-être qu’il s’en fichait finalement...

« En tout cas, ye suis rassuré de voir que le suyet te préoccupe. »

Juan se tourna un peu plus vers eux, n’étant plus appuyé au mur que d’une épaule, et croisa les bras. Son sourire était mesuré, mais, intérieurement, il jubilait. Car Dieter réagissait tout juste comme il l’espérait.

« Y’ai un problème, effectivement. Avec les menteurs. », continua-t-il.

Will jeta un nouveau coup d’oeil derrière lui, parvenant difficilement à se concentrer pour analyser la conversation alors qu’il se sentait désagréablement exposé dans ce salon trop ouvert. Il était tout de même un peu perplexe quant à la raison pour laquelle Juan parlait de menteurs, un mot qu’il reconnu facilement. (Il avait appris ses premières bribes d’anglais dans l’armée et ‘‘menteur’’ était un mot qu’il était pratique de connaître.) Dieter avait-il menti à Juan ? Malgré les oeillades de Juan, peut-être n’était-il pas tellement concerné par la conversation, finalement. Devait-il partir ?


« Mais pourquoi me demander à moi ? Laissons le coupable s’expliquer, puisqu’il sait apparemment – et contre toutes attentes – parler. »

Le sourire de Juan laissait bien voir ses canines et son regard n’était, de nouveau, plus que pour Will, à qui il fit même un clin d’oeil joueur.

« Hey Will ! Et si tu nous parlais de Rudolf ? », l’interpella-t-il, jovial.

Will, déjà mal à l’aise, recula d’un pas, inquiété en plus par le regard de prédateur que Juan dardait sur lui. Rudolf ? Pourquoi ? La question de l’autre vampire lui échappait, mais le prénom était bien évidemment reconnaissable.

Juan eut alors un doute et, fronçant les sourcils, il détourna son attention en direction de Dieter.


« Il a un problème avec l’anglais ? Tu peux peut-être traduire. T’es mignon, en plus, quand tu parles allemand... »

« Pourquoi ? », interrompit Will, en anglais. Il avait peu d’orgueil, mais il en avait assez pour vouloir tenir tête à Juan. Néanmoins, si sa question lui value bien le retour de l’attention de l’autre vampire, ce dernier ne répondit pas. Il se contenta de sourire devant la nervosité de Will, qui recula d’un second petit pas.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptySam 29 Déc 2018 - 11:42

Dieter regarda Juan, défiant, sans faire attention au fait que Will s'était levé dans son dos. Là tout de suite, dans l'esprit du petit ange, son compatriote vampirique n'était pas une menace ni une présence importune, contrairement à celle de l'autre buveur de sang qui lui faisait face de toute sa hauteur. Probablement que c'était une erreur, parce que Juan ne voulait pas lui faire du mal physiquement (enfin, uh, fallait espérer...). Will non plus, mais un accident était vite arrivé.

« Petit ami, grand ami... Comme tu veux. », fit le vampire à la peau basanée, comme si ça n'avait aucune espèce d'importance. C[insulte]. Si c'est pas important t'as qu'à te taire.

« Touyours est-il que c’est ton ami, non ? » Uh… En vrai, même pas, enfin Dieter n'en savait rien,, mais ça lui semblait malpoli de réfuter alors même que l'intéressé était juste derrière, alors il continua de regarder Juan avec un air impatient.

« En tout cas, ye suis rassuré de voir que le suyet te préoccupe. » Nan. Tout ce qui sort de ta bouche, je m'assieds dessus. Bon, encore une fois, ce n’était pas tout à fait vrai. Il avait beau avoir une folle envie que Juan se prenne une claque dans la figure, une pointe de curiosité faisait qu’il voulait quand même qu’il accouche, maintenant qu’il avait lancé son venin.

« Y’ai un problème, effectivement. Avec les menteurs. » P[juron] mais dit ce que t’as à dire, crétin. Arrête de pomper l’air de tout le monde avec tes effets d’attente. Dieter tendit et recroquevilla ses mains sur ses cuisses tout en inspirant profondément. Caaaaalme. Reste calme, Dieter.

« Mais pourquoi me demander à moi ? Laissons le coupable s’expliquer, puisqu’il sait apparemment – et contre toutes attentes – parler. » dit-il, lançant un clin d’oeil insultant au vampire derrière le dos de Dieter.

Punaise mais en plus ce c[insulte]llon prenait Will pour un demeuré, pensa le petit ange en secouant doucement la tête, dégoûté. En plus ce c[insulte]d laissait entendre que Will savait à peine parler, mais l’accusait en même temps d’être un menteur. C’était pas logique. Et qu'est ce qu'il avait une tête à claque, franchement. Si Will pétait les plombs cette fois ci, Dieter espérait que Juan ne s’en tirerait pas juste avec le souffle un peu coupé. Un bon direct dans la mâchoire, vlan. Non, nan nan, c’était pas bien de souhaiter ça. En plus Will aurait de nouveau des ennuis.

« Hey Will ! Et si tu nous parlais de Rudolf ? » lança Juan, avec l’air satisfait de celui qui vient de lancer une bombe après avoir bien fait mariner son monde.

Sauf que Will ne répondait rien. Dieter tourna légèrement la tête vers le vampire derrière lui. Il fut surpris de trouver ce dernier debout, n’ayant pas fait attention au moment où il avait bouger. Will semblait mal à l’aise, mais pas à cause de la question ; plus parce qu’il avait l’air de ne rien comprendre à ce qui se passait. La dernière fois aussi, c’était ce qui s’était passé. Il lui avait dit après coup ne rien avoir compris à la situation. Parce que le vampire hispanophone n’était pas capable de faire un effort pour parler suffisamment distinctement. Dieter jeta un regard noir à Juan, et hésita à retourner la tête vers son compatriote germanique pour lui traduire rapidement les propos du crétin… Mais ledit crétin le devança.

« Il a un problème avec l’anglais ? Tu peux peut-être traduire. T’es mignon, en plus, quand tu parles allemand... »

« Pourquoi ? » fit soudain Will en anglais, interrompant Juan.

Dieter tourna la tête vers lui. Il avait compris ? Son ton était aussi neutre que d’habitude. Est ce qu’il voulait juste savoir pourquoi on voulait lui faire parler de ce Rudolf ? Hmm… Il avait l’air nerveux, reculant d’un pas, à moitié caché derrière les ailes déployées du petit ange. Parce que le sujet l’embêtait… ? Uh. Dieter soupçonna plutôt qu’il n’avait effectivement pas capté la moitié de ce qu’avait déblatéré Juan.

Le regard revenant à celui-ci, Dieter fit une grimace dégoûtée. N’importe quoi. Mais quel enfoiré. D’une, Dieter n’avait pas envie que ce c[insulte]d le trouve “mignon”. De deux, c’était sérieusement n’importe quoi. Il avait toujours entendu ceux qui ne parlaient pas allemand dire que c’était une langue moche et gutturale, qui n’était en tout cas certainement pas “mignonne”. Ferme-la avec tes compliments à deux balles, toi.

L’ange hésita, parce que ça voulait dire qu’il obtempérait à la demande de Juan, et ça ne lui plaisait pas du tout, mais finalement il accepta.

« Maul zu* », siffla-t-il entre ses dents à l’adresse du vampire devant lui, avant de se retourner à moitié pour faire l’interprète à celui derrière lui.

« Il veut que tu parles d’un certain Rudolf », dit-il à voix basse en allemand à l’adresse de Will, tournant un peu la tête vers lui en croisant les bras. « Je crois qu’il dit que tu mens à ce propos. » Il reposa ensuite les yeux sur Juan, le fusillant du regard. Abruti. « Je sais pas où il veut en venir, et il m'énerve. » ajouta-t-il.


*Maul zu = Ferme-la

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyDim 30 Déc 2018 - 0:34

« Il veut que tu parles d’un certain Rudolf. Je crois qu’il dit que tu mens à ce propos. »

Le froncement de sourcils de Will se fit plus prononcé et son regard passa de Juan à Dieter, pour ensuite revenir sur le vampire. Imperméable à la pression sociale et difficilement concerné par ses normes, l’impression d’être la cible d’un interrogatoire (ce qui en aurait offusqué plus d’un) le laissait somme toute indifférent. Il n’avait aucune motivation à cacher quoique ce soit. En revanche, être l’objet d’autant d’attention était déstabilisant, inconfortable, particulièrement à cause de Juan, de son air... content ? Rudolf aurait peut-être été capable de le décrire plus finement. Will y voyait juste le regard du prédateur... Ce qui faisait de lui la proie de Juan ? Ses doigts, posés sur le mur, se crispèrent légèrement.

« Je sais pas où il veut en venir, et il m'énerve. »

Will non plus, ne voyait pas. Dans les premiers instants suivants sa transformation, il avait envisagé que Rudolf n’ait été qu’une invention, un rêve, une mémoire empruntée. Une hypothèse qui n’avait pas tenu la route bien longtemps, pour une conclusion sans vraiment d’importance. Se tournant vers la vie d’un monstre, solitaire et exilée, il n’avait bien vite plus eu besoin de se définir par un prénom. Quel intérêt avait l’humain qu’il avait été ? Quel impact ? Il n’était plus personne, de toute façon.

Juan voulait qu’il parle de lui ? De la version humaine de lui, peut-être ? Parce que Rudolf était mort... en quelque sorte. Être devenu vampire au lieu de mourir faisait-il de lui un menteur ? Ou alors c’était d’accepter d’être uniquement un monstre, sans chercher à ressembler à l’humain qu’il avait été, contrairement à la presque totalité des vampires de la CAT (qui n’arrivaient pas à faire leur deuil, de l’avis de Will) ? Ou autre chose... Quelque chose que Rudolf, l’humain, avait fait et qui était condamnable ? La liste était probablement longue... Les nazis avaient perdus la Guerre, après tout. Mais qu’est-ce que Juan pouvait bien connaître d’un soldat allemand des années 40 ? Comment connaissait-il le prénom ‘‘Rudolf’’, d’ailleurs ?

Will ouvrit la bouche pour répondre, puis la referma sans rien dire. Juan jouait-il avec lui comme un chat avec une souris ? Il ne connaissait rien à ces choses... Devait-il parler ? Se taire ? Il était minable dans les combats de paroles. Si même Dieter ne voyait pas où Juan voulait en venir, comment, lui, pouvait-il espérer y parvenir ? Dieter était socialement adapté et très certainement habitué à jouer le rôle de proie : tout ce que Will n’était pas.


« Pas envie ? », relança éventuellement Juan. Il fit la moue et haussa son épaule libre avant de poursuivre.

« C’est pas grave. On peut aussi parler de... », il marqua une pause, feignant d’être à la recherche d’une idée. « De Will ! », s’exclama-t-il, après une ou deux secondes. Il poursuivit ensuite avec une série de questions, parlant lentement pour être certain que Will suive.

« C’est... un diminutif ? Une version courte pour... William ? Willem ? Wilfrid ? »

« Non. », répondit Will, avec deux bonnes secondes de délais, comme toujours. Cette question était facile (et l’idée soulevée, absurde), mais les mots ne lui venaient jamais tous seuls. D’ailleurs, il s’exprima inconsciemment en allemand, mais Juan eut l’air de comprendre quand même.

« Ah. Un surnom alors ? Un sobriquet ? »

« Non. », répéta Will, cette fois en anglais, devant Juan qui attendait.

« C’est juste ‘‘Will’’ ? »

L’interpellé ne fit qu’un bref et léger hochement de tête en réponse. Ces questions étaient innocentes et Juan donnait l’impression de juste vouloir bavarder, comme tous ces gens éparpillés dans le salon. Will n’essaya pas de tisser de lien avec la question précédente (celle sur Rudolf), puisque l’autre vampire avait apparemment changé de sujet (et parce qu’il devait se concentrer sur la traduction). Il ne se détendit pas pour autant – son instinct lui dictait au contraire de rester sur ses gardes face à l’Espagnol, peu importe les circonstances, et, en plus, son dos était encore détestablement exposé –, mais répondre était plus facile, plus direct. C’était l’avantage des questions fermées.

« Tes parents t’ont prénommé ‘‘Will’’ ? »

C’était une question étrangement spécifique.

« ... Non. », dû admettre le vampire, lorsqu’il lui apparu évident que l’interrogation de Juan ne pouvait être traduite autrement que comme il l’avait comprise. Non, ses parents ne l’avaient pas prénommé ‘‘Will’’.

« Ah ? Mais, donc, est-ce vraiment ton nom, Will ? »

Non. Oui ? Peut-être. Il hésita. Quoi ?

Juan laissa échapper une exclamation amusée et joignit ses mains ensemble dans un claquement sonore qui fit sursauter Will. Le bruit fit également se tourner quelques têtes dans leur direction. L’ex-nazi recula à nouveau d’un pas.


« Ce menteur ne t’a même pas dit son vrai nom. », assena le vampire espagnol, s’adressant à Dieter d’un ton tranchant en vrillant cependant son regard sur l’objet de son accusation. « Après autant de temps... Et s’il ment sur ça, qu’est-ce que ça dit de lui ? Qu’est-ce qui peut être vrai ? »

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyDim 30 Déc 2018 - 12:13

Will ne répondit rien, posant simplement un instant les yeux sur Dieter lorsqu’il lui fit la traduction avant de revenir à Juan.

« Pas envie ? », fit finalement le vampire espagnol devant le silence de Will. « C’est pas grave. On peut aussi parler de...  De Will ! » s'exclama-t-il avec un effet d'annonce. Punaise mais si t'as envie qu'on te regarde, va organiser un one-man show mais ne force pas les gens à venir voir ta tronche. Pfff.

Il assaillit ensuite Will d'une série de questions sur son nom, prenant apparemment le temps de parler distinctement, pour une fois. Dieter ne comprenait pas où il voulait en venir. Will non plus, clairement. L'ange lui trouvait l'air un peu perdu. Il répondit
« Non. » à tout - ce qui prouvait au moins qu'il comprenait. Des questions de Juan, Dieter déduisit peu à peu que le vampire au look de surfeur avait appris par un moyen ou un autre que “Rudolf” était un prénom que Will avait dû porter, et que Will était un surnom qu’il s’était vu donner à un moment ou un autre. Pourquoi Juan trouvait ça si important… ?

Dieter n’avait jamais changé de prénom de sa vie, en revanche il avait parfois utilisé un nom de famille inventé au cours de ses pérégrinations. Et il savait que “Jim” était aussi un surnom. Jim lui avait dit son vrai prénom, plusieurs fois, mais il ne l’avait jamais utilisé. Pareil, il avait eu des quantités de noms de famille lorsque Dieter était avec lui. Souvent, il y avait une pointe d’humour dans leurs choix - Blutmann, Fang, Nachter… Et quand il vivait dans sa petite ville, beaucoup de gens étaient connus de leur famille et du voisinage par un surnom. Quand il y a trois Wilhelm et quatre Johann dans une rue, ça aide. Ça faisait pas de ces gens des menteurs. Souvent, personne ne savait d’où sortait leur surnom, pas même les intéressés.

« Ce menteur ne t’a même pas dit son vrai nom. Après autant de temps... Et s’il ment sur ça, qu’est-ce que ça dit de lui ? Qu’est-ce qui peut être vrai ? » déclama Juan, triomphal, claquant des mains.

L’ange regarda Juan en haussant les sourcils durant quelques secondes. Mélodramatique. Wow.

« ... C’est si important ? Je vois même pas en quoi ça peut être un mensonge... » fit-il, l’air presque déçu, à l’adresse du vampire hispanophone. Il s’était malgré lui attendu à une grosse révélation sur Will… Donc ce type venait les enquiquiner pour un truc si peu vital ? Il devait vraiment être en manque d’attention. Quel crétin. Il s’assit en tailleur sur son gros tabouret, décroisant les bras pour poser les mains entre ses cuisses. Ses ailes baissèrent de volume, reprenant une taille habituelle tout en bougeant légèrement d’avant en arrière, machinalement. Il se retourna à moitié vers Will, obligé de lever la tête vers lui aussi puisqu’il était toujours assis (enfin, de toute façon, même debout il aurait dû lever la tête vers les deux vampires, hein.). Il trouva à ce dernier l’air mal à l’aise. Etait-ce sa main posé sur le mur, ou son attitude générale, ou bien la sensation que Will avait reculé encore un peu depuis tout à l’heure ? Son expression était quant à elle toujours hermétique.

« Rudolf, c’était ton prénom avant ? » demanda Dieter à Will, repassant à l’allemand en décidant qu’il pouvait tout simplement ignorer Juan. Malgré tout, il était peut-être encore trop poli pour complètement se retourner et présenter son dos au vampire au teint basané, et il resta de trois quart tourné vers Juan, tournant la tête vers le mur pour pouvoir voir son camarade germanophone. « Will, ça vient d’où ? » continua-t-il en penchant la tête, intéressé. Il avait beau trouver ça totalement non-important et ne pas comprendre pourquoi Juan voulait en faire tout un plat, il était curieux. Et puis, c’était un moyen de changer de conversation, aussi. On était sur un autre sujet que l’amouuuur, et c’était bien moins gênant.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyDim 30 Déc 2018 - 23:53

Will jeta un oeil derrière lui, de biais et rapidement, parce que Juan le fixait toujours, par devant. Étrangement (mais heureusement), lorsqu’il croisa leur regard, les gens détournèrent la tête pour retourner à ce qui était probablement leur occupation avant l’éclat sonore de l’Espagnol. L’ex-nazi n’avait pas compris les paroles ensuite prononcées par l’autre vampire, qui était revenu à un débit de voix plus rapide pour déballer ses conclusions. Toutefois, et même malgré son peu de talent en déductions, il supposa que c’était en lien avec son nom (Rudolf ou Will, à cette étape, il n’était pas certain de savoir duquel on parlait encore). Dieter se chargea de répondre.

L’ange porta ensuite son attention sur lui et Will baissa les yeux pour lui rendre son regard. Un risque calculé : la distance était suffisante pour qu’il voit venir Juan, s’il tentait quelque chose. Probablement.


« Rudolf, c’était ton prénom avant ? », fit Dieter, en allemand, peut-être simplement curieux. Will n’aurait pas été en mesure de dire si cette révélation était choquante ou pas (aux yeux de l’ange tout comme intrinsèquement). Le manège de Juan indiquait peut-être que ça devait l’être...

Il ne su pas trop quoi répondre. Oui ? Mais, Rudolf, n’était-ce pas toujours son prénom ? C’était ainsi que monsieur Anderson s’était adressé à lui. Tout ce qui était lié à lui était vraisemblablement identifié au nom de Rudolf. Il n’était pas revenu d’entre les morts avec des papiers portant un nouveau nom, après tout. Sa vie humaine lui avait légué une apparence, des souvenirs et un nom, aussi. Le fait qu’il n’y ait vu aucune utilité ne le faisait logiquement pas disparaître. Il n’avait pas non plus forcément besoin de le faire disparaître... Will, c’était–


« Will, ça vient d’où ? », ajouta l’ange.

L’ensemble de cette conversation était bizarre, bien trop axée sur ce qui était, pour Will, un détail sans importance. Néanmoins, justement parce que ça n’avait pas tellement de valeur (comme tout ce qui le concernait), il n’avait pas de raison de ne pas répondre. Will était quelqu’un d’honnête. Ce n’était pas qu’il était incapable de mentir, c’était simplement qu’il n’en voyait jamais le besoin. De même, il n’avait pas de secret, juste personne d’intéressé par qui il était ou ce qu’il savait.


« Ah ? L’usage d’identité fictive n’est pas un mensonge ? Ben voyons. », interrompit Juan, que le désintérêt de Dieter n’avait pas dégonflé et qui ne pouvait pas comprendre ce qui était en train de se dire entre les deux Allemands.

« Tu vas me faire croire que tu trouves ça normal, un mec qui s’invente un nom ? Que ça t’indiffère de savoir pourquoi il ne veut pas qu’on s’intéresse à Rudolf Barenmachin ? Moi, ye crois qu’il a peur qu’on creuse. Que ça se sache, ce qu’il a fait à sa famille. Ou la raison pour laquelle il est... comme ça. »

Juan parlait vite et Will soutint son regard, défiant, purement par instinct, n’ayant aucune idée de quoi l’autre vampire pouvait bien être en train de l’accuser.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyMar 1 Jan 2019 - 5:39

Will lui rendit son regard lorsque Dieter lui posa ses questions. Le temps habituel que le vampire asocial prenait pour répondre n'était pas écoulé lorsque Juan intervint, coupant une fois encore les deux allemands dans leur conversation.

« Ah ? L’usage d’identité fictive n’est pas un mensonge ? Ben voyons. »

Dieter tourna la tête vers lui, étrécissant les yeux, passablement énervé. P[juron] mais ferme-la, toi, sérieux. Et va voir ailleurs si j'y suis, de préférence le plus loin possible. Mais déjà le vampire à la peau basanée rouvrait la bouche.

« Tu vas me faire croire que tu trouves ça normal, un mec qui s’invente un nom ? Que ça t’indiffère de savoir pourquoi il ne veut pas qu’on s’intéresse à Rudolf Barenmachin ? Moi, ye crois qu’il a peur qu’on creuse. Que ça se sache, ce qu’il a fait à sa famille. Ou la raison pour laquelle il est... comme ça. »

Dieter commençait à épuiser ses dernières réserves de self-contrôle, plutôt réduites lorsqu'il faisait face à Juan. Il posa les pieds à terre et se leva, fulminant, les ailes de nouveau gonflées et agitées comme celles d'un coq de combat, pointant un doigt vers Juan. La différence de taille était presque plus flagrante que lorsqu'il était assis, mais le petit ange n'en avait que faire. Il était habitué à devoir lever les yeux pour parler, même si c'était rarement aussi haut que pour le vampire d'un mètre quatre-vingts.

« Sérieusement ? » lança-t-il d'un ton bas mais agressif. « Mais t'as vécu comment, toi ? Peut-être que t'es clean, toi ? Que t'as jamais eu à tuer personne ? Jamais eu à te dissimuler hors de la CAT ? Espèce de - Tu m'énerves. Oui, je trouve ça normal, un mec qui s'invente un nom. Y en a qui n'ont pas le choix, hein. Moi aussi, j'ai été un menteur alors, et je m'en fiche. » Pause d'une seconde pour reprendre son souffle. Bon, ok, Dieter n'avait jamais entièrement changé d'identité, juste parfois de nom, mais c'était pareil, nan ? Il remarqua tout à coup que le vampire affichait un sourire en coin, ce qui eut pour effet d’énerver encore plus le petit ange, qui avança encore d'un pas, l'index pointé en avant.

« Je sais pas ce que tu sais sur Will ni comment tu l'as appris, mais tu m'énerves. » reprit-il toujours à voix basse et rapide, avec un accent germanique prononcé. Le petit allemand était hors de lui, un poing serré le long de son corps et l'autre main continuant de ponctuer ses paroles en pointant vers Juan un doigt accusateur. « Arrête de dire des trucs juste pour te rendre intéressant. » fit-il d'un air de défi.

Malgré lui, Dieter mourait d'envie d'en savoir plus. Qu'est ce que Juan insinuait sur la famille de Will ? Est-ce qu'il… s'en était débarrassé ? Dieter ne savait finalement que très peu de choses sur l'ex-nazi, et ça ne lui plaisait vraiment aucunement que Juan puisse être plus informé que lui et qu'il vienne le narguer, lui et Will. Il n’en était pas conscient du tout, mais peut-être qu’il était un peu jaloux. On lui avait dit qu’il était le seul à “discuter” avec Will, mais finalement d’autres en savaient plus que lui sur l’intéressé… Ce n'était pas juste. Et pourquoi était-il… comme ça ? Qu'est-ce que Juan voulait dire ? Un vampire ? Ou bien plutôt un être asocial qui semblait avoir des difficultés à tenir une conversation avec n'importe qui ?

En même temps qu’il parlait, et bien qu'une part de lui-même se disait qu'il ne fallait pas en arriver là parce que la personne en face de lui était malgré tout un camarade Catien, mentalement, il cherchait d’instinct les points faibles de Juan. Le seul qui lui paraissait plus ou moins à portée, c'était ses parties. S'ils en arrivaient là, Dieter n'aurait pas vraiment droit à l'erreur. Il faudrait qu'il donne un coup précis, rapide et suffisamment fort pour mettre hors d'état de nuire le vampire. Sinon, il n'avait plus qu'à se dématérialiser.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyMar 1 Jan 2019 - 21:27

Dieter s’emporta. Comme deux semaines plus tôt. Le point de vue de Will était cependant tout autre, cette fois. L’ange lui tournait le dos : proie facile, exposée, trop peu méfiante. Ses grandes ailes – sublimes – étaient déployées, gonflées par le faste de sa colère. Une ire qui n’était pas dirigée contre lui, parce que Dieter... le défendait ? Will n’en était pas certain, les paroles échangées (en anglais) étant trop rapides pour lui. Ça en avait l’air, mais pourquoi l’ange aurait-il fait ça ? Il l’avait attaqué. Il pouvait recommencer. Peut-être qu’il n’hésiterait pas, la seconde fois.

« Moi aussi, j'ai été un menteur alors, et je m'en fiche. », sifflait Dieter, tandis que Will choisit de s’avancer. Il approcha très près, jusqu’à être à peine un pas derrière Dieter, là où il lui aurait presque suffit de se pencher pour mordre. Cette pensée – et le regard de Will posé sur la carotide de Dieter – ne resta cependant que le temps d’un battement de cils. Son attention se dirigea aussitôt par-delà la tête de Dieter, vers Juan, qui n’était maintenant plus dissimulé à sa vue par les magnifiques ailes de l’ange.

« Je sais pas ce que tu sais sur Will ni comment tu l'as appris, mais tu m'énerves. Arrête de dire des trucs juste pour te rendre intéressant. », poursuivit Dieter.

L’autre vampire n’avait pas perdu son demi-sourire. N’était-il pas impressionné par Dieter ? Il s’était décollé du mur et haussa les épaules, levant les mains, paumes vers le haut.


« Moi, ye ne suis pas un meurtrier, mon mignon. », commenta-t-il, dans un anglais suffisamment posé pour que Will comprenne.

Était-ce de ça dont il était question ? Des gens qu’il avait tués, quand il se faisait encore appelé Rudolf ? C’était pourtant si peu, comparé à après l’armée... Will n’en concevait aucun remord – ni pour ceux du temps où il était humain, ni pour ceux qui avaient suivi. Il avait fait ce que la vie attendait de lui qu’il fasse. Il était en vie parce qu’ils étaient morts. Ça lui suffisait comme raison.

Les mains toujours levées, écartées comme celui qui offre la paix, Juan recula d’un pas. Deux pas. Trois pas. Et Will sentit la tension dans son corps se relâcher partiellement, car le prédateur battait en retraite. Il ne serait pas sa proie aujourd’hui. Néanmoins, comme s’il lisait ses pensées, le regard perçant de Juan passa de Dieter à Will.


« On se croise plus tard, bête de foire. », fit-il, avant de tourner les talons pour définitivement s’éloigner.

Derrière Dieter, Will resta sans bouger, à fixer le dos de l’Espagnol (dont la veste ‘‘Votto 19’’ ne mettait pas autant en valeur sa musculature que le t-shirt à palmiers qu’il avait porté la fois précédente). Juan était trop loin pour qu’il soit sensé de tenter une attaque. Sa menace tomba un peu dans l’oreille d’un sourd, étant suffisamment subtile pour que Will ne la comprenne pas ainsi. Toutefois, il était évident, même pour lui, qu’ils auraient à en venir aux mains, éventuellement. Serrant la mâchoire et les poings, Will grogna. Il n’avait pas peur.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyMer 2 Jan 2019 - 16:14

Dieter enrageait intérieurement en constatant le petit sourire en coin que gardait Juan alors même que l’ange s'emportait contre lui. Enfoiré, va. Arrête de me narguer.

Finalement, il leva les bras en signe d'apaisement, comme la dernière fois.

« Moi, ye ne suis pas un meurtrier, mon mignon. », dit-il d'un ton que Dieter trouva mielleux. Mon mignon ? Le visage de Dieter se tordit en une grimace de dégoût. Sérieusement, casse-toi. C[insulte]d. Et puis, un vampire pas meurtrier… Soit il mentait, soit il connaissait rien à la vie et avait toujours été dorloté durant son existence, soit il avait une force de caractère fort improbable au vu de son attitude détestable.

Exauçant – enfin ! – le souhait du petit allemand, le vampire basané recula, mains toujours levées en signe de paix. S[insulte]. C'est ça, barre-toi.

« On se croise plus tard, bête de foire. » lança-t-il à l'adresse de Will tout en partant, mettant un peu plus Dieter en rage. Pardon ? Parce que maintenant il menaçait Will ?!? Et qu’il le traitait de… de bête de foire ? F[juron] h[juron]. Ce type était le pire c[insulte]d qu’abritait la CAT. Est-ce qu'il ne faudrait pas carrément en parler à un supérieur…? Parce que bon, outre le fait qu'il était tout bonnement insupportable, maintenant il menaçait un autre Catien.

Dieter le regarda partir silencieusement tout en lui envoyant une bordée d'injures mentales, serrant et desserrant les poings, ses ailes perdant un peu en volume au fur et à mesure que l'Espagnol s'éloignait. Finalement il se retourna vers Will alors que celui-ci se mettait à grogner, et le petit ange fit un léger pas de côté, surpris de le trouver aussi proche de lui, l'ayant même effleuré de ses pennes. Sans s'interrompre, l'esprit encore trop occupé par les idioties du vampire hispanique, il vint se laisser tomber sur le gros tabouret, croisant les bras et les jambes et écrasant ses ailes entre son dos et le mur. Les yeux vers le sol, dans le vague, il arborait une expression furieuse, ruminant sa hargne.

« Quel abruti, sérieux », dit finalement Dieter. « Il m'énerve. » répéta-t-il une fois encore, faisant jouer les muscles de ses ailes plaquées au mur.

Quelques secondes s'égrenèrent, durant lesquelles Dieter s'étira les mains, dans un sens puis dans l'autre, sans regarder Will.

« Du coup, tu t'appellais Rudolf avant, c'est bien ça ? » demanda-t-il à nouveau d'un ton plus calme et curieux, revenant sur son idée, tout en fixant ses doigts. « Will, ça vient d'où ? »

L'intervention inopportune de Juan avait soulevé un certain nombre de questions à propos de Will, et l'ange était avide d'en apprendre plus.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyMer 2 Jan 2019 - 21:54

Dieter fut le premier à se détourner de la vision de Juan s’éloignant. Will sentit, sans y prêter attention, la douce caresse des plumes de l’ange lui effleurer la main lorsque l’autre Allemand le contourna pour retourner s’asseoir. Ce faisant, le vampire se retrouva presque dos à Dieter, ce dont il ne prit conscience que lorsque Juan eu définitivement quitté la pièce. Un frisson le traversa et il tourna vivement la tête vers l’ange, mais Dieter ne s’intéressait pas du tout à lui. Il fixait le sol avec détermination.

En deux enjambées, Will retourna lui aussi à proximité du mur. Il s’y adossa et se laissa glisser au sol, assis à la gauche de l’ange. Les jambes repliées devant lui, il se passa inconsciemment une main dans les cheveux. Peut-être que ça avait été une erreur de laisser Juan partir. Il n’aurait probablement pas eu l’avantage de l’effet de surprise s’il l’avait attaqué, vu la distance, et il n’aurait peut-être pas eu le dessus (il se souvenait avoir été surpris par la force de l’Espagnol, la dernière fois), mais, en n’agissant pas, n’avait-il pas fait que repousser le moment de l’affrontement, laissant la possibilité à Juan de préparer quelque chose ? Devait-il éviter l’étage des Vampires pour un temps ? Il n’avait pas peur, mais l’idée de mettre volontairement les pieds dans un piège ne lui plaisait pas pour autant.


« Quel abruti, sérieux. Il m'énerve. », répéta Dieter. Comme un an et demi auparavant, Will ne partageait pas l’opinion de l’ange. Juan lui avait paru maître de la situation. Il avait déniché et utilisé des informations pour en obtenir d’autres dans un interrogatoire dont l’ex-nazi n’avait pas le sentiment d’être sorti sans dommages. Le fait qu’il soit incapable de percevoir ou mesurer l’étendue desdits dommages (la faute à ses inaptitudes sociales) était secondaire. Juan n’était pas un abruti. À moins qu’il ne se soit complètement ridiculisé dans les moments de son discours que Will n’avait pas saisis ? Ou que ce ne soit qu’une insulte gratuite de la part Dieter...

« Du coup, tu t'appelais Rudolf avant, c'est bien ça ? »

Encore cette question...

« Will, ça vient d'où ? »

« Hm. », répondit Will, un son de gorge qui ne voulait pas dire grand chose, sinon qu’il avait entendu.

Relâchant ses cheveux, il posa le dos de ses mains sur ses cuisses et contempla ses paumes pendant un instant. Juan avait voulu en avoir confirmation. Maintenant, c’était Dieter qui posait les questions. Will pensait être quelqu’un qui pouvait facilement passer à autre chose. Pourtant, l’ange semblait avoir oublié la venue de Juan bien plus rapidement que lui... Certes, lâchant prise sur ça pour continuer d’investiguer. Ça devait être important, finalement, comment il s’appelait. Pourquoi ? Monsieur Anderson avait parlé de nouveau départ et de changements... En fait, c’était surtout moins de liberté pour pas grand chose d’autre en échange.


« Ça vient de moi. », confia en fin de compte Will. Son ton était sec, mettant Dieter au défi d’y trouver quelque chose à redire, et il fixa l’ange de biais, entre quelques mèches de cheveux qui lui tombaient devant les yeux.

La vérité, comme toujours. Il avait choisi de s’appeler Will et c’était probablement la seule vraie décision qu’il avait prise dans sa vie. On avait fait de lui un soldat, puis un monstre. Il avait obéit à ses parents, puis à des enseignants, des commandants... Il n’avait pas toujours été docile, mais il avait toujours fini par être ce qu’on voulait qu’il soit. Un suiveur. Éventuellement, il était devenu une bête, personne. Facile d’être libre quand la vie choisit pour vous. Mais ‘‘Will’’, personne ne l’avait décidé ou même simplement suggéré. Ça venait de lui.


« Tu peux utiliser Rudolf, si tu veux. Ou Rudy. », ajouta-t-il, un peu plus doucement. Tant pis. Un nom, ce n’était qu’un nom, après tout.

Rudolf. Rudy. Ça faisait quand même bizarre de s’entendre dire ces deux noms après tant de temps.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyJeu 3 Jan 2019 - 16:18

Dieter eut droit à un léger grognement en guise de réponse. Ses épaules se relevèrent un peu. Uh. Ouais. Pourquoi Will aurait plus envie de répondre maintenant que tout à l'heure… Peut-être qu'il n'avait juste pas voulu répondre, et que l'ange s'était trompé en pensant que c'était simplement que le vampire avait été interrompu par l’Espagnol auparavant.

Il regarda le vampire assis à sa gauche dont il voyait le sommet du crâne et le profil, et qui contemplait ses paumes, en pleine introspection semblait-il. Maintenant que Juan le nuisible était parti, Dieter retrouvait son attitude habituelle face à Will. Son énervement s’évanouissait alors que la présence de Juan se faisait plus lointaine.

« Ça vient de moi. » lâcha finalement le vampire allemand d'un ton brusque, dardant sur le petit ange un regard… agressif ? Mécontent ? Les cheveux qui voilaient en partie son visage d'où Dieter se tenait rendaient les choses difficiles à lire. Agacé, probablement. Uh. Dieter détourna le regard, un peu craintif, se mordillant la lèvre, sans savoir s’il devait s’excuser d’avoir posé la même question plusieurs fois, ni s’il devait avoir peur. C’était possible qu’il était encore énervé de l’intervention récente du vampire basané, et peut-être que l’ange aurait dû attendre un peu avant de relancer Will là-dessus. Dieter lui-même n’était pas encore complètement passé à autre chose.

« Tu peux utiliser Rudolf, si tu veux. Ou Rudy. » continua-t-il après quelques instants d’un air plus gentil. Ah, donc il n’était pas en colère. Ouf.

« Ah », fit-il d’un ton rassuré. Il n’était pas tellement plus avancé, au final. À part la confirmation de quelque chose qu’il supposait déjà, ses questions ne lui avaient pas apporté grand-chose.

« Rudolf… » énonça-t-il à voix basse, pour lui-même. Il ne savait pas trop ce qu’avait voulu dire Will-Rudy. Est-ce qu’il accordait un privilège à Dieter en lui permettant de l’appeler comme ça ? Est-ce qu’il préférait qu’il l’appelle Rudolf ou Rudy désormais, maintenant que l’ange avait appris son prénom originel ? Ou est-ce qu’il préférait quand même qu’on l’appelle Will, malgré cette révélation récente ? C’était lui qui avait choisi ce nom, apparemment, quand même. Il devait avoir une certaine valeur à ses yeux, à moins que ça n’ait été que pour dissimuler son identité… Mais quel aurait été l’intérêt de dissimuler son nom d’origine alors qu’il ne parlait plus à personne ? Ou bien, est-ce qu’il se fichait de comment le petit Allemand l’appelait ?

« Haha. Ça me fait bizarre. Je suis plus habitué à te voir comme “Will”. » dit-il après un moment, souriant, en se frottant le nez de l’index. C’était comme ça qu’il s’était présenté, la première fois, et c’était pas le genre de choses qui s’oubliait de si tôt. Dieter se souvenait que ce jour-là, il avait eu une peur bleue. Will, maculé de sang, lui avait dit son nom alors que l’ange était plus ou moins tétanisé à le regarder en se demandant ce qu’il avait fait pour s’attirer les ennuis et la potentielle colère du buveur de sang, au milieu d'une cuisine où une tempête semblait être passée.

Il se demanda pourquoi il ne voulait pas éviter complètement le buveur de sang, après tout ce qu’il lui avait fait vivre. Plusieurs frousses, et récemment carrément des blessures douloureuses...… Pourquoi lui accordait-il autant de chances ? Alors que pour lui, Juan n’en méritait certainement pas, dans le même temps ? Hum… Will, malgré tout ce qu’il lui avait fait subir, n’avait pas ce caractère insupportable dont Juan, pour ne pas le nommer, avait immédiatement fait preuve. Ce c[insulte]. Le petit Allemand avait dit à M. Anderson et Ajartiel qu’il préférait ne pas croiser immédiatement Will, il y avait deux semaines, alors qu’il venait de se faire bousiller une épaule ; l’idée de le revoir, à ce moment-là, l’avait angoissé au plus haut point. Maintenant qu’il était de nouveau là, à côté de lui, à discuter - à sa manière lente, concise et brute - l’angoisse ne lui tordait plus le ventre. Dieter était assis calmement, Will était assis calmement en contrebas ; l’ange était plus haut et dominait le vampire, une situation qui lui permettait peut-être de se sentir mieux. Will était là, bien moins effrayant que dans ses souvenirs et ses projections les plus effrayantes, et était suffisamment intéressant pour qu’il ait envie de communiquer avec lui et d’en apprendre plus à son sujet.

Après un moment où il resta à regarder par terre, se mordillant les lèvres distraitement, perdu dans ses pensées, il rouvrit la bouche.

« Pourquoi Will ? Enfin, pourquoi tu as choisi de changer de nom, et pourquoi tu as choisi celui-là ? Et t’as décidé quand ? Quand tu as été… transformé ? » demanda-t-il assez rapidement en penchant la tête sur le côté, à nouveau d’un ton curieux. D’après M. Anderson, il avait vécu des décennies seul, sans contact social. Pourquoi avoir changé de nom, si c’était pour que personne ne l’appelle ? Et en fait, avait-il bien changé de nom lorsqu’il était devenu vampire comme Dieter l’avait supposé ? Ou bien avant ? Ou bien après ? Pourquoi ce choix ? Pour la sonorité ? Pour la simplicité ? Pour autre chose ? Ça ne ressemblait pas du tout à son prénom originel...

« Uh, euh, ça fait beaucoup de questions. Pardon. » dit-il en se grattant le haut de la nuque, posant le menton sur les genoux en détournant le regard, la commissure de ses lèvres s’affaissant. Arg ! Sérieux. Il s’était encore excusé…

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyJeu 3 Jan 2019 - 21:44

Will laissa son regard errer dans le pièce et s’il croisa bien, par hasard, quelques paires d’yeux, personne ne semblait s’intéresser à Dieter et lui. L’ambiance de ce salon était définitivement différente de celle du salon des vampires. Personne pour tempérer les esprits, pour exiger le silence, pour épier et préserver l’ordre. En comparaison avec le cinquième sous-sol, ces lieux étaient bien plus... libres ? vivants ? Erratiques, certainement. Ça ressemblait un peu au cloître extérieur, mais en plus étouffant, à cause des murs. Rien pour aider Will à se calmer, en somme. Il s’était tant bien que mal à peu près habitué à la vie parmi d’autres vampires. Il n’avait aucun repère ici. À part Dieter. Ah. Voilà qui était un constat intéressant.

« Haha. Ça me fait bizarre. Je suis plus habitué à te voir comme “Will”. »

Will jeta un coup d’oeil vers Dieter sans commenter. Dans ce cas, pourquoi l’interroger sur le prénom qu’il avait pu porter avant ? Il n’avait qu’à se contenter de ‘‘Will’’.

Dieter ne lui rendit pas son regard. L’ange semblait perdu dans ses pensées et Will aurait été bien incapable de deviner leur nature. Il n’essaya donc même pas, retournant plutôt à son étude de ce qu’il y avait autour d’eux.

Le vampire était tendu et il commençait à le ressentir distinctement, sous la forme d’une douleur musculaire entre ses omoplates. À nouveau, il se demanda si cet endroit et cette heure avaient été choisis par monsieur Anderson pour le punir. S’il avait été du genre paranoïaque, il se serait possiblement aussi questionné par rapport à la venue de Juan, mais l’idée de lui vint pas. (Tout ce que lui inspirait la pensée du vampire espagnol, c’était l’incertitude. Était-il sécuritaire de regagner sa chambre ce soir ou pas ?) Tout ça parce qu’il avait fallu qu’il s’excuse... Et Dieter n’avait toujours pas rejeté ou accepté son plaidoyer d’ailleurs. Cette histoire le fatiguait...


« Pourquoi Will ? Enfin, pourquoi tu as choisi de changer de nom, et pourquoi tu as choisi celui-là ? Et t’as décidé quand ? Quand tu as été… transformé ? », mitrailla Dieter, soudainement.

La surprise visible dans son regard, Will releva la tête vers l’ange. Tant de questions pour un simple nom...


« Uh, euh, ça fait beaucoup de questions. Pardon. », s’excusa presque aussitôt le Catien ailé.

Les questions de Dieter, bien moins incisives que celles de Juan, ne dérangeaient pas Will. L’ange, de façon générale, ne le dérangeait pas, comme il avait fini par l’admettre à monsieur Anderson. Conséquemment, lui répondre n’était pas dérangeant. Néanmoins, la curiosité de Dieter était un peu déstabilisante. Pourquoi sa vie l’intéressait-elle tellement ? Un peu déconcerté, Will croisa les bras, enserrant son torse, et fixa devant lui. Il n’avait pas l’habitude de parler de lui. Ni de parler tout court.


« Après être devenu un monstre... », commença-t-il, avant de s’arrêter pour chercher ses mots.

Normalement, il prenait le temps de bâtir ses phrases avant de les dire, mais il ne voyait pas comment rassembler les questions de Dieter en quelque chose de simpliste et comment y répondre de façon concise. Aussi, pour donner à l’ange ce qu’il demandait, devait-il s’efforcer de rester concentré, de construire un fil de pensées en mots. Une aptitude qu’il n’avait pas pratiquée depuis longtemps, même s’il l’avait beaucoup observée chez les autres, en trois ans.

Il s’humecta les lèvres avant de poursuivre :


« Je tuais des gens. Je vivais pas avec. »

Il avait dit ces mêmes mots à Dieter, environ un an et demi auparavant. Puisque l’ange ne s’en souvenait probablement pas (les gens avaient une mauvaise mémoire), comme le suggérait sa question, il apparaissait nécessaire de le lui rappeler. En effet, s’il vivait seul une fois transformé, pourquoi aurait-il eu besoin d’un nom ?

« Je n’avais pas besoin d’un nom, donc. » Mise en contexte terminée.

Il aurait peut-être pu se contenter de répondre au ‘‘quand’’ sans démontrer pourquoi l’hypothèse de l’ange était illogique... Tant pis.


« J’avais besoin d’un nom, ici. », spécifia-t-il. C’était une évidence, mais Dieter, comme beaucoup de gens, semblait apprécier le fait d’énoncer des certitudes. Imiter l’ange, versé dans l’art de (trop) parler, semblait à propos, même si Will ne comprenait pas cette manie.

« Pourquoi pas Will ? », demanda-t-il finalement, pas très fort, après quelques secondes d’hésitation.

Il posa à nouveau les yeux sur Dieter en fronçant les sourcils, perplexe. Une question en réponse à une question était quelque chose d’irritant, mais il ne voyait pas comment l’expliquer. C’était un mot, une syllabe, une idée qui lui plaisait. Ça aurait pu être autre chose. Pourquoi est-ce que ça aurait dû être autre chose ? C’était son choix.

_________________
~
Dieter
Ange

Dieter

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 690
Messages : 138
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyVen 4 Jan 2019 - 15:43


Dieter s'était excusé, mais avait-il vraiment eu besoin de le faire ? Le regard de Will que Dieter avait croisé avait été surpris, mais pas en colère, frustré, mécontent ou toute autre nuance émotionnelle négative. L'ange laissa ses yeux balayer le salon, s'arrêtant brièvement sur le sorcier origamiste qui contemplait sa dizaine de petits objets en papier multicolore en arborant une mine satisfaite, puis il se hasarda à poser de nouveau les yeux sur Will, qui avait croisé les bras et ne le regardait plus, occupé à réfléchir.

« Après être devenu un monstre... » dit-il, laissant sa phrase en suspens.

Un monstre. Will se voyait vraiment comme ça. Bonjour l’estime de soi. Dieter serra brièvement les lèvres avec une moue un peu triste.

« Je tuais des gens. Je vivais pas avec. » acheva-t-il finalement de son ton neutre. Vlan. Une vérité bien crue. Dieter avait l’impression que Will lui avait déjà dit ça, un jour.

Hmm… Peut-être qu'il ne pouvait effectivement se voir que comme un monstre, comme un tueur qui n'avait pas besoin de penser, d'éprouver la pitié, l'empathie ou quoi que ce soit pour ses victimes. Un simple carnivore qui avait besoin de se nourrir sur ses proies naturelles, tout comme un loup vient égorger une brebis faiblarde ou un petit agneau sans état d'âme ni considération pour ce qui n’est que de la nourriture. Peut-être que c'était le fait de se nourrir sur ceux qui étaient autrefois ses semblables quil’avait conduit à cette opinion de lui-même…

Mais Dieter n'arrivait pas à le considérer comme un monstre. Will avait une forme trop humaine. Il parlait. Il avait des expressions, des émotions, même s'il ne les exprimait que bien peu. Le simple fait d’appartenir à la race vampirique ne suffisait pas à faire de lui un monstre aux yeux du petit ange.

« Je n’avais pas besoin d’un nom, donc. »

Logique implacable, bien qu’encore une fois, Dieter soit attristé par cette constatation. Il tenta une nouvelle fois d'imaginer quelqu'un vivre dix ans, vingt ans sans entendre aucun mot sortir de sa bouche, et sans que personne ne s'adresse à lui par son nom. Peut-être avait-il entendu des gens parler, tout de même, mais probablement étaient-ce des proies qui plaidaient et suppliaient. À bien y réfléchir, comment Will aurait-il pu se voir comme autre chose qu'un monstre, si depuis qu'il avait été transformé, tout ce qu'il avait vu sur les visages des gens avant d'arriver à la CAT, c'était la peur ?

« J’avais besoin d’un nom, ici. » continua-t-il. Dieter hocha la tête, même s'il se demandait pourquoi le vampire qui se souvenait apparemment très bien de son ancienne existence, malgré les lustres qui s'était écoulés, n'avait pas tout simplement repris le nom qu'il portait durant sa vie humaine.

« Pourquoi pas Will ? » ajouta-t-il plus bas, avant de fixer le visage de l'ange, les sourcils froncés. Il ne semblait pas du tout agacé d'avoir à répondre aux questions multiples de Dieter, il avait juste l'air… perplexe. Le petit Allemand commençait à beaucoup mieux percevoir les nuances infimes dans les expressions faciales du vampire, même s'il restait relativement impassible.

« Mmh », fit Dieter avec une expression amène. « C'est court, ça sonne bien… Ça te va bien, je trouve. » complimenta-t-il en souriant. C'était sincère. Enfin, peut-être qu'il trouvait que ça lui allait bien juste par habitude, mais c'était tout de même vrai. Et même si l'ange se demandait pourquoi il n'était pas tout simplement resté Rudolf. Peut-être pour marquer sa volonté d'un nouveau départ, l'abandon d'une longue période de sa vie… ?

Il resta silencieux un moment, les yeux dans le vague, cherchant comment dire à Will quelque chose qui le taraudait. Après une petite minute à tergiverser, il ouvrit enfin la bouche.

« J'arrive pas à… » Il s'interrompit, déglutit, et se mordilla l'intérieur de la lèvre inférieure pendant quelques secondes.

« Je ne veux - uh, je ne peux - J'arrive pas à te voir comme… comme un monstre, moi. » lâcha-t-il finalement. « Malgré que... - » Il avala sa salive. Uh. Malgré que tu m'as bousillé une épaule l'autre jour, que je t'ai déjà vu couvert de sang, que tu m'as fichu plusieurs grosses frayeurs, que je continue d'être toujours anxieux en ta présence… Nan, il n'avait pas envie de finir sa phrase. Il serra les lèvres.

Mais vraiment, c'était impossible pour lui. Ce n'était pas parce que Will était un vampire qu'il était un monstre. Et malgré la vie qu'il avait mené… Ouais, il avait tué et encore tué, pour pouvoir se nourrir, et avait certainement renoncé à son humanité, mais avait-il eu le choix ? Tous les vampires ne devenaient pas comme lui, Dieter le savait, mais M. Anderson avait dit que la plupart des buveurs de sang étaient… accompagnés, à l'aube de leur nouvelle vie. Will n'avait pas eu cette chance et avait survécu malgré tout. Cela ne méritait-il pas d'être applaudi ? Uh, non, probablement pas du point de vue de ceux qui s'étaient fait sucer le sang.

_________________
Pauvre Dieter.
Will
Vampire

Will

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 475
Messages : 97
Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 EmptyVen 4 Jan 2019 - 20:51

Dieter paru se satisfaire de la pseudo-réponse de Will ou, du moins, cessa-t-il de creuser la question. Il commenta simplement avec son... appréciation ? Will se fichait bien d’avoir son approbation ou pas et il resta de marbre face au sourire de l’ange. Il déduisit cependant de la remarque de Dieter qu’il avait l’intention de continuer à l’appeler ‘‘Will’’ plutôt que d’utiliser son ancien prénom. D’accord.

La majorité des enfants avaient quitté le salon avec leurs parents, laissant près de la moitié du grand salon pratiquement déserte. Pourtant, il y avait encore tellement de gens, dans l’autre moitié... Les conversations allaient bon train, agrémentées de rires sporadiques. Les adolescents avaient délaissé leur jeu de cartes pour un jeu de société que Will ne parvint pas à reconnaître, à cette distance. Le couple qui se disputait un peu plus tôt discutait maintenant de manière beaucoup moins véhémente, enlacé sur un sofa. La femme que Juan avait délaissée lisait un magasine, assise de travers dans un fauteuil. Une fille racontait une histoire, accompagnant son récit de moult gesticulations, à un auditoire gloussant vraisemblablement composé de ses amies. L’homme avec les pliages en papier était–


« J'arrive pas à… »

Arraché à son observation nerveuse des lieux, Will reporta son attention sur Dieter, qui venait de parler. Il fallut cependant plusieurs secondes avant que l’ange ne poursuive. Mais Will était quelqu’un de patient. Ça allait peut-être avec le fait d’avoir l’éternité devant soi...

« Je ne veux - uh, je ne peux - J'arrive pas à te voir comme… comme un monstre, moi. Malgré que... - »

Le vampire fronça les sourcils, dubitatif devant cet aveu hésitant. Il attendit que Dieter poursuive, qu’il finisse d’exprimer la réserve qui semblait teinter son opinion. Malgré quoi ? Toutefois, après un moment, il apparut que l’ange n’avait pas l’intention de terminer cette phrase.

C’était... étrange. Outre le fait que Will ne voyait pas le lien avec le précédent sujet, sur la façon dont il désirait être appelé, le commentaire de Dieter était illogique. Pas un monstre ? Vraiment ? Son immortalité ne faisait-elle pas de lui une créature contre-nature ? N’était-il pas démesurément puissant, d’une force toute dédiée à faire de lui un prédateur, un tueur, une chose effrayante ? Quelle drôle de définition Dieter pouvait-il avoir d’un monstre, qui ne correspondait pas à ça ?


« J’aurais pu broyer tes os. Facilement. », répondit finalement Will, calmement, en faisant allusion à son attaque, deux semaines auparavant.

Rappeler cet événement à Dieter n’aidait probablement pas sa cause, mais Will, et son manque total de tact, ne s’en rendit pas compte. Il aurait pu tuer l’ange et il n’était même pas encore entièrement certain de la raison pour laquelle il ne l’avait pas fait. Il était surprenant que Dieter ne s’en soit pas rendu compte. Une épaule et un poignet amochés, ce n’était rien. Il lui aurait été facile de faire pire. Facile physiquement et émotionnellement. Comment Dieter pouvait-il voir autre chose qu’un monstre, en le regardant ?


« Tu me vois comme quoi ? », interrogea le vampire, honnêtement curieux, en dévisageant Dieter.

L’ex-nazi n’accordait pas d’importance à ce que les gens pouvaient penser de lui. Premièrement parce que ses envies et ses besoins étaient sa priorité. L’opinion que les gens pouvaient avoir de ses agissements ne les changeraient pas. Elle n’avait donc aucun pouvoir, aucune valeur ; elle était insignifiante. Deuxièmement parce qu’il savait bien ce qu’on pensait de lui, de toute façon, et ce n’était rien de positif. C’était l’une des rares certitudes qu’il avait sur une perception qui n’était pas la sienne, sur le point de vue d’autrui. Jusqu’à ce que Dieter se distingue avec sa remarque...

_________________
~
Contenu sponsorisé




Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Je veux et j'exige d'exquises excuses   Je veux et j'exige d'exquises excuses - Page 2 Empty

 

Je veux et j'exige d'exquises excuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Je veux et j'exige
» Je veux te revoir ! {Pv Rudy
» Je veux savoir !
» Je veux rp moi x')
» Qui veux faire un rp ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire de Relaxation (2e Sous-Sol) :: Salon et Aire de Jeu-