AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:36

[Message posté le Sam 27 Juin 2009, 16]
[Mon Ange, c'est l'heure de répondre de tes actes!   ]

Bureau d’Ajartiel. 10h20 du matin.

Il devait s’être écoulé environ deux semaines et demie depuis l’incident Catrina/Ajartiel dans la Salle de réveil et l’accident impliquant Sarah-Ève, sa Sarah-Ève, dans la forêt des Elfes, toujours en présence du chef des Anges.

Si la chef des Sorcières ignorait tout de la peur de son collègue ailé quant à la réaction qu’elle pourrait lui servir notamment concernant son comportement dans la forêt, elle savait par contre qu’il était un lève-tôt. Mais, par respect de l’autre, et parce qu’elle désirait mettre ses idées au clair et en ordre avant leur rencontre, Joël avait demandé à l’Ange de se présenter pour 10h30 dans son bureau personnel. Cela éviterait ainsi d’être importuné par d’autres personnes, car la conversation qui allait suivre pouvait s’avérer… dangereuse?

Assise sur le coin du bureau de son collègue, elle l’attendait. Et pas de café ce matin. En apparence calme et sereine, la Sorcière, à l’intérieur, était totalement différente. Si son sang ne bouillonnait plus, il n’en restait pas moins qu’il était encore chaud. Elle était prête à réagir comme un volcan sur le point d’entrer en éruption… Ayant toujours été comme cela lorsqu’il était question de personnes ou de choses/d’idées auxquelles elle tenait ou croyait, pourquoi ce trait de caractère changerait avec le temps?

À 10h30 tapant, la personne qu’elle attentait avec impatience fit son entrée. Au moins, le chef des Anges n’était pas en retard. Il n’aurait plus manqué que ça pour la mettre hors d’elle…


« Ajartiel. » Salua-t-elle sur un ton un peu trop neutre pour se sentir en sécurité...
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:37

[Message posté le Dim 28 Juin 2009, 16:11]
Dix heure trente. Dix heure trente ! Quelle sadique... Levé à l’aube, comme toujours, Ajartiel avait eu droit à la pire matinée de toute sa vie. Débuté la journée par une demande de réunion de Joëlann, ce n’était en soit pas inquiétant. Mais voilà, elle voulait le voir lui, tout seul, dans son bureau à lui ! Autrement dit, elle voulait un coin tranquille, sans témoin gênant, pour pouvoir disposer de sa dépouille en toute quiétude une fois sa vengeance accomplie. Si le chef des Anges avait jusque là naïvement cru que le plan de Sarah-Ève pour l’épargner avait fonctionné, il devait maintenant faire face à la réalité. Il était condamné. Résultat, il avait passé le pire matin du monde, attendant anxieusement l’heure dite. L’heure de l’exécution ! Ça avait un côté assez ironiquement quand même, considérant que c’était comme ça qu’il était véritablement mort... Mis à part que, crédule, il avait été moins inquiété la première fois.

À l’heure juste, le Magyar fut devant la porte de son bureau. Une petite plaque en métal collée sur le bois de la porte indiquait le nom et le rôle du propriétaire des lieux : « Ajartiel – Chef des Anges ». Allait-on lui ajouter un « Ci-gît » au-dessus ? Ça aurait la classe. D’ailleurs, si Joëlann avait été un peu plus théâtral, elle aurait pu prévoir le coup et l’installer à l’avance. Ça aurait été bien effrayant. Peut-être même qu’il serait entré la tête basse, hey !

Bon. Fin des élans masochistes. Devait-il frapper avant d’entrer ? Non, c’était ridicule. C’était son bureau. Ouais, il y venait jamais, mais c’était un détail ça... Ils étaient de quelle couleur les murs déjà ?

Prenant son courage à deux mains, l’Ange en chef tourna la poignée de la porte et entra jovialement. Dans sa posture, rien ne laissait paraître un quelconque inconfort. Il agissait normalement, comme s’il n’avait rien à se reprocher et c’était le cas. Non parce que, ça aurait franchement fait pitié s’il avait eu l’air d’avoir des remords alors qu’il n’en avait pas. Joëlann faisait tout un tas de rien... Il était blanc comme neige ! Voilà !


"Salut Joël’ ! Tu faisais la grâce matinée ? C’est pour ça la réunion si tard ?"

Innocent, il lui sourit. Et puis, parce qu’il était chez lui, il se laissa tomber dans un fauteuil, une jambe par-dessus l’appui-bras. Ouaip ! Il était zen !

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:38

[Message posté le Dim 28 Juin 2009, 17:39]
Prenant un air grave, qui n’annonçait rien de bon pour son interlocuteur, Joëlann ignora la réponse du jeune homme et planta son regard vert dans celui de l’Ange et inspira lentement avant d’effectuer l’action contraire, soit expirer tout aussi lentement. Se levant finalement du bureau sur lequel elle avait pris place depuis plus de vingt minutes déjà, la Sorcière se positionna bien en face de l’être ailé, les mains appuyées sur le dessus du meuble (bureau), conservant toujours le lien visuel qui les unissait et ouvrit pour la seconde fois seulement la bouche depuis l’arrivée de LPM. Sans prendre la peine de lui demander comme il se portait, la Sorcière de l’Air entra immédiatement dans le vif du sujet.

« Bon, je n’irai pas par quatre chemins Ajartiel. » Débuta-t-elle dans un souffle. Expirant à nouveau, elle poursuivit. « Si je t’ai demandé de me rencontrer aujourd’hui c’est à cause d’histoires que j’ai entendues à ton sujet. Certaines sont plus graves que d’autres et j’ai des preuves qu’elles sont véridiques… »

Une nouvelle pause avant de continuer.

« Par ailleurs, Azari s’est plaint à ton sujet, car tu aurais apparemment remplacé l’un de ses petits déjeuners par du sirop de cerise. Nous savons très bien que cela ne l’aurait pas empoissonné malgré ce qu’il soutient. Si seulement ce n’était que des farces sans importance Ajartiel! En outre, Azari m’a dit que tu avais modifié une des commandes d’Augustine qui a elle aussi fait un rapport à ce sujet. Ce n’est pas des choses à faire LPM!, car hormis Azari bien d’autres Vampires de la base sont friands de l’AB+! Et la dernière chose dont nous avons besoin c’est bien d’un soulèvement de Vampires avec Azari à leur tête! Tu n’as donc jamais songé à laisser Azari tranquille parfois? Au lieu de toujours t’acharner sur lui. »

Si pour le moment la voix de la chef des Sorciers était restée égale et neutre, cela commença à vouloir dégénérer lorsqu’elle entama le second point qu’elle désirait aborder durant la rencontre d’aujourd’hui avec l’Ange. Et ce point concernait l’affaire Catrina Whitmore! Nouvelle pause, nouvelle inspiration et nouvelle entrée en matière.

« Ensuite, je voulais revoir avec toi les évènements qui se sont déroulés dans la Salle de réveil lors de l’arrivée des mesdemoiselles Fox et Whitmore. Tu sais, prévenir toute la base qu’il y avait un problème en Salle de réveil n’était pas la meilleure idée pour rassurer nos protégés! En plus de ne pas être professionnel, comment voulais-tu que je réagisse en t’entendant t’adresser à moi de la sorte! J’étais en plein cours pratique Ajartiel et heureusement qu’Iliana était dans le coin pour que je puisse accourir pour voir ce qui se passait à l’Infirmerie! Même Onoma s’est adressé aux chefs, tu as dû l’entendre toi aussi dans ta tête, pour savoir la raison de cet appel de détresse! J’ai eu peur, je ne savais pas à quoi m’attendre jusqu’au moment de franchir la porte de la salle. Je me suis même imaginé mille scénarios différents! » Pause. « Mais je sais que ce n’était pas de ta faute malgré tout. Il y a malheureusement eu une erreur dans les dosages de somnifères… Erreur que nous devons à tout prix éviter de reproduire... »

La jeune femme ne comptait pas s’attarder trop longtemps sur ce point, car le sujet suivant lui tenait très à cœur et cela avait d’ailleurs été la raison principale de sa démarche pour discuter avec l’Ange, même si pour le quart d’heure elle était seule à faire la discussion…

Quand elle aborda son troisième et dernier point du jour, sa voix prit une tournure un peu plus agressive et protectrice. Le sujet en question était Sarah-Ève, c’est-à-dire sa protégée! Et, ça, on ne touchait pas! Surtout si l’on tenant à la vie… Voyant que l’Ange semblait vouloir bouger un peu, c’était déjà bien qu’il soit resté assis au même endroit depuis l’instant où Joël’ avait pris pour la première fois la parole, elle lui intima de rester où il se trouvait. Et, là, la responsable des Sorciers explosa sans crier gare!


« Comment veux-tu que je continue à te faire confiance avec ce genre d’attitude Ajartiel! Il ne s’agit plus de blagues mineures! Ce n’est qu’une gamine encore! La faire monter dans les arbres! Es-tu simplement inconscient ou c’était une absence passagère?! Je veux bien croire que tu es mort jeune, mais ce n’est pas une raison pour entraîner Sarah-Ève sur le même chemin. (nda : Comprendre celui de la mort.) Elle aurait pu se blesser gravement ou pire encore se tuer! Qu’est-ce que tu aurais fait si elle avait eu plus que de simples courbatures? Hein? Réponds-moi Ajartiel! »

Elle avait hurlé ces derniers mots, cette dernière phrase, comme un cri du cœur, le cri d’une mère ou d’une grande sœur morte d’inquiétude pour sa fille ou sa jeune sœur. La dernière chose que souhaitait Joëlann c’était de perdre la jeune fille qui en avait déjà suffisamment bavé comme ça en si peu de temps.

Elle n’était pas le grand chef de la C.A.T.; elle le savait et elle savait qu’Ajartiel le savait aussi. Jamais elle ne se serait enflé la tête de la sorte et tous ceux qui la connaissaient le savaient également. Mais, en étant considéré comme la plus responsable des chefs et la mieux organisée, et parce qu’Onoma avait bien d’autres chats à fouetter pour le moment (…), la Sorcière avait pris sur elle de parler avec l’éternel adolescent puisque personne d’autre ne le ferait. Tall’ morte, Gen retenue Dieu sait où et Azari qui refusait systématiquement (ou presque) de traiter avec l’Ange, il ne restait plus grand monde à la base pour mettre les points sur les « i » et les barres sur les « t » au chef des êtres ailés…
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:39

[Message posté le Dim 28 Juin 2009, 19:08]
Se taire et attendre que ça passe. C’était un bon plan. Il en avait eu des occasions de tester les façons de réagir face au courroux de quelqu’un et suivre ce schéma d’apparente soumission ne l’avait jamais trahi, quand il voulait que ça passe. Après, évidemment, pour quelqu’un comme son père, il était plus rebelle. Il l’avait payé à chaque fois, mais ça avait toujours été plus fort que lui. Il refusait de laisser son père gagner une seule manche. Mais Joëlann... Joëlann était une amie. Il ne voulait pas rendre les choses pires qu’elles l’étaient. Elle avait endossé (ou alors ça s’était fait tout seul) le rôle de mère, de dirigeante, de tête pensante. Il la respectait pour ça et comprenait la tâche qu’elle devait accomplir. Se taire et attendre. Voilà ce qu’il avait choisi de faire et c’est ce qu’il fit.

Elle commença par Azari. Azari était venu se plaindre ? Il était venu pleurer dans les jupes de Joëlann ? Ajartiel n’arrivait pas à y croire ! Il faudrait qu’il remette ça sous le nez du Vampire, c’était clair ! Bon, par respect pour le ton sérieux de la chef des Sorciers, le Magyar ravala l’éclat de rire que cette déclaration manqua provoquer chez lui. Il n’en pensait cependant pas moins...

Comment ça, Azari l’avait dénoncé pour la modification des commandes ? C’était n’importe quoi... Comment pouvait-il le savoir, hein ? C’était que des suppositions. Rien ne prouvait que ça venait de lui ! Il n’en était pas à son premier palimpseste et il était certain d’avoir réussi son coup, comme toujours. D’ailleurs, malgré l’élan de fureur que cela risquait de provoquer chez son interlocutrice, Ajartiel ne pu s’empêcher de rouler des yeux, narquois. Non, il n’avait aucun remord quant aux blagues qu’il avait faites au chef des Vampires. Et puis, c’était faux de dire qu’il s’acharnait sur lui ! Le gamin Vampire était juste trop nombrilisme pour réaliser qu’il n’était qu’une victime parmi les autres, simple fruit du hasard. D’ailleurs, c’était pour son bien ces plaisanteries. Il manquait cruellement d’humour. C’était triste quoi ! Ce n’était que par altruisme qu’Ajartiel se moquait de lui, pour lui apprendre à être plus souriant.

Ensuite, Catrina Whitmore et Stella Fox. Ouais, il était pas professionnel. Restait quand même que le boulot était fait, là. On allait pas chipoter sur des détails... Ah ben, au moins, elle reconnaissait que c’était pas sa faute ! Affaire classée. Y’avait même pas de raison d’abord le sujet à la base.

Le coussin moelleux du fauteuil dans lequel Ajartiel était avachi s’était tranquillement enfoncé et, maintenant, l’Hongrois sentait un objet désagréablement dur dans son dos. Sans chercher une position plus digne, il préféra se tourner légèrement pour glisser une main dans son dos et en extraire l’engin dérangeant. Toutefois, dès que Joëlann le vit broncher, elle lui aboya dessus de rester tranquille. L’Ange se figea et posa sur elle des yeux ronds, un peu choqué par le ton de voix employé. Maieuh !

Finalement, Sarah-Ève. La chef des Sorcière fit enfler sa voix qui rejoignis des décibels insoupçonnés, mais peut-être n’en avait-elle pas conscience. Était-elle en train de tomber dans l’hystérie ? Ça faisait un peu peur... Lorsqu’elle se tue, réclamant une réponse, le hurlant même, Ajartiel se contenta de la fixer dans les yeux. Un silence s’installa le temps du duel oculaire que l’Ange fini par perdre, choisissant de détourner la tête. Il haussa les épaules, fit la moue et s’intéressa soudain intensément à la paume de ses mains.


"Ouais. J’trouve qu’on est pas assez d’Anges. Du coup, j’ai décidé de massacrer tout le monde pour me venger. Et puis, ça me fera de nouvelles recrues avec un peu de chance."

Le tout dit sur un ton nonchalant, cynique, le regard toujours négligemment posé sur ses mains.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:40

[Message posté le Dim 12 Juil 2009, 14:11]
En d’autres circonstances, elle aurait probablement ri. Mais elle avait tellement les nerfs en boule, elle était tellement tendue en ce moment qu’un rien risquait de la faire exploser, même s’il ne s’agissait que d’une stupide plaisanterie…

Cependant, au lieu d’entrer en éruption comme elle semblait être partie pour le faire, la chef des Sorciers opta plutôt pour ramener sa voix à des fréquences considérées comme étant normales et gronda d’une voix encore plus menaçante et basse le nom de son interlocuteur…


« Ajartiel… »

Un ton qui en disant long pour ceux qui savaient déchiffrer ce genre de message. C’était à la fois une menace et un avertissement. Et jouer avec les nerfs de Joëlann, particulièrement en ce moment, était sans aucun doute la dernière chose à faire…

La jeune femme, après un silence lourd de sa part, décida de se redresser et de croiser les bras dans une attitude de quoi? De défi? De supériorité? Nul n’aurait su le dire, pas même elle. De toute manière, l’Ange ne la regardait même pas, se contentant de fixer d’un air intéressant ses mains. Très bien, il voulait jouer à ça? Jouer au plus fin? Tant pis pour lui! Au lieu de tourner les talons ou encore de se remettre à hurler, la Sorcière de l’Air décroisa ses bras pour réappuyer le plat de ses paumes sur le bureau de son collègue et ainsi lui faire à nouveau face et laissa tomber d’une voix dangereuse et aussi coupante qu’un couteau de boucherie qu’on vient tout juste d’aiguiser des mots qu’elle regretterait peut-être un jour…


« Puisque tu sembles autant aimer la mort… J’espère que tu seras le prochain sur la liste à disparaître! Comme ça, on aura la paix! Et plus d’accidents en prime! »

Venait-elle vraiment de prononcer ces paroles cruelles? Oui. La question suivante était de savoir si cela toucherait réellement l’immortel ou si ça glisserait sur lui comme l’eau glisse sur le dos d’un canard…

« Et, je te défends de t’approcher de Sarah-Ève à nouveau! » Termina-elle.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:41

[Message posté le Ven 17 Juil 2009, 14:04]
[It's the week-end... So, RPG time ! A little bit of French, it's not important. x)]

Pourquoi cet élan de masochisme ? Car, à n’en point douter, c’était de ça qu’il s’agissait. Le ton qu’avait utiliser l’Ange n’avait rien d’humoristiquement sarcastique ou d’innocemment désinvolte. Au contraire, de par le cynisme éhonté de ses paroles et l’indifférence manifeste qui les accompagnait, il ne pouvait qu’obtenir une réaction négative de Joëlann. C’était prévisible et, surtout, compréhensible. Quand on jette un sac de poudre noir dans un feu de camp, on ne peut raisonnablement pas s’attendre à trente-six milles dénouements ! Ajartiel avait beau ne pas être le plus futé des hommes, il était impossible qu’il ne se doute pas de l’effet de son attitude sur son interlocutrice. Alors, pourquoi ?

En vérité, un psychiatre se serait beaucoup amusé sur le cas d’Ajartiel... La chef des Sorcières en avait peut-être conscience (ou peut-être pas), mais elle avait réussit à ébranler la carapace d’insouciance du son homologue ailé. Elle l’avait touché et son réflexe avait été d’utiliser son dernier bouclier : le cynisme. Ça n’avait rien d’intentionnel, évidemment. C’était... instinctif ? machinal ? La dernière arme du Ça, bien décidé à ne pas laisser son copain le Surmoi en placer une. Parce qu’Ajartiel ne culpabilisait pas. Jamais. Alors, il cherchait (sans le savoir) à mettre Joëlann dans une telle colère que ce serait à elle que reviendrait les tords. Pur automatisme d’enfant battu. Les victimes sont toujours innocentes... Ajartiel n’aurait pas à culpabiliser pour quoique ce soit si Joëlann en venait à lui demander pardon de s’être mise en colère. Qui plus est, face à cette agressivité dirigée contre lui, il expierait ses péchés. Quand on a connu que les coups, on fini par les chercher, parce qu’on ne connaît pas d’autre manière de faire face à un problème. Voilà ce qu’aurait dit les Sigmund Freud et les Jacques Lacan de ce monde.


« Ajartiel… »

Un ton qui ne présageait rien de bon ; la promesse de bien pire encore. Pourtant, faisant fit de cette dernière chance qui lui était offerte de baisser sa garde, l’Ange continua de snober son amie. Il affichait la tête de quelqu’un qui s’ennuie tandis qu’il réalisait que, tiens, il faudrait qu’il se coupe/ronge les ongles. Ils commençaient à être un peu longs...

« Puisque tu sembles autant aimer la mort… J’espère que tu seras le prochain sur la liste à disparaître! Comme ça, on aura la paix! Et plus d’accidents en prime! »

Choqué, l’Hongrois redressa vivement la tête avec la très désagréable impression d’avoir un poignard enfoncé en plein coeur. Enfin, ça ne lui était jamais arrivé, mais il s’imaginait que ça devait faire exactement le même effet. Et même s’il tenta de le cacher en se refermant comme une huître, affichant un visage de marbre empreint d’un sérieux qu’on ne lui avait jamais connu, pendant une seconde la douleur fut plus que clairement lisible sur ses traits. Oui, il l’avait cherché. Les paroles de la jeune femme étaient même encore trop gentilles. Elle aurait dû le gifler. Et pourtant... qu’est-ce que ça faisait mal à entendre...

« Et, je te défends de t’approcher de Sarah-Ève à nouveau! »

Ajartiel se redressa, adoptant dans son siège une position dite « normale » pour faire face à son interlocutrice correctement. Le visage fermé, dur, il lui rendit son regard perçant. Il avait posé les bras sur les appuis du fauteuil et, d’ailleurs, la seule trace visible de ce qu’il ressentait était ses poings, serrées jusqu’à lui blanchir les jointures. Un silence eut à peine le temps de pointer le bout de son nez avant que le Magyar ne le rompe.

"Sinon quoi ?" , railla-t-il, sardonique, mais, ce coup-ci, pas le moins du monde nonchalant.

C’était encore une fois une provocation. Pure, bête et méchante. Il aurait pu répondre plus intelligemment. Sans forcément présenter des excuses, une phrase du genre : « Joëlann, Sarah-Ève a quatorze ans, pas quatre. Elle est assez grande pour décider elle-même si elle veut me voir ou pas. », ça aurait été pas mal. Sinon, plus classique, pour tenter de calmer le jeu, un truc comme : « Tu penses vraiment ce que tu dis ? », c’était pas mal non plus. Sauf qu’Ajartiel et les « Il aurait pu », ça allait de pair. Il ne réfléchissait pas pour agir au mieux, il réagissait. Point. C’était viscéral. Même après qu’il eut parlé, il ne lui vint pas à l’esprit d’alternative à ce qu’il avait dit.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:42

[Message posté le Dim 19 Juil 2009, 14:00]
Avait-elle réussi à ébranler, ne serait-ce que quelques secondes, la carapace d’indifférence d’Ajartiel? Oui, elle avait réussi! Il avait relevé la tête et l’espace d’une seconde une nouvelle émotion avait parcouru ses traits d’éternel adolescent. Quelle que puisse être cette émotion, la chef des Sorciers ne s’était pas arrêtée là. Elle avait défendu au chef des Anges de revoir sa protégée. Cela n’avait rien d’une réaction logique, c’était purement colérique. La jeune femme était tellement en rogne qu’elle risquait de perdre le contrôle. Il fallait seulement espérer qu’elle ne tomberait pas à nouveau dans ce même aveuglement qui lui avait presque fait tuer un homme il y a quelques années de cela…

Cependant, son interlocuteur ne l’aidait pas réellement à retrouver le contrôle de ses nerfs. Son attitude envers elle la confortait dans sa position agressive. Qui plus est que les paroles de l’Ange continuaient de la pousser à bout et bientôt la limite serait à jamais franchie. Si la Sorcière de l’Air savait faire preuve de patience dans bien des circonstances, lorsqu’elle devait traiter avec des imbéciles têtus comme des mules, sa patience avait envie de dégringoler dangereusement… comme en ce moment.

Tiens, son collègue s’était redressé dans une position plus acceptable pour le dos, c’est-à-dire assis bien droit sur sa chaise. Face à face, yeux dans les yeux (nouveau duel oculaire), Tsuki se pencha et se rapprocha de LPM. Ils n’étaient qu’une distance minime tellement que leurs nez se touchaient presque! Autre jour, autre situation, autre émotion. Cette scène aurait pu en être une très romantique, mais pour l’heure c’était le théâtre d’une bataille verbale et comportementale rude et choquante. Dans l’air, on sentait très bien que l’énergie avait changé… Une tierce aurait sans doute eu l’impression d’être parcourue par des milliers de petits courants électriques tant l’air était à ce point chargé de magie. Magie provenant beaucoup plus de l’humaine que de l’immortel…

Toujours dans la même position, les mains à plat sur le bureau et son nez collé à celui de son interlocuteur, Joëlann avait remarqué (pendant qu’elle se rapprochait du jeune homme) que ces jointures avaient blanchi… Petite victoire? Oui pour les autres, mais pas pour elle. Elle n’avait pas encore terminé avec l’Ange. D’autant plus que ce dernier venait de la provoquer à nouveau!

« Sinon quoi? »

Les yeux de la responsable des Sorciers lancèrent des éclairs aux prunelles bleues de l’Ange. Sa voix reprenant ses allures de menace, elle laissa tomber simplement une phrase qui, à bien y penser, correspondait à des menaces de mort!


« Sinon, c’est moi qui te tue! »

Rester dans la même position physique, ne pas céder et éviter de le tuer autant que possible. Trois défis tous plus intéressants et difficiles à réussir les uns que les autres… Cela faisait longtemps qu’elle aurait pu aller faire valser l’Ange dans le mur… Un simple mouvement imperceptible de son index aurait suffi et Ajartiel aurait peut-être réappris à voler… ou à jouer les morts.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:43

[Message posté le Dim 26 Juil 2009, 09:27]
« Sinon, c’est moi qui te tue! »

Vu le ton, c’était une vraie menace de mort. La chef des Sorcières aurait eu une arme à la main, ça n’aurait pas été plus réaliste. Son attitude, son maintient, valaient bien à eux seuls vingt fusils chargés quand on savait de quoi une Sorcière de l’Air en colère était capable. Joëlann en avait d’ailleurs déjà fait la démonstration quelques années plus tôt. Et pourtant, sans se laisser démonter une seconde, l’Ange soutint le regard de sa collègue.

Ce qu’il répondit à cette ultime admonestation ? Rien. Ou, en tout cas, il n’utilisa aucune parole. Sa seule répartie fut un claquement de langue dédaigneux, suprême provocation qui se passait de mots, mais qui exprimait clairement un « J’ai hâte de voir ça ! » (et/ou une autre phrase du même acabit).

Ajartiel n’avait pas peur de Joëlann. Peut-être qu’elle pensait réellement tout ce qui venait de se dire dans ce bureau ; il n’en avait aucune idée. Peut-être qu’elle pourrait réellement le tuer ; il ne s’était même pas posé la question. Quoiqu’il en soit, en cet instant, il n’était nullement effrayé. C’était pareil qu’avec son père. Il avait eu beau le condamné au bûcher, Ajartia était resté boutefeu jusqu’au bout ! C’était sa nature. Quand il était en mode provocation (réelle, pas la gentille taquinerie), on pouvait aussi bien dire que son cerveau était court-circuité. Ni peur, ni regret, ni rien. Juste le désir irréfrénable de contredire son adversaire.

C’est probablement pour ça d’ailleurs qu’il repoussa son siège et se leva sans plus de cérémonie. Arrogant, il tourna le dos à son amie et pris la direction de la sortie. Fin de l’entretient ; fin de l’engueulade.


[It’s short but... it’s that ! I didn’t have a lot of things to say. So, you decide : Is it the end or not ? Joëlann will stop Ajartiel or not ?]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   Jeu 29 Mai - 16:44

[Message posté le Dim 26 Juil 2009, 19:01]
À bien y penser peut-être que la chef des Sorciers aurait pu entrevoir la suite des évènements, mais ce ne fut pas le cas. En effet, la réaction que lui offrit son homologue masculin et ailé la laissa sans voix! Il avait tout simplement décidé de quitter la pièce. Quoi? Hé minute! Ça ne devait pas se passer comme ça!... non?

Soudainement incertaine, Joëlann ne sut plus quoi faire ou quoi dire. Ajartiel s’en allait d’un pas résolu vers la porte séparant son bureau du corridor. Que pouvait-elle faire? S’excuser? Non, pas question. Le supplier de rester? Et puis quoi encore! N’empêche que si elle ne se décidait pas rapidement il serait tout bonnement trop tard pour faire quoi que ce soit! Donc, que faire? La jeune femme l’ignorait. Ce retournement de situation ayant provoqué en elle un changement émotionnel aussi.

Mais qu’est-ce qui se passait en elle bon sang! Pourquoi s’être autant enflammée pour n’être qu’un tas de braises quasi éteintes l’instant d’après? C’était carrément insensé! Tellement pas elle! Enfin, si un peu, mais pas envers un collègue et encore moins avec un ami de longue date!

Trop préoccupée par ses pensées, la Sorcière de l’Air ne revint sur Terre qu’au moment où l’Ange franchit le seuil de la porte de son bureau disparaissant de son champ de vision. *Ajartiel…* songea-t-elle maintenant triste sans toutefois lancer d’appel mental.

Trop tard. Il était trop tard. Mais qu’est-ce qu’elle avait foutu bordel?! Oui, bordel était le bon mot… Elle avait foutu le bordel et maintenant elle devrait faire avec. Prenant conscience qu’elle fixait encore la porte qu’Ajartiel avait laissée entrouverte, Joëlann sentit en elle comme un espèce de vide. Vide qui n’allait certainement pas se résorber facilement. Une larme se fraya un chemin jusqu’à ses paupières et réussit même à entamer sa descente le long de la joue de la femme.

Donner un bon coup de poing sur le bureau lui aurait sans doute fait du bien émotionnellement parlant, car physiquement, ça aurait potentiellement douloureux… Qui plus est que cela n’aurait strictement rien changé à la situation actuelle. De toute manière, elle ne se sentait même pas la force de le faire, alors à quoi bon?

Et maintenant? Plus qu’une chose à faire. Sortir d’ici. Au plus vite. La pièce l’oppressait. Plus qu’elle ne l’aurait cru… Franchissant à son tour la porte, Joël’ essuya rageusement la larme et ses compagnes qui l’avaient suivie dans leur descente vers le sol. Direction son bureau? Oh non! La forêt des Elfes! Elle avait besoin de faire le vide… et surtout de ne pas penser.

Était-ce la fin d’une grande amitié? Nul ne le savait exactement et personne ne savait non plus si les deux chefs pourraient un jour oublier le passé et à nouveau être des amis…
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…   

 

Mise au point ou comment passer à la casserole avec Joëlann…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Libre] Une petite mise au point s'impose !
» Après-midi shopping, comment passer un bon moment entre amies • Sarah
» Comment fêter son code avec sa meilleure amie...
» Comment peindre vite et bien avec de la lasure
» Fashion Week... Où comment passer du bon temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Bureaux des Chefs :: Bureau d'Ajartiel-