AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Promenade dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:11

[Message posté le Jeudi 30 Avr 2009, 20]
[J'attends en théorie Ajartiel... Siffle ]

« Une promenade ? Ah, je constate qu’on aime les sports extrêmes ! Ce que je proposais était trop ennuyant, c’est ça ? » Suivi de « Va pour la balade! » Furent le point de départ d’une nouvelle aventure pour la jeune Sarah-Ève. Aventure à laquelle son compagnon matinal participerait lui aussi étant donné qu’il était l’heureux auteur de ces deux dernières phrases.

Voilà donc comment leur activité hors des cuisines s’était poursuivie. De l’antre d’Augustine, Ajartiel avait entraîné la Sorcière en dehors de la pièce et fait plusieurs mètres avant de la laisser les guider à sa guise. D’abord, il y avait eu le réfectoire, car toute personne désirant accéder aux cuisines (ou en revenir) se devait de traverser en premier lieu le réfectoire en entier, et, ensuite, ils avaient atteint les couloirs de la base. De là, n’importe qui pouvait se diriger vers la pièce de son choix ou encore emprunter l’un des multiples escaliers conduisant aux étages inférieurs ou supérieurs selon le cas.

En ce qui concernait, a proprement parlé, Leblanc, il ne lui avait pas fallu longtemps pour que se décider. Tenant toujours sa main dans celle du chef des Anges de la C.A.T., ce qui était un autre fait notable, la jeune fille de bientôt quatorze ans dirigea l’éternel adolescent vers la porte externe menant à la jonction du parc et de la forêt des Elfes. L’adolescente avait subitement envie de prendre l’air même s’il ne s’agissait pas réellement du dehors… Enfin, bref, l’essentiel c’était que ce faux dehors ressemblait au véritable extérieur, non?

Tout en prenant légèrement les devants, Sarah-Ève lança plus pour elle-même et sans se retourner « Parc ou forêt? ». Question purement rhétorique en vérité puisqu’elle avait déjà une préférence pour la forêt… S’y dirigeant d’un bon pas en direction de la porte, et entraînant toujours Ajartiel dans son sillage, la Sorcière de l’Air ne lui lâcha la main qu’après qu’ils eurent franchi ladite porte. Cependant, elle ne s’arrêta pas de marcher pour autant. Ayant relevé la tête, elle se rendit résolument vers les arbres.

Respirant un bon coup, Sarah-Ève se dit qu’elle aimerait bien qu’il y ait de la neige… Comme ça, ils auraient pu faire une bataille de boules de neige, mais bon il ne fallait pas rêver non plus… Bon, qu’est-ce qu’une jeune humaine et un Ange pouvaient bien faire maintenant?

Désirant demander l’avis de son nouvel ami, si s’en était un, l’adolescente se retourna et fit face au vide! Le chef des Anges s’était volatilisé! Mais où était-il? Paniquée à l’idée qu’il ait décidé de la laisser en plan parce qu’elle ne l’avait pas attendu ou pour n’importe quelle raison en fait, la jeune fille appela l’être ailé avec une voix où perçait une légère note de désespoir…


« Ajartiel? »
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:12

[Message posté le Dimanche 17 Mai 2009, 15:07]
Ralentissant à la sortie de la cuisine, Ajartiel laissa sa nouvelle amie prendre les devants pour les mener vers... ailleurs ! Car telle semblait être leur destination ; un peu n'importe où et nul part à la fois. C'était le genre d'activité qu'on aurait pu croire venue du chef des Anges tant elle était nébuleuse et impulsive. Et pourtant, non, c'était l'idée de la jeune Leblanc. L'Hongrois avait-il pu déjà déteindre sur elle ? En si peu de temps ? Ou alors, c'est qu'ils étaient fait pour s'entendre, qu'ils se ressemblaient un peu au fond... Après tout, non seulement l'adolescente l'entraînait-elle joyeusement dans les corridors du quartier général de la C.A.T., mais, en plus, n'avait-elle pas rapidement embarqué dans son jeu aux dépends d'Augustine ? Il devait y avoir en elle une fille prête à s'amuser de n'importe quoi, comme lui.

Toutes ses choses, Ajartiel y aurait réfléchi pendant qu'il joggait (ou presque) main dans la main avec Sarah-Ève ; si seulement ça avait été son genre de se questionner. Au lieu de quoi, il ne fit que profiter de l'instant présent, son grand sourire aux lèvres. Qu'importait la psychologie de la jeune sorcière ? S'interroger tout le temps, c'était d'un ennui ! Du coup, le responsable des Anges ne délibérait sur rien et fonçait tête baissée dans tout.

Le duo atteignit finalement le pseudo-extérieur du second étage. Ils n'étaient pas aller bien loin à vrai dire. Lorsqu'ils en franchirent la porte, leurs mains se séparèrent et le regard du Magyar dériva sur les arbres de la forêt. Il n'y venait pas souvent. Les balades en forêt, c'était généralement une activité solitaire de recueillement. Un truc d'Elfe. Pourtant, de son vivant, il avait passé presque tout son temps au milieu des arbres. C'était encore la meilleure des cachettes pour un groupe de hors-la-loi. Et puis, avant son léger écart du droit chemin, quand il était enfant, il adorait grimper aux arbres. D'ailleurs, là, maintenant, il avait envie de réessayer !

Se laissant pousser par son envie, Ajartiel s'éloigna de Sarah-Ève pour se diriger vers un grand feuillu pas très loin de l'entrée. Avec l'agilité d'un singe, il escalada sans peine les grosses branches du baliveau et se retrouva bientôt à trois mètres du sol terreux. Il aurait sans nul doute continuer son ascension s'il n'avait soudain été distrait par l'entente de son nom. Avec une touche de peur, s'il ne se trompait pas. Sarah-Ève ? Oups. Il l'avait presque oubliée...


"En haut !" , répondit joyeusement l'Ange en stoppant net sa progression pour confortablement s'installer sur son perchoir.

"Je sais, je sais. On a dit balade. Mais j'ai pas pu résister..." , s'expliqua-t-il en prenant un air confu pas vraiment crédible. D'ailleurs, il l'abandonna dans la seconde pour poursuivre :

"Tu me rejoins ? Ou bien est-ce que c'est une activité trop extrême ? Tu sais, y'a rien à craindre. Je suis à peu près certain d'avoir le temps de ralentir ta chute si chute il y a."

Et sur ces paroles réconfortantes, l'Ange se laissa basculer tête en bas, se retenant avec les jambes. Il n'avait pas perdu la main finalement !

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:13

[Message posté le Dimanche 7 Juin 2009, 18]
[Avec beaucoup de retard, voici ma réponse... Désolée Ajartiel pour le délai! ><]

La voix du chef des Anges lui parvint des arbres. Relevant la tête, la jeune Sorcière de l’Air aperçut finalement son compagnon perché la tête en bas. Son sang ne fit qu’un tour dans ses veines; il ne se retenait que par les jambes! Le rejoindre? Là-haut dans les arbres? Elle n’était pas trop sûre que l’idée lui plaise réellement, particulièrement après avoir entendu le dernier commentaire d’Ajartiel quant à une possible chute… D’un autre côté, l’Ange semblait bien s’amuser là-haut. Alors que faire? Paralysée par l’indécision, Sarah-Ève restait en silence à regarder fixement l’être suspendu aux arbres.

Une légère brise, très agréable soit dit en passant, s’était levée jouant habilement dans la chevelure de l’adolescente. Le soleil, bien que filtré par les arbres et accessoirement artificiel, chauffait généreusement la peau des êtres vivants. La nature avait toujours été un calmant naturel chez la jeune Leblanc, mais elle n’avait jamais tenté l’expérience « grimper aux arbres ». Qui plus est qu’elle ignorait totalement si elle avait peur des hauteurs!

Observant consciencieusement le feuillu d’où pendait le chef des Anges, Sarah-Ève tenta de s’imaginer comment elle pourrait bien rejoindre son compagnon. Cependant, elle se question aussi sur le fait de savoir si cette option était vraiment sécuritaire et bonne à choisir. Un autre dilemme on dirait…

Bon, se disant qu’elle ne pourrait pas rester là indéfiniment en silence à contempler le feuillage au-dessus de sa tête, l’adolescente laissa doucement, mais de manière audible tomber la phrase mortelle.


« Je ne sais pas comment faire… »

Traduction : elle ne savait pas comment monter dans les arbres! Retraduction : elle n’était pas encore sûre que cela était une bonne décision. Bien qu’elle ait fortement amélioré sa manipulation du bouclier grâce aux enseignements et à la patience d’Iliana, Leblanc doutait que ses seules capacités puissent lui sauver la vie, du moins à ce stade-ci de son apprentissage. D’un autre côté, elle commençait à se débrouiller pas trop mal avec la manipulation de l’Air… M’enfin, il ne fallait pas trop s’y fier non plus. Elle n’avait pour l’instant ni le talent ni l’expérience de sa chef, Joëlann, et encore moins son habileté dans ce domaine!

Sentant qu’elle était en train de prendre racine pendant que toutes ces pensées bouillonnantes tourbillonnaient dans sa tête de fille de 14 ans, Sarah-Ève fit quelques pas en avant, se rapprochant de plus en plus du feuillu d’Ajartiel et peut être bien de sa mort prématurée…
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:15

[Message posté le Lundi 8 Juin 2009, 14:43]
Il y eut un moment de flottement après la réponse de Sarah-Ève. Grandement perplexe, Ajartiel haussa un sourcil (Ou peut-être fallait-il dire "abaissa" puisque, installé comme il l’était, la tête en bas, le tégument de l’arcade de son oeil ne s’éleva pas vers les cieux, mais descendit plutôt en direction du sol.) en détailla l’adolescente. Elle s’était rapprochée de l’arbre et actait avec brio un malaise certain.

"Ouais, c’est ça... Tout le monde sait grimper aux arbres voyons." , railla l’Ange en roulant des yeux et en croisant les bras, ne croyant pas une seconde au numéro de son amie.

Pourtant... Oui, pourtant, Sarah-Ève n’avait vraiment pas l’air de mentir. Alors, soit elle devait incontestablement devenir actrice, soit... Pouvait-elle réellement ignorer comment grimper dans un arbre ? C’était insensé. Certes, Ajartiel devait son expérience au fait qu’il était né au Moyen-Âge, une époque où les forêts étaient grandement plus nombreuses que les villes. Toutefois, même aujourd’hui, avec la modernité et tout, il y avait des parcs et des cours d’école... Des arbres, quoi ! Un enfant sain de corps et d’esprit pouvait-il ne jamais tenter d’escalader le grand chêne près de chez lui ?


"Tu me charrie..." , tenta l’Hongrois, néanmoins beaucoup moins sûr de lui que quelques instants auparavant.

Finalement, après un autre temps mort, il ne pu que s’incliner et croire la jeune Leblanc, même si ça défiait tout sens logique. Attrapant avec ses mains la branche à laquelle il était suspendu par les jambes, il soutint son poids avec les bras pendant qu’il effectuait une pirouette destinée à le remettre la tête en haut et les pieds en bas. Il se laissa ensuite tomber par terre où il se réceptionna souplement. En se redressant, il se frotta distraitement les mains l’une contre l’autre pour retirer les morceaux d’écorce collés à ses paumes en dévisagea Sarah-Ève, interdit.


"Tu n’as jamais escaladé un arbre de ta vie ??" , s’exclama-t-il finalement, avec encore bien du mal à croire que ce genre de chose soit possible.

"Mais... À quoi tu jouais quand t’étais gamine ? Comment est-ce qu’on peut ne jamais avoir voulu voir de quoi a l’air le monde vu d’en haut ? Ou simplement cueillir des fruits ! Ou... ou... Je sais pas moi ! T’es parents t’enfermaient dans ta chambre tous les jours et t’as jamais réussi à t’échapper ?" , tenta le Magyar, tellement surpris qu’il en perdait ses mots, en essayant de comprendre comment, par les couilles nécrosées du Grande Jules César, oui, comment on pouvait passer à côté de ce genre d’expérience !

[Je t'ai habituée à plus long, mais... j'avais rien d'autre à ajouter. ^^ (Au fait, je dois le dire, je suis très fier d'avoir trouvé un synonyme à "sourcil" xD)]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:16

[Message posté le Mardi 16 Juin 2009, 16]
[HS: Tu as de quoi être fier! (pour ton synonyme)  MrGreen Attention, une partie de mon message est dangereux pour toi... J'étais inspirée disons... Ange]

Il ne la croyait pas. Il ne la croyait vraiment pas! Était-ce si invraisemblable que ça qu’elle n’ait jamais grimpé aux arbres de vie? Selon le chef des Anges, oui. Chef, qui s’empressa de descendre physiquement de son perchoir pour venir la rejoindre sur la terre ferme. Car, mentalement, ça faisait un bail qu’il était tombé par terre! Et pas sur ses pieds en plus! (Autrement dit : il est sur le derrière! ^^ )

« Tu n’as jamais escaladé un arbre de ta vie ?? »

Le hochement de tête négatif et gêné chez Sarah-Ève fut sa seule réponse à cette question. Elle voulut lui demander s’il voulait bien lui donner un petit cours 101, mais son compagnon ne lui laissa pas le temps (encore une fois ^^’) de s’exprimer. En effet, quand l’éternel adolescent commença à dicter sa théorie sur l’enfance et les arbres, la jeune Leblanc sentit une bouffée de chaleur lui monter au visage. De rouge de honte, elle passa en un quart de seconde à rouge de colère!

Comment osait-il la juger?! Avait-il la moindre idée du calvaire qu’elle avait vécu à l’orphelinat?, de son quasi-viol? Avait-il même déjà lu ne serait-ce qu’une petite partie de son dossier? Car, oui, elle savait que chaque nouvel arrivant avait un dossier qui lui était propre et qui rassemblait diverses informations sur l’arrivant en question. Son attitude avait radicalement changé; elle s’était refermée comme une huître! Par contre, elle s’apprêtait à lui faire part de ses pensées houleuses du moment. Alors, si le chef des Anges n’avait pas encore senti l’atmosphère se refroidir nettement, s’il n’avait pas encore perçu le changement dans le maintien de l’adolescente, il ne tarderait pas à le savoir et de savoir aussi qu'il venait de toucher la corde sensible! Baissant légèrement la voix, qui devint pourtant quelque peu agressive, Sarah-Ève se lança, sans penser au reste. Il voulait des réponses? Il en aurait!


« Tu veux savoir ce que je faisais durant mon enfance? Soit, j’évitais le contact des autres, car on m’a toujours prise pour un monstre avec mes pouvoirs! Soit, j’étais en punition pour des raisons fausses toujours à cause de mes pouvoirs! C’est peut être ta cervelle qui fait défaut, mais je n’ai pas eu une enfance très heureuse figure-toi donc! Contrairement à certains (elle ne visait personne voyons…), je n’ai jamais connu mes parents. Ma mère est morte en me mettant au monde et mon père est je ne sais où, s’il est encore en vie! Et ce n’était pas assez, le pourquoi je suis autant portée à rester éloigner des autres, c’est parce que j’ai passé à deux doigts de me faire violer alors que je n’avais que 9 ans! Ouvre grandes tes oreilles Ajartiel : C’est déjà un miracle que je fasse ce que je fais en ce moment avec toi qui plus est! Alors, n’arrive pas ici en me considérant comme une attardée parce que je ne sais pas grimper aux arbres! »

Lorsqu’elle se tut pour de bon, après cette tirade dite d’un seul trait, la jeune fille reprit dans un premier temps son souffle, car cela épuisait beaucoup de se livrer ainsi. Puis, même si elle aurait pu partir et le planter là, elle resta et attendit, les yeux baignés de larmes qui n’attendaient que le signal pour dégringoler sur ses joues pâles. Elle était toujours en colère, mais, d’un autre côté, Sarah-Ève avait l’impression d’avoir un poids en moins sur ses frêles épaules. Elle avait du caractère finalement pour une fille de 14 ans! Et elle venait d’en faire la découverte!
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:18

[Message posté le Mercredi 17 Juin 2009, 16:05]
Totalement inconscient de l’effet monstre qu’avaient eu ses questions sur la psyché de l’adolescente en face de lui, Ajartiel ne sentit absolument pas l’éclat de colère pointer le bout de son nez avant qu’il ne lui tombe dessus comme un orage imprévu. Proprement stupéfait, il eut un mouvement de recul devant Sarah-Ève lorsque la tempête fit voir son courroux. Elle ne criait pas, ne gesticulait pas non plus violemment... Mais il y avait dans sa voix une menace qui sourdait, comme le sifflement pernicieux d’un serpent qui se prépare à mordre.

Pas tous les saints... Qu’avait-il bien pu dire de si terrible ? Elle venait de le traiter de stupide là, non ? Et c’était quoi cette pique à propos de ses parents ? Elle n’en avait aucune idée de s’il avait connu ses parents ou pas ! Et... Pourquoi est-ce que c’était un miracle qu’elle se balade avec lui ? Elle avait quand même pas peur qu’il la viole, si ? Il avait peut-être déjà été un voleur (ce qu’elle ne savait assurément pas puisque personne d’encore en vie ne le savait), mais sûrement pas un violeur ou un tueur ! Et il ne l’avait jamais traité d’attardée ! De coincée peut-être, indirectement... mais pas d’attardée !

Ajartiel recula encore légèrement d’un pas. Porté à répliquer cyniquement lorsqu’on l’agressait si franchement, il en fallut de peu qu’il ne rétorque un truc du genre « Ç’aurait pu être pire, t’aurais pu te faire taper dessus par tes parents si tu les avais connus. », ce qui lui aurait probablement valu une gifle. Il retint également de justesse deux questions, l’une destinée à se défendre et l’autre dûe à la surprise : « Qu’est-ce qui te dis que j’ai connu mes parents ? » et « Tu crois que je veux te violer ? », plus précisément. À deux reprises, il prit une inspiration et ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais il se ravisa et rien d’autre ne sortit d’entre ses lèvres que de l’air inutilisé.

Il aurait pu se défendre, déballer son histoire lui aussi et ainsi lancer un débat pour connaître celui des deux qui avait eu la vie la plus affreuse étant môme, mais il n’en fit rien. Peut-être (sûrement même !) à une époque, quand il était adolescent, se serait-il emporté autant que Sarah-Ève, mais... aussi étrange que cela puisse paraître, il avait mûri, quelque part. Le passé était le passé. Et puis, son cauchemar était encore proche. Il pouvait revoir le visage de son père rien qu’en fermant les yeux. Son père qui le battait, sa mère pour qui il n’existait pas... Il n’était pas certain si, à choisir, il n’aurait pas préféré une vie d’orphelin. Peut-être que ça aurait été mieux, peut-être que ça aurait été pire...

Il reposa son regard, qu’il avait perdu dans le vague quelque part au-dessus de la tête de son interlocutrice, sur le visage de cette dernière pour trouver ses yeux bleus plein d’eau. Elle n’allait pas pleurer, si ? Il était incapable de réagir quand une fille pleurait...


"D’accord." , laissa finalement tomber le Magyar. Un sourire revint sur ses lèvres, mais, si ça avait été un rire, il aurait assurément sonné faux. Il lui manquait sa candeur habituelle.

"D’accord." , répéta-t-il. "Alors j’te montre si tu veux. C’est aussi simple que de grimper dans une échelle. Ou un escalier. Bref, de grimper à quelque chose. Sauf qu’on utilise les bras, pas juste les jambes. Tu utilises tes mains pour agripper les branches et te hisser, tes pieds pour te stabiliser."

Joignant le geste à la parole, le chef des Anges grimpa à une première, puis à une seconde branche. Là, il s’arrêta, se décala et s’assit pour laisser Sarah-Ève imiter les mouvements qu’il venait de faire et venir le rejoindre. Parler lui faisait du bien. Ça l’empêchait de penser. Il avait voulu trouver quelqu’un au milieu de la nuit pour se changer les idées. Il n’avait pas envie d’une dispute...

[J'espère m'en être bien tiré. ^^']

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:19

[Message posté le Jeudi 18 Juin 2009, 19]
[Lol! Rassure-toi, tu t’es très bien sorti de ce mauvais pas, particulièrement parce que tu n’as pas posé tes questions!  Sarah-Ève est quand même émotive comme adolescente…]

Cet éclat de colère ne lui ressemblait pas en vérité. C’est un peu comme si elle avait perdu la carte, comme si une autre personne avait agi à sa place en quelque sorte, excepté le fait qu’elle se souvenait parfaitement de ce qui venait de se passer et des mots prononcés, ce qui n’aurait certes pas été le cas pour une réelle absence… Si elle venait de se rendre compte, sans doute pour la première fois de sa vie, qu’elle était en mesure de se défendre ou d’attaquer verbalement, selon le cas et le point de vue, il n’en restait pas moins qu’elle avait aussi pris conscience du fait qu’elle n’était peut-être pas ou plus la petite fille apeurée qui préfère rester dans son coin par crainte d’entrer en contact avec d’autres.

Oui, elle avait agressé Ajartiel. Sarah-Ève prenait de plus en plus pleinement conscience de ses actes. Et, oui, elle commençait à avoir des remords pour s’être comportée de la sorte avec lui. Elle allait devoir s’excuser, c’est ce qu’elle croyait, car ce n’était pas comme cela que l’on devait traiter des amis, particulièrement qu’elle ignorait l’effet exact qu’avaient eu ses paroles chez le chef des Anges. Cependant, avant d’avoir pu prononcer la moindre excuse, son nouveau compagnon parla en premier. Il lui expliquant comment monter aux arbres!

Écoutant son professeur du moment et imitant l’Ange l’adolescente amorça sa montée, une branche à la fois. Arrivée à la hauteur d’Ajartiel, elle se décida enfin à présenter ses regrets quant aux évènements d’il y a quelques minutes. Baissant la tête, elle inspira profondément.

« Hum, Ajartiel? Heu, pour ce qui de ce que j’ai dit, je… Écoute, je suis désolée! Je ne suis peut-être pas très vieille, mais je sais que ce n’était pas vraiment correct de ma part de faire ça… »

En relevant la tête, Sarah sentit sa vision s’embrouiller, non pas à cause des larmes, mais parce que subitement elle avait des étourdissements. Bien qu’elle ignorait leurs provenances, la jeune fille ne chercha pas plus loin puisque son corps s’arqua vers l’arrière vers le vide, vers sol. Elle allait tomber! Désespérées, malgré la faible hauteur de la branche où ils se trouvaient tous les deux (contrairement à Ajartiel, Sarah-Ève n’était pas encore assise sur la branche), ses mains tentèrent de se raccrocher à la première chose qui se trouvait à leur portée. Et ce fut…
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:20

[Message posté le Vendredi 19 Juin 2009, 14]
Elle demandait pardon ! Quelle brave fille quand même... Lui, à sa place, il aurait choisi de faire comme si rien ne s’était passé. C’était d’ailleurs ce qu’il avait décidé en se remettant à parler d’un autre sujet. C’est que, s’il y avait une chose qui le mettait encore plus mal à l’aise que de voir une fille pleurer, c’était les moments tendus de réconciliation. Aussi s’arrangeait-il la grosse majorité du temps pour les éviter en agissant normalement, comme si de rien n’était. Sauf que là, si ce n’était pas le genre de Sarah-Ève, ça voulait dire qu’il devait répondre quelque chose... Mais quoi ? « Je te pardonne. » était idiot. Il ne lui en voulait pas. On ne peut pas pardonner à quelqu’un à qui on ne reproche rien, si ? Accepter ses excuses revenait au même. Non, vraiment, il détestait ce genre de situation !

"D’accord." , fit-il finalement, un peu bêtement, pour la troisième fois en moins d’une minute.

Il sourit à l’adolescente pour la rassurer, mais elle ne le lui rendit pas. Elle ne semblait plus le voir. Son regard s’était fait lointain, vague. Ses prises glissaient d’entre ses mains et de sous ses pieds. Elle se pencha vers l’arrière. Surpris, Ajartiel ouvrit de grands yeux et, croisant le regard de la jeune Sarah-Ève, compris qu’elle ne l’avait pas fait exprès. Les yeux écarquillés par la peur de la jeune fille, ses prunelles qui criaient silencieusement un « au secours » assourdissant, la main qu’elle tendait désespérément devant elle à la recherche d’une prise salvatrice...

N’écoutant que son courage xD Stupidement, mais parce qu’il savait inconsciemment qu’il ne parviendrait pas à la rattraper d’une main sans chuter lui-même, il sauta dans sa direction. Ses ailes sortirent d’elles-mêmes, instinctivement, alors que ses bras se refermaient comme un étaux sur le corps de l’adolescente. Il voulu l’entourer de ses appendices plumeux pour la protéger, mais les branches tout autour ne leurs donnait pas une grande liberté de mouvement, leurs arrachant plutôt un grand nombre de plumes qui s’effilochèrent ensuite magiquement comme un château de sable dans une tempête. Finalement, il n’eut aucune idée de s’il y parvint. Tout ce passa trop vite. La dégringolade du duo ne dura même pas une seconde...

Et puis ils touchèrent le sol dans un choc franchement douloureux pour une hauteur pourtant pas si terrible. Grognant tandis qu’il sentait son énergie guérir quelques écorchures superficielles sur ses bras, Ajartiel desserra son étreinte et, immédiatement, chercha le visage de Sarah-Ève, déplaçant (pas vraiment délicatement) les mèches chocolats qui lui en bloquait la vue.


"Sarah ? Ça va ? T’as rien ?" , questionna-t-il, sincèrement inquiet.

"Je suis vraiment, vraiment, trois millions de milliard de fois désolé !" , ajouta-t-il parce que, même s’il n’aimait pas les effusions d’excuses, là, c’était nécessaire ! Il s’en voulait horriblement. Elle lui avait fait confiance, était monté avec lui dans ce stupide arbre, et il n’avait pas réussi à lui éviter une descente grand V !

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:21

[Message posté le Samedi 20 Juin 2009, 16]
Le temps de la chute lui sembla à la fois infiniment court et infiniment long. Sarah-Ève n’aurait su dire quelle fut la durée exacte de tout cela, car ses énergies du moment étaient toutes concentrées à tenter de se rattraper à une branche quelque conque sans grand succès par contre.

Finalement, lorsque l’adolescente toucha brutalement le sol, elle prit conscience des bras d’Ajartiel, bras qui l’entouraient comme un bouclier. Et dire qu’elle n’avait même pas songé à manifester son propre bouclier d’énergie! La honte! Elle avait tellement paniqué en plus!

Gémissant de douleur, elle laissa Ajartiel desserrer son étreinte et tasser ses mèches de cheveux sans protester. Elle, elle ne pouvait pas se guérir toute de seule; elle devrait donc faire un petit tour par l’infirmerie afin de désinfecter et peut-être aussi panser certaines de ses blessures. Et elle espérait franchement que cette mésaventure ne parvienne pas aux oreilles de Joëlann… La dernière chose que désirait Sarah-Ève c’était de se faire gronder pour son comportement!

En gémissant à nouveau, l’adolescente se tourna tant bien que mal afin d’être sur le dos, les yeux rivés au ciel tandis que son compagnon s’inquiétait pour elle. Laissant volontairement s’écouler environ deux ou trois minutes, la jeune Leblanc prit finalement la parole, répondant enfin aux interrogations de l’Ange. Articulant lentement, peu de mots s’échappèrent de ses lèvres entrouvertes, mais ils furent vérité par contre.


« Ça va. J’ai un peu mal à la tête et au dos, c’est tout. »

Chose un ne peu plus normale après une chute! Tentant de rencontrer le regard bleu clair du chef des Anges, Sarah-Ève ne tourna que la tête, gardant son dos collé au sol de la forêt, et grimaça un peu au passage. Elle resta ainsi quelques secondes. Laissant tomber un « Merci » plein de gratitude pour ce geste qu’il venait d’avoir pour elle, elle voulut essayer de le rassurer.

« Tu n’as pas à être désolé. Si j’avais assuré ma prise, on n’en serait pas là. Alors, c’est moi qui suis désolée… »

Après une légère pause, elle ajouta dans un soupir :

« J’espère simplement que Joëlann ne le saura pas de si tôt… »

Bien entendu, elle ignorait l’effet potentiel de sa dernière phrase. Pour elle, ce n’était qu’une affirmation, mais peut-être que pour Ajartiel, cela reviendrait à enfoncer le clou un peu plus?
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:22

[Message posté le Dimanche 21 Juin 2009, 09:59]
Ajartiel fixait le visage juvénile de Sarah-Ève avec anxiété tandis que l’adolescente, ayant roulée sur le dos, regardait le ciel-plafond sans répondre. Et si elle s’était assommée ? Non, elle ne pouvait pas être tombée dans les pommes, elle avait les yeux ouverts... Quoique certaines personnes dormaient les yeux ouverts. Est-ce que ça pouvait être pareil pour quelqu’un dans les vapes ? Et puis, elle avait bougé pour se mettre sur le dos, non ? Mais là encore, les gens bougeaient dans leur sommeil. Le chef des Anges lui-même était du genre à ne jamais se réveiller dans la position où il s’était endormi. Toute la question était donc là : Est-ce qu’être assommé était comme d’être endormi ?

Sarah-Ève mis finalement fin au supplice de l’Ange en répondant à sa question. La tête et le dos. C’était bon signe ou pas ? Si jamais elle finissait paraplégique à cause de lui, il n’allait jamais s’en remettre ! Au moins elle ne saignait pas... n’est-ce pas ? Pour s’en assurer, Ajartiel se redressa à demi et glissa une main dans la chevelure brune de l’adolescente. Il n’y sentit heureusement aucun fluide. Puis il observa ses bras. Il n’avait pu la protéger d’une dizaine d’égratignures, mais au moins, ce n’était rien de sérieux. Il aurait quand même bien aimé avoir le don de guérison des Fées. Si Tallulah avait été là, elle aurait fait disparaître ces petites blessures en un clin d’oeil.

Le Magyar arrêta brutalement son inspection lorsqu’il entendit la jeune sorcière le remercier. Le remercier !


"Non, mais t’es folle ! C’était stupide ! On a eu de la chance que je te tombe pas par-dessus ! Je suis peut-être pas bien gros, mais je pèse mon poids, hein." , s’exclama-t-il en colère (plus contre lui-même que contre elle, évidemment) avant qu’elle ne poursuive en lui assurant qu’il n’avait pas à culpabiliser.

Effectivement, si elle avait fait gaffe à ne pas lâcher ses prises, elle ne serait pas tombé. Ça, il ne pouvait pas le nier. Aussi ne trouva-t-il rien à objecter. Histoire de se donner un peu de contenance, il s’assis en tailleur et secoua ses ailes ébouriffée. La chute ne les avait pas épargnées, comme si l’arbre aussi avait voulu les retenir d’aller embrasser ses racines en catastrophe. S’assurant du coin de l’oeil que Sarah-Ève restait tranquille en se remettant de ses émotions, il entreprit de rendre de l’ordre à son plumage. Il enleva les feuilles et les brindilles, glissa les doigts entre les phanères pour les réaligner, arracha les plumes au rachis brisé... Ce n’était pas qu’il était coquet, mais voilà, des ailes mal entretenues, c’était plus handicapant qu’utile.

Et puis, dans un soupire, la jeune Leblanc laissa échapper une dernière remarque. Ajartiel se figea, une aile remise à neuf et l’autre à peine ébauchée. Joëlann ! Elle allait le tuer ! Lui briser les ailes, l’énucléer, le castrer, le faire bouillir dans l’huile ! Il était mort, ça y était. Foutu. Si seulement il avait cru en Dieu, il aurait pu faire une dernière prière... Avec un cri de désespoir digne d’un oscar, le chef des Anges se laissa tomber sur le dos en se saisissant la tête à deux mains.


"Arg ! Je suis trop jeune pour mouriiir ! Ô Monde cruel ! Comme tu me manqueras !" , acta-t-il, certain que la chef des Sorciers allait indubitablement lui servir son pire sermon à vie.

Laissa tomber ses bras en croix, il se perdit dans l’observation distraite des branches d’arbre dont les feuilles se balançaient oisivement au-dessus de sa tête. C’était quand même une belle vue pour un condamné à mort...


"Sarah... Tu viendras porter des fleurs sur ma tombe, hein ?" , supplia-t-il.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:23

[Message posté le Dimanche 21 Juin 2009, 15]
Si elle avait su qu’une telle phrase produirait autant d’effet sur le chef des Anges probablement qu’elle ne l’aurait jamais laissé franchir ses lèves… mais il était trop tard maintenant. Et la mimique de même que la gestuelle théâtrale que lui servit Ajartiel lui firent bien comprendre que l’Ange avait en ce moment une peur bleue de la réaction que la chef de la race des Sorciers pourrait lui faire subir. Sarah-Ève n’avait vu qu’une seule fois celle qu’elle considérait comme sa grande sœur en réel état de colère. Et cette fois, c’était le jour de son sauvetage… Jour qu’elle aurait voulu oublier pour toujours, mais qui faisait malheureusement partie ‘elle contre son gré. Fermant ses paupières, l’adolescente laissa une larme glissée doucement le long de sa joue. Penser à cet évènement la replongeait dans des souvenirs malheureux…

Quelques secondes de silence s’écoulèrent au gré du balancement du feuillage au-dessus de leur tête. Elle devait se reprendre! Et cesser de vivre dans le passé! Cette année, cela ferait cinq ans qu’elle était à la C.A.T., cinq années de bonheur grandissant où elle avait appris à redécouvrir la vie comme elle le faisait actuellement avec Ajartiel. Chassant ses sombres idées, la jeune Leblanc réussit à se redresser sans trop de heurts. En y allant tranquillement, sa tête ne tourna pas lorsqu’elle passa de sa position horizontale à la station verticale. Maintenant à quatre pattes, elle trottina jusqu’aux côtés de l’Ange et se laissa mollement tomber sur le ventre. La supplique de son compagnon semblait se répéter en boucle dans sa tête d’humaine.


« Joëlann n’a pas besoin de savoir ça… Quand j’irais à l’infirmerie, seule, ajouta-t-elle, je dirai que je suis tombée alors que je courais dans la forêt. Et, si on ne me pose pas de questions, alors je ne donnerai pas d’informations! » Termina-t-elle avec un sourire qui se voulait rassurant et encourageant à l’intention d’Ajartiel.

Et puis, un peu contre toute attente, elle demanda à voix haute ce qu’il pourrait bien faire maintenant… Un sourire radieux éclairait son visage. Elle avait envie de s’amuser malgré son mal de dos et de tête.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:25

[Message posté le Lundi 22 Juin 2009, 11:13]
Ajartiel tourna légèrement la tête vers Sarah-Ève, qui s’était installé sur le ventre près de lui, pour lui jeter un regard sceptique, haussant un sourcil dubitatif, lorsqu’elle lui exposa son ingénieux plan destiné à lui sauver la vie.

"Si on ne te pose pas de question, hein ?" , répéta-t-il avec un sourire amusé. Voilà qui était on ne peut plus rassurant...

Glissant ses mains derrière sa tête, il retourna à son étude rêveuse des branches au-dessus de lui. Il avait un peu mal dans son épaule droite, celle qui avait subi le choc de la chute, mais ça passerait vite. Sarah-Ève, elle, semblait remise. Tant mieux. Joëlann serait probablement plus clémente... ou peut-être pas, en vue de « ce qui aurait pu arriver, mais qui n’était pas arrivé juste à cause d’une chance incroyable ! », mais on pouvait toujours espérer, n’est-ce pas ? Ajartiel avait presque toujours été chanceux.

La jeune Sorcière de l’Air proposa alors qu’ils fassent une autre activité. Le chef des Anges la dévisagea, surpris. Elle semblait tout à fait sérieuse en plus... Peut-être qu’il venait de lui donner la piqûre pour les décharges d’adrénaline, qui sait ?


"Considérant que, de toute façon, il ne me reste plus grand temps à vivre, je pourrais toujours décider de partir en beauté en faisant le maximum de folies. Sauf que, malheureusement, je ne suis qu’un homme. Aussi, suis-je enclin à me laisser aller à espérer que Joëlann abandonnera suffisamment de ma personne intacte pour que je puisse un jour remarcher et refaire des activités. C’est pourquoi je propose comme occupation quelque chose de totalement inoffensif... Du coloriage aux crayons de cire !" , proclama l’Hongrois d’un ton sérieux, que le ricanement qu’il ne pu retenir vint cependant bien vite démentir.

Il lança à son amie un sourire moqueur. L’idée n’allait probablement pas lui plaire. Étrangement, bien peu d’enfants restaient intéressés par les crayons en cire passé l’âge où ils avaient droit à ceux en bois. Ah, tiens, il aurait pu lui proposer aussi de faire des châteaux avec des cubes en bois ou de faire une sieste. Elle aurait assurément adoré l’idée qu’il la prenne pour un bébé. Héhé.


"Tu sais, ‘lulah m’a raconté ce qui s’était passé la nuit de ton arrivée ici. Enfin, pas les détails. Surtout la réaction de Joëlann. Personnellement, j’ai eu un peu de mal à la croire. J’ai jamais vu Joël’ en pleine crise de colère. Je l’ai déjà mise en colère, évidemment, mais je crois qu’elle m’aime quand même trop pour essayer de me tuer littéralement. Du coup, elle est en colère, mais pas enragée, tu vois ? Elle a confiance, malgré mes bêtises. C’est comme une grande soeur qui pique une crise parce que tu lis son journal intime, mais qui oubliera tout et te défendra bec et ongle si le caïd de l’école t’as dans sa ligne de mire. Je pense que c’est pareil pour toi. Tu es la prunelle de ses yeux, son journal intime si on reprend ma métaphore. Peut-être un peu la fille ou la soeur qu’elle a jamais eu... Et moi, pour l’instant, je suis le salaud qui t’as emprunté et qui a le malheur de ne pas te rendre dans l’exacte état intact où il t’a trouvé."

Il avait fermé les yeux et parlait d’une voix détendue, laissant la fine brise artificiellement créée de la forêt caresser son visage. Il pouvait presque imaginer qu’il était dans sa Hongrie natale. En effet, il n’avait pas vraiment l’intention de bouger de là. Le sol de terre n’était pas si inconfortable que ça... Et puis, Sarah-Ève n’en avait peut-être pas conscience, mais elle écrasait quelques-unes de ses plumes avec son coude. S’il se levait, ça allait faire mal. Raison de plus pour rester couché, non ? La sieste lui tentait bien finalement...

"C’est pour cette raison qu’elle va me passer un savon monstrueux. On pourra au moins dire que je suis resté zen face à l’adversité. Hum."

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:26

[Message posté le Jeudi 25 Juin 2009, 18]
[HS: Désolée pour le petit délai! ^^'']

« Du coloriage aux crayons de cire ! » Hein? Prenant, à son tour un air dubitatif, la jeune Sorcière ne répondit pas tout de suite. Certes, cela était sans danger, à moins de ne vraiment pas être doué (…), mais quelle activité ennuyante! Espérant sincèrement qu’il se moque d’elle, Sarah-Ève s’apprêta à répondre que ce n’était pas vraiment dans ses passe-temps préférés du moment. Cependant, elle n’eut pas le temps ni la nécessité de le faire puisque l’Ange ricana. Il se moquait bien d’elle alors!

Se mettant à rire elle aussi, l’adolescente s’arrêta bien rapidement à la mention de son arrivée à la C.A.T. Cette fameuse nuit où elle avait vu l’enfer de près, de trop près à son goût et probablement que cela aurait le cas de bien des gens… Tandis que son compagnon parlait, la jeune Leblanc le regardait et elle opina même du chef à deux reprises. D’abord concernant les réactions habituelles de Joëlann par rapport aux situations ou aux personnes la mettent en colère et ensuite par rapport au lien qui les unissait toutes les deux. Ajartiel avait bien, pour ne pas dire très bien, ciblé leur relation.

Quand l’Ange se tut finalement, après sa remarque très constructive comparant sa chef de race à l’adversité (:siffle2:), la Sorcière de l’Air laissa, encore une fois, un certain temps s’écouler avant de prendre à son tour la parole. Elle aussi profitait de la fausse brise. Décidant de changer de posture, car ses coudes commençaient à la faire souffrir, elle opta plutôt pour une position assise tout en ramenant et en tenant ses jambes contre sa poitrine. Elle avait, par la même occasion, libéré l’aile de l’Ange bien qu’elle ignorait totalement qu’elle l’avait « écrasé » jusque là.


« … Concernant mon arrivée, enfin cette fameuse journée… Qu’est-ce que tu… » Non, elle ne voulait pas savoir ce qu’il savait exactement en vérité de cette journée. Même si cela avait sans doute été plus facile pour elle de savoir où elle mettait les pieds. Se reprenant, elle lança d’une voix plus dure qu’elle ne l’aurait crû « Dis-toi que tu ne seras jamais aussi dangereux et monstrueux que cet homme » L’adolescente faisait nécessairement référence au type qui avait manqué la dépuceler avant l’âge où l’on commence même à penser à l’autre sexe. Son ton dur changea de place avec une voix moins assurée; Sarah-Ève poursuivit, mais ses idées s’entremêlaient sans cesse. « Il… il était tellement… C’était tellement horrible. C’est vrai que Joëlann a dû être terrorisante à ce moment-là. Mais j’ai perdu connaissance plutôt rapidement, donc je n’ai pas vu l’était dans lequel elle l’a laissé. » À nouveau, le ton dur reprit sa place en force et la jeune Sorcière lâcha ses dernières paroles dans un esprit de vengeance.

« Ce salaud n’a eu ce qu’il méritait! »

Et elle savait parfaitement que, si ce type croisait un jour la route de Joëlann, il en pâtirait… Mais l’adolescente n’avait pas dit son dernier mot, elle non plus. Un jour, elle maîtrisait ses pouvoirs et, un jour, elle le retrouverait ce salaud. Elle lui rendrait la monnaie de sa pièce… et ça, personne ne le savait!
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:27

[Message posté le Dimanche 28 Juin 2009, 10:09]
L’air embaumait. Le fac-similé de Soleil réchauffait sa peau, là où les arbres ne lui apportait pas un peu d’ombrage. Il n’y avait pas d’autre son que la respiration de Sarah-Ève à ses côtés et le joyeux gazouillis des oiseaux matinaux. Un temps parfait pour dormir, oui. Malheureusement, le cauchemar était encore trop vif et quelques secondes les yeux fermés suffirent à l’Ange pour revoir le visage de son père s’imposer à son esprit. Droit comme une statue et aussi froid que le marbre dans lequel elles étaient faites, il jetait sur son fils un regard où brûlait une rage sans nom. C’était à se demander comment il parvenait à ne pas s’auto consumer à force de retenir tant de haine. Dans un frisson, Ajartiel ouvrit les yeux pour chasser ce fantôme de son imagination.

« … Concernant mon arrivée, enfin cette fameuse journée… Qu’est-ce que tu… »

Il tourna la tête vers Sarah-Ève, qui venait de parler. Elle s’était redressée, assise, mais les bras enserrant ses genoux, preuve qu’elle n’était pas entièrement à l’aise. Qu’est-ce qu’il avait fait ? Qu’est-ce qu’il en pensait ? Qu’est-ce qu’il en savait ? Visiblement, il n’aurait jamais la fin de la question... Quand la jeune Sorcière repris la parole, c’était sur un ton tranchant, menaçant même. L’accusation fit froncer les sourcils à Ajartiel et il se redressa lui aussi pour s’asseoir. Il ne répondit cependant pas immédiatement, laissant d’abord l’adolescente finir de s’exprimer. Sa dernière phrase était tellement empreinte de haine qu’il eut un instant l’impression d’entendre à nouveau son père. Il balaya toutefois rapidement cette image, s’en voulant de comparer son amie à son monstre de géniteur.

"Sarah. Si un jour un type ose poser la main sur toi sans ton accord, je serai celui qui le tiendra pendant que Joëlann lui tapera dessus. C’est une promesse." , il lui fit un sourire rassurant en essayant de ne pas se vexer qu’elle ait pu le considérer lui aussi comme un salaud.

Et puis il se remis debout complètement, offrant une main à Sarah-Ève pour l’aider à faire de même. L’atmosphère s’était refroidi, non pas climatiquement parlant, mais à cause du sujet de conversation pour le moins réfrigérant. Une activité plus excitante s’imposait ! D’ailleurs, quelle heure était-il ? Le petit déjeuner était peut-être prêt... La jeune Leblanc devait avoir faim. Deux oranges, ce n’était pas beaucoup.


"Et si on allait mang... Merde ! Émilienne ! Je devais l’aider pour un truc... Elle va me tuer..."

Heureusement que le chef des Anges était immortel, vu le nombre de fois où il était victime d’assassinat à chaque semaine. Saluant rapidement sa nouvelle amie, le Magyar s’en fut à tire d’ailes, tout aussi vivement, en direction de la clairière des Fées, choisissant le vol afin de minimiser au mieux son retard.

[Voici comment finir un topic à l’arrache, par Ajartiel xD]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   Lun 21 Avr - 15:28

[Message posté le Dimanche 28 Juin 2009, 19]
"Sarah. Si un jour un type ose poser la main sur toi sans ton accord, je serai celui qui le tiendra pendant que Joëlann lui tapera dessus. C’est une promesse."

Elle avait écouté les paroles de l’Ange sans toutefois le regarder. Un sourire désabusé s’affichait sur ses pâles lèvres. Lorsqu’elle prit de nouveau la parole, son regard se fit légèrement lointain et sa voix redevint neutre. Cependant, l’adolescente était toujours dans cet état de désabusement total.


« Je sais Ajartiel. » Et elle le croyait sincèrement. « Je suis certaine que Joëlann se fera une joie de lui arranger le portrait et ton aide sera sans doute beaucoup appréciée. À condition que tu puisses avoir le temps d’attraper le type en question... »

Sarah-Ève faisait partie de ces personnes qui savaient que provoquer sérieusement la chef des Sorciers pouvait s’avérer très dangereux, même si elle n’avait jamais subi de frais jusqu’à ce jour. Et heureusement pour elle! Quoique… il était bien possible que sa chef lui passe un savon pour les événements d’aujourd’hui à bien y penser… De plus, si elle avait su ce qui adviendrait du chef des Anges dans deux semaines et demie, elle aurait peut-être réfléchi à deux fois avant de dire oui aux propositions d’Ajartiel…

Tirée de ses pensées par la voix de l’éternel adolescent, la jeune Leblanc releva la tête vers lui puisqu’il était maintenant debout à lui tendre une main qu’elle saisit sans crainte. Cependant, ils n’eurent pas le temps d’entamer une autre activité, car l’Ange se souvint à ce moment précis qu’il devait aider Émilienne! Émilienne était celle qui avait été désignée comme la chef par intérim des Fées. L’adolescente n’avait jamais discuté avec la Fée et, par conséquent, ne la connaissait que très peu, mais elle avait entendu de bons commentaires à son sujet. Hormis le fait que son compagnon passerait potentiellement un mauvais quart d’heure à cause de son retard…

Saluant elle aussi Ajartiel, Sarah-Ève le regarda s’éloigner non sans un nouveau sourire, un vrai sourire, avant de prendre la direction de l’Infirmerie. Et elle? Est-ce qu’elle passerait également un mauvais quart d’heure? Ça, l’adolescente préférait ne pas y songer!
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenade dans les bois   

 

Promenade dans les bois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois, tant que la nuit n'est pas là.... oups, trop tard ! || Neil J. Smith

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Cloître Extérieur (2e Sous-Sol) :: Forêt des Elfes-