AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Cauchemars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aela
Ange



Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 255
Messages : 29
MessageSujet: Cauchemars   Dim 20 Avr - 12:44

[Message posté le Jeudi 23 Avr 2009, 16:59]
Cauchemars

La fillette évoluait dans un couloir obscur au bout, tout au bout, il y avait un escalier, une porte de sortie. Elle avançait plutôt rapidement, mais l'escalier semblait constamment reculer, s'éloigner, comme s'il la narguait. Elle se mit à courir, car comme dans les rêves, une évidence fit surface à son esprit, son père la suivait et il était saoul. Elle paniqua, couru plus vite, mais la sortit s'éloigna encore et encore, inatteignable. Elle regarda dans son dos son père malgré son état arrivait vite, beaucoup trop vite. L'espace entre eux deux rapetissait à chaque fouler du poursuivant. C'est alors que l'escalier arrêta d'avancer et que la petite fille put se rapprocher, mais elle l'avait deviné, c'était trop tard, alors comme un aigle sur sa proie son père se jeta sur elle.

''-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON''

La jeune femme s'était relevée d'un coup, en criant. Elle fut alors débalancée par deux immenses ailes noires qui la firent basculer à côté du lit et s'emmêler dans les couvertures. Elle était couverte de sueur et haletait, malgré l'inutilité de son geste, l'air ne fessant que passé des les poumons, sans qu'aucun échange ce fasse avec les alvéoles. Pendant que les évènements récents lui revenait lentement en tête, elle remarqua que quelqu'un l'avait habillé, rien de très compliquer, un pyjama ou plutôt quelque chose qui s'en reprochait et puis un exécrable mal de tête lui pris et elle mit sa tête entre ses mains pour essayer de dissiper la douleur. Elle prit, par la suite, un temps pour se relaxer et ferma les yeux pour mieux se concentrer. Elle ne s’avait pas comment elle avait atterri ici, elle ignorait où elle était et surtout qu'est-ce qu'elle était.

''-Bywyd angau*, répondit-elle, pour elle-même''

Tout à coup, elle se sentit observé et releva sa tête, fessant valser ses cheveux noire sur sa nuque. Un jeune homme la regardais le sourire narquois et les yeux pétillants. Le premier réflexe de l'adolescente fut la panique, elle se sentait toujours mal, lorsqu'elle était seul dans une pièce avec un homme, alors elle se crispa et reculât légèrement, jusqu'à ce que ses ailes frôle le mur recourber du font. Elle fut alors surprise par la luminosité de la pièce et surtout par... son équipement, il y avait au plafond de drôles de lampes et partout des objets technologiques qui la dépassaient entièrement, venant d'un temps autre que le sien. Puis, se ressaisissant, elle dit en anglais, à l'homme face à elle:

''-Depuis combien de temps n'observé vous ainsi cher monsieur?''

Il était sur qu'elle s'exprimait avec un accent British (je ne sais pas pourquoi j'aime ce mot... British, Bri-tiiiiiiiiii-sh, bon revenons à nos moutons) et un vocabulaire d'un temps passé, mais cela elle l'ignorait, bien sûr. (Moi je vouvoie pas parce que ça fait ''classe''  Boudeur )

*Bywyd angau signifie environ vie morte en gallois
.

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 12:54

[Message posté le Mardi 28 Avr 2009, 12:45]
Ajartiel se trouvait encore en salle de réveil. À croire qu’il y passait tout son temps. Mais, qu’y pouvait-il, lui, si c’était surtout des Anges que les équipes ramenaient de mission ? De jeunes Anges, précisons. Probablement que leur inexpérimentation jouait pour beaucoup dans leur capture. L’Hongrois aussi, à son éveil post-mortem, aurait été aussi facile à cueillir qu’un brin d’herbe dans un champ tant il était désorienté.

Bref, encore aujourd’hui, une nouvelle Ange allait faire son entrée à la CAT. Installé en tailleur sur le lit adjacent à la rescapée, le chef des Anges la regardait dormir avec ennui en attendant qu’elle veuille bien délaisser les bras de Morphée. Cela fini par arriver de façon... assez brutale, disons. Le Magyar la regarda avec curiosité s’étaler par terre puis paniquer sans cependant broncher de là où il était. Ses ailes étaient rentrée et, vêtu d’un simple jeans et d’un t-shirt, il avait l’air de n’importe quel type banal.


"Assez longtemps pour t’avoir entendu hurler suffisamment fort pour réveiller un mort, ce qui aurait été amusant si j’avais été en train de dormir à ce moment là." , répondit-il joyeusement lorsque la miss décida d’enfin lui adresser la parole. Il ne remarqua pas vraiment son accent britannique. Après tout, lui-même avait aussi un accent (hongrois toutefois)... et puis, il n’était pas observateur de toute façon.

Tout son ennui précédent s’était immédiatement envolé avec le réveil de la petite nouvelle. D’un naturel à l’aise avec les gens, un grand sourire avait immédiatement fendu ses traits lorsqu’elle avait ouvert les yeux. Enfin quelqu’un à qui parler ! Oui, parce qu’il avait essayé de lui faire la conversation pendant qu’elle roupillait, mais c’était plutôt lassant à la longue. Avoir su que ça aurait été aussi long, il se serait amené un bouquin.


"C’est marrant tes ailes. Noires, c’est la première fois que j’en vois. Ça va peut-être avec la couleur des cheveux en fait... Non parce que, maintenant que je dis ça, je réalise que t’as les cheveux noirs. C’est un théorie intéressante, faudra que je vérifie." , fit-il, très pertinent avec la situation, comme à son habitude.

"Quoiqu’il en soit, moi c’est Ajartiel !" , se présenta-t-il ensuite en tendant une main, même si la jeune inconnue était trop loin pour pouvoir la saisir. Mais Ajartiel ne sembla pas remarquer et, gardant la main tendue, poursuivit son monologue :

"En général on sait un peu qui on emmène ici, mais y’a des cas plus complexes que d’autres. Toi, par exemple, t’es un cas. Sans insulte aucune, hein ! Juste que ça fait pas longtemps que t’es un Ange j’imagine. Oui, parce que, euh, bon, tu sais que t’es un Ange ?"

Soudain, un doute l’assaillait et, pour lui-même, il soupira :

"On va encore me reprocher de pas être cohérent..."

Quelque chose qui, étonnamment, revenait souvent quand on décrivait le responsable des Anges. Il avait cette habitude des hyperactifs de passer du coq à l’âne sans prévenir. Ça faisait partie de sa personnalité. Il faut dire aussi que, vu combien il jacassait, il n’aurait pas été idiot de supposer qu’il lui était possible de mener une conversation sans interlocuteur et que donc, il n’avait qu’à suivre le fils de ses propres pensées. Il préférait quand même avoir quelqu’un à qui parler. Il aimait les gens. Et il s’intéressait donc à eux, un peu. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’il conclut :

"Tout ça pour dire : C’est quoi ton nom, lady ?"

Ouais, okay, le « lady » était peut-être de trop, mais si ça le faisait marrer, lui, de lui attribuer un surnom ? Oui, parce que là, elle avait encore théoriquement pas de nom vu qu’elle ne s’était pas encore nommée.

[Ajartiel il vouvoie pas. Y'a que le joueur qui le fait. =P]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aela
Ange



Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 255
Messages : 29
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 12:56

[Message posté le Jeudi 30 Avr 2009, 17:52]
(Moi qui étais fière de toutes les lignes que j'avais faite... Disons qui m'en manque un peu pour être à ton niveau ^^. Ah oui et sois fière de toi tu ma fait sortir mon dictionnaire, pour pouvoir connaitre que s'signifiait Magyar, c'est très rare que ça m'arrive, j'en suis encore toute chamboulée.><)

La jeune fille qui avait l'habitude depuis les derniers cinq ans (si on oublie les cent-six ans qui on séparer sa mort de sa résurrection) d'être inébranlable et sans émotion, était tellement stupéfaite par : Un, elle était vivante. Deux, les ailes dans son dos. Trois, la technologie qui l'entourait (même si elle était minime dans cette pièce). Et Quatre, le jeune homme très à son aise, et plutôt séduisant (XD) qui lui parlait comme si tout ce qu'elle venait d'énumérer dans sa tête était normal.

Alors, ne sachant plus quoi pensé, elle se retrouva avec sur le visage, une expression d'interrogation profonde, en fait elle ressemblait à une fillette à qui on venait d'apprendre que sa mère n'était pas sa vrai mère et qu'elle était adoptée. L’Adonis répondit à sa question. Elle remarqua dans sa voix un timbre signifiant qu’il n’était pas de la même région qu’elle. Rapidement, elle voulu en savoir plus sur lui, elle garda tout de même une certaine distance entre eux deux, méfiance est mère de sureté, mais sa curiosité la mit plus allaise. Elle voulait en apprendre d’avantage, d’où venait-il? Quelles langues parlait-il? Elle qui adorait parler toutes sortes de langues, elle voulait tous connaitre, car dans ce domaine, elle excellait.

Lorsque le dénommer Ajartiel, lui tendit la main, elle fut un peu surprise et sursauta légèrement, comme l'aurait fait un animal sauvage, mais elle fut rapidement remis et observa la main tendu, elle était étonnamment lisse. Sachant pertinemment qu’elle aurait dut la serer, malgré la distance qui les séparait, elle observât plutôt la sienne, elle était aussi lisse que celle qui était en face. Elle finit par ce lever et s’assit sur le lit face à l’individu. Ce mouvement lui donna mal à la tête et elle se sentit un peu étourdie.

Reprenant, peu à peu ses esprits, elle écoutait le grand blond débité une espèce de monologue, on aurait dit qu'il s'était pratiquer pendant plus d'une heure pour le réciter comme ça, ce qui était peut-être bien le cas puisqu'elle dormait. Cela aurait peut-être dérouté plusieurs personnes mais pas notre jeune ange qui étrangement se sentait mieux depuis qu'il avait pris la parole, car cela lui rappelait son frère, éternel boute-en-train, avec qui elle avait souvent de longues conversations que les autres n'arrivait pas à suivre tant ils changeaient de sujets rapidement. Mais cela était loin dans sa tête et elle croyait bien qu'elle avait perdu la maitrise de ce dilatec fort compliqué depuis la mort de son compatriote.

Un ange? Non, elle ne pouvait être un ange, son père l’avait toujours dit, elle était une bonne à rien qui finirait sa vie avec rien, puisqu’elle ne voulait pas se marier. Un ange, c’était d’ailleurs tout sauf elle, un ange c’était sage, parfait et un homme. Celui en face aurait été un parfait spécimen d’ailleurs. Une maxime lui revins tout de même en mémoire : Natura non facit saltus, La nature ne fait pas de saut, en d’autres termes la nature ne crée ni espèces ni genres absolument tranchées, il à toujours des entres deux, qui les relie un à l’autres. Alors, serait-elle une intermédiaire entre les anges et les démons? Car elle ne pouvait être qu’un démon, ses ailes noires le prouvaient.

"-Aela", répondit-elle sans y pensé.

Elle se ressaisit presque, mais trouvait que dans les circonstances se nom lui irait bien et elle préférait oublier ses douleurs du passé, cela serait donc, un bon début. Mais à peine eu t’elle parler à Ajartiel, qu’elle l’asseyait de questions.

"-Votre nom il vient d’où? Où on est? Dans quel pays? Que m’est-il arrivé? Pourquoi j’ai des ailes? Pourquoi elles ne vous dérangent pas? Pourquoi je ne respire plus? Comment ça marche?"

La Séraphine avait dit cela d’un seul train, lorsqu’elle finit elle le gratifia d’un petit sourire gêner et rougit un peu. En posant sa dernière question, elle avait pointé une lumière à fluo-compacte, car elle n’en connaissait que très peu sur l’électricité et bien sur n’avait pratiquement aucune connaissance la dessus. Elle venait tout juste de finir ses questions qu’elle repartie sur sa lancée, avec un peu plus de confiance :

"-Non, vous n’êtes pas trop incohérent, j’arrive à vous suivre, sur tout ce qui ne dépasse pas mes compétences et oui je peux crier très fort comme vous venez de le remarquer, donc n’abusez pas de moi, sinon je ne me gênerais pas pour recommencer."

Il parut légèrement, mais légèrement décontenancer par ce flot de parole. Toute fière de son effet, la jeune femme lui fit un sourire éblouissant. Elle n’avait peut-être pas perdu la main, finalement...

(Bah, ce n’est pas très explicite comme dictionnaire, mais assez clair, Magyar: Hongrois. Tu savais qu'on peu l'utilisé comme adjectif?)

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 12:58

[Message posté le Vendredi 1 Mai 2009, 19:55]
[Je devrais faire mes devoirs... J’ai pleins d’examens (5) la semaine prochaine... Et à la place, je réponds à des RPs. Honte à moi. J’y peux rien, c’est l’attrait du défi. Je m’engage à te faire découvrir de nouveaux mots !]

Aela, Aela, Aela. Ajartiel se le répéta trois fois pour optimiser ses chances de l’intégrer correctement. Il avait une certaine tendance (pour ne pas dire « une tendance certaine ») à oublier les noms. Il faut dire qu’avec la quantité de gens différents à qui il pouvait parler dans une journée, comment pouvait-il tout retenir ? Toujours est-il qu’il y avait des gens que ça foutait en rogne. Du coup, le chef des Anges tentait de faire au moins un effort, histoire de réduire au maximum le nombre de gens qui lui colleraient l’étiquette d’enfant myxoedémateux. D’accord, y’en avait pas eu beaucoup. Juste une Vampire – style je-connais-tous-les-encyclopédies-du-monde-par-coeur – qui lui avait sorti ça un jour et il avait été obligé d’aller fouiller dans le dictionnaire pour comprendre de quoi elle le traitait. On a pas idée d’insulter les gens avec des termes dignes d’un morticole ! D’un autre côté, la fille était quand même Vampire, c’était dans le ton... Et puis, Ajartiel, pas rancunier pour deux sous, mais joueur (oh ça oui !), s’amusait désormais à sortir à la sardanapalesque vampirette des mots magyars juste pour l’asticoter.

Aela, donc, ne se contenta pas de se nommer. À peine s’était-elle présentée qu’elle enchaînait avec un bagou qui le surpris un peu. Il n’était pas habitué à ce que les nouveaux arrivants démontrent autant de verve. Cela ne lui déplu cependant nullement ! Il n’avait rien contre les gens discrets ou prudents, sauf qu’avoir affaire à quelqu’un plein d’entrain, c’était autrement autre chose. Ça changeait des habitudes, quoi ! Et comme la routine était à Ajartiel ce que les palmiers sont à l’Antarctique... En d’autres termes, le sourire enjoué de l’Hongrois s’agrandi encore, vraisemblablement dynamisé par la vitalité de son interlocutrice. (Comme s’il avait eu besoin de ça pour être un vrai vibrion !)


"Alors toi, soit tu dors, soit t’es réveillée ! Pas d’entre-deux, hein !" , taquina-t-il en rigolant.

"Commençons avec le plus simple : les ailes et la non-respiration. C’est un truc vraiment fascinant. Ça s’appelle... la mort !" , annonça solennellement le jeune chef, marquant au passage une pause faussement dramatique avant de terminer sa phrase.

"Bon, en fait, c’est pas si simple que ça... Parce que c’est pas tout le monde qui devient Ange. On sait pas trop pourquoi y’a des chanceux et d’autres pas, ni les critères pour le devenir. En tout cas, ça va pas au mérite ! À moins que tu m’annonces que tu étais bonne-soeur, mais tu serais bien la première du lot. À avoir essayé de gagner son ciel je veux dire, pas à avoir été abbesse. Quoique, même là, oui, tu serais la première. Tu viens de quelle année, dis ? Non parce que je connais un Ange justement qui vient d’un endroit sans Église."

Évidemment, avec Ajartiel, il était plutôt difficile de faire simple quand on pouvait faire compliqué en matière d’explications. Heureusement, il n’était pas fin connaisseur de termes techniques. Aussi, le commun des mortels (ou immortels même) arrivait à comprendre ses phrases, nonobstant l’incohérence quasi kafkaïenne qui les liait souvent. Et puis, sa joie de vivre le rendait difficilement détestable, non ? C’était une chance pour lui d’ailleurs, sinon, on l’aurait sûrement enfermé. Quoiqu’en tant qu’Ange, il pouvait passer à travers les murs. Du coup, c’était un peu inutile de se donner la peine de l’encelluler...

"Ça, j’ai aucune idée de comment ça marche." , reprit le Magyar en désignant l’ampoule préalablement ciblée par la nouvelle. "Un jour, j’ai posé la question. Sauf que comme je comprenais pas un terme sur deux dans l’explication, Éloy a fini par péter un plomb et j’ai jamais su la fin de l’histoire. Du coup, je sais que ça commence avec du gaz, du mercure et du verre... Après, mystère ! Si un jour tu l’apprends, tu penseras à moi, okay ?"

S’arrêtant soudainement, bouche ouverte, parce qu’il venait de penser à autre chose, Ajartiel ne figea cependant que quelques secondes avant de reprendre son discours.

"Oui, parce que, tu vas avoir le temps de l’apprendre, si tu restes. Mais qui ne voudrait pas rester ? Tu es ici à la C.A.T. On t’a tiré de sals draps, tu peux nous remercier. Les types dans le bâtiment proche duquel tu te trouvais, eux, ils t’auraient sûrement abusé." , commença-t-il, la dernière phrase dite presque sur le ton d’une leçon de morale. Pourtant, pour lui, le verbe « abuser » n’avait pas la même signification que chez Aela. Il ne l’avait entendu que comme synonyme de « mentir » ou de « tromper » et c’est ainsi qu’il l’utilisait.

"Tu vois, c’est bien joli d’être un Ange, mais c’est pas pour autant qu’on est à l’abri des débiles profonds. Les Humains veulent notre mort. Alors on se planque ici, on apprend à devenir plus fort... Et à côté, on s’amuse quand même vachement." , termina le blond avec un clin d’oeil blagueur à la nouvelle. Il était incapable de rester grave trop longtemps. Il lui avait fallu terminer sur une touche plus humoristique.

[Alors ? Combien ? =D]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aela
Ange



Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 255
Messages : 29
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:01

[Message posté le Mercredi 6 Mai 2009, 18:25]
(1-0 pour LPM. Trop compliqué. Myxœdémateux, désolé pas dans mon dictionnaire, à part si tu par de myxœdème, qui signifie… beurk, Infiltration avec épaississement de la peau typique de l’hypothyroïdie. À oui et j’ai trouvé un dictionnaire des synonymes chez moi, il est presque qu'aussi vieu qu'Aela,1977, ok j'exagère un peu ^^)

Aela étant encore un peu sonner par sa chute, frotta légèrement des contusions du à son réveil brutal. Habituellement, elle aurait été gênée ou, comme à sa récente habitude, sardonique, mais la bonne humeur du beau blond (c’est ma mère qui la nommé ainsi ^^) était visiblement contagieuse. Elle se sentit donc rapidement plus détendu et l’écouta d’une oreille attentive.

Lorsqu’il mentionna la mort, il raviva involontairement dans la mémoire de la jeune ange des souvenirs plus que récents (pour elle) et assez traumatisant pour cette petite âme fragile. Des yeux rouges avides de sang, les phares d’une voiture, l’incapacité à bouger, l’étrange sensation de froid, beaucoup moins douce que ce qu’on lui avait dit. Mais bien sûr il ne pouvait savoir que pour elle sa mort remontait que de 2 jours environ. Ses doigts se mirent à trembler légèrement, annonçant une crise d’angoisse, qui était fréquente chez elle. Ne voulant pas se laisser faire et ne voulant pas avoir l’air idiote devant cet inconnu, elle sera les poings et les cacha dans son dos, sous ses ailes. Elle inspira profondément et n’expira que lorsqu’elle sentit que la crise était passée.

‘’Twpsyn’’,  murmura t’elle, pour elle-même, en parlant de sa réaction. Mais elle ne put s’empêcher de porter sa main à son cœur, pour savoir s’il battait toujours, mais ne ressentit rien.

Pendant qu’elle évacuait la panique, le drôle de loustic continuait de parler. Donc, elle se concentra sur lui et finit rapidement par oublier sa crise. L’inénarrable lui demanda si elle connaissait le clergé. Bien sûr, elle était croyante-pratiquante, d’après elle toutefois, car ayant été élevé entre deux culture : l’Anglo-Saxonne et la Galloise, sa vision de la religion était bien différente des autres. Les sœurs qui lui enseignait, tous Anglaises, n’avais jamais réussi à la faire démordre des légendes du Pays de Galles et l’avait donc surnommé l’intransigeante, même le pipelet l’appelait comme ça. Bien sûr, elles ne s’avaient pas que c’est ainsi que Mélodie commença à se faire rejeter et bousculer à l’école. Heureusement, son frère avait toujours une blague pour lui redonner le sourire, le soir venu.

Elle n’écoutait déjà plus depuis un petit moment ce que lui disait le blondin, lorsqu’il s’arrêta, pour repartir de plus belle, ne lui laissant pas le temps d’an placer une. Par contre, Ael s’avait très bien que ce genre, d’énergumène (je ne dis pas ça comme une insulte) prenait toujours un petit temps de ''repos'', qui servait à écouter les propos des autres, entre deux monologues. Donc, elle attendit.

Mais il s’avéra que ce qu’il rajouta était plutôt troublant, mais ce n’était pas la partit qui parlait de sa mésaventure qui lui fit ouvrir la bouche et agrandir ses yeux comme des soucoupes, non c’était qu’il dit ‘‘Les Humains veulent notre mort’’. (Personnellement, ils sont déjà mort XD)

''Att...Attend, vous êtes comme moi? C’est pour ça que vous en savez tant? Il y en à d’autres?'' Elle se stoppa net, se rappelant de la question poser un plus tôt.

Elle était tellement stupéfaite qu’elle ne pouvait plus parler. L’adolescente s’était d’ailleurs relever sur le coup de la révélation et avait été un peu débalancé par ses ailes, elle les avait oublié celles là.

‘‘Oh, mon Dieu! On est en quelle année? Moi je me souviens que l’on était en 1902 avant ma mort, on est en quoi là?’’

Elle n’en revenait pas, c’était inconcevable, inadmissible, inimaginable, incroyable… EXTRAORDINAIRE!!! (Vive le dico des synonymes ^^) Elle prit les épaules de celui qui l’avait mit dans cet état et plongea ses yeux gris-bleu dans ceux couleur ciel du jeune homme et demanda très sérieusement :

‘‘-Est-ce que les voitures volent?’’

(Ah, je me suis tellement amuser à écrire ça. On reprend quand tu veux (même tout de suite, si tu le désire) notre combat des mots baroques (bizarres^^))

EDIT: Twpsyn veux dire idiot(e) en Gallois. J'avais totalement oublier de le dire :sn8:

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:05

[Message posté le Mercredi 20 Mai 2009, 14:51]
[6 mai ? Non, sérieux, j’ai mis si longtemps que ça ? Honte à moi... Alors, pour l’explication *2 semaines plus tard...* : Un enfant myxoedémateux souffrira de crétinisme. ^^]

“Bah oui.” , répondit Ajartiel, comme si c’était l’évidence même, lorsque la nouvelle lui demanda s’il y avait d’autres Anges.

Il s’apprêtait par la suite à poursuivre ses explications par l’annonce de l’existence d’autres espèces en plus de la leur : les Elfes, les Fées, les Sorciers et les Vampires. Il n’en eut toutefois pas le temps, car la jeune femme nouvellement angélisée sembla soudainement percuter sur un tas de trucs qu’il avait dit. Le bouquet, ce fut néanmoins lorsqu’elle le saisit pas les épaules pour, le regardant droit dans les yeux, lui demander si les voitures volaient ! Le chef des Anges ne pu pas résister et il parti dans un grand éclat de rire.

Lorsqu’il réussit à se calmer, il prit doucement les poignets de son interlocutrice pour se défaire de sa prise. Il la relâcha immédiatement et profita que l’ambiance était bonne pour bouger. Décroisant les jambes, il adopta une position plus confortable, restant toutefois juché sur le lit. Il aimait être en hauteur...

Les présentations se déroulaient bien et il en était heureux. Ça se reflétait dans son attitude et dans son sourire aussi éternel que lui. Il n’aurait pas pu se détendre ainsi et être aussi naturel avec, par exemple, Néhémie, avec qui il fallait faire attention à ne pas trop bouger et à parler d’un ton tranquillisant. Oh, il aimait bien le jeune Angelot, mais ça lui demandait plus de concentration. Là, il pouvait être lui-même. C’était plutôt rare lors du premier contact.


“Je vais te laisser découvrir ce genre de chose par toi-même.” , décida-t-il, à propos des voitures volantes, en essayant de ne pas repartir à rire.

Les réactions d’Aela étaient vraiment étonnantes et ça les rendait d’autant plus amusantes. Ce serait sûrement quelque chose que de la voir découvrir les trucs qui n’existaient pas à son époque... Tout comme ça avait dû être poilant pour Hannah lorsque Ajartiel était tombé pour la première fois face à face avec une radio et qu’il l’avait démolie pour libérer les petits troubadours prisonniers dedans. Ah, que de souvenirs !


“On est en 2009.” , fit-il après, pour répondre à ce que la nouvelle Ange lui avait demandé un peu avant. Sans s’arrêter pour laisser à la petite nouvelle aux ailes noires le temps de digérer l’information, il repartit presque immédiatement dans ses monologues :

“Tu aimes vraiment les voitures ? Je sais pas comment tu fais. C’est horrible comme truc. Ça fait du bruit, sans parler que ça donne l’impression d’être enfermé dans une boîte. En plus, bonjour le manoeuvrage ! Au moins, à pieds ou à cheval, on passe partout... Vous aviez encore des chevaux en 1902, non ? J’suis pas très doué en Histoire... Enfin, maintenant, t’auras plus vraiment besoin d’un moyen de transport. T’en as deux dans le dos ! Et, attends, c’est rien ça. J’peux te montrer un tas d’autres trucs ! Être un Ange, ça se limite pas à avoir l’air d’un oiseau géant.”

En effet, entre le fait de passer à travers les murs, de guérir presque instantanément à une blessure et de n’avoir ni besoin de manger ni de boire, Ajartiel avait assurément de la matière pour surprendre Aela ! Cependant, il fallait faire les choses proprement et donc commencer par quelques petits trucs élémentaires...

“Si tu acceptes de rester et, donc, de m’avoir comme prof, il faut quand même mettre deux trois trucs au clair avant...” , commença-t-il sur un ton sévère. “Primo : On ne me vouvoie pas ! Je sais pas ce que vous avez toutes, mais franchement, je suis pas un vieux papi !” , soupira-t-il en levant les yeux aux ciels avec une pensée pour Sarah-Ève.

“Deusio...” , et là il ménagea son effet avant de terminer, sur un ton de modestie excessive : “... c’est flatteur, mais inutile de m’appeler Dieu.”

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aela
Ange



Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 255
Messages : 29
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:06

[Message posté le Mercredi 27 Mai 2009, 18:36]
(Juste pour l’information comme ça, lorsque je parle de son passer (à Aela), j’utiliserais son nom à ce moment là et lorsque ce sera au présent ce sera Aela. Juste pour que ça soit clair. Ah oui, et je suis en congé à partir du 17 juin en après-midi, YOUPIIII)

La jeune femme fut un peu déstabilisé par le fou rire soudain du Séraphin. Bien sur, elle ne pouvait se douter de la raison de ce rire, malgré que sa dernière question devait y être pour quelque chose. Ce n’était tout de même pas de sa faute si depuis l’invention des voitures on rêvait de les faire voler. Son père qui était un fabriquant de ces engins parlait d’ailleurs des percées technologiques dans l’industrie automobile et cherchait par tout les moyens d’être le premier à avoir celles qui pourraient voler. À force dans entendre parler, Magalie avait commencé à se demander si cela serait réalisable.

Son interlocuteur semblait trouver assez drôle son babillage et avait plutôt l’air à l’aise, tout le contraire d’Aela, qui malgré les apparences, ne s’était pas faite à l’idée d’être seule avec un homme. Elle croyait, malheureusement, que si on ne peut même pas faire confiance à son père, personne ne mérite, donc un tant si sois peu de cette  foi aveugle que plusieurs ont et qui les mènent droit vers le péril. Un frisson de peur lui parcourut donc l’échine et secoua légèrement ses ailes d’ébènes lorsqu’il lui prit les poignets et c’est un peu nerveuse qu’elle se rassit sur le lit face au Chef des Anges. Sa nervosité, n’était par contre qu’intérieur et pratiquement imperceptible, car elle prenait toujours garde à refouler ses émotions négative, tellement qu’elle était souvent au prise avec des crises interminable.

C’est donc en murmurant presque qu’elle s’excusa pour avoir été si impoli et avoir ainsi brimé l’espace personnel d’Ajartiel. Alors, elle écouta le charabia de l’homme et lorsqu’il présenta ses règles, elle ne put empêcher un gloussement, car même si la blague semblait vielle comme la terre, elle n’était pas si vielle que ça.

Ayant mémorisé toutes les questions qu’il avait posé et toutes les semblant de réponses qu’il avait donné, elle dit d’un ton neutre:

''-Je hais les voitures. Et oui, j’ai déjà monté à cheval, j’en possédais d’ailleurs un très beau.''


Il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle précise pourquoi elle haïssait les voitures, mais disons que pensé au voiture ça lui rappelait, de un son père, de deux la mort de son premier ami corvidés et de trois sa mort à elle, qui était pas très réjouissante.

''-2009? Vous…tu es sûr? Wow, je n’aurais jamais cru vivre assez vielle pour voir les années deux mille. V…tu es sur que tout ça ce n’est pas une blague de mauvais goût? Qu’est-ce qui me donne la preuve que tout cela est vrai?’’

Elle avait beaucoup de mal à tutoyer car, elle avait toujours eu l’habitude de vouvoyer, même ses parents, car à son époque c’était une marque de respect et on était sévèrement puni si on ne l’a respectait pas. La règle, vous connaissez? Mais, si, mais bien si, elle était dans une autre époque, il devait être normal que les gens aillent d’autres coutumes. Comme on dit : Autres temps, autres mœurs. Ce qu’elle avait le plus de difficulté à comprendre, excepté toutes ces choses sur les anges, c’était pourquoi on l’aidait, elle qui n’avait rien fait de bien de sa vie, elle que son père ne trouvait bonne à rien, sauf peut-être à se divertir, elle qui préférait étudier plutôt que se marier, comme la coutume le voulais, pourquoi on l’aidait, elle qui n’avait jamais eu d’aide? Il devait y avoir un piège, une conditions, on ne pouvait aider les gens comme ça pour rien.

Elle baissa légèrement la tête par en avant et de sous ses cheveux noirs regarda le magyar, tout en murmurant :

‘’Et si tout ça est vrai, alors qu’est-ce que je devrais faire pour vous…te…te...remercier?’’


Lorsqu’elle avait dit cela, toute timide et angoissée, sa respiration devin rapide et superficiel, elle était très enxieuse d’entendre la réponse, mais elle devait le savoir, car dans le fond, elle le savais depuis le début que cela ne pouvait être aussi rose.

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:08

[Message posté le Mardi 2 Juin 2009, 10:09]
Aela n’était pas aussi à l’aise qu’on pouvait le croire au premier abord. Son inconfort était perceptible, pour quiconque savait un peu déchiffrer le langage du corps. La façon qu’avait la jeune Ange de se tenir, d’agiter parfois nerveusement ses ailes... Tout ces signes discrets en étaient de malaise. Ajartiel aurait facilement pu s’en rendre compte s’il avait été un peu attentif. Sauf que le chef des Anges ne vit rien. Peut-être était-ce parce qu’Aela parvenait parfaitement bien à se maîtriser lorsqu’elle parlait et qu’elle conservait une allure calme depuis le début. Sa peur était donc loin d’être aussi flagrante que celle de Néhémie. Ou bien, c’était du au fait qu’Ajartiel avait un sens de l’observation digne d’une taupe myope... Moui, ça devait quand même jouer ce dernier point...

Perdu dans son monologue, l’Hongrois n’entendit pas la faible demande de pardon de son interlocutrice. C’était peut-être dommage pour elle d’ailleurs, parce que cela aurait certainement réussit à clouer le bec de l’Ange, surprise oblige. Il n’en aurait assurément pas compris la raison... Pourquoi s’excuser d’être joyeuse et curieuse ? Bref, de ça il n’entendit rien. Par contre, il s’étonna de la réponse qu’elle lui donna sur les voitures. Oh, qu’elle déteste les automobiles ou pas, ça lui passait sincèrement au-dessus de la tête. Mais le ton employé était curieux... Elle ne faisait pas juste les détester, elle leur en voulait. Même une taupe myope pouvait s’en rendre compte de ça... Ajartiel fronça les sourcils, curieux, mais ne posa pas de question. Aela avait enchaîné de toute façon...


"Une blague ?" , répéta le Magyar. Instantanément, il retrouva le sourire, oubliant ses questions sur la rancoeur de la nouvelle à l’égard des carrosses à moteur.

"Ah, franchement ! Tu me sous-estimes ! Si j’avais voulu faire une blague, j’aurais fait bien mieux que ça. Tout d’abord, j’aurais pris soin de sortir mes ailes, moi-aussi..." En disant cela, le responsable des Anges se leva debout sur le lit et fit apparaître ses deux grands appendices couverts de plumes blanches.

"Ensuite, j’aurais sûrement voulu me faire passer pour un représentant du Paradis... Donc, je me serais déguisé !" Sautant habilement en bas de la couche, Ajartiel attrapa la couverture principale qui couvrait le lit et s’en drapa comme d’une toge.

"Et tu sais quoi ? Maintenant que tu me fais penser à tout ça, ça me donne pleins d’idées pour une prochaine fois..."

Avec un sourire qui ne présageait rien de bon pour le prochain à être capturé par la C.A.T., le chef des Anges sauta en s’aidant de ses ailes pour revenir se percher sur le lit. C’était un des trucs hyper pratiques quand on était un Ange : pouvoir sauter plus haut et plus loin sans effort. Sans se départir de son pseudo-costume et de ses ailes, il se réinstalla à peu près comme il était posé avant sa démonstration. Puis, il inclina légèrement la tête sur le côté, perplexe quant à la dernière question que lui avait posé Aela. Le remercier ? Elle avait demandé ça comme si elle redoutait la réponse. Même pas besoin d’avoir un meilleur sens de l’observation que celui de la taupe myope pour le voir...

"J’ai pas besoin qu’on me remercie... On a qu’à dire que je fais du bénévolat !" , fit-il, d’un ton qu’il espérait rassurant. Parce que, sans savoir pourquoi, il avait le sentiment que c’était le ton qu’il devait employer...

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aela
Ange



Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 255
Messages : 29
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:10

[Message posté le Jeudi 11 Juin 2009, 18:35]
La jeune Ange était encore intimidé lorsque l’énergumène qu’était Ajartiel sortit ses ailes. Bien sûr, impressionnable comme elle était, elle ouvrit de très grand yeux et eu, pendant quelques temps, ce que l’on appelle; l’air béat. Elle se dit qu’elle devait rester au moins assez longtemps pour apprendre ça, cela serait pratique. Alors, comme pour en rajouter, il sauta sur le lit et m’y un drap en faisant semblant d’être de descendance divine. Aela ne put réprimer un sourire et regarda en l’air, en pensant que quelqu’un comme ça ne pouvait pas être bien méchant, dans tous les cas, elle pouvait être sûr qu’il ne mentait pas… pour ça.

C’est à ce moment que le chef des Anges, s’étant rassit, dit ce qui rassura le plus la séraphine et, elle l’espérait, enlevait tous doutes sur lui. Il avait dit tout cela sur un ton qui se voulait rassurant et qui fit exactement cela. Alors, le petit oiseau farouche qu’était Aela, put ce calmer quasi complètement et se mit à réfléchir.

-Donc, sauf erreur de ma pare, tu dois surement avoir certaines choses à me dire. Dit-elle en relevant la tête et en décrochant un petit sourire moqueur au magyar.

Elle pouvait avoir des émotions bien difficiles à suivre, mais lorsqu’on est autant souffrante, il est parfois difficile de contrôler correctement ses émotions et on peu donc ce retrouver de la peine à la joie en un rien (avait écrit rein XD) de temps. La jeune femme était maintenant heureuse et ouverte.

-Alors, c’est quoi ici? Et je dois y rester? C’est que ce serait utile à savoir, non?


Elle s’était lever en prononçant ces paroles et était allée se mettre à l’autre extrémité du lit où Ajartiel était déjà installé. (Pourquoi pas?) Le drap blanc allait très bien avec les murs de la salle : blanc et ave le reste qui était de la même couleur, ça en fessait presque mal aux yeux. L’adolescente était pour le moins curieuse de savoir ce qu’était la… quoi déjà? Ah oui la cat et pourquoi l’appeler ainsi, chat. C’est un drôle de nom. Surtout pour une organisation qui semblait sérieuse, je dis semblait, car l’aperçue qu’elle avait eu pour le moment était loin d’être des plus sérieux.

(Bah, désolé pour le moment je ne peut faire mieux)

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:12

[Message posté le Lundi 15 Juin 2009, 11:17]
Aela, sur qui le ton rassurant avait apparemment eut l’effet escompté, semblait avoir retrouvé son entrain. Bien qu’Ajartiel doutait d’avoir gagné la confiance de la jeune Ange à cent pourcent, il pouvait au moins se féliciter de la voir plus détendue. Sans avoir l’air aussi sur la défensive que préalablement, elle s’était levée pour se rapprocher volontairement de lui. Ça s’annonçait très bien ! Bon, il n’avait absolument pas compris la provenance de sa soudaine angoisse lorsqu’elle avait demandé si elle devait dire merci, mais si c’était passé, tant mieux !

Sautant encore une fois en bas de son perchoir, le chef des Anges fit une grimace en constatant que la nouvelle était plus grande que lui. C’était trop injuste... Et dire que, à une époque, il était dans les plus grands de son âge ! Pour quelle obscure raison est-ce que les gens étaient de plus en plus de grande taille avec les années ? Considérant qu’il était immortel, peut-être qu’un jour, dans plusieurs siècles, il arriverait à la taille des petits nouveaux... Enfin, il serait quand même toujours plus grand que les Fées ! Et Azari ! C’était déjà ça.


"Brillante déduction !" , approuva-t-il en se dépêtrant du drap blanc dont il s’était paré et qui, là, limitait quand même vachement ses mouvements. Lorsque, après moult gesticulations, ce fut enfin chose faite, il jeta la couverture dans un coin sans se donner la peine de la plier. Non parce que, autant il aimait accueillir les nouveaux, autant faire le ménage ça lui passait six pieds au-dessus de la tête ! D’ailleurs, sa chambre et son bureau le prouvait...

"Alors..." , commença-t-il tout naturellement. "Ici, je te l’ai déjà dit. Faut m’écouter quand je parle ! Donc, ici, c’est la C.A.T., une base souterraine destinée à mettre à l’abri les créatures non-humains comme toi et moi, les Anges. On est pas tout seul par contre. 1900... combien tu m’as dis ? 1902 ? Vous deviez en avoir quelques unes dans votre folklore. Bref, on accueille aussi les Elfes, les Fées, les Sorciers et les Vampires. Les suceurs de sang sont les plus imprévisibles du lot, mais comme t’es déjà morte, t’as pratiquement rien à craindre. Et puis, ils sont pas fous non plus. On a un ennemi commun. Du coup, Azari (le chef des Vampires) s’assure de garder tout son petit monde tranquille. En temps de guerre, faut se serrer les coudes !"

Sans prendre le temps de vérifier que Aela enregistrait toutes les informations qu’il venait de déblatérer, le Magyar poursuivit, parce qu’il ne voulait pas oublier de répondre aux deux autres questions qu’elle lui avait posé :

"Si tu dois y rester, ben... On passerait pour des méchants si on disait qu’on te garde prisonnière. En fait, t’es plus notre invitée. Si tu y tiens vraiment, on te ré-assomme et on te remet là où on t’a trouvée ! Par contre, ce serait un peu bête. Ici, tu as la sécurité et la chance d’apprendre à te débrouiller avec ta nouvelle condition. Quand t’auras intégré tout ça, tu pourras nous accompagner dans nos missions pour sauver d’autres jeunes créatures apeurées comme toi et botter les fesses de ces enfoirés de la W.E.F. D’ici là, les sorties à l’extérieur sont plutôt... interdites. Question de sécurité. Mais on a un très bel extérieur artificiel au deuxième sous-sol !"

Et après un léger laps de temps, il termina avec un : "Des questions ?"

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aela
Ange



Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 255
Messages : 29
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:14

[Message posté le Jeudi 18 Juin 2009, 09:04]
Ajartiel se débattant comme un forcené avec les couvertures, la séraphine ne put retenir un rire, qui comme le tintement du cristal se répercutât dans la pièce, cela faisait tellement du bien de rire lorsque l’on ne l’avait pas fait durant tant de temps. Le chef des Anges était, il faut le dire, le genre de personnes qui pourrait vous semblez innocente, mais qui pouvait vous redonnez goût à la vie. Lorsqu’il jeta le drap par terre, Aela ouvrir grand ses yeux et sauta pardessus le lit pour le ramasser et le plier, étrangement elle aimait la propreté. Elle eu à peine le temps de finir, que l’Ange partait dans un long monologue. La jeune femme se maudit intérieurement de ne pas avoir de calepin et de crayon pour tout prendre en notes, mais elle écouta tout de même attentivement ce qu’il disait pour pouvoir en retenir le plus possible. Mais un mot ressortit plus des autres.

''-Le peuple des tylwyth teg?'' Dit-elle à voix basse

Dans son pays natale les Elfes était nommer ainsi, ce qui signifie Bienveillante Famille, car d’après les Gallois, ils vivaient dans la terre sous leurs maisons et protégeait le bétail et les récoltes. Bien sûr au 20e siècle on ne croyait plus à ça et on les racontait comme conte aux enfants, bien souvent. Mais Magalie avait toujours voulu secrètement en rencontrer, espérant, vainement pour certain, qu’ils existent réellement. Elle fut donc heureuse d’apprendre cette nouvelle, ce qui n’était pas le cas pour celle des sangsues. Elle dut serer les poings lorsqu’un vague de colère la submergea. Elle continua tout de même d’écouter Ajartiel, car elle savait bien que ce n’était pas de sa faute. Et la jeune Ange réussi ainsi à cacher son moment de colère, en suivant le cour des paroles du blond.

Il fini vraisemblablement se souvenir de l’existence de son interlocutrice et lui demanda si elle avait des questions. Elle en avait en fait des centaines, mais ce contenta de poser les plus importante en premier.

''-Oui, je voudrais savoir, si je pourrais aller chez moi, juste un moment, car malgré que je n’en aille pas vraiment le droit, je voudrais aller chercher certaines choses.''

Elle voulait aussi voir si sa maison y était encore.

''-Et comment je fais pour rentrer ça? Dit-elle en pointant ses ailles noirs comme la suie.''

Car elles commençait sérieusement à l’agacer, n’étant pas habituer a avoir ces appendices dans le dos. Elle se leva donc et regarda l’homme, qui était plus petit qu’elle, et dit une dernière chose.

''-Je peut avoir une visite guidée?''

L’amie des corbeaux lui fit donc sont plus beau sourire.

(Tu peut finir la dessus si tu veut)

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Cauchemars   Dim 20 Avr - 13:15

[Message posté le Jeudi 25 Juin 2009, 12:28]
[Encore désolé d’avoir mis une semaine. ><]

Ah, la fameuse question sur l’attachement aux biens matériels ! On y coupait rarement. Les jeunes filles particulièrement étaient naturellement rebutées par l’idée de débarquer dans un monde inconnu sans rien d’autre que ce qu’elles avaient sur le dos. Par contre, avec plus d’une centaine d’année depuis la mort de la nouvelle, Ajartiel doutait qu’elle retrouve quelque chose à elle. Peut-être n’avait-elle pas encore réalisé tout ce qu’il venait de lui apprendre. C’était normal, après tout...

"Tu sais... Ça fait plus de cent ans maintenant... Je doute sérieusement que les choses auxquelles tu songes soient encore là à t’attendre. Si c’est le cas, tu pourras toujours y aller, dans quelques années, quand tu ne seras plus une proie facile pour la W.E.F. D’ici là, je peux toujours aller voir pour toi..."

Il lui sourit en espérant qu’elle ne prendrait pas trop mal son refus. Un Ange de quelques jours à peine, incapable de voler, de passer les murs et de se battre, c’était du suicide de l’envoyer dehors. Surtout qu’Aela avait probablement déjà été repérée par la W.E.F. Elle n’irait pas bien loin avant de finir empailler sur un de leurs murs...

Lorsqu’elle posa une seconde question, Ajartiel retrouva tout de suite plus d’entrain. Il adorait apprendre des trucs aux autres !


"Ah ! Tu vas voir ! J’vais t’expliquer ça pendant la visite guidée... Tu n’y arriveras peut-être pas du premier coup, mais généralement, c’est ce qu’il y a de moins compliqué à faire donc, tu verras, ça viendra vite. Non parce que, à côté du fait de voler et, surtout, de passer à travers les trucs..."

Tout en parlant, le chef des Anges s’était dirigé vers la porte de sortie de la Salle de réveil qu’il déverrouilla. Personnellement, si ça n’avait été que de lui, il ne l’aurait pas verrouillée. Comme si Aela avait pu le mettre KO puis mettre le base à feu et à sang... Elle n’était pas une menace cette fille. Mais bon, voilà, la porte se barrait toute seule.

Il ne se retourna que pour s’assurer que la jeune Ange le suivait et pour refermer la porte derrière eux. Puis, il se dirigea vers la bibliothèque. Ils étaient au premier sous-sol, aussi bien le lui faire visiter en premier...


[C’est court, mais bon... T’es libre ! x)]

EDIT DE JOËLANN: J'ai verrouillé le topic puisqu'il semble terminé. Wink

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cauchemars   

 

Cauchemars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» one again : reves et cauchemars à la con
» Tu m'as trahit pour un rêve, alors je vais faire battre ton coeur pour un cauchemars [PV Hazufel]
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Gri-Gri pour rêver
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Salle de Réveil-