AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:03

[Message posté le Jeudi 26 Fév 2009, 09:48]
[HS] J'attends Sarah-Ève, mais si quelqu'un d'autre veut venir, moi ça me dérange pas... [/HS]

« Eretnek ! »

Dans un bruit sourd, Ajartiel s’écrasa lourdement sur le sol, projeté hors du hamac dans lequel il dormait par les violentes convulsions de son corps qui luttait contre de récurrents cauchemars. Sitôt eut-il touché le sol qu’il se redressa d’un seul mouvement, reculant sur son séant jusqu’à ce que son dos percute le mur de sa chambre. On aurait dit que le sol l’avait brûlé tant il avait réagit vivement – comme s’il n’avait pas été endormi une fraction de seconde plus tôt – mais non. Le planché était glacé, comme la terre à 40 pieds de profondeur... Le chef des Anges, bien qu’il y pense souvent, avait toujours été trop lâche pour effectuer la tâche barbante consistant à installer du tapis.

Tremblant comme une feuille, l’Ange resta prostré contre le mur, le visage déformé par la peur. Il mit plusieurs secondes avant que ses traits ne se détendent, redonnant à ses yeux leur taille normale. Sa respiration, elle, fut plus lente à se stabiliser et d’incontrôlables tremblements agitaient encore ses mains lorsque, après une bonne minute, il tenta de se mettre sur ses pieds. Il dû d’ailleurs s’y reprendre à deux reprises, ses jambes le trahissant.

Une fois debout, il regarda d’un air un peu perdu le foutoir meublant la pièce. Il serait plus juste de dire que son regard glissa sur ce qui l’entourait comme l’eau sur les plumes d’un canard. Inconsciemment, il cherchait, en espérant ne pas les trouver, des lambeaux de son rêve qui lui aurait prouvé que ce n’était pas que son imagination. Heureusement (et évidemment), il n’y en avait pas. Il faisait nuit noire, mais il y voyait quand même, ses yeux mis à l’aise dans l’obscurité par un sommeil de... de combien de temps ?

Réussissant à s’arracher à ses peurs pour revenir à des considérations plus terre-à-terre, Ajartiel attrapa sur sa table de nuit surchargée sa montre (qu’il ne mettait jamais) pour constater qu’il n’était pas encore suffisamment nyctalope pour lire l’heure dans le noir. Il tenta de trouver le bouton qui permettait d’illuminer le cadran, mais, les nerfs à fleur de peau, il abandonna rapidement l’idée et remit l’objet inutile sur la pile de babioles ornant sa table de chevet. Tant pis ! De toute façon, peu importait l’heure, il ne parviendrait pas à se rendormir !

Le Magyar farfouilla un instant pour trouver un t-shirt qu’il enfila, puis il troqua son pantalon de pyjama pour un jeans et quitta sans plus d’hésitation l’atmosphère étouffante de sa chambre. Il avait les cheveux en pétard, comme toute personne fraîchement sortie du lit qui n’a pas pris la peine de se peigner un minimum, mais il constata rapidement que les chances qu’on le lui fasse remarquer étaient faibles. Il devait être très tôt ; il n’y avait pas âme qui vive dans le salon du quatrième sous-sol. Dommage. Après un cauchemar, s’il y avait bien une chose dont Ajartiel n’avait pas envie, c’était de rester seul avec lui-même. L’Ange parti donc à la recherche de quelqu’un, n’importe qui.

En montant les étages dans la lumière tamisée des escaliers (La nuit, la force des lumières était réduite pour économiser de l’électricité.), il mit toute son énergie à tenter de refouler son horrible rêve. Sa mort. Il n’avait jamais réussi à se débarrasser totalement de ce souvenir, mais les cauchemars qui s’étaient fait plus distants avec les années étaient revenus, à intervalle de plusieurs fois par mois. Pourquoi ?

Le responsable des Anges passa à la discothèque, pour constater qu’elle était aussi déserte que le reste des pièces de la C.A.T. Cela lui permis cependant de connaître l’heure, grâce à l’horloge numérique qui trônait sur l’un des murs de la salle. Quatre heure du matin... C’était tôt, même pour lui. À cette heure, personne ne pouvait être réveillé... sauf les vampires ! Fort de cette brillante illumination, l’Hongrois pris la direction des cuisines pour y rejoindre la chef cuisinière et vampire de son état : Augustine.

Augustine était bien là, affairée. Ses assistants n’étaient pas encore présents. Ils arriveraient probablement plus entre cinq heure et cinq heure et demi pour préparer le petit déjeuner ordonné par Augustine. Pour l’instant, la vampire faisait l’inventaire des denrées. Ajartiel ne pu résister à l’idée de la faire sursauter pour la sortir de sa concentration. Malheureusement, elle le salua sans même se retourner alors qu’il était encore à au moins deux bons mètres d’elle. Pas cool l’ouïe vampirique...


"Savoure ta victoire ! Un jour je t’aurai !" , promis le Magyar avec emphase.

Il n’obtint toutefois aucune réaction, Augustine imperturbable dans ses calculs. Irrité par l’idée d’être ignoré, l’Ange s’approcha et se mis à chuchoter n’importe quel chiffre à l’oreille de la vampire. Si elle parvint à ne pas se laisser distraire pendant quelques instants, elle ne tint pas plus d’une minute. Finalement, elle se retourna brusquement et flanqua un coup de sa pile de paperasse sur la tête de l’immature.


"Aïeuh !" , se plaignit-il en évitant une seconde attaque.

Le troisième assaut ne fut jamais porté, car au moment où Augustine relevait sa brique de feuilles, la porte de la cuisine signala l’arrivée de quelqu’un. Les deux adultes (l’un souriant franchement et l’autre se retenant visiblement), arrêtèrent donc leur jeu pour tourner un regard curieux vers la nouvelle arrivante...


[Sarah-Ève -> J'avais pas mentit quand j'avais dis que j'étais inspiré ! =P Par contre, mes messages seront peut-être pas tous longs comme ça... Lol.]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:05

[Message posté le Vendredi 27 Fév 2009, 09]
[J’espère bien! Lol!]

Arf… Se tournant sur le côté, l’adolescente aperçut l’heure sur le réveille-matin numérique de l’une de ces compagnes du dortoir des filles. Quatre heure du matin… *Génial* songea la jeune protégée de la chef des Sorciers avec une pointe de sarcasme. Sarah-Ève, bien que confortablement installée à l’abri dans son lit et au chaud, en avait plus qu’assez de ne pas dormir. En effet, cela devait faire au moins trois heures entières qu’elle se tournait et se retournait dans tous les sens possibles et imaginables afin de rejoindre les bras de Morphée. Mais, apparemment, ce dernier ne semblait pas vouloir veiller sur elle cette nuit… Soupirant en silence pour une énième fois, la jeune Sorcière de l’Air repoussa ses couvertures et frissonna. La différence flagrante de degrés entre sous ses couvertures et hors de ces dernières en était la cause. Même si ses vêtements étaient eux aussi froids, elle les enfila sans rien dire, réprimant même quelques frissons. L’adolescente aurait certes pu simplement mettre un pull ou une veste par-dessus son haut de pyjama, mais le souvenir de son quasi-viol était et (resterait sans doute) ancré dans sa mémoire. Oui, elle savait qu’elle était en sécurité à la C.A.T., mais puisqu’on ne peut pas toujours réfréner ses peurs, elle préféra se mettre plus à l’aise physiquement et mentalement avant de sortir du dortoir.

Vêtue d’un de ses éternels jeans, d’un t-shirt bleu pâle et d’une veste foncée, la Sorcière sortit finalement du dortoir. Évidemment, à cette heure, il n’y avait plus personne dans la salle commune. Elle songea un court instant à Joëlann qui, elle, devait encore dormir à point fermé. La chanceuse… Quoique ce n’était pas vraiment la faute de sa chef si elle ne réussissait pas à dormir. Se disant qu’au lieu de rester dans le salon à poireauter comme une âme en peine, elle n’était pas pire de sortit et de se promener dans les couloirs de sa nouvelle maison depuis bientôt quatre ans et demi. D’ailleurs, cette année, elle fêterait son quatorzième anniversaire de naissance. Déjà quatorze ans! Malgré son jeune âge, il lui semblait que les années s’écoulaient beaucoup plus vite ici qu’à l’orphelinat.

Sarah-Ève déambula donc dans les couloirs lentement, espérant que le sommeil finirait par lui venir un jour... Ayant décidé de remonter vers les étages supérieurs, elle emprunta les escaliers. L’éclairage, réduit à cette heure, étant donné que c’était encore la nuit… pour la majorité des habitants de la C.A.T, émettait une faible lumière. L’adolescente parvint finalement au 2e sous-sol; étage qui se trouvait juste au-dessus de celui qui abritait la section réservée aux Sorciers. Ne voulant pas aller à l’extérieur, Sarah-Ève, sur un coup de tête et un fort ordre de son estomac, se dirigea plutôt vers le réfectoire et, plus précisément, aux cuisines puisqu’à cette heure si matinale il n’y avait pas encore de nourriture préparée même pour les lève-tôt.

Les cuisines étaient le lieu où régnait Augustine une Vampire très sympathique malgré les commentaires de certains. Il ne devait pas être facile d’être à sa place, c’est pourquoi la Sorcière lui vouait un grand respect, si l’on peut dire cela de la sorte. Être la chef des cuisines pouvait se comparer, selon elle, au travail de Joëlann ou de n’importe quel chef de race, dans le sens où on avait des responsabilités, des personnes à gérer en plus des imprévus les plus divers qui pouvaient survenir. La différence la plus majeure de cette comparaison résidait surtout dans le choix des armes. Celles d’Augustine étant plutôt son ensemble de chaudrons et autres instruments servant à faire la cuisine.

Donc, au moment même où Sarah-Ève pénétra dans le sanctuaire de la chef cuisinière, elle vit cette dernière s’apprêter à administrer un coup de pile de feuilles à une autre personne. Un garçon, vêtu d’un jean et d’un t-shirt lui aussi, se trouvait aux côtés d’Augustine et semblait vouloir se protéger la tête à l’aide de ses bras. Il semblait que la Vampire n’était pas à sa première attaque contre lui; attaque sans doute justifiée concernant Augustine! C’est ce que se dit la jeune Sorcière.

Figeant quelques secondes sur le pas de la porte de la cuisine, la scène se déroulant devant ses yeux causant sa surprise, l’adolescente se reprit bien vite en avançant sous les regards curieux des deux autres. À côté de la Vampire, le garçon, elle le connaissait. Enfin, elle se souvenait facilement de lui parce que sa protectrice avait déjà parlé de lui à plusieurs reprises auparavant. Grand, les cheveux blonds dépeignés et le visage angélique, Ajartiel était la cible d’Augustine. Ajartiel, le chef des Anges et être très immature selon plusieurs. Malgré tout, il devait effectuer très bien son travail de chef puisqu’il était toujours à ce poste depuis son arrivée à la C.A.T….

Par souci de politesse, et accessoirement par habitude, elle salua l’Ange et la Vampire sur un ton poli et respectueux.


« Bonjour Augustine. Bonjour Ajartiel. »

Étant donné qu’elle n’aimait pas trop être le centre d’attention des autres, Sarah-Ève décida de s’installer à la grande table de travail après avoir ramassé une orange qu’elle entreprit de peler à son rythme, c’est-à-dire rapidement, car elle avait faim. Un premier morceau d’orange dans la bouche, elle le mastiqua tout en regardant les deux adultes.

« Vous allez bien? » Demanda-t-elle, sa bouché avalée.

La Sorcière n’était pas trop le genre de personne à se mêler de la vie des autres et encore moins à engager une conversation avec eux à quelques exceptions près il va sans dire. Mais depuis qu’elle s’entraînait avec Iliana quelques changements, d’attitude notamment, s’étaient opérés chez l’adolescente. Elle avait décidé d’arrêter d’avoir peur des gens et d’être plus sociable, entre autres choses, ce qui expliquait dans ce cas-ci le fait qu’elle semblait vouloir entreprendre une conversation. Attendant une réponse, Sarah-Ève enfourna un second morceau d’orange.


[Ahem… Je crois que j’ai fait un message encore plus long que toi Ajartiel!  On dirait que j’ai tendance à faire des messages assez longs avec ce personnage. Héhé!]
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:08

[Message posté le Dimanche 1 Mar 2009, 21:12]
C’était qui elle ? Oui, Ajartiel n’avait pas une bonne mémoire... À sa décharge, il fallait quand même mentionner qu’il n’avait jamais parlé directement à la protégée de Joëlann. Il y avait beaucoup de monde avec qui discuter à la C.A.T. et le chef des Anges était connu pour papillonner à gauche et à droite... Quoiqu’il en soit, le fait qu’il ignore l’identité de la nocturne jeune fille ne l’empêcha pas une seule seconde de se montrer aussi plein d’entrain que d’habitude.

Répondant joyeusement au salut de l’inconnue, l’Ange délaissa rapidement Augustine. Cette dernière en fut assurément soulagée, puisqu’elle retourna immédiatement à ses affaires sans demander son reste, comme si elle n’avait jamais été dérangée. Attrapant une orange à la suite de l’adolescente, Ajartiel sautilla tel un hyperactif (ce qu’il était assurément) jusqu’à la table où elle s’était installée. Il s’assit face à elle et entreprit de faire la peau à son agrume (Jeu de mots fantastique, certes).


"Comme larron en foire !" , s’exclama le Magyar avec jovialité à la question de la jeune fille. Expression vieillotte qui seyait tout à fait à un type venu d’un autre temps...

Ça réponse n’était pas tout à fait vrai, évidemment. (Toutefois, comme il avait habitué les gens à l’entendre débiter n’importe quoi, il n’y avait aucune raison pour qu’on décèle le mensonge dans ses propos.) Le souvenir du cauchemar était encore là, à porté de main... Mais il y avait des gens avec qui parler, l’équivalent d’un point d’encrage pour l’Hongrois. Sociabiliser, ça l’empêchait de réfléchir. Lorsqu’il se retrouverait seul, il subirait sûrement le contre-coup de sa nuit, la peur revenant au galop. À ça aussi l’Ange s’efforça de ne pas penser. Seul le présent comptait.


"J’avais jamais mangé d’orange avant de mourir." , annonça brusquement le soi-disant responsable des Anges, s’escrimant sur son fruit, sur le même ton que s’il faisait remarquer que le temps serait nuageux le lendemain. Parler de la mort ne le dérangeait pas. Ça ne lui avait pas trop mal réussi à lui...

Quand il était jeune, les fruits n’étaient pas la culture prioritaire. La viande, le pain et les légumes étaient bien plus importants. Alors on faisait pousser du blé et des choux et on mangeait des pommes seulement si on en trouvaient, genre pendant deux trois semaines de septembre... Parfois, il y avait aussi des petits fruits comme des fraises et des baies sauvages. Il fallait toutefois s’y connaître un peu si on ne voulait pas finir avec la diarrhée de sa vie !

Lorsque l’orange fut entièrement dénudée, Ajartiel la déposa devant son interlocutrice :


"Tiens ! ... avant que tu ne bouffes la table aussi."

La voracité de l’adolescente l’amusait beaucoup. Quoiqu’il fut logique qu’elle soit affamée, pour s’être réveillée à quatre heures du matin dans le but de venir manger... Le besoin de se nourrir n’existait pas chez les Anges et l’Hongrois avait du mal à se souvenir de l’effet que ça faisait. Aussi, dans son regard, en plus de l’amusement, il y avait une touche de curiosité tandis qu’il regardait la jeune fille se sustenter.

"Je savais que c’était une bonne idée de venir à la cuisine pour voir du monde ! Les insomniaques sont tout le temps affamés. Enfin, Augustine est pas insomniaque, elle est vampire... mais comme elle est tout le temps dans la cuisine, ça revient au même. Pas réellement, parce qu’elle passe pas la nuit à y manger, mais elle est quand même là." , déblatéra l’Ange. Le fait que sa compagne de tablé mange plutôt que de lui répondre ne le dérangeait nullement. D’ailleurs, il n’attendit nullement de voir si elle désirait ajouter quelque chose à ses propos. S’il y avait bien une personne au monde capable de mener une conversation à lui tout seul, c’était bien Ajartiel !

Pourtant, phénomène complètement hors de l’ordinaire, le chef des Anges bailla ! Lui même en fut surpris et il fronça les sourcils. Sa nuit avait été encore moins reposante qu’il ne l’avait cru...


"C’est curieux ça. Il est pas si tôt que ça pourtant. Quatre heure, c’est respectable. Oui, je sais, je suis le seul à dire ça... sauf les vampires... mais ça veut pas dire que j’ai tord ! C’est une question de point de vue quoi."

Toujours aussi pertinent, le Magyar trouva néanmoins judicieux de terminer par une question à l’utilité avérée :

"Anne-Sophie, c’est ça ? C’est un nom composé je crois..."

Traduction : C’est quoi ton nom ?

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:11

[Message posté le Mardi 3 Mars 2009, 19]
Sarah-Ève en devait être à la moitié de son orange (de mangé) lorsque l’Ange lui répondit pour la première fois. Son salut joyeux la fit sourire en coin; Augustine se contentant d’un simple hochement de tête avant de retourner à ses calculs. La jeune Sorcière ne s’en formalisa pas une seconde. Elle savait pertinemment que la Vampire avait une charge de travail assez importante à faire. Après tout, elle était la patronne des cuisines… Quant au collègue ailé de sa chef, il la rejoignit à sa table avec lui aussi un fruit en main et cet air d’enfant surexcité qu’il avait en permanence ou presque aux dires de Joëlann. Le fruit en question était une orange qu’il se mit également à éplucher rapidement. Peut-être avait-il lui aussi faim? Après tout, pour être à cette heure dans les cuisines de la C.A.T… À moins qu’il n’ait lui aussi des problèmes de sommeil?

Quoi qu’il en soit, la réflexion pour le moins surprenante autant de par son sujet que la soudaineté de la chose tira l’adolescente de ses pensées. Il n’avait jamais mangé d’orange avant sa mort? La déclaration la surprit sur le coup, mais elle se reprit bien vite en se rappelant que l’Ange ici présent était plutôt du genre vieux si l’on faisait abstraction de son apparence physique… En réalité, ce qui l’étonna le plus ce fut le ton banal utilisé. L’adolescente ignorait comment son compagnon de table était mort et elle ne lui demanderait certainement pas. Non pas par peur d’aborder le sujet, mais plutôt par principe de politesse et de respect. Autrement dit, à moins qu’il décide de poursuivre lui-même sur le sujet, elle n’irait pas jouer les enquiquineuses.

À nouveau, le chef des Anges lança un commentaire qui la fit revenir sur Terre. Quelle bonne interlocutrice! C’était la seconde fois en moins de dix minutes que son esprit quittait son corps. Heureusement, son partenaire matinal ne sembla pas s’en rendre compte ou, du moins, ne pas en faire de cas. Bref, quand il lui donna l’orange, Sarah-Ève ne put s’empêcher de songer
*J’ai vraiment l’air si vorace que ça?* Pensée qu’elle garda tout de même pour elle… Remerciant l’adulte et souriant à sa plaisanterie, elle attrapa le fruit et commença à le manger plus lentement cette fois-ci. Elle n’aimait pas se faire regarder comme une bête de foire…

Puis Ajartiel repartit dans un autre monologue. Cela amusa beaucoup la Sorcière de l’Air parce qu’à chaque parole ajoutée, l’Ange avait l’air de s’enfoncer un peu plus dans ses explications qui étaient en réalité bien inutiles… Ce n’était pas la première fois qu’elle venait aux cuisines et qu’elle côtoyait Augustine, mais toujours pendant les périodes de tranquillité il va sans dire!

Lorsqu’il bâilla, l’Ange sembla surpris… Fronçant les sourcils, il s’empêtra encore une fois (selon Sarah-Ève) dans d’autres explications. Son discours n’était certes pas dénué de vérité. En fait, l’adolescente avait pris pour habitude de se dire que tout était relatif; tout dépendait du point de vue duquel on se plaçait. C’est pourquoi elle hocha simplement de la tête en signe d’accord. Elle avait terminé de manger et, si elle s’était écoutée, probablement qu’elle aurait avalé autre chose, peut-être du pain… elle aimait bien le pain, mais pas sous le regard observateur et trop curieux à son goût du chef des Anges.

Décidant donc de ne pas bouger, la Sorcière répondit finalement à l’interrogation de son compagnon, plaçant pour ainsi dire son premier mot dans la conversation depuis qu’elle avait salué les deux adultes. Opinant du chef une nouvelle fois, elle laissa tomber souriante:


« Effectivement… , légère pause avant d’ajouter espiègle, c’est un prénom composé. »

Si Ajartiel avait cru avoir raison, l’adolescente l’avait détrompé rapidement. Mais il fallait dire qu’elle avait fait exprès de jouer un peu avant de le détromper.

« Sarah-Ève. »

« Si ce n’est pas trop indiscret, qu’est-ce qui vous a amené aux cuisines de si bonne heure? » Poursuivit-elle en étouffant un bâillement. Peut-être que dans quelques heures, elle pourrait enfin dormir...
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:13

[Message posté le Jeudi 5 Mars 2009, 08:43]
Était-ce possible ? Avait-il réellement réussi à retenir le nom de cette inconnue dont il n’avait eu que de brefs aperçus ? Possédait-il une mémoire finalement ? Triomphant, Ajartiel ne tenta nullement de cacher sa surprise et sa satisfaction. Il laissa un grand sourire naître sur ses lèvres et c’est tout juste s’il ne leva pas les bras en signe de victoire ! Tout juste parce que, au moment où il s’y apprêtait, l’adolescente ajouta un détail : elle ne parlait pas de son nom, juste de la caractéristique de celui-ci... Tricheuse !

Pas vexé pour deux sous (Avait-on déjà vu l’Ange se vexer ?), l’Hongrois s’appliqua toutefois à paraître outragé. Personne ne s’y serait laissé trompé, évidemment, tant son regard brillait de malice. Ouvrant d’abord la bouche dans une mimique comique de stupéfaction, il se renfrogna rapidement en croisant les bras, boudeur. Il détourna même la tête à la manière d’un enfant de cinq ans quand elle lui révéla enfin son prénom. Style : « Non, mais, maintenant, ça m’intéresse plus ! »

Il ouvrit toutefois un oeil lorsqu’elle lui posa une question. Les deux, après un instant. Détaillant la jeune fille de haut en bas, de biais, il fit semblant de peser le pour et le contre, si elle valait qu’il lui réponde... Il se décida rapidement, toutefois. Jouer les offusqués, chez lui, ça ne durait jamais bien longtemps. Les blagues les plus courtes étaient les meilleures !


"Ah, non, mais je croyais avoir été clair ! Il est pas SI tôt que ça !" , décréta le chef des Anges en insistant bien sur le mot ‘si’. Et puis, il trouva utile de continuer sur sa lancée.

"D’ailleurs, ça aussi je l’ai dis ! La raison de ma présence ! Je venais voir du monde." , éluda-t-il rapidement, toujours sur le même ton faussement excédé. Levant les yeux au ciel en soupirant, il ajouta plus bas, avec des airs de martyr :

"À croire qu’on m’écoute jamais quand je parle !"

La question de Sarah-Ève (puisqu’il pouvait désormais mettre un nom sur son interlocutrice) attendait probablement une réponse plus personnelle que celle-là. Cependant, Ajartiel ne le perçu pas ainsi. Ou, en tout cas, il fit mine de ne pas l’avoir perçu ainsi ! Il n’était pas chose aisée que de vouloir saisir ce que trituraient les méninges de l’Ange. Lui-même, parfois, ne se comprenait pas. Genre, pourquoi est-ce que son cerveau s’évertuait à lui faire revenir sa mort ? C’était inutile et ridicule et... débile ! Voilà ! Mais bref, c’était une autre histoire ça...

"Aussi est-il plutôt à moi de te retourner la politesse..." , reprit le Magyar dans une phrase tout à fait digne de ses origines. Quoique, étant donné que la seule personne à part lui à connaître ses origines était morte, personne ne pouvait faire le lien entre la magnifique subtilité aristocratique de son langage et sa noble naissance. Mais ça aussi, c’était une autre histoire...

Avant de laisser la jeune sorcière répondre, Ajartiel désira néanmoins mettre quelque chose au clair :


"Et pendant que j’ai tes oreilles toutes pour moi, écoute bien la règle que la toute puissante personne que je suis va t’imposer : interdiction du vouvoiement ! Quand même... Je suis pas si vieux que ça, j’ai même pas 500 ans !"

Tout de même ! Il avait bien évidemment appuyé sa réflexion d’un roulement d’yeux judicieusement placé.

"Mais, avant, une autre question. Bien plus intéressante, ou plutôt utilitaire, parce que dire que l’autre est pas intéressante, c’est pas mal péjoratif... T’as vu le mot scientifique ? Bref, je disais donc : Tu préfères Sarah ou Ève ? Non parce que j’ai déjà du mal à retenir un nom et là tu m’en sors deux, sadique..." , questionna-t-il ensuite. À croire qu’il ne laisserait jamais son interlocutrice en placer une...

Enfin, l’Ange se tut. Souriant, il attendit sagement une – enfin : des – réponses, inconscient du fouillis qu’avait représenté son discours.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:16

[Message posté le Vendredi 6 Mars 2009, 12]
Effectivement, le chef des Anges avait cru avoir raison quant à son prénom. Sarah-Ève savoura (gentiment tout de même ^^) sa victoire. Sorcière 1, Ange 0. Cependant, l’instant suivant, son compagnon de table prit un air offusqué. Ajartiel n’était-il pas sensé être une personne non susceptible? Avait-elle fait une gaffe? Ce n’était qu’une toute petite plaisanterie, non? Une vague d’inquiétude traversa rapidement ses yeux bleu pâle. Heureusement, l’anxiété de l’adolescente disparut bien vite lorsqu’elle prit le temps de s’attarder au visage de l’Ange et plus particulièrement à son regard. Il jouait, lui aussi, la comédie! Soulagée, la jeune Sorcière ne réagit même pas ni aux mimiques suivantes, ni à l’examen qu’il fit d’elle, la détaillant de la tête aux pieds. Enfin, du peu qu’il pouvait voir puisqu’ils étaient tous les deux assis à une table…

Quand le chef des Anges ouvrit enfin la bouche pour répondre à sa question, Sarah-Ève se retrouva rapidement submergé par un flot de paroles, de fausses critiques et de questions! Hein? Quoi? Oh! pas si vite! Elle eut, fort heureusement, la capacité de tout assimiler, même si cette action se révéla plutôt ardue en fin de compte. Joëlann lui avait bien mentionné que l’Ange était du genre à parler, mais pas qu’il était un vrai moulin à paroles! Elle avait presque du mal à le suivre! Sa chef avait-elle oublié volontairement ce détail? Ce n’était pas que cela dérangeant l’adolescente, bien au contraire, mais sa « rééducation sociale » devenait quelque peu drastique là! Bref, juste après qu’Ajartiel lui ait interdit de le vouvoyer, elle n’eut le temps que de hocher de la tête puisqu’il était reparti à parler.

Ce fut d’ailleurs ce moment que choisit l’Ange pour poser sa question existentielle, à savoir, comment pouvait-il l’appeler… Sarah ou Ève, telle est la question… Éclatant finalement de rire, ce qui permit à son cerveau de faire le tri dans cet océan d’informations, Sarah-Ève répondit après un court instant.


« Joëlann m’appelle parfois Sarah, même si cela n’arrive pas très souvent... Donc, ça sera Sarah parce que juste « Ève », je ne risque pas de me reconnaître! »

Et elle ria à nouveau. D’un joli rire innocent pour une jeune fille qui était passée à deux doigts de se faire violer... Malgré la fatigue et le sommeil qui commençait à se faire plus présent, elle réalisa que la présence de l’Ange lui faisait du bien. C’était agréable de parler avec quelqu’un. Même si parler était un bien grand mot dans ce cas-ci…

« Vous…, non pardon! Tu parles toujours autant où c’est juste parce qu’on est le matin? »

La jeune Leblanc s’était dépêchée de se corriger. Elle venait de vouvoyer à nouveau le tout puissant chef des êtres ailés. Pendant qu’Ajartiel préparait sa réponse qui serait sans doute à la hauteur des précédentes, Sarah-Ève songea qu’il ne lui serait probablement pas trop difficile de modifier ses habitudes concernant le vouvoiement pour le cas Ajartiel. Il avait l’air jeune, malgré ses quatre cents quelques années d’existence.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:18

[Message posté le Lundi 16 Mars 2009, 14:47]
Le rire de Sarah-Ève résonna avec force dans la grande pièce pratiquement déserte. Tranquille, Ajartiel la dévisagea sans se départir de son sourire heureux. Il aimait faire rire les gens. C’était facile de déprimer, mais tellement mieux d’être joyeux !

Sarah donc. Le chef des Anges avait eu une soeur dont le nom ressemblait à ça : Szávay, de trois ans sa cadette. Il ignorait pourquoi cette dernière lui revenait en tête à l’instant, d’autant que Sarah et Szávay ça ne s’apparentait pas tant que ça. Ça commençait par S et ça avait deux A, mais avec ces critères, Stanislas aussi ça ressemblait à Sarah et, pourtant, c’était un nom de mec. Il n’avait pas pensé à sa soeur depuis des lustres... Pourquoi cette soudaine nostalgie ? Ça ne lui ressemblait pas. Un contre-coup de son cauchemar, déjà ? La journée allait être mauvaise alors...

Se forçant à plus d’optimisme, Ajartiel s’apprêtait à se remettre à papoter sur tout et n’importe quoi, pour chasser ses pensées, mais la jeune Sorcière ouvrit le bal. Lorsqu’elle buta et commença sa phrase par un ‘vous’, il plissa les paupières dans un avertissement silencieux. Elle se reprit cependant bien vite sans qu’il n’eut rien à dire.


"Laisse moi une chance, je viens juste de me lever !" , s’exclama l’immortel en écartant les bras, outrancier, comme si le fait qu’il jacasse trop était une insulte. Après un instant, il précisa toutefois quelque chose :

"D’ordinaire, je suis pire !"

Et avec un clin d’oeil pour l’adolescente, il lui servit un grand sourire charmeur. Non, il n’était pas en train d’essayer de séduire une fille 32 fois plus jeune que lui... L’Hongrois ne connaissait absolument rien au flirt. Il avait passé la moitié de sa vie avec des prêtres, l’autre avec des hors-la-loi. Faudrait repasser pour l’apprentissage du romantisme ! Parfois il avait ce genre d’attitude, angélique voire séductrice, mais ce n’était jamais rien d’autre que sa façon d’être. Pas d’arrière pensée, juste les réminiscences des mimiques qu’il servait aux adultes, quand il était haut comme trois pommes.

"T’as encore faim ?" , s’enquit-il brusquement, en sautant sur ses pieds.

Attendre qu’elle réponde ? Oui, évidemment, il aurait pu. Néanmoins, il avait besoin de bouger. Il s’éloignait déjà de la table en direction du garde-manger. En marchant, il ne pu s’empêcher de s’étirer et de bailler de nouveau. Misère...

Augustine n’était plus dans le coin. La chef cuisinière était probablement passée à la chambre froide ou une quelconque autre salle adjacente pour poursuivre son inventaire. Toutefois... n’était-ce pas son calepin de notes qui traînait là, sur le comptoir ? Hmm... Un sourire qui ne présageait rien de bon naquit sur les lèvres du Magyar. Attrapant le bloc-note dans une main, le stylo qui traînait à côté dans l’autre, il se tourna vers Sarah-Ève en exhibant ses trophées.


"Suis-je à ce point machiavélique ?" , l’interrogea-t-il, humoristiquement florentin. Une façon comme une autre de lui demander si elle voulait participer à la blague en le couvrant. Une manière également de la faire rire.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:21

[Message posté le Mardi 17 Mars 2009, 18]
Quand l’Ange lui répondit que, d’habitude, il parlait encore plus, Sarah-Ève le regarda avec étonnement; il lui était possible de faire pire que maintenant?! Cela la laissa un court instant sans voix. Puis le chef des Anges lui fit un clin d’œil suivi d’un sourire enjôleur. Cependant, pour une jeune fille de son âge qui, peu à peu, s’ouvrait aux autres après de longues années de renfermement, ce genre d’attitude la laissait, non pas froide, mais plutôt indifférente. Elle n’était pas encore rendue (psychologiquement parlant principalement) à cette période où l’on aime séduire et être séduit.

À la question qui lui posa par la suite, l’adolescente connaissait déjà la réponse. Oui, elle avait encore faim, mais elle ne voulait pas paraître goinfre non plus! Quoique, en y pensant bien, il ne devait pas être très loin de cinq heure du matin. Donc, elle avait parfaitement le droit de déjeuner comme elle l’aurait fait en temps normal. Tandis qu’elle s’apprêtait à hocher de la tête de manière affirmative, le Hongrois bailla de nouveau, ce qui la fit bâiller à son tour, et s’empara du calepin d’Augustine. Calepin qu’ils savaient tous les deux d’une très grande importance.

En voyant l’Ange attraper aussi un stylo, Sarah-Ève commença à se demander s’il ne comptait pas trafiquer les notes prises par la chef des cuisines… même si ce n’était que temporairement. Si Augustine s’apercevait de cela, probablement qu’elle entrerait dans une de ces colères… Et voilà qu’Ajartiel, si la jeune fille comprenait bien le sous-entendu, voulait qu’elle participe aussi à la blague… de mauvais goût? Non, ce n’était pas de mauvais goût, mais ça pouvait leur coûter cher par contre! Sûrement que le chef des Anges s’en souciait peu, mais pour Sarah-Ève, cela devenait une tout autre histoire! Elle ne voulait pas avoir de problèmes avec sa supérieure! Même si la blague en question n’était pas bien méchante.

Oui, elle avait peur! Il fallait tout de même dire qu’elle n’était pas habituée à ce genre de comportement. Se levant, incertaine, elle fit quelques pas dans la direction de l’être ailé.


« Que comptes-tu faire au juste? » Questionna-t-elle, l’incertitude perçant sa voix.

Tiraillée entre deux possibilités, voilà ce qu’elle était. D’un côté, l’adolescente ne voulait pas subir les foudres d’Augustine et de Joëlann combinées et, de l’autre, elle ne voulait pas non qu’Ajartiel la rejette simplement parce qu’elle avait peur. Que faire? Dur dilemme en vérité… Toujours en attente de la réponse de son compagnon matinal, Sarah-Ève crut entendre un bruit venant fort probablement des entrepôts adjacents aux cuisines. Des pas se rapprochaient. Quoi, des pas?! Mince, ça devait être Augustine!

Tournant la tête dans la direction des entrepôts, le cœur de l’adolescente se mit à battre beaucoup plus rapidement. C’était le moment de vérité. Reprenant le contact visuel avec Ajartiel, elle plongea son regard de glace dans celui de son interlocuteur (chose qu’elle ne faisait que très rarement) et d’un signe de tête lui signifia son accord.

Afin de le couvrir le mieux possible, elle le rejoignit tout en jetant au passage un regard à ce qu’il était en train de faire avec le calepin et ouvrit la porte du garde-manger. Puisqu’il était tous les deux près de l’armoire en question, ils leur seraient beaucoup plus faciles de se cacher. Elle tira sans ménagement l’Ange à ses côtés, derrière la porte du garde-manger et se pencha légèrement vers l’arrière dans le but de surveiller le corridor menant aux entrepôts. D’un moment à l’autre Augustine, ou la personne qui approchait, ferait son apparition. La montée d’adrénaline toujours présente en elle, la jeune fille s’adressa à Ajartiel à voix basse sans même le regarder.


« T’as fini? »

Oui, elle avait décidé d’embarquer dans le jeu de l’Ange. Cependant, ce n’était plus une question de rejet. Elle devait apprendre à se décoincer un peu et à profiter de la vie. Et la meilleure manière (pour l’heure) lui était offerte sur un plateau d’argent, alors pourquoi ne pas en profiter…?
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:23

[Message posté le Jeudi 19 Mars 2009, 14:14]
L’incertitude clairement audible dans la question que lui posa Sarah-Ève était univoque et Ajartiel eut une moue déçue, à la façon d’un gamin encore une fois. Ça aurait pu être marrant de jouer à un tour à Augustine, non ? Là où y’a pas de risque, y’a pas de plaisir ! Non ? Pourquoi les gens ne trouvaient jamais ses idées de jeu drôles ? Bande de rabats-joie trop sérieux ! Avec un soupir tristement résigné, il s’apprêta à reposer son trésor là où il l’avait découvert.

Toutefois, il fut stoppé dans son geste par le regard cristallin de l’adolescente. Lui qui regardait toujours les gens dans les yeux n’avait pas mis longtemps à remarquer que la jeune sorcière fuyait les contacts visuels prolongés. Aussi était-il surpris de ce brusque échange oculaire. Son étonnement n’était rien cependant face à celui qu’il eut lorsqu’elle acquiesça solennellement. Hein ? Quoi ? Elle était d’accord pour qu’ils jouent un tour à Augustine ?

Le grande sourire de boute-en-train du Chef des Anges revint instantanément. Il n’avait pas entendu les bruits de pas qui se rapprochaient. Probablement parce qu’il ne portait absolument aucune attention à ce qui se passait autour de lui... Il n’en pris conscience que lorsque Sarah-Ève l’agrippa solidement par le bras pour l’entraîner derrière la porte du garde-manger, qu’elle avait ouvert. Alors son cerveau enregistra le son ténu d’une Augustine qui marche, nécessaire à faire le lien entre ‘Sarah-Ève’ et ‘se planquer sauvagement derrière une porte de garde-manger’. Oui parce qu’elle pouvait quand même pas l’avoir entraîné là pour l’agresser hein... (Non pas qu’il doutât de son charme, mais c’était une gamine. Timide par-dessus le marché.)

Dans la pénombre, Ajartiel se pencha sur sa tâche. Il s’agissait de la liste des choses en manque (et donc à se procurer). Bien ! L’Hongrois arracha la page et entreprit de la recopier sur la suivante en y ajoutant, évidemment, quelques retouches. Encore une fois, son éducation fut mise à profit. Imiter l’écriture des gens était, pour lui, enfantin. Alors, pour commencer, pas de AB+ cette semaine. Avec un peu de chance, Azari piquerait une crise ! Peu probable, okay. Mais qui ne tente rien..! Ensuite, au Diable les choux de Bruxelles. Qui pouvait bien avaler ça ? Après quelques autres soustractions, ne manquait que les ajouts. Pour commencer, des oranges ! Et des biscuits au chocolat. Très important. Ouais ils étaient en guerre et tout, mais c’était pas une raison pour se rationner au point de se passer de biscuits au chocolat ! Une fois par deux mois, c’était pas assez ! L’Ange veilla bien sûr à rester un minimum crédible dans la liste qu’il bâtit. Si Augustine trouvait ça trop bizarre, le plan ferait chou blanc (ah ah !).


« T’as fini? »

L’immortel tourna sur lui-même pour que Sarah-Ève le regarde et il répondit au chuchotement interrogatif de cette dernière par un sourire énigmatique. Puis, il s’enfonça dans le garde-manger, passant au travers du mur du fond.

Il apparût derrière Augustine qui avait presque rejoint la porte ouverte de l’armoire. Habillement, il glissa le bloc-note à la ceinture de la chef des cuisines, l’endroit qu’il occupait normalement. Une belle démonstration de ses talents de pickpocket, considérant que la vampire ne le sentit pas. Il conserva cependant en main le stylo. Il eut ensuite à peine le temps de se redresser qu’Augustine fit volte-face et lui agrippa le poignet en lui jetant un regard mauvais. C’est qu’elle avait de la poigne en plus...


"Non, sérieux, je suis trop dégoûté ! Comment tu fais ?" , se plaignit l’Ange.

Augustine ne lui répondit pas. Elle lui arracha juste le stylo des mains avec un petit sourire satisfait. Puis, elle le relâcha et reparti par où elle était venue. Elle ne s’était rendue compte de rien ! Il était vraiment trop fort ! Probablement qu’elle venait juste vérifier qu’ils ne faisaient rien de répréhensible pendant qu’elle était ailleurs... Genre, comme s’il ne faisait que des stupidités ! Ah là là...

Lorsque la buveuse de sang fut hors de vue, Ajartiel sautilla jusqu’à la cachette de Sarah-Ève, encore plus souriant (si c’était possible).


"Tadam !" , fit-il avec un simulacre de révérence.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:26

[Message posté le Lundi 23 Mars 2009, 16]
À peine l’eut-elle forcé à se cacher lui aussi derrière la porte du garde-manger que le chef des Anges se mit à la tâche avec rapidité. Il recopia avec soin et minutie l’écriture de la chef des cuisines, créant ainsi une nouvelle liste d’items à se procurer. Sarah-Ève jeta de rapides coups d’œil à ladite liste et sourit discrètement en voyant les modifications effectuées. Tiens, il avait enlevé les choux de Bruxelles? Mais elle les aimait bien, elle. Enfin, il était plus juste de dire qu’elle avait l’habitude d’en manger à l’orphelinat. Disons simplement que ce goût pour cet aliment s’était développé au point qu’elle aime bien en manger une fois de temps en temps… Bref, son sourire s’agrandit à la mention d’un nombre plus important d’oranges (elle adorait les oranges!) et de biscuits au chocolat!

Lorsqu’il eut terminé, Ajartiel lui lança un sourire digne de La Joconde avant de disparaître dans le garde-manger et de réapparaître juste derrière Augustine qui avançait vers l’armoire d’un bon pas. L’adolescente, qui voulait aider son compagnon ailé, sortit (ou plutôt se pencha vers l’arrière) de derrière la porte ouverte avec une mine surprise. Elle espérait ne pas se trahir puisqu’elle n’avait pas vraiment l’habitude de mentir…


« Ah Augustine! Désolée de fouiller dans vos placards… J’avais encore faim. » Termina-t-elle en tentant de prendre cette fois-ci un air un peu coupable. Le rouge lui monta aux joues accentuant par la même occasion la crédibilité de son semi-mensonge. Au même moment, LPM replaça le calepin à la ceinture de la buveuse de sang. Bien qu’elle ignore si son intervention avait eu un quelconque effet dans leur plan, Sarah-Ève fut tout de même soulagée de voir la Vampire s’éloigner, particulièrement après que cette dernière ait agrippé Ajartiel avec poigne semble-il…

Une fois que la chef des cuisines fut à nouveau hors de vue, la jeune Sorcière respira à nouveau normalement. Le stress qui lui comprimait la poitrine venait de disparaître. Le chef des Anges, quant à lui, paraissait tout ce qu’il y avait de plus tranquille émotionnellement, car, physiquement parlant, c’était une tout autre histoire. En effet, il avait rejoint l’adolescente en sautillant comme un enfant qui aurait eu trop d’énergie à dépenser. Et, en plus, son sourire en disait long.

Lui rendant son sourire, Sarah-Ève éclata de rire quand l’Ange lui servit une révérence. Ayant refermé la porte du garde-manger et attrapé une nouvelle orange dans la gigantesque corbeille de fruits frais qui trainait sur l’un des longs comptoirs de la pièce, la jeune fille laissa tomber tout bas :


« Tu ne crois pas qu’on devrait partir d’ici? Je veux dire, avant qu’elle ne s’en aperçoive? »

Joignant le geste à la parole, elle fit un pas vers l’avant.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:28

[Message posté le Jeudi 26 Mars 2009, 13:29]
"Partir ? Okay, mais pour aller où ? Y’a pas grand chose à faire à cette heure... On pourrait toujours sortir, mais saurais-je me permettre de t’entraîner plus avant dans le vice ? Qui plus est, où irait-on ? Faudrait être revenu avant que maman-Joëlann se réveille..." , réfléchit Ajartiel, après la proposition de Sarah-Ève, à voix haute en se lissant une barbe invisible.

Il ne craignait pas réellement ‘d’entraîner quelqu’un dans le vice’. Le chef des Anges ne songeait jamais à ce genre de chose. Même pas pour lui. Qui plus est, il avait une notion assez vague de ce qu’était ‘le vice’. Il n’agissait qu’en fonction de son plaisir. Il était un véritable enfant qui ne réfléchit pas aux conséquences avant d’agir et qui, après coup, quand ça tourne mal, fait tout bonnement « Oups ». Après, il oubliait et pouvait très bien recommencer plus tard, parce qu’il ne tirait pas tellement de leçons de ses expériences passées. C’était une des raisons qui l’avait entraîné à se faire choper en plein cambriolage par son frère et cramer par son père... Mais mieux valait ne pas penser à ça. Oublier le cauchemar.


"De toute façon, y’a aucune chance qu’elle remarque un truc. C’est ce qui fait toute la saveur du truc ! J’ai imité à la perfection son écriture. C’est un de mes innombrables talents !" , déclara-t-il avec une vantardise humoristique.

Il était toutefois vrai que de rester dans la cuisine, maintenant, était un peu ridicule. Le tour était joué, il fallait une nouvelle occupation ! Ajartiel n’avait pas trop d’idées, dans l’instant. Peut-être parce que son rêve le préoccupait... D’ordinaire, il était toujours débordant d’imagination. Là, il réfléchissait en marchant distraitement pour revenir à la table qu’il occupait un peu plus tôt avec sa nouvelle amie. Il n’y était toutefois pas encore rendu qu’il s’arrêta net et se retourna, tout son entrain retrouvé :


"Hey ! Je sais ce qu’on va faire ! On a au moins 3 heures devant nous... Ça te dirait d’explorer ton élément ?" , proposa-t-il joyeusement.

Il était très heureux de s’être trouvé une camarade de jeux. Les autres n’embarquaient jamais dans ses délires... Ils étaient trop adultes pour ça. Alors, oui, l’Ange était revenu sur son idée première : sortir ! Après tout, Sarah ne risquerait rien ; il serait avec elle. Voler ! Il adorait ça. Dans tous les sens du terme... Et puis, ça nouvelle amie aimerait sûrement aussi, vu qu’elle était affiliée à l’élément Air. Enfin...


"Tu es bien comme Joëlann, une sorcière de l’air, non ?" , interrogea-t-il brusquement, comme pris d’un doute. Cependant, déjà, sans prendre la peine d’attendre la réponse, il poursuivait :

"Ou alors, on se poste dans un corridor et on glande... Ou on va dans le bureau d’Azari foutre le bordel dans ses papiers ! Y’a aussi la bibliothèque où on peut réaménager à notre sauce... Ou bien le lac des Elfes ! On pourrait y mettre de la sauce tomate... Ou l’Auditorium, pour chanter de l’opéra ! Mais j’te préviens, je chante genre hyper mal."

D’accord, finalement, il avait un paquet d’idées. Comme toujours. Il s’agissait de ‘lâcher son fou’ : sa spécialité. Bien sûr, la moitié des endroits qu’il avait proposé était verrouillé la nuit, mais... en quoi ça lui posait un problème, à lui ? Il était un Ange ! Un passe-muraille !

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:31

[Message posté le Lundi 6 Avr 2009, 16]
Elle lui avait proposé de partir sans avoir une réelle idée de la destination possible. L’important à ses yeux, à ce moment précis, avait été de mettre de la distance entre eux et Augustine. Juste au cas où… Cependant, elle semblait être la seule à avoir des appréhensions à ce sujet. En effet, Ajartiel ne voyait visiblement pas l’utilité de quitter les lieux et ses remarques soulignaient plutôt bien l’absence d’idées concrètes de Sara-Ève quant à une possible activité de remplacement. Mais bon, ce n’était pas de sa faute sir la jeune Sorcière ne tenait pas à se faire pincer malgré le talent exceptionnel et incontestable du chef des Anges à imiter l’écriture de son entourage…

L’adolescente, à la proposition de sortir en dehors des murs de la base, ne put retenir un geste de crispation tout le long de son corps. Elle n’était vraiment pas à l’aise avec cette idée. Alors là, vraiment pas! Même si cela était en compagnie du chef des êtres ailés. De plus, comme l’avait rapidement mis en évidence l’Ange, ils devraient être de retour avant le réveil de la chef des Sorciers sans faute, sans quoi, ils écoperaient tout les deux d’une joyeuse remontrance et, dans le cas de Sarah-Ève, probablement d’une punition en prime. Et c’était bien la dernière chose qu’elle désirait recevoir! Si, jusqu’à maintenant, elle avait évité de décevoir celle qu’elle considérait comme sa grande sœur, elle ne comptait surtout pas commencer ça aujourd’hui en agissant de la sorte, c’est-à-dire en mettant aussi stupidement sa vie en danger!

Suivant l’être ailé des yeux alors qu’il déambulait dans la cuisine, la jeune Sorcière haussa les sourcils quand son compagnon de nuit lui lança comme suggestion d’explorer son élément. Elle venait de se rallier un troisième professeur ou quoi? Pas que l’idée la dérangeait, cela la laissait simplement surprise. Bref, hochant affirmativement de la tête afin de signifier qu’elle était bel et bien une Sorcière affiliée à l’élément Air, Sarah-Ève n’eut toutefois pas le loisir de répondre à voix haute aux questions d’Ajartiel puisque ce dernier était à nouveau en pleine conversation… avec lui-même! Et de nouvelles idées, toutes plus délirantes les unes que les autres, sortaient à la vitesse de l’éclair de sa bouche.

Bon, ok. Quoi faire parmi toutes ces possibilités? Si Sarah-Ève voulait rester franche, elle devait admettre, il n’y avait pas nécessairement une activité qui lui plaisait plus qu’une autre quant à celle qui impliquait de foutre le bordel, autant dire qu’elle ne comptait vraiment pas s’en mêler! S’il voulait des problèmes, il les aurait tout de seul! À tout le moins pour cette catégorie d’activité et ces dérivés… Quand l’Ange se tut finalement, elle ne put que planter son regard au sien et laisser tomber un peu mal à l’aise :


« Je ne sais pas trop quoi faire… »
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:34

[Message posté le Jeudi 9 Avr 2009, 11:26]
« Je ne sais pas trop quoi faire… »

Si cette déclaration et le ton embarrassé sur lequel elle avait été dite dépitèrent quelque peu Ajartiel, il se reprit très rapidement. Aucune de ses idées ne lui plaisaient ? Qu’à cela ne tienne ! Il en avait encore plein d’autres ! Il ne serait pas dit qu’Ajartiel serait un jour pris de court !

"Pas assez de choix ? Attend, je peux trouver autre chose." Aussitôt dit, aussitôt fait ! L’Hongrois se mit à déblatérer, à un débit trop rapide, un tas d’idées de plus en plus farfelues :

"On construit un château de cartes géant. On bloque les serrures des dortoirs. On se tape toute une série de DVD. On lance la rumeur qu’il y a un sanglier en liberté chez les Elfes. On s’entraîne au tir à l’arc. On remplace les pommes des arbres des Fées par des fruits en plastique. On installe des sceaux d’eau au-dessus des portes. On met le feu à ce foutu puzzle que j’arrive pas à faire. On va à la discothèque et on se part une fête à deux. On planque des pétards chez Joëlann. On se lance dans les expériences culinaires pour voir combien de temps il faut à Augustine pour nous foutre dehors. On écha-"

Et soudain il s’arrêta net. Il avait compris !

"À moins... tu veux retourner te coucher ?" , demanda l’Ange presque avec surprise.

Il était presque sûr d’avoir trouvé la bonne proposition. Néanmoins, il était un peu déçu par cette idée. Non pas du fait que Sarah-Ève le quitte, mais juste parce que cela signifiait qu’il se retrouverait seul. Bien que ce fut assurément inconscient, pour l’Ange, les gens étaient tout à fait remplaçables. Une forme d’égoïsme profond si on veut. C’était la raison pour laquelle il avait quitté Hannah sans même un regard en arrière, ce qui avait fait en sorte qu’il ne tente jamais de les recontacter Holly et elle et le pourquoi de son absence de réaction à la mort de Tallulah. Le détachement qui découlait de son immaturité l’empêchait de se lier aux gens. Alors oui, il était contrarié que Sarah-Ève veuille partir, mais même si elle était de super bonne camaraderie, c’était uniquement parce qu’elle était sa seule compagnie à cette heure.

Avec un léger délais de retard, le subconscient du chef des Anges sembla prendre conscience de cette solitude toute proche. Les souvenirs du cauchemar ne se feraient pas attendre longtemps après la désertion de la jeune Sorcière de l’Air. Un spasme traversa la main gauche d’Ajartiel qui serra rapidement le poing pour rendre invisible ce mouvement involontaire. Il ne se pencha pas sur sa cause. À la place, il se cantonna dans sa joie de vivre et son positivisme, repoussant l’inévitable à plus tard pour continuer à agir avec Sarah-Ève comme le grand gamin qu’il était.

Après tout, il était logique qu’elle veuille aller terminer sa nuit. Rares étaient les personnes qui étaient fraîches et dispos à cinq heure du matin. Les Vampires se préparaient à aller se coucher, les diurnes n’étaient pas encore réveillés...


"Je te reconduis chez les Sorciers si tu veux." , proposa-t-il en souriant, ne démontrant aucunement son désappointement. Oui, parce que même si le départ ne l’adolescente ne lui plaisait pas, il n’allait pas la retenir contre son gré. Un otage en guise de compagnie, c’était pas le top. Ça se plaignait, ça pourrissait l’atmosphère... Nul quoi.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:36

[Message posté le Samedi 18 Avr 2009, 20]
À l’énoncé embarrassé de la jeune Sorcière, le chef des Anges répliqua avec encore plus de propositions… les unes plus délirantes que les autres! Et de toutes celles qui lui furent énumérées, la seule qui fit moindrement réagir l’adolescente concerna les pétards chez Joëlann. Sa chef entrerait dans une de ces colères si Ajartiel mettait ce plan à exécution… Pas question de risquer sa peau, hein! Et encore moins celle des autres avec ce genre de chose. De toute manière, cela ne correspondait pas réellement au profil de la jeune Leblanc.

Soudainement, il y eut comme un silence. Non, en fait, il y avait un silence; Ajartiel venait de se taire. Lorsqu’il reprit la parole, ce fut pour demander Sarah-Ève si elle désirait retourner se dormir. Offre des plus intéressantes… en temps normal. Mais on n’était pas en temps normal malheureusement… En réalité, à l’instant même dans la tête de l’adolescente, il y régnait une telle confusion mentale qu’elle ne savait plus trop quoi faire. Rien ne lui tentait en particulier, mais elle n’avait pour autant envie de retrouver ses draps froids et froissés ainsi que sa solitude… Elle était, sommes tout, confuse mentalement quoi.

Pendant qu’elle tentait de faire le tri dans ses idées, opération extrêmement compliquée ce matin, la main d’Ajartiel fut la victime d’un soubresaut. Cependant, la jeune Sorcière ne vit rien de cela ni de la réaction de l’Ange pour la camoufler.

« Je te reconduis chez les Sorciers si tu veux. »


« Non! »

La réponse était partie tout de seule, empressée, sans même que Sarah-Ève n’y ait songé sérieusement. Pourquoi? Pour être franche, ça, elle l’ignorait. N’empêche que là, elle serait obligée de proposer un truc. Forcément, puisqu’aucune des idées données par le chef des Anges ne semblait ne pas lui plaire outre mesure.

Quelques secondes plus tard, elle bafouillait un truc pas très compréhensible à l’égard de son compagnon matinal, à savoir, qu’il pourrait peut-être aller simplement se promener dans la base en entendant de trouver une idée concrète et intéressante (pour l’adolescente, il va sans dire) à exploiter. C’était la première idée qui lui était passée par la tête et on ne pouvait pas dire qu’elle était extra, mais c’était le mieux que la Sorcière de l’Air puisse faire pour le quart d’heure… La jeune Leblanc avait des doutes quant au fait qu’Ajartiel l’ait entendu clairement, mais elle ne se répéta pas pour autant, préférant attendre sa réaction.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 408
MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   Dim 20 Avr - 12:38

[Message posté le Jeudi 23 Avr 2009, 10:25]
Non ? Vu le ton employé, la réponse était on ne peut plus claire, directe et sans appel. Étrange tout de même, car Ajartiel était pourtant certain que sa déduction avait été la bonne. Enfin, il n’allait quand même pas se plaindre que Sarah-Ève veuille rester avec lui ! Alors il n’insista pas. Premièrement parce que ça faisait tout à fait son affaire de ne pas finir seul et deuxièmement parce, même s’il se préoccupait des autres, il n’était pas suffisamment altruiste pour insister lorsqu’on le détrompait dans sa sollicitude. Peut-être qu’il aurait été mieux pour la jeune Sorcière qu’elle retourne dormir. Toutefois, le chef des Anges considérait que c’était à elle d’en décider. Quoi d’étonnant qu’il pense ainsi ? Lui-même avait passé sa vie à se battre pour faire ce qui lui plaisait...

Se taisant donc (Oui oui, ça lui arrivait de ne pas parler !), le Magyar haussa un sourcil interrogatif, attendant que l’adolescente poursuive. Logiquement, là, elle devait choisir l’une de ses propositions à la place de la dernière qui ne lui plaisait pas du tout. Ou alors, en suggérer une autre. Ajartiel était du genre très ouvert question activité. Peu importe ce qu’elle allait préférer faire, ça lui conviendrait assurément parfaitement !

Sauf que la protégée de Joëlann semblait soudainement avoir perdu la capacité de formuler une phrase intelligible. L’Hongrois ne pu qu’en sourire, avec une brin d’amicale moquerie. Tout ce qu’il réussit à capter, ce fut les mots « promener » et « intéressante ». Déjà que l’anglais n’était pas sa langue maternelle – même s’il la comprenait presque parfaitement maintenant –, le baragouinage c’était autrement quelque chose à dépatouiller.


"Une promenade ? Ah, je constate qu’on aime les sports extrêmes ! Ce que je proposais était trop ennuyant, c’est ça ?" , taquina-t-il.

Ce n’était toutefois nullement un refus. À partir du moment où une activité était sociale, Ajartiel était toujours partant. Les jeux de patience et autres casses-tête qui le divertissaient parfois ne servaient qu’à meubler les trous entre deux moments où il pouvoir s’amuser avec quelqu’un. Il n’était pas le genre d’homme capable de vivre en ermite. C’était criant quand on le voyait comme ça, ragaillardi par l’idée que Sarah-Ève allait encore passer un moment avec lui. Plein d’entrain, on avait plus l’impression qu’il allait courir que marcher pendant cette promenade...


"Va pour la balade !" , s’exclama joyeusement l’Ange en tendant une main à son interlocutrice pour l’entraîner vers les dédales de la CAT.

[On fait un topic pour la promenade ou bien on arrête là et on se revoit prochainement dans un autre topic ?]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...   

 

Méfiez-vous de l'Ange qui s'ennui...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton fighting Corruption: Méfiez-vous de son accolade qui dit tout
» Règle n°3 : méfiez-vous des toilettes ✗ le 24/02 vers 14h58
» Méfiez-vous du loup qui dort... {Louis-Victor de Mortemart}
» léa piersonn + méfiez-vous des anges.
» [Athénaïs de Montespan] Méfiez vous des ombres noires d'une capitale endormie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire de Relaxation (2e Sous-Sol) :: Réfectoire :: Cuisine-