AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Mission 2 : Un échec total

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Mission 2 : Un échec total   Dim 9 Mar - 11:32

C.A.T. Quelques semaines auparavant.

Geneviève, par l’entremise de l’un de ses informateurs, avait appris que la W.E.F. s’apprêtait à lancer une attaque d’une très grande envergure; l’une de leurs plus grosses en fait depuis la création de leur agence. Dès qu’elle avait eu vent de cette atroce nouvelle, la chef des Elfes en avait immédiatement fait part à ses collègues pour qu’ils élaborent un plan d’urgence. Certes, l’attaque ne devait se produire que dans deux semaines, mais ce délai dont ils disposaient était bien court, en vérité, pour préparer toute l’opération… En effet, là où ils devaient se rendre, c’est-à-dire en ex-URSS, se trouvait une espèce de base qui regroupait dans le plus grand des secrets, à l’instar de la C.A.T., des êtres spéciaux, autrement dit des gens non totalement humains.

Onoma, rapidement mis au courant, (Seul lui savait comment il avait pu avoir accès à cette information aussi rapidement, mais après tout il s’agissait d’Onoma !) ignorait pourtant qu’il puisse exister ce genre de bâtiment outre celui qu’il avait lui-même mis en place il y a quelques années déjà. Cependant, le grand chef de la C.A.T. ne pouvait pas se risquer à perdre autant de vies innocentes… uniquement parce que ne savait pas tout ce qui pouvait se passer dans le monde. (Chaque homme avait ses limites, non ?) C’est pourquoi il avait ordonné à ses chefs de race de mettre rapidement en place un plan d’action efficace.

Compte tenu de l’envergure de cette mission et après une préparation approfondie et de multiples vérifications de dernières minutes, il avait été décidé que les cinq chefs ainsi que plusieurs de leurs compagnons participeraient à cette mission de sauvetage quelque peu spéciale. Ils s’embarquèrent donc tous à destination d’un endroit inconnu en bordure d’un petit village russe. C’est là-bas que devait se trouver la base dont il était question...


Russie, 22 h 30. La veille de l’attaque.

Tout le monde, une soixantaine de personnes au total, était rassemblée dans le boisé entourant le village de type campagnard près duquel se trouvait, à peine à quelques kilomètres de là, la base. Selon leurs renseignements, ceux de l’informateur de Geneviève en fait, la W.E.F. avait décidé de lancer leur attaque à la manière d’une blitzkrieg, c’est-à-dire une guerre éclair, bien qu’il ne s’agisse pas tout à fait une guerre, mais bon…

Une fois que tous furent au courant des derniers développements de la situation, ils allèrent dormir. À tour de rôle, les chefs firent des tours de garde afin de s’assurer que personne ne viendrait les surprendre pendant que leurs compagnons de mission se reposaient.


Russie, 20 h 15. Jour de l’attaque.

Alertes, les combattants de la C.A.T. attendaient, certains plus impatiemment que d’autres, que l’ordre de pénétrer dans le bâtiment aux allures de vieille usine soit donné. Les lieux ayant été sécurisés, les Créatures Anonymes de la Terre avançaient avec prudence dans la noirceur relative des lieux. Leurs armes : leur courage, leur détermination et leurs pouvoirs respectifs. À la différence de leur mission au Brésil, cette fois-ci ils n’allaient pas attendre que la W.E.F. débarque et enlève les pauvres êtres qui vivaient ici. D’ailleurs, leurs agents pouvaient faire leur apparition à tout moment…

Combien de temps s’était-il écoulé depuis leur entrée dans le bâtiment, cela était dur de le dire. Par contre, après avoir faire le tour de l’usine, ce qui était certain, c’était qu’elle était bel et bien désaffectée ! Il n’y avait pas âme qui vive ici ! Ils avaient tout fouillé, jusqu’au moindre recoin, mais rien ! Troublés, et inquiets même, par la tournure que prenait les évènements, les chefs décidèrent de quitter les lieux. Effectuant un repli, tous se dirigèrent, leurs sens en alerte, vers la sortie, mais à peine eurent-ils franchi son seuil que les hostilités commencèrent.

En effet, à l’extérieur se trouvait un grand nombre d’agents de la W.E.F. postés en demi-cercle, ils avaient maintenant largement l’avantage sur leur ennemi… Rapidement, ils ouvrirent le feu (pas tant avec des armes à feu qu’avec des pouvoirs similaires à ceux qui les affrontaient) et ne laissèrent aucune seconde de répit à leur adversaire.

Bien que d’abord surpris, les Catiens finirent par répliquer. Personne ne s’attendait à ce que les dirigeants de la W.E.F. aient recours au service d’êtres qu’ils détestaient tant… Revenant de leur surprise, Joëlann et ses compagnons d’armes levèrent d’un même mouvement un immense bouclier d’énergie afin de protéger les leurs sur l’ordre de la chef des Sorciers. Bien que les bleus fussent différents, tous les boucliers tirent bon le choc des attaques ennemies. Au moment où les attaques semblaient vouloir diminuer, les Sorciers contrattaquèrent, rapidement suivis par les Fées. Pendant cette diversion, les Elfes et les Vampires se joignirent à l’attaque en cours; les Anges, quant à eux, se contentant de se placer en position pour la seconde vague d’attaque qui ne tarderait pas à arriver…

Pendant de longues minutes, les deux camps échangèrent divers types d’attaque avec beaucoup de haine et de férocité, mais soudainement tout bascula. Déjà des deux côtés, il y avait plusieurs blessés, cependant quand Tallulah s’effondra aux côtés de ses collègues Fées, l’atmosphère de la bataille changea brusquement. Ajartiel qui se trouvait le plus près d’elle accourut (en volant en fait) pour la protéger des attaques ennemies, mais en voulant aider son amie, ce fut lui qui se mangea un tir de projectile dans la jambe. S’écroulant à côté de la chef des Fées, il grogna de douleur. Voyant la situation se détériorer de plus en plus de leur côté, les Catiens adoptèrent une nouvelle stratégie, prônant cette fois-ci la défensive. Tandis qu’une partie des Sorciers se regroupaient pour protéger les blessés, l’autre continuait de riposter. Joëlann faisait partie du premier groupe. Elle aussi avait accouru vers ses amis dès qu’elle les avait vus au sol. Hurlant des ordres mentalement, elle resta accroupie aux côtés de ses compagnons blessés, les protégeant de son mieux.

Les agents de la W.E.F. commençaient à sérieusement prendre le dessus sur eux lorsque la chef des Fées rendit l’âme… Joëlann, ivre de rage se précipita vers l’ennemi au moment même où Geneviève était sérieusement blessée. Faisant fit des exhortations des ses collègues, la Sorcière attaque l’ennemi comme une déchaînée sans se même se soucier de se protéger. Fort heureusement pour elle, Azari, qui avait fini par se rapprocher d’elle, (ça pouvait être pratique finalement d’être de petite taille parfois… ^^) la bouscula. L’ayant entraîné dans chute, le Vampire venait de lui sauver la vie ! En effet, quelques secondes de plus et le projectile de l’agent de la W.E.F. venait de tirer vers elle se serait logé dans son cœur lui sectionnant d’abord une artère importante et provoquant ainsi une hémorragie interne grave…

Puis, soudainement, aussi vite que les hostilités avaient débuté, elles cessèrent. La W.E.F., ayant visiblement atteint son objectif, s’était retirée du combat, mais pas sans coup d’éclat ! En utilisant la magie émanant des Sorciers, ils avaient créé plusieurs explosions pour s’enfuir. Sur le champ de bataille, il ne restait que des Catiens dont beaucoup allaient nécessiter des soins.

Quand la panique due aux explosions retomba, les combattants se regroupèrent autour des blessés plus ou moins graves. Azari et Joëlann étaient toujours couchés au sol, tandis qu’Ajartiel veillait toujours sur le corps de Tallulah; Geneviève n’était nulle part en vue.

Pendant que les rares Fées soignaient les blessures, on fit le décompte. Il apparut que sur soixante-cinq personnes, près de la moitié avaient trouvé la mort au cours de la bataille, dont la chef des Fées. Parmi les survivants, un quart d’entre eux était blessé grièvement, les autres n’avaient que des coupures et éraflures superficielles et il manquait quelqu'un à l’appel. Cette personne n’était nulle autre la chef des Elfes!


C.A.T. Environ trois jours après l’attaque.

Les obsèques pour les morts avaient eu lieu à la base très peu de temps après le retour de la troupe. Même si ce n’était pas tout le monde qui le démontrait, il était évident que tous souffraient d’une manière ou d’une autre, car le trou laissé par ces membres dévoués depuis leur arrivée à la survie de leurs semblables, notamment cette Fée enjouée qu’était Tallulah, serait sans aucun doute très marquant. De plus, avec la disparition de Geneviève, un certain vent de panique s’était levé, à tout le moins pour les dirigeants de la base. Ils en étaient venus à la conclusion que l’informateur de la chef des Elfes leur avait tendu un piège. Il travaillait possiblement pour l’ennemi… De plus, les trois chefs restants de même qu’Onoma avaient réalisé que la W.E.F. connaissait certainement l’identité des chefs de races puisque leurs agents s’étaient d’abord attaqués à eux, même s’ils avaient au total fait beaucoup de victimes.

Au final, il ne restait que Ajartiel, Azari et Joëlann pour mener à bien la mission de la C.A.T. Toujours secondés par le grand Onoma, ces trois chefs auraient beaucoup de pain sur la planche pour remonter la pente… En dehors du fait de continuer à protéger les leurs, de recueillir des nouveaux et de les former, ils comptaient bien retrouver leur collègue Elfe coûte que coûte et la ramener au bercail.


Quelque part au milieu de nulle part.

« Alors abomination, tu vas parler ? À moins que tu préfères que je continue de jouer avec toi ? »

Dans une pièce totalement crasseuse, l’homme qui venait de s’exprimer pointait avec un sourire malveillant une table tout aussi sale sur laquelle étaient déposés plusieurs instruments de torture… En face de lui, une femme releva la tête doucement. Son beau visage avait été maltraité, tout comme le reste de son corps en fait. Du sang avait coagulé dans ses longs cheveux bruns d’où fusaient des oreilles pointues. Avalant difficilement, la jeune Elfe plongea son regard noisette dans celui de son interlocuteur avant de prononcer avec autant de haine qu’elle le pouvait le mot fatidique.

« Jamais ! »
 

Mission 2 : Un échec total

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission 006 - échec] J'ai toujours rêvé d'être agent secret II
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Le Monde :: Rapports de Missions-