AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Elfes - Cours 1 : Les Caractéristiques Générales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
PNJ Admin
Personnage Non Joueur

avatar

Points : 173
Messages : 89
MessageSujet: Elfes - Cours 1 : Les Caractéristiques Générales   Ven 10 Nov - 23:03

Ce cours est donné par Gustave


Gustave, vêtu de son uniforme de cérémonie, fit son entrée dans l’auditorium très exactement à huit heures et cinquante-neuf minutes. La ponctualité était une qualité plus qu’admirable que le chef des Elfes chérissait au même titre qu’une loi et jamais ne l’avait-on vu en retard quelque part. En contrepartie, il ne voyait pas l’intérêt de sacrifier son temps à attendre l’arrivée des étudiants et jugea que d’arriver à l’heure pile était la meilleure option possible. C’était leur devoir de s’adapter, de prévoir être là avant lui, et pas l’inverse. Inutile de dire qu’il n’attendit donc pas que tous furent confortablement installés pour commencer son discours maintes fois répété, peaufiné, perfectionné :

« Ce cours est le premier de quatre portant sur les éléments théoriques les plus identitaires des Elfes. Il s’adresse donc particulièrement aux membres de cette race, bien que tous puissent y assister afin d’avoir une connaissance générale des capacités de leurs compatriotes elfiques. », fit-il, droit au but, d’une voix sèche en descendant l’allée qui menait à l’estrade professorale.

Puisqu’il s’agissait du premier cours des Elfes auquel participait la majorité des individus présents dans l’auditorium, plusieurs furent pris au dépourvu et Gustave n’obtient pas le silence qu’il exigeait aussi rapidement qu’il l’aurait voulu. Bien qu’on arrêta rapidement de parler, les chaises continuèrent à grincer pendant qu’il rejoignait l’avant de l’auditorium.


« Je suis Gustave et j’occupe le poste de chef des Elfes par intérim en remplacement de Genevieve, que vous ne connaissez probablement que de nom ou pas du tout. », continua-t-il, une fois sur l’estrade, sa dernière remarque sonnant presque comme un reproche.

Il attrapa l’une des craies disponibles sous le tableau vert qui siégeait au centre de l’estrade et entreprit d’écrire, de mémoire, le plan du cours d’aujourd’hui pour les pauvres étudiants désorganisés qui n’auraient pas pris la peine de le mémoriser. Il marqua une pause brève pour jeter un regard irrité à deux petits nouveaux qui firent éruption dans la salle en discutant, ne réalisant vraisemblablement pas qu’il avait commencé son cours.


« Vous êtes quarante-trois secondes en retard. », leur lança-t-il, faisant à nouveau face au tableau, en mettant un point à sa dernière phrase. Ce qu’il avait écrit pouvait se lire ainsi :

Les Elfes
Cours 1 : Les caractéristiques générales

– Comment maîtriser ses 5 sens hyper-développés.
– Comment développer l’art de se déplacer en silence.

« Bien que la pratique sera votre meilleur outils pour parvenir à atteindre ces objectifs, certains éléments doivent d’abord être compris. Je fais ici allusion aux tenants biologiques sur lesquels reposent ces capacités ainsi qu’aux limites réalistes qu’il vous faut garder en tête par rapport à ces... pouvoirs. »

Il n’aimait pas ce dernier mot, mais c’était possiblement la façon la plus simple de vulgariser le concept pour les néophytes assis devant lui.

À nouveau, trois jeunes gens firent leur entrée – en retard – dans l’auditorium. Bien qu’ils en aient l’air conscients et qu’il eurent le bon goût de ne pas parler, en plus, Gustave leur fit bien sentir son agacement en s’interrompant et en les suivant du regard jusqu’à ce qu’ils soient installés. Après quoi, il claqua de la langue, croisa les bras, et pris appuis sur le coin du bureau pour poursuivre son discours :


« Les capacités susmentionnées sont inhérentes à notre race et nous sont donc acquises dès notre naissance. Il est estimé que l’acuité de nos cinq sens – le goût, le touché, l’odorat, l’ouïe et la vue – dépasse d’au moins deux fois ceux des humains. Néanmoins, comme chez les Hommes, il existe des variances individuelles, notamment dues à l’exercice que nous en faisons. Oui, si vous vous entrainez, vous pourrez avoir un odorat plus fin que celui de votre ami. Non, vous n’êtes pas complètement à l’abris de perdre cette faculté si vous vous amusez à respirer du béta-mercaptoéthanol. Notez toutefois que notre grande capacité de guérison, tel qu’il en sera discuté dans le troisième cours, nous prémunie généralement contre les dommages physiologiques permanents. En d’autres terme, effectivement, il est quasi impossible pour un Elfe de voir ces capacités diminuées durablement. Ceux qui craignent d’avoir un jour à porter des lunettes ou des prothèses auditives peuvent donc être rassurés : ça n’arrivera pas.

En contrepartie, qui dit meilleure acuité dit aussi plus grande sensibilité. Sans entraînement, vous serez plus à même d’être blessés, voire incapacité temporairement, par un son fort, une lumière vive ou une odeur désagréable, alors qu’un humain ne le serait pas. Les cours de pratique n’ont pas été mis en place simplement pour vous aider à vous améliorer, mais également pour vous empêcher de souffrir des nombreux stimuli auxquels nous sommes perpétuellement soumis. »

Il marqua une pause brève destinée aux questions, scrutant la salle du regard. Il ne demanda cependant pas directement s’il y en avait, l’arrêt dans son monologue parlant, à son avis, de lui-même. Puisqu’aucune main ne se leva, il poursuivit :

« Notre capacité à nous déplacer silencieusement, imputable, entre autres, à notre densité osseuse relative plus faible que celle des autres races, représente un atout sérieux pour la C.A.T., comme vous vous en doutez. Il est attendu de vous que vous ne l’utilisiez pas à mauvais escient. Cela irait à l’encontre de la bienséance que j’attends de vous en tant que votre chef de race. »

Après cet avertissement suivi de quelques exemples concrets, comme il n’y avait toujours aucune main levée, Gustave jugea qu’ils étaient prêts à se tourner vers la pratique de ces aspects de la vie d’un Elfe. Comme il l’avait mentionné en début de cours, il y avait, en effet, peu de choses à dire au point de vue théorique sur ces aspects hautement fonctionnels.

« Le cours pratique qui vous permettra une pleine compréhension des éléments abordés aujourd’hui débutera à quatorze heures dans le Cloître Extérieur. J’entends tous vous y voir. Et à l’heure. », termina-t-il, déjà en train de remonter l’allée conduisant à l’extérieur de l’auditorium, marquant sans plus de cérémonie la fin du cours.
Cours écrit par Ajartiel.
_________________

 

Elfes - Cours 1 : Les Caractéristiques Générales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Caractéristiques maximales Nains
» Les Races & leurs Caractéristiques
» [Edition Atlas]Problème Elfes
» Description détaillée des elfes
» Une histoire de droïdes et de caractéristiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Classe Théorique (Auditorium) :: Cours-