AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Le club des Timides !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leiakiel
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 58
Messages : 16
MessageSujet: Le club des Timides !   Jeu 25 Mai - 12:56

Après quelques jours enfermé dans son dortoir, visiblement remarqué par personne, Leiakiel décidait de sortir discrètement de son lieu de vie. Il voulait voir, curieux, ce qu'il y avait dans le coin, de disponible. Son besoin de bambou le sortait de son trou. Il passait par de nombreux couloirs, sans trouver ce qu'il cherchait. Il commençait à désespérer... Il atterrit dans le Parc, joli et bien vert. Surtout à cette époque de l'année !

Il se promenait, pensait à un jour, sortir de ces lieux, pour continuer de chercher son bambou... Il se sentait un peu dégoûté, le chef des anges lui disait qu'il pouvait trouver ce qu'il cherchait dans le coin et il n'a pas trouvé. Un peu fatigué d'avoir cherché pour rien, il s'asseyait sur un banc. L'ange soupire, se sentait un peu prisonnier de cet endroit. Il se replie sur lui, sur le banc, ressentait une pression au niveau de la poitrine. Quelque chose lui manquait. Sûrement sa musique.

"Pffff... Quelle poisse" chuchotait-il. Il pensait, peut-être, qu'un être viendrait, le verrait, et fuirait cet être bizarre replié sur lui... Il était peut-être destiné à rester seul, solitaire. Il commençait à trembler à la pensée de vivre sans musique. Des larmes coulaient sur ses joues, pas du tout rassuré...



[Désolé, c'est court, mais je pense que c'est assez long pour un début de RP :P ]

_________________
Compose en bleu foncé

Je suis l'Ange presque invisible...

Musique pour partager ~ où le Shakuhachi est très présent !:
 
Dieter
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 270
Messages : 54
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Jeu 25 Mai - 17:55

Dieter, qui avait pris son service à 8h30 dans les cuisines, venait de finir de préparer les repas du midi. Il se sentait désormais tout à fait à sa place dans ce lieu, malgré le fait qu’il soit un ange et que la nourriture ne lui soit pas nécessaire. Les sons, les odeurs et la compagnie de ses collègues lui étaient devenus agréables et même bienvenus. Il appréciait de se sentir utile, aussi.

Cependant, il était toujours content de pouvoir s’évader et souffler un peu loin du contact de ses congénères humanoïdes, lorsqu'il ne travaillait pas. Le silence était toujours désirable pour lui. C’est pourquoi en cette fin de matinée, il se dirigea vers un coin du parc qu’il savait pas trop fréquenté, histoire de profiter du beau temps.

Depuis le temps qu’il était à la CAT, il commençait à avoir ses petites habitudes. Flânant sur les petits chemins entre les bosquets, un bouquin sous le bras, il apprécia la légère brise qui venait faire frémir le duvet en haut de ses ailes. Après le dernier tournant, sur le banc qu’il affectionnait d’ordinaire, il eut toutefois la mauvaise surprise de découvrir que quelqu'un s’y était déjà installé. Ah ben zut. On avait découvert son spot. Il hésita à trouver un autre banc ou bien se mettre contre un arbre de cette zone…

L’intrus était un ange, mais il ne se souvenait pas de lui. Était-ce un nouvel arrivant ? Son soupçon de contrariété à trouver son coin secret occupé s’évanouit quand il remarqua son attitude. Complètement replié sur lui-même, les épaules tendues. Uh… Quelque chose n’allait pas ? Hmm… C’était peut-être pas ses affaires, non ? S’il intervenait, ce serait possiblement mal pris… Lui aussi, il avait des moments où il se sentait mal et voulait juste rester seul. Il ne voulait pas avoir l'air de se mêler de ce qui ne le regardait pas.

« Quelle poisse », l’entendit-il murmurer tout à coup, alors qu’il s’était arrêté, incertain sur ce qu’il devait faire. L’être ailé lui semblait si frêle, si vulnérable… Euh… C’était des larmes, là, sur ses joues ? Il se figea totalement durant quelques secondes à cette vue, puis avança de quelques pas et intervint.

« Euh… Excusez-moi, ça va ? » demanda-t-il d’un ton concerné et un peu inquiet. Il n’aimait pas se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais voir quelqu'un pleurer, ça lui retournait un peu l’estomac… Il ne pouvait pas décemment rester sans rien faire et tourner les talons. « Vous avez un problème ? »

_________________
Plop !
Leiakiel
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 58
Messages : 16
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Jeu 25 Mai - 18:23

Pris de cours, le nouvel arrivant voulait verser quelques larmes de plus pour se libérer de toutes ses questions et envies qui tournaient dans son esprit en permanence. Il n'avait pas envie de parler, mais il avait entendu des pas, qu'il faisait semblant d'ignorer. Cependant, celui qu'il entendait n'allait pas s'en aller si facilement, et ne passait pas son chemin. L'ange se repliait encore plus sur lui en entendant les mots de l'inconnu.

« Euh… Excusez-moi, ça va ? »

Il semblait concerné par son problème... Sa voix semblait inquiète. Qu'est-ce qu'il peut savoir? Est-ce qu'il était empathique au point de deviner le mal-être? Ou alors, ça se voyait... Quelqu'un qui pleure se fait toujours remarquer... Zut, le nouveau voulait passer inaperçu...
D'ailleurs... Lui aussi, était un ange, tiens. Il levait encore un peu la tête, pour prendre le temps de l'observer de la tête aux pieds. Un ailé qui semblait être habitué d'être dans... Cette CAT... Ça se voyait, ses pas étaient confiants, juste avant. Le jeunot donnerait une réponse, si seulement l'interlocuteur n'allait pas continuer de poser des questions. Pas grave, juste après, alors.

« Vous avez un problème ? » Qu'il disait. Sa tête exprimait son malaise... Bon, allez, il fallait lui répondre.

"Oui... Plusieurs... Alors je me libère en pleurant. C'est important de se libérer."

Leiakiel avait autant envie de se confier que de rester seul. Pourtant, le regard de cet ange l'incitait à parler. Il se retenait un peu, se mordant les lèvres. On ne sait jamais, si c'est un être en qui il ne faut pas avoir confiance car il n'aurait pas la langue dans sa poche, ou on ne sait quoi qui pourrait le trahir. Il se méfait de tout ce qu'il se produisait depuis sa mort. Il ne faut pas lui en vouloir, c'est un gentil, dans le fond. Maintenant, le voilà qui se met à rougir de honte, pleurer devant un potentiel ami, et en plus s'en méfier ! Du coup, l'ange se remet la tête contre ses genoux, n'osant pas trop répondre autre chose, attendant sa réaction...

_________________
Compose en bleu foncé

Je suis l'Ange presque invisible...

Musique pour partager ~ où le Shakuhachi est très présent !:
 
Dieter
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 270
Messages : 54
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Ven 26 Mai - 18:05

Le camarade angélique de Dieter eut tout d'abord l'air de se ratatiner un peu plus lorsqu'il lui posa une question, puis releva timidement la tête pour l'observer de ses yeux rougis. Il resta un bref instant silencieux, augmentant la gêne de l'Allemand, avant de répondre enfin.

« Oui… Plusieurs… Alors je me libère en pleurant. C’est important de se libérer. » Il se mordit les lèvres et rougit comme une tomate.

Uh. Euh… C’était assez direct.

« Hem… Oui, c’est vrai. » Il avait le plus souvent entendu l’inverse quand il était petit. "T’es un homme ! Ne pleure pas, c’est pour les fillettes !", lui avait on inculqué dès ses premières années, que ce soit son père ou les autres personnes autour de lui... Ce n’était que bien plus récemment qu’il avait compris que ces injonctions étaient stupides, et qu’il avait le droit de pleurer. Il avait rarement entendu quelqu'un dire aussi franchement que pleurer pouvait libérer, mais il était d’accord que ça pouvait faire du bien. N’empêche, Dieter ne l’aurait jamais admis. On ne renie pas son éducation comme ça. Si un jour il avait besoin de pleurer, il irait se cacher, il ne le dirait pas au premier venu, lui… Peut-être que l’ange souhaitait lui parler ? En tout cas, c'était ce que semblait indiquer sa réponse.

« Euh… Qu’est-ce qu’il vous arrive ? » demanda-t-il avec le petit sourire compatissant qu’il pensait devoir arborer pour parler à une personne éplorée, passant sa main sur sa nuque. Il avait parlé de plusieurs problèmes.

L’être ailé, toujours recroquevillé avait un air fragile – probablement du fait de sa maigreur –, qui activait les instincts protecteurs de l’ange allemand. Il avait du mal à évaluer l’âge qu’il avait atteint durant sa vie humaine… À vue de nez, entre 16 et 25 ans (ouais, il prenait pas trop de risque. Mais lui-même, les gens avaient du mal à lui donner un âge…). En plus, il n'avait jamais vu cette personne, alors qu'elle était de sa race... Il était possible qu'il soit nouveau et donc un peu perdu.

Il s’approcha un peu plus près du banc, un peu embarrassé.
« Je peux vous aider ? » continua-t-il, serviable.

_________________
Plop !
Leiakiel
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 58
Messages : 16
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Sam 3 Juin - 11:53

[Désolé pour l'attente ! *se gifle* Je ne recommencerai plus ! Embarassed ]


Leiakiel observait l'ange, qui avait un peu remarqué qu'il avait dit des mots sans doute trop...
Brusques? Quoi qu'il en soit, c'était sorti comme ça, il ne pouvait pas retourner dans le passé pour effacer ses mots.

« Hem… Oui, c’est vrai. »

Voilà, bravo ! La malaise était présent... Le petit ailé tournait le regard, évitant les yeux de son interlocuteur. Il se sentait comme un peu pris dans un malaise constant, le même malaise que l'on ressent quand on fait parfois un rêve très étrange et qu'on est lucide. C'est ça, c'était certainement un cauchemar ! Ou une épreuve, peut-importe. L'être regardait de nouveau l'ange, attendant qu'une simple réponse arrivait, et c'était le cas.

« Euh… Qu’est-ce qu’il vous arrive ? »

Le nouveau se pinçait les lèvres pour ne pas dire ce qu'il pensait. Il réfléchissait un peu avant de faire fuir l'expérimenté des lieux. Un petit silence était présent, le temps de renforcer le malaise, mais comme il ne savait pas trop comment raconter tout ça, il se contente d'un simple sourire nerveux, les yeux perdus dans ceux de son sauveur, qui appelaient presque à l'aide, même s'il n'avait encore rien dit... L'ailé sauveur adressait un petit sourire en se passant la main sur la nuque, un signe pour montrer qu'il ne savait pas tellement quoi faire, sans doute.

« Je peux vous aider ? » était une question un peu de trop. Pour le nouveau, lui poser trop de question le fait un peu paniquer, surtout lorsqu'il répond avec un sourire en fait... Et puis le vouvoiement... Il n'aimait pas vraiment ça.

"Je... Pas trop de questions à la fois, s'il te plait. Et je ne suis pas célèbre, ni quelqu'un de haut placé ici, à moins que je ne sois pas au courant, alors tu peux me tutoyer..."

Le perdu avait un peu de mal à respirer. Il ne prenait pas du tout le temps de répondre doucement. L'air pressé, il s'agitait un peu les ailes, qui tremblaient un peu, de nervosité, un peu comme s'il allait soudainement... Péter un plomb? Craquer sous le poids de ses propres questions? C'était étrange, ces sauts d'humeurs. D'ailleurs, presque d'un ton agressif qu'il tentait de calmer, il répondait aux questions et prenait un bol d'air avant d'être toujours aussi pressé de parler.

"J'ai des sauts d'humeur, je ne sais pas vraiment pourquoi on me garde ici, je ne connais personne, je n'ai plus d'instrument de musique pour me tenir compagnie, j'ai presque la sensation d'être vide, à l'intérieur..."

Après ces paroles agitées, l'ange posait sa tête sur ses genoux, toujours un peu recroquevillé sur lui. Il relâchait un peu la pression, avec quelques larmes de soulagement pour avoir parlé. Il restait ainsi, fermant les yeux, ressentant une légère brise agréable sur son visage.

_________________
Compose en bleu foncé

Je suis l'Ange presque invisible...

Musique pour partager ~ où le Shakuhachi est très présent !:
 
Dieter
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 270
Messages : 54
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Mar 13 Juin - 18:17

La gêne était toujours visible sur le visage de l’ange recroquevillé. Au moins, nota Dieter, il était capable de le regarder dans les yeux, apparemment. Dieter soutint son regard avec une expression la plus engageante possible.

« Je... Pas trop de questions à la fois, s'il te plait. » Youps. Ouais, peut-être qu’il l’avait trop harcelé… Il ouvrait la bouche pour s’excuser, mais l’autre le devança en poursuivant. « Et je ne suis pas célèbre, ni quelqu'un de haut placé ici, à moins que je ne sois pas au courant, alors tu peux me tutoyer... » Ah bien. Dieter acquiesça d’un sourire et d’un clignement d’yeux, attentif à ne pas trop parler, cette fois. Lui aussi trouvait le tutoiement plus agréable dans cette situation.

Son interlocuteur semblait écrasé de nervosité et d’angoisse. Les deux masses plumeuses s’agitaient dans son dos, tressautant légèrement, de la même manière que Dieter lorsqu’il était en proie à l’agitation. Quelques instants passèrent où aucun des deux êtres ailés ne s’exprima. Le petit Allemand hésitait à reprendre la parole en premier – il avait peur d’effaroucher l’autre ange en étant une nouvelle fois trop bavard ou en semblant trop pressant – et passa encore une fois une main sur sa nuque.

« J'ai des sauts d'humeur, je ne sais pas vraiment pourquoi on me garde ici, je ne connais personne, je n'ai plus d'instrument de musique pour me tenir compagnie, j'ai presque la sensation d'être vide, à l'intérieur... »

Oulà, tout ça. Le nouveau – puisque, de toute évidence, il était bien nouveau s’il ne connaissait personne à la CAT, d’après ses dires – s’était exprimé de manière presque belliqueuse, qui fit se figer le sourire de Dieter et déclencha chez lui un léger mouvement de recul. Il se rendit compte cependant que cette agressivité de façade servait simplement de à dissimuler ce mal-être qu’il décrivait. Cet ange lui semblait bien inoffensif et mal-en-point, ce qui évitait à Dieter de se sentir en situation d’infériorité.

Selon des réflexes acquis dans l'enfance en s'occupant de ses petites sœurs, il posa un genou à terre pour se mettre à hauteur de l’ange recroquevillé sur son banc, s’apercevant du même coup que ce dernier s’était mis à pleurer. Il hésita à tendre la main pour faire un geste de réconfort, mais préféra éviter de le toucher. Il ne le connaissait pas assez, cela aurait pu l’effaroucher ou provoquer une réaction plus ou moins violente. Le petit nouveau avait les paupières closes, la tête posée sur ses genoux serrés. Il avait l’air quelque peu soulagé de s’être exprimé ; un poids semblait avoir été retiré de ses épaules.

Dieter laissa passer quelques instants, tentant de choisir ce qu’il y avait de mieux à dire, triant ses pensées pour ne pas faire de faux pas, se mordillant la lèvre. Sa main passa à nouveau sur sa nuque.

Finalement, il se dit que le mieux à faire était de toute façon de rompre ce silence.

« Je suppose que tu es nouveau… ? » Ce n’était pas vraiment une question, plutôt une constatation, qu’il fit d’un air avenant. Il enchaîna sans attendre de réponse. « Ne t’en fais pas, les gens sont très gentils, ici. » Il détourna brièvement le regard en pensant à certaines personnes, notamment parmi les vampires, à qui le qualificatif de "gentil" ne pouvait pas vraiment s’appliquer, avant que ses yeux ne se posent à nouveau sur ceux de l’ange. Mieux valait omettre les détails de ce genre, ça ne pouvait pas faire de mal. Au contraire, vu comme l’ange venait d’affirmer avoir des "sautes d’humeur", il valait peut-être mieux s’abstenir de lui faire peur. « Tu joues de la musique ? » reprit-il d’un air intéressé. Dieter n’en avait jamais vraiment fait, surtout depuis sa renaissance. « De quel instrument ? », dit-il en penchant la tête.

Spoiler:
 

_________________
Plop !
Leiakiel
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 58
Messages : 16
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Mer 21 Juin - 11:56

Excuses... ^^:
 


L'ange qui accompagnait le jeune semblait réfléchir à la façon dont l'aborder. Il semblait pensif, et restait là un moment sans rien dire. Leiakiel avait l'habitude de ces situations, alors il le laissait faire. Pendant ce temps, il levait doucement la tête et le regardait un peu. Il s’asseyait normalement sur le banc, les pieds vers le sol, le dos contre le dossier, les ailes sur les côtés pour ne pas se faire mal. Il jetait un oeil à ses ailes, les touchant doucement, pour une première approche. Il allait mettre une main dessus quand il était perturbé par une voix.

« Je suppose que tu es nouveau… ? Ne t’en fais pas, les gens sont très gentils, ici. »

Leiakiel posait sa main sur le banc, presque effrayé d'avoir entendu la voix de Dieter, ayant presque oublié sa présence. Il ne répondait pas, se contentant de fixer l'ange. Il ne répondait pas à ce qui n'était pas une question et s'il n'avait pas grand chose à dire. C'était un peu le cas, alors il ne disait rien. Il sourit un peu de manière forcée, pour confirmer qu'il est effectivement nouveau, qu'il ne connait personne, donc.

« Tu joues de la musique ? De quel instrument ? »

Le petit musicien sourit d'un seul coup. Parler de musique, ça le soulageait beaucoup ! Mais il perdait un peu de son sourire en pensant à son instrument. Il n'en avait pas vu depuis... Sa mort, en fait.

"Du... Shakuhachi, un instrument originaire de Chine, introduit au Japon. Il a un son unique selon comment il est fabriqué, le bois, sa grosseur, sa longueur, son bec, tout est différent et il suffit d'un écart très faible et imparfait durant sa fabrication pour que le son soit différent ! Si je trouve du bambou quelque part, je pourrais te montrer..."

La dernière phrase était plus au ralenti que le reste. Après une courte pause, il recommençait à parler.

"Je sais bien les fabriquer, enfin, je suis doué pour ça, je pourrais en fabriquer un de tête, j'ai appris par coeur les plans et les dimensions, je fais toujours ça avant de passer au maniement des outils. Tu t'y connais, toi, en musique?"

Le jeune ange timide se transformait, quand le sujet était la musique. Il n'était plus renfermé et au contraire, il devenait ouvert, ne cessait de parler et souriait. Tant qu'il n'avait pas dit tout ce qu'il savait, il ne s'arrêtait pas. Pourtant, sa voix s'éteint après sa question pour quelques instants... Avant de reprendre.

"Cet instrument est fait en bambou normalement, mais d'autres bois creux peuvent convenir. Son nom signifie "1,8 pieds" qui désigne sa taille. Son nom est composé de deux kanjis, mais c'est juste un détail. C'est une flûte à cinq trous qui..."


Il continuait son monologue encore, et encore, donnant toujours plus d'informations sur son instrument fétiche. Il cessait enfin en plein milieu d'une phrase, pour ne pas déranger Dieter.

"Désolé... J'ai été un peu trop précis... Je crois...."

Gêné d'avoir autant parlé, il regarde le sol en rougissant. Peut-être qu'il allait être blâmé pour avoir autant parlé.

_________________
Compose en bleu foncé

Je suis l'Ange presque invisible...

Musique pour partager ~ où le Shakuhachi est très présent !:
 
Dieter
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 270
Messages : 54
MessageSujet: Re: Le club des Timides !   Mar 25 Juil - 19:53

La question de Dieter sembla déclencher quelque chose chez son camarade angélique. Il s’anima, semblant tout à coup plein d’énergie, et décrivit en long, en large et en travers ce qui semblait être sa passion, très probablement. Woah. D’un seul coup, il semblait acquérir la tchatche de Clo, une fée que Dieter avait croisé à la discothèque, alors qu'il servait les boissons.  Son débit ralentit lorsqu’il évoqua le bambou, et il s’arrêta. Dieter se demanda ce qui l’avait fait redescendre de son petit nuage. Il s’apprêtait à le relancer, pour le faire continuer à parler, mais il n’en eut pas besoin.

« Je sais bien les fabriquer, enfin, je suis doué pour ça, je pourrais en fabriquer un de tête, j'ai appris par cœur les plans et les dimensions, je fais toujours ça avant de passer au maniement des outils. Tu t'y connais, toi, en musique ? »

Dieter passa une main derrière sa nuque.
« Eh bien… – » Il n’eut encore pas le temps de répondre, puisque Leiakiel reprit à nouveau la parole, décrivant de manière extrêmement précise cet instrument au nom exotique. L’ange allemand était quelque peu largué par les explications détaillées de son congénère, mais il garda un sourire poli et attentif tandis qu’il s’efforçait de comprendre et de retenir ce qu’il lui disait.

Son monologue s’arrêta enfin et il rougit, s’excusant et baissant les yeux au sol, semblant très gêné. Dieter le trouvait attachant. Peut-être avait il conscience que certaines réactions de son camarade angélique ressemblait vaguement aux siennes… Même si l’on n’aurait pas pu dire que les deux êtres ailés se ressemblaient hormis cette propension à s’excuser.

« Non non, ne t’en fais pas », fit il avec un sourire rassurant. « Je ne pense pas avoir tout retenu, mais ça m’a l’air intéressant. Je m’y connais assez peu, en musique, par contre… » Il n’avait pas vraiment été élevé dans un milieu propice au développement d’un intérêt pour la musique. Les fêtes de villages et les cérémonies importantes (mariages etc.) où des musiciens intervenaient et où il avait eu l’occasion de regarder les instruments de près, et les airs populaires et autres musiques célèbres, ne l’avaient pas encouragé plus que ça. Il considérait la musique comme quelque chose d’allant de soi, d’agréable, et aimait beaucoup en écouter – surtout que désormais, il y avait un choix infini disponible instantanément – mais il n’avait jamais pensé en faire.

« Ça me ferait plaisir de t’écouter en faire, par contre. Tu as besoin de bambou, c’est ça, pour faire ton… shakuhachi ? Il y a un endroit à la limite entre le Parc et la Forêt des elfes où il y en a, je pense que tu pourrais en récolter là bas. Pour les outils, par contre, je ne sais pas vraiment… » Il réfléchit quelques instants, songeur. « Je crois que je connais quelqu'un qui pourrait t’en prêter, chez les elfes. Ou du moins, il saurait mieux à qui s’adresser. » S’il se souvenait bien, il y avait un elfe qui s’occupait de jardin et qui maniait les pas mal d’outils. Et puis, en y repensant, ils avaient pas des ateliers pour fabriquer des instruments, chez les elfes ? Il lui semblait en avoir vu une fois, en train de fabriquer des flûtes de pan…

_________________
Plop !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le club des Timides !   

 

Le club des Timides !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Club de medecine
» Club de Shogi
» Achats groupés club?
» Parties / Campagnes / jeux / Activités au Club :
» Nashville - Rappel du Club École -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Cloître Extérieur (2e Sous-Sol) :: Parc-