AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 La revanche de Gustave ! ... ou pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Lun 25 Avr - 0:33

[Ce topic se déroule en octobre 2014. x) Sont attendues : Nihil et Clo !]

Gustave avait quelqu’un à engueuler. Apparemment, un Catien s’était mis dans la mouise en enfreignant un règlement et ce Catien avait le malheur d’être un Elfe. S’il y avait bien une chose avec laquelle Gustave ne rigolait pas, c’était le respect des règlements ! (Ce qui n’était pas peu dire, sachant que le chef des Elfes ne rigolait avec rien, de base.)

Bon, les conséquences auraient probablement été les mêmes pour quelqu’un d’une autre Race... Il y avait une sorte de gabarit plus ou moins officiel permettant d’établir des punitions équitables entre les contrevenants aux règles. Sans surprise, les seuls qui écopaient généralement de sanctions moins lourdes étaient les Anges... ou, en tout cas, ceux qui avaient la chance d’être réprimandés par leur Chef. Ajartiel n’était pas spécialement porté sur la discipline.

Évidemment, cette ‘‘inégalité’’ n’était pas restée en vigueur très longtemps. Éventuellement, les quatre autres Chefs semblaient s’être mis tacitement d’accord pour décharger leur collègue de la tâche ingrate d’être un adulte responsable. Ainsi, Ajartiel avait fini par rayer la mention ‘‘Faire appliquer le règlement’’ de sa définition de tâches et laissait aux autres Chefs le soin d’étendre leur discipline jusque chez les Anges. On ne lui demandait plus d’aller engueuler untel ou de remonter les bretelles d’unetelle.

Oui, mais voilà, Gustave en avait plein les bras avec l’arrivée semi-prévue de tout un groupe de nouveaux Elfes à la CAT. Il avait donc demandé à Émilienne de bien vouloir le remplacer ; la convocation avait déjà été faite, il préférait ne pas la déplacer. Émilienne aurait bien accepté, mais l’heure choisie tombait en même temps que le cours qu’elle donnait. La Chef des Fées par intérim avait donc suggéré Joëlann qui, débordée, avait transféré la demande à Monsieur Anderson. Le Vampire devait cependant participer à une mission d’entrainement et avait donc finalement envoyé un message à Ajartiel pour lui reléguer la tâche. Quelle merveilleuse sensation que celle de servir de dernier recours... Uh. On lui faisait si peu confiance que Monsieur Anderson avait jugé utile, dans son message, de lui rappeler la sanction à appliquer. Rah là là...

Ainsi donc, Ajartiel se dirigeait-il vers le bureau de Gustave – là où le petit Elfe désobéissant avait reçu l’ordre de se rendre. Il revenait d’un entrainement de combat avancé avec Suzy, une Ange qui voulait se présenter au TCA qui aurait lieu dans un peu plus de deux mois, et portait donc son uniforme de mission. Heureusement, étant mort, il n’avait pas à se soucier de prendre une douche.

Fredonnant distraitement un air dont il ne se souvenait pas des paroles, le Chef des Anges extirpa un trousseau de clefs de l’une de ses poches et pénétra dans le bureau de Gustave. Il aurait été difficile d’imaginer un lieu de travail plus impersonnel que ce bureau ! Pas un meuble qui n’avait pas son utilité, pas un papier qui traînait... Cette pièce était probablement l’endroit le plus déprimant de la planète.

Ne se laissant pas abattre par la morosité des lieux, l’Hongrois s’avança vers le bureau à proprement parler. Rangeant ses ailes, il se laissa choir dans le fauteuil de Gustave et, nonchalamment, se servit du bureau comme d’un appui-pieds, déposant au passage de la terre séchée sur la surface de travail. Il dû par la suite gigoter un peu pour fouiller le fond d’une des poches de son pantalon et en sortir un bout de papier : le message de Monsieur Anderson.

Alors, alors... Dix heures et quart, oui, c’est bon, il était dans les temps. Bla bla bla... Ah, tiens, en fait, il avait deux personnes à punir ?

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Nihil
Elfe

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 362
Messages : 76
MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Ven 3 Juin - 8:54

Nihil boudait. Très fort. Assise sur le toit de la cabane de Yann, bien camouflée, ses cheveux roux se fondait avec les feuilles d’automne du marronnier qui englobait la petite maison. Le propriétaire des lieux n’était pas là pour le moment, parti depuis peu en mission. Au dehors. Vraiment pas juste. Elle aussi aurait voulu se balader ailleurs que dans ce périmètre qu’elle connaissait désormais absolument par cœur.

Si elle était assise sur le toit d’une maison autre que la sienne, c’était qu’elle n’avait pas envie de retourner maintenant dans son nid douillet. La veille, quelqu'un était venu chez elle. Un elfe. C’était pas un mauvais bougre, celui-là, mais elle le savait un peu coincé, et avait accueilli sa visite avec méfiance et circonspection. Après qu'elle soit descendue de son échelle, il lui avait remis un papier, et en le déchiffrant, elle avait feulé et grondé, ce à quoi il avait rétorqué que c’était entre autres parce qu’elle se comportait ainsi qu’elle recevait une convocation pour discipline. Elle avait re-feulé et re-grondé, avait chiffonné le papier et lui avait balancé en pleine poitrine avant de vouloir se casser. Il avait bloqué sa fuite, l’avait regardé d’un œil d’elfe courroucé, puis avait beeaaucoup pris sur lui et réussi à garder son calme en lui disant que ça, ça resterait entre nous (sur le ton que l'on prend quand on s'adresse à un gamin turbulent qui n'est pas de notre responsabilité), mais qu’elle n’avait vraiment, vraiment pas intérêt à ignorer l’avertissement. Si elle continuait l’escalade dans cette attitude, les sanctions seraient proportionnelles. Il avait attrapé son poignet et lui avait fourré le papier chiffonné dans la main, avant de la laisser partir, les bras croisés, tandis qu’elle montrait les dents.

Elle s’était cassée le plus vite possible en faisant attention que personne ne la suive, avait évité toute présence et s’était installée sur le toit de la cabane de Yann. C’était pratique, sa piaule n’était pas immédiatement à côté de celles d’autres elfes, elle pouvait se poser au calme, et ce n’était pas un endroit où on viendrait la chercher a priori.

Le lendemain matin, elle se réveilla l’esprit troublé. Elle avait eu le sommeil agité, malgré la boule de poil toute chaude que formait Sko contre son ventre et qui suffisait généralement à la calmer. Une fois n'est pas coutume, l’avertissement de l’elfe de la veille l’avait travaillée. Jonglant avec la balle de papier de la convocation, elle pesa longuement le pour et le contre. Son caractère l’encourageait à fuir tout ce bazar et à faire comme si rien ne s’était produit, mais pour une fois, la pensée de conséquences éventuelles la taraudait… Enfin, rien de bien précis dans sa tête, mais l’idée de punition n’était pas agréable.

En fait, elle se demandait pourquoi elle était convoquée. Etait-ce pour cette histoire récente de limaces déposées chez Gustave ? Ou bien avaient-ils trouvés une autre raison de se plaindre d'elle ? Elle refusait de se l'avouer, mais savait inconsciemment qu'il y en avait à foison, des raisons de la disputer. Mais l'accepter, c'était hors de question. Mais si elle ne venait pas à ce rendez-vous stupide, qu'est ce qu'ils lui feraient ?

Après plusieurs heures de demi-sommeil et de pensées confuses, avec un long soupir, elle s’assit jambes ballantes au bord du toit et déplia la feuille malmenée qu’elle avait déjà lu plusieurs fois. ‘Vous êtes convoquées… bla bla bla… bureau de Gustave, chef des elfes par intérim… 10h15’. Elle sortit une montre de sa poche, avant de se souvenir qu’elle ne marchait plus, bloquée à 16h38 depuis qu’elle avait piqué une tête dans le lac, toute habillée, il y a une semaine. Pas solides, ces bidules. Boah, son horloge interne lui disait que c’était plus ou moins l’heure. Elle glissa le long de l’échelle de corde qui descendait de la porte de la cabane de Yann, rattrapa son totem qui sauta dans ses bras, et trouva quelques plantes à mâchonner qui couperaient sa faim à défaut de la nourrir véritablement. Elle n’avait ni le temps ni l’envie de faire un tour par le réfectoire, ou bien de passer par chez elle où l’attendaient pourtant quelques victuailles.

Arrivée devant la porte du bureau de chez Gustave, l’elfe ne put réprimer une moue dégoutée. Elle n’avait pas du tout envie d’entrer. Ça sentait déjà Gustave depuis l’extérieur. Il avait beau ne pas avoir une odeur mauvaise, elle ne pouvait pas le sentir (haha). A y renifler deux fois, il ne semblait curieusement pas présent ; l’odeur était très présente, mais ancienne. Elle regarda de nouveau sa montre pour avoir l’heure précise, avant de se souvenir qu’elle ne fonctionnait plus. Au mur, une horloge indiquait dix heure zéro neuf. Elle n’imaginait pas Gustave se pointer à l’heure exacte, elle le voyait plutôt être là bien à l’avance, en train d’organiser des papiers, de faire des piles impeccables de paperasses, en posant un regard hautain sur toute chose… Pff. Ce mec savait-il s’amuser dans la vie ?

Sko poussa sa jambe du bout de la truffe, lui indiquant combien elle devait avoir l’air stupide à rester debout à tergiverser ainsi, et avec un nouveau soupir, elle frappa avant d’ouvrir la porte, la mine boudeuse… et de tomber sur Ajartiel, les pieds sur la table. Son expression passa de la surprise à un certain contentement.

« Salut ! Tu… » Elle fronça les sourcils, prenant un air indéchiffrable. Elle avait failli dire « Tu es convoqué, toi aussi ? » avant de se rappeler qu’étant chef de race, cela aurait été fort étrange. Elle regarda autour de la pièce. Pas de Gustave, effectivement, son nez ne l’avait pas trompée.

Dépliant la boule de papier pour y jeter un coup d’œil pour vérifier qu’elle ne se soit pas trompée de jour, elle reprit d’un air vague :
« Qu’est-ce que tu fais ici ? », continuant à observer les lieux trop bien rangés à son goût.

En même temps qu’elle parlait, elle entendit un bruit derrière elle et tourna vivement la tête pour regarder l’arrivant.

_________________
Plop !
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Mer 17 Aoû - 15:26

[HS : Et oui, l'invraisemblable se produit enfin, je vous réponds! Nan vraiment, j'suis désolée... *Clo va se cacher*. ]

Clo s’ennuyait. Et cela lui arrivait beaucoup trop souvent en ce moment. Au début, la CAT, c’était sympa. Il y avait plein de gens à rencontrer et beaucoup de bêtises à faire. Elle avait eu des bons moments de franche rigolade. Sauf que... Sauf que le temps avait passé et que les gens autour d’elle semblaient ne plus trouver ses blagues aussi marrantes qu’avant. En fait, après un certain temps, elle s’était rendue compte que plus personne ne les trouvait drôles du tout. Ce qui voulait dire qu’elle n’avait personne avec qui s’amuser. Et ça, c’était pas rigolo. Pas rigolo du tout. Parce que du coup, elle n’avait plus rien à faire.

Elle s’ennuyait tellement qu’elle avait même essayé de venir en cours sans faire le bazar. Mais franchement, elle était beaucoup trop nulle ; il fallait qu’elle se concentre pour faire quelque chose de bien et cela avait fini par la lasser assez vite.

Et donc, retour au point de départ : elle s’ennuyait. Elle avait passé le plus clair de son temps toute seule dans la forêt ces derniers temps. Elle avait même réussi à se disputer avec Carino, ce qui ne lui était pas arrivé depuis... Depuis... Depuis longtemps.

Voilà pourquoi elle avait accueilli la punition de Gustave comme un message tombé du ciel. D’abord, être puni, ça pouvait être très drôle. Surtout quand quelqu’un d’autre était puni avec soi. Et justement, c’était la deuxième raison pour laquelle elle était contente : elle allait revoir Nihil ! Après le petite farce qu’elles avaient faite ensemble (qui pourrait bien être la raison pour laquelle elle était convoquée d’ailleurs mais bah, qu’est-ce que ça faisait au juste, hein ? Rien du tout.), la jeune fée n’avait jamais réussi à revoir sa complice. Et c’était vraiment dommage, parce que Nihil, c’était certain, était la partenaire de crime idéale. De l’avis de Clo. (Même si Carino détestait l'elfe à cause de son renard. Mais elle était fâché contre son totem en ce moment alors elle allait pas s’occuper de son avis. Nan mais oh.) Donc elle avait attendu le jour et l’heure dite presque avec impatience.

Un peu avant 10h15, elle se dirigea donc vers le bureau de Gustave, pas le moins du monde inquiète du châtiment qui l’attendait. Elle voleta tranquillement jusqu’à la porte et aperçu soudain une masse de cheveux roux... « NIHIIIIIIL !!! S’écria la fée avec enthousiasme, ravie. Elle fit du sur-place à l’entrée de la cabane en lui demandant avec un grand sourire : tu vas bien ? Je t’ai cherché un peu, tu sais, mais je t’ai pas trouvé. T’étais où ? Remarque, j’suis pas une pro pour trouver des gens, alors j’ai peut-être mal cherché mais... ». Elle allait continuer sur sa lancée et déblatérer pendant des heures sur son habilité  formidable au cache-cache quand soudain elle s’aperçut qu’il y avait quelqu’un d’autre dans le bureau. C’était pas un Elfe, donc c’était pas Gustave, raisonna-t-elle, mais elles n’étaient que deux à être punies aujourd’hui, si elle avait bien compris, alors... « C’est qui ? » Chuchota-t-elle à Nihil en faisant une petite grimace comique en direction de l’inconnu. Qui lui rappelait quelqu'un d'ailleurs. Elle l'avait pas déjà vu, non?

Carino, qui la suivait plus par acquis de conscience que par plaisir, avait sursauté (bon, c'était un oiseau, hein, alors pas vraiment sursauter, mais, mentalement, il avait quand même eu un sacré sursaut) quand sa fée avait commencé à hurler (bon, pas vraiment hurler, mais presque, de l'avis de Carino). Quand il avait compris la raison de cet enthousiasme débordant, il s'était enfui immédiatement dans les airs, loin de cette elfe et surtout de sa saleté de renard qui, il en était certain, ne devait pas être loin. S'il avait été là, il aurait surement eu la présence d'esprit de rappeler à Clo que l'inconnu en question n'était autre que le Chef des Anges. Chose dont, selon lui, elle aurait dû se rappeler et chose qu'elle s'était hâtée d'oublier. Mais bon. C'était pas comme si elle lui avait déjà parler. Peut-être que Nihil le connaissait?
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Lun 26 Déc - 1:11

[Clin d’oeil à Clo qui n’a toujours pas changé les mots « cabane » pour « bureau ». =P]

Une pointe de surprise se dessina sur le visage d’Ajartiel au moment même où Nihil mettait les pieds dans le bureau. C’est qu’il venait de lire le nom des deux délinquants (délinquantes, dans ce cas-ci) qu’il avait à remettre à leur place. Si ‘‘Clo’’ ne lui disait absolument rien, le nom de Nihil, Elfe destructrice de bibliothèque à ses heures, ça, il connaissait. Bon, au vu de cette histoire qu’ils avaient en commun, fallait-il être surpris qu’elle se retrouve un jour ou l’autre dans le pétrin ? Non. Mais que ça tombe sur lui, alors qu’il avait ramené cette fille dans ses appartements (Uh uh !) voilà quelque mois de ça... Ça portait à sourire, non ? Et ça détruisait définitivement sa crédibilité. La pauvre qui, déjà, souffrait beaucoup...

Alors que Nihil se faisait possiblement une réflexion similaire, cherchant où était l’erreur sur sa convocation, une deuxième personne fit son apparition. ‘‘Clo’’, fort probablement. Elle, par contre, semblait aussi inquiétée par les problèmes qui lui pendaient au nez que Siegl pouvait l’être, autrefois.

Rah... Pourquoi ne pouvait-il pas être tombé sur des petits jeunots hyper impressionnables auxquels il aurait juste pu faire des gros yeux et tout aurait été réglé ?

S’éclaircissant la gorge (c’est ce que font les gens importants lorsqu’ils veulent de l’attention, si si !), Ajartiel retira promptement ses pieds de sur le bureau. Ensuite, l’air de rien, il prit le dossier sur lequel ses bottes avaient reposé et le secoua au-dessus du sol pour en faire tomber la terre qui s’y était déposée. Genre, ouais, c’est clairement à ça que sert ce dossier, normal. Il remis ensuite la chemise à sa place et, assis de façon bien plus professionnelle, posa ses mains jointes sur le bureau.


« Je suis Ajartiel, Général de Division de la Race des Anges et Chef de cette même Race, par le fait même. »

ET VLAN ! Ça c’était du titre qui en jetait ! En ajoutant cette fois-ci à la liste de toutes les fois où Ajartiel s’était ainsi présenté de façon formelle et bien... non, il n’avait probablement pas encore tous les doigts d’une seule main.

Il n’avait pas entendu la question de Clo, chuchotée trop bas, mais après le regard qu’elle lui avait lancé, il se doutait que la Fée ne le recadrait pas. Aussi bien lancer la conversation en mettant les deux amies dans l’ambiance.


« Nihil et Clo, je présume ? », s’enquit l’Ange d’un ton sérieux, en leur désignant sobrement de la main les deux chaises devant lui sur lesquelles elles pouvaient (devaient ?) prendre place.

« Vous avez mis quelqu’un de bien mauvaise humeur... », ajouta-t-il, toujours d’un ton neutre. Sérieux, il était le roi des acteurs.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Nihil
Elfe

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 362
Messages : 76
MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Mer 4 Jan - 16:45

L’arrivée d’une troisième personne ne laissa pas à Ajartiel le temps de répondre. Nihil se retourna d’un bloc pour voir qui débarquait et se retrouva nez à nez avec une Clo enthousiaste.

« NIHIIIIIIL !!! » À peine le temps de reconnaitre la fée, et de détendre ses muscles qui s’étaient raidis à l’approche de quelqu'un dans son dos, que celle-ci enchaîna : « Tu vas bien ? Je t’ai cherché un peu, tu sais, mais je t’ai pas trouvée. » Une mine contente apparut sur le visage de l’elfe alors qu’elle écoutait les paroles empressées de Clo. Elle avait eu une bonne impression de la petite fée durant leur aventure ensemble. Elle était de chouette compagnie. Y avait plusieurs fées qui étaient de bonne compagnie, d’ailleurs. Pas beaucoup, parce qu’elles étaient peu nombreuses, mais il y en avait dans le lot. Cependant, Clo était une des rares à avoir pris part aux entreprises douteuses de Nihil, et était donc encore plus sympathique aux yeux de celle-ci. « T’étais où ? Remarque, j’suis pas une pro pour trouver des gens, alors j’ai peut-être mal cherché mais... »

Ajartiel s’éclaircit la gorge, rappelant au deux jeunes femmes (enfin, jeunes d’apparence) sa présence en ces lieux et coupant leur brève discussion – ou plutôt monologue puisque Nihil n'avait pas encore eu le temps d'en placer une. Il retira ses pieds du bureau où il les avait posés, et enleva la terre qu’il avait déposé sur un dossier.

« C’est qui ? » fit la fée à voix basse en regardant Ajartiel avec une petite moue.

« Je suis Ajartiel, Général de Division de la Race des Anges et Chef de cette même Race, par le fait même », déclara l’ange de manière posée et professionnelle. Pas du tout le genre d’attitude plus exubérante qu’elle lui connaissait, mais bon. Elle le savait capable de changer sa façon de parler selon les gens, comme quand il l’avait sauvé durant l’affaire de la bibliothèque.

Nihil se détourna d’Ajartiel, pas très intéressée ; il se présentait, mais elle le connaissait déjà. C’était donc à Clo qu’il s’adressait.

Elle s’étira, pas gênée pour trois sous, et fit deux pas dans le bureau qu’elle ne connaissait pas très bien et dans lequel, les très rares fois où elle était venue, elle ne s’était jamais sentie suffisamment en confiance pour bouger librement, à cause du regard de son propriétaire qui l’oppressait. Elle observa la pièce et son organisation méticuleuse. Le manque de personnalité du lieu donnait presque l’impression qu’il n’était jamais occupé. Pour elle, sans un certain bazar, une pièce était triste. Elle s’approcha d’une étagère sur sa gauche et renifla, mais hormis l’odeur de Gustave, et peut-être quelques très vagues traces d’odeurs d’autres gens qu’elle ne recasait pas, rien. Pas même le fantôme du spectre de l’ombre d’une trace d’une quelconque nourriture. Pas qu’elle ait faim à ce moment, hein. Juste que, selon elle, à partir du moment où tu devais rester un bout de temps coincée dans un lieu, autant y apporter un peu à manger. Bref, juste de l’odeur de paperasse.

À bien y réfléchir, si, elle avait faim. Les plantes qu’elle avait mâchonnées plus tôt commençaient à perdre leur effet et son ventre se réveillait.

« Nihil et Clo, je présume ? » Distraite de son estomac et des papiers bien rangés de Gustave, elle tourna vivement la tête vers Ajartiel à la mention de son nom, à temps pour voir son geste désignant les chaises sur lesquelles elle pouvait s’assoir. Tss. Même ses chaises suintaient l’impersonnalité, à Gustave. « Vous avez mis quelqu’un de bien mauvaise humeur... »

L’elfe fit une brève grimace, puis se jucha, à moitié accroupie, sur la chaise de droite. Sko, qui avait effectué sa propre exploration sommaire des lieux en même temps que la rouquine, jeta un regard curieux et intéressé sur Carino, poussa un léger soupir en se passant un coup de langue sur la truffe, et s’assit à la droite de son elfe.

« De toute façon, il est jamais de bonne humeur, Gustave », dit celle-ci de sa voix basse mais audible tout en grattant une tache terreuse sur sa chaussure du bout d’un ongle. Elle jeta un regard du coin de l’œil à Clo. « C’est à propos de sa cabane qu’on est là ? » réalisa-t-elle alors en relevant brusquement le visage. Elle n’avait pas encore fait le rapprochement, n’ayant eu à l’esprit que la satisfaction que lui procurait le fait de revoir sa comparse. Parce qu'inconsciemment, elle savait qu'il y en avait, des raisons d'être convoquée.

Elle regarda Ajartiel, penchant la tête et plissant légèrement les yeux. Ça changeait pas mal de le voir en costume de mission, comme ça. Elle aimait bien ce vêtement, il avait l’air confortable… Étant donné qu’elle n’avait toujours pas passé le TCB, elle n’avait pas encore accès aux uniformes de ce type. Meh. Faudrait qu’elle s’en occupe, une fois. L’instructeur lui avait dit qu’a priori, elle en avait les capacités physiques. Il n’avait pas précisé pour les capacités psychologiques, mais elle n’y pensait pas. Et si elle y avait pensé, ça aurait été pour se dire qu’elle les avait, évidemment. Elle était Nihil, quand même. Y avait pas plus autonome, indépendante, débrouillarde qu’elle. Qu’est-ce qu’ils auraient voulu de plus, les gens qui jugeaient ? Elle était la meilleure. Fallait juste qu’elle trouve la motivation.

Et au fait, se demanda-t-elle à nouveau en penchant la tête de l’autre côté et en étrécissant un peu plus ses yeux, pourquoi il est là, Ajartiel ? Pour faire le boulot de Gustave ?

_________________
Plop !
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Mer 15 Mar - 13:31

[Désolée du temps de réponse.....]

Nihil n’eut pas le temps de répondre à la question de Clo, puisque l’ange en question s’en chargea lui-même. À l’énoncé de son titre, Clo, nullement impressionnée, fronça un peu le nez, réfléchissant à ce que ce type pouvait faire ici. Elle pensait que ce serait Gustave qui allait les sermonner mais apparemment, non, et vu l’air sérieux de ce type (qu’elle n’aimait pas du tout, l’air sérieux, pas l’ange), il était fort probable que ce soit lui qui allait s’en charger.

« Nihil et Clo, je présume ? Vous avez mis quelqu’un de fort mauvaise humeur… » dit-il en leur faisant signe de s’assoir. Nihil obtempéra (enfin, si on pouvait appeler ça être assis, ce qui n’était pas tout-à-fait exact) tout en remarquant :
« De tout façon, il est jamais de bonne humeur, Gustave. C’est à propos de sa cabane qu’on est là ? » demanda-t-elle ensuite.

Clo, aussi décontractée que sa comparse, se laissa choir sur la chaise, assise de manière plus classique, tandis que son totem, terrifié par la présence du renard, vint choisir la plus haute étagère et se posa dessus, ses petits yeux noirs fixés sur le quadrupède.

En entendant la petite phrase de Nihil, la jeune fille se fit remarquer qu’elle n’avait jamais vu l’elfe. C’était vraiment bête qu’il soit pas là pour les disputer, parce qu’au moins, cela lui aurait permis de voir sa tête. Savoir à qui on a fait ce genre de blagues, ça peut être utile pour la suite. Et puis, bon, s’il était aussi peu sympathique que son bureau, sa cabane et Nihil le laissaient supposer, elle aurait peut-être pu l’embêter encore. Tiens, cela lui faisait penser qu’elle ne savait pas comment ils avaient fait pour savoir qui avait déposé les limaces. Elle aurait bien posé la question mais elle doutait que l’ange Général de Machin-Truc-Chouette lui donne la réponse. Genre : « oui, oui, on va te dire comment tu peux recommencer, mais sans te faire avoir cette fois. ». Faut pas trop espérer, quand même.

En attendant, se tournant vers Nihil, la petite fée répondit elle-même à la question que l’elfe venait de poser :
« Je crois pas avoir jouer d’autres tours à Gustave, alors ça doit être ça. Et en plus, c’est le seul truc qu’on ait fait ensemble. C’est dommage, d’ailleurs, c’était cool. Tiens, pendant que j’y pense, il faudra que tu me dises où t’as trouvé les limaces. J’en ai pas retrouvé autant depuis. »

Oui, parce que, ces machins-là ayant prouvé leur efficacité la dernière fois, elle s’était dit qu’elle pourrait recommencer. Mais avec juste une ou deux toutes petites limaces, c’était moins rigolo, et ça faisait moins de dégâts. À quoi ça servait de s’embêter pour faire une surprise à quelqu’un si la personne ne le remarquait même pas, hein, nan mais franchement ? Oui, ce serait ridicule. Donc voilà. Et puis, ça pouvait toujours servir, de savoir où trouver des limaces. On pouvait faire plein de tours avec ces bestioles-là. Bref.

Sa pensée sautant d’une chose à l’autre comme d’habitude, elle se tourna brusquement vers Ajartiel et s’exclama :
« Attends, mais du coup, Gustave, il t’a carrément refilé le sale boulot ! Sérieux, t’as rien à voir dans l’histoire et c’est toi qui doit nous engueuler ? Moi, j’dis, c’est pas très sympa de sa part. T’aurais pu lui dire de le faire lui-même. »

Elle aurait pu continuer sur le fait que Ajartiel, n’ayant donc selon elle rien à faire là, pouvait très bien partir et les laisser tranquilles, mais ce n’était pas du tout son but. Elle s’en fichait bien de se faire disputer, elle trouvait seulement ça très injuste et elle plaignait très sincèrement l’ange devant elle (malgré son air sérieux, qu’elle réprouvait fortement, parce que bon, valait mieux s’amuser, et franchement, comment la vie pouvait être marrante avec un regard pareil ? Nan, mais franchement ? Elle n’en avait pas la moindre idée). Ses yeux vinrent se promener sur le reste de la pièce et elle songea que, définitivement, ce Gustave devait être un sacré sale type.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   Dim 17 Sep - 2:26

[J'vous ai manqué ? xD]

Les deux jeunes femmes semblaient malheureusement le prendre peu au sérieux. Enfin, Nihil eut quand même le bon goût de prendre une mine contrite. (Ou alors elle boudait, mais Ajartiel choisit de croire en la première option, bien plus à son avantage.) Il en fut fort aise, sachant qu’il connaissait l’Elfe personnellement. Si elle même croyait à sa mise en scène ! Ah ! Mais bref, l’autre, la Fée, serait visiblement plus difficile à convaincre. Ils faisaient comment, les autres chefs ? Il ne se souvenait pas avoir entendu Joëlann ou Anderson se plaindre de ne pas arriver à asseoir leur autorité. Ouais, bon, en même temps, ils avaient un background plus glorieux (ennuyeusement parlant) que le Chef des Anges... et puis il n’écoutait pas vraiment les gens, quand ils se plaignaient, donc ça diminuait pas mal ses chances d’en avoir eu vent, si un tel problème s’était un jour posé pour l’un d’eux.

Tout ça pour dire que la Fée avait l’air aussi impressionnée que Goliath devant David. Sauf qu’au final, c’était Goliath qui bouffait les pissenlits par la racine, maintenant. Héhéhé. Ouais, bon, vu l’époque, David avait assurément clamsé depuis lui aussi. Mais pas du combat. Là était le point important de l’histoire.

Et donc, Clo fit causette à son amie elfique, l’air de rien... planifiant déjà un prochain coup ? Elles étaient pas très fute-futes toutes les deux, avouant leurs faits d’arme sans même un essayer une seule seconde de nier. S’il avait été à leur place, Ajartiel (et ses talents d’acteur exceptionnel), aurait improvisé une belle histoire où il était totalement hors-cause et s’en serait sorti les doigts dans le nez (figurativement) !

Ou bien il se serait vanté, histoire de voir jusqu’où il pouvait pousser le bouchon... ouais, c’était son genre aussi...


« Attends, mais du coup, Gustave, il t’a carrément refilé le sale boulot ! Sérieux, t’as rien à voir dans l’histoire et c’est toi qui doit nous engueuler ? Moi, j’dis, c’est pas très sympa de sa part. T’aurais pu lui dire de le faire lui-même. »

Ajartiel, toujours assis bien droit, dû faire usage d’un self-control incommensurable pour parvenir à dompter le sourire qui, malgré tout, vint jouer sur ses lèvres pendant une seconde. Certes, c’était là une bonne observation de la part de la Fée.

Il envisagea un moment d’utiliser la carte de la culpabilité et de leurs faire croire que Gustave était mort d’une crise allergique à la bave de limace, expliquant son remplacement. Il se retint néanmoins. Trop peu de chances qu’elles y croient.


« Les limaces sont des créatures prônes à la dessiccation. De ce fait, elles recherchent les endroits humides et non exposés. J’aurais cru qu’un Elfe et une Fée sauraient reconnaître que le lieu où vit mon austère collègue ne s’avère guère idéal pour un gastéropode. Ou plusieurs. »

Accompagnant sa remarque, articulée d’un ton neutre, il haussa un sourcil moqueur, mais parvint à ne pas sourire et à garder un visage autrement inexpressif. Ajartiel, défenseur des droits des limaces. Amen.

« Il est donc attendu que vous laissiez ces créatures vivre en paix, à l’avenir. » Et Gustave, par la bande, éventuellement. Sauf que ce qu’on avait demandé à Ajartiel, c’était de punir deux jeunes Catiens pour avoir mis des limaces dans une cabane et il ne ferait ni plus, ni moins. Après, s’ils décidaient d’opter pour des algues ou des fourmis, ce serait un sujet entièrement différent et ça ne dépendait pas de lui. Et on ne lui demanderait probablement plus de jouer le rôle ingrat d’adulte responsable.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La revanche de Gustave ! ... ou pas.   

 

La revanche de Gustave ! ... ou pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le musée Gustave Moreau
» GUSTAVE MOREAU
» Rendez-moi mon armée!
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» Un gouvernement provisoire dirigé par Mirlande Manigat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Bureaux des Chefs :: Bureau de Gustave-