AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Will – Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Will
Vampire

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 150
Messages : 32
MessageSujet: Will – Vampire   Dim 1 Nov - 14:22

Nom : Bärenhaftigkeit

Prénom : Rudolf Wolfram

Surnom : Will

Âge : Né le 7 octobre 1924, il a 91 ans d’âge réel. Mort le 6 juillet 1944, il était alors âgé de 19 ans.

Sexe : Masculin

Race : Vampire

Histoire : Soupirant de soulagement, Laurel dénicha finalement le dossier qu’elle cherchait. Elle l’extirpa du classeur où il se trouvait et l’emporta avec elle jusqu’à un table de travail où elle s’installa. Elle l’ouvrit, ajusta le positionnement de sa lampe et relu rapidement ce qui s’y trouvait.

À la suite d’une page de résumé, indiquant les informations principales du sujet, se trouvait une suite de documents retraçant l’histoire de Rudolf Wolfram Bärenhaftigkeit, corroborés par des textes ou des photographies lorsque de telles preuves existaient. Ainsi, la date de naissance du sujet avait été déterminée par un livret retrouvé dans le legs de la famille Bärenhaftigkeit :


Extrait du journal de madame Willow Bärenhaftigkeit, 8 octobre 1924, traduit de l’allemand
Je suis si fatiguée... Hier, j’ai donné naissance à notre deuxième fils. Il s’appelle Rudolf Wolfram. J’espère qu’il fera de grandes choses, tout comme l’homme de qui nous nous sommes inspirés pour choisir son premier prénom, bien que je croie préférer Wolfram. Cela dit, je m’inquiète. Il fait déjà froid et j’espère que l’hiver qui approche ne sera pas trop dur pour mon petit... Son frère est déjà solide. Que [[La suite est manquante.]]

Peu de renseignement subsistaient vraisemblablement de son enfance, laissant supposer qu’elle avait été banale et sans histoire, puisque l’officier chargé de monter le dossier n’avait ajouté aucun autre extrait du journal de Willow Bärenhaftigkeit (ou d’un quelque autre support). Un croquis d’arbre généalogique avait néanmoins été glissé à la page suivant, indiquant que le sujet avait eu deux frères, le situant donc comme « l’enfant du milieu ».

L’adolescence du sujet pouvait, quant à elle, être déduite d’après une référence faite à un discours prononcé en 1939 :


Extrait de l’annonce officielle du Reichsführer Adolf Hitler à la population allemande, 25 mars 1939, traduit de l’allemand
L’expansion de l’Allemagne afin d’unir sous la même bannière tous les Allemands, d’obtenir la restitution des terres qui nous appartiennent de droit et qui nous on été odieusement volés lors de la Grande Guerre et d’ultimement redonner à ce grand pays la place qui lui est due, cette expansion dis-je, ne peut se faire sans heurt. Le territoire rebaptisé Tchécoslovaquie par l’ennemi capitaliste est nôtre depuis le début du mois. Il y a deux jours, la ville de Memel en Lituanie a également rendu les armes. Notre peuple vaincra ! Car, je vous le dis, il ne s’agit là ni d’une folle lubie, ni d’un sordide hobby. Il en va de la nécessité. Parvenir à combler cette nécessité demande toutefois des sacrifices. C’est pourquoi j’ordonne aujourd’hui, afin que tout Allemand participe à la construction de ce grand projet, la conscription immédiate de tous les jeunes garçons allemands afin de les éduquer et de les entraîner à faire de cette nation la plus grande des nations. Ainsi, les jeunes garçons de 10 à 13 ans rejoindront la Deutschen Jungvolk, ceux de 14 à 18 ans, la Hitlerjugen [[...]]

À cette date, le sujet avait 14 ans. Ainsi donc, comme tous les jeunes Allemands de cette époque, il avait fait partie des jeunesses hitlériennes... Il n’était pas surprenant d’ensuite tomber sur une lettre du patriarche Bärenhaftigkeit qui s’inquiétait de la tournure des événements en Europe :

Extrait d’une lettre de Wilfried Bärenhaftigkeit à sa femme, 2 septembre 1939, traduit de l’allemand
À ma tendre épouse,
C’est la folie ici. Je ne saurais le dire autrement. Tu dois maintenant être au courant toi aussi, on ne parle que de ça. La guerre est officiellement commencée depuis hier. Nous savions tous que ça arriverait bientôt. Bien que j’en comprenne la nécessité, j’espère que nos fils ne seront pas mêlés de trop près aux conflits. Souhaitons que je m’en inquiète pour rien. [[...]]

Rien d’étonnant, les espoirs du père avaient clairement été vains. Pour un gamin de cette époque, il n’existait pas beaucoup de choix possibles... Le dossier indiquait que le sujet avait rejoint l’armée allemande à 18 ans, affirmation attestée par un document d’archive.

Extrait d’un document daté du 10 février 1943, signature illisible, traduit de l’allemand
Les soldats ici nommés sont affectés avec effet immédiat à la Panzerdivision SS Hitlerjugend :
[[...]]
- Anwärter (Recrue) Rudolf Wolfram Bärenhaftigkeit
[[...]]

Par intérêt ou par nécessité, il avait appliqué, un peu plus d’un an plus tard, pour se joindre à l’aviation allemande.

Extrait d’un document daté du 4 juillet 1944, signé par le Scharführer (Chef de peloton) Fritz Janson, traduit de l’allemand
Appel au sein de la Luftwaffe de tout soldat volontaire !
[[Parmi la liste de signatures, à l’encre noire :]] SS-Oberschütze (Soldat de première classe) Rudolf Wolfram Bärenhaftigkeit
Embarquement le 5 juillet 1944.

Son acceptation dans cette nouvelle division impliquait un déplacement pour rejoindre le camp d’entraînement de la Luftwaffe. Ce fut selon toute logique pendant ce trajet que le sujet trouva la mort, à 19 ans seulement.

Extrait d’une lettre au sceau de l’armée SS à la famille Bärenhaftigkeit, 10 juillet 1944, traduit de l’allemand
Madame, monsieur,
Le gouvernement allemand est au regret de vous annoncer que le soldat de première classe (SS-Oberschütze) Rudolf Wolfram Bärenhaftigkeit a été porté disparu et présumé mort le 6 juillet 1944. Nous vous prions de bien vouloir accepter l’expression de nos plus sincères condoléances. Puisse son sacrifice nous porter vers la victoire.

Une note ajoutée par un officier de la CAT indiquait « TRANSFORMATION », chose que Laurel aurait aisément pu deviner toute seule.

Un champ de bataille est assurément un lieu de chasse paradisiaque pour un Vampire. C’est probablement la conclusion qui vint à l’esprit du sujet après sa transformation. En effet, via des photographies et des témoignages hétéroclites, il avait été possible de retracer à peu près son parcours, correspondant aux périodes et aux endroits de la planète où la population avait particulièrement souffert. Laurel eut un sourire de fierté en constatant, encore une fois, l’efficacité de la CAT. Elle ne s’attarda cependant pas à cette ligne du temps, fruit d’un travail de moine, et tourna assez rapidement les pages du dossier.


1944-1946 – Allemagne
D’après une photographie où on aperçoit le sujet en arrière plan, prise par un soldat russe entré à Berlin en 1945.

1947-1948 – Ukraine (RSSU à l’époque)
Déduction logique du tracé qu’il a dû suivre pour se rendre en Russie l’année suivante. L’Ukraine était au prise avec la sécheresse et la famine à cette période.

1948-1951 – Russie (RSFSR à l’époque)
D’après un témoignage du russe Youri Matvienko, qui raconta à qui voulait bien l’écouter (ou pas) qu’il avait surpris un jeune homme en habits SS en train de rôder sur ses terres en 1948.

1951-1954 – Corée [Guerre de Corée : 1950-1953]
D’après Kim Seung Hu, Vampire à la CAT : « La Corée a toujours été mon pays, vous savez. Mais à cette époque là, croyez-moi, valait mieux être du côté des morts que des vivants. Cette guerre, elle a attirée pas mal de Vampire. Pour se nourrir, y’avait qu’à se pencher, ou presque ! Il me dit quelque chose votre type. Avec sa dégaine, il était pas très subtil dans un pays d’asiatiques. Je l’ai vu plusieurs fois je crois, mais je ne l’ai jamais abordé cela dit. Il avait l’air d’une goule, d’un animal... Il achevait les blessés. C’était son truc, faut croire. Il était pas le seul, mais bon, moi, j’ai ma fierté. »

1955-1963 – Chine [?]
Beaucoup d’activité vampirique ayant été enregistrée en Chine à la fin des années 50, il s’agit d’une hypothèse cohérente avec l’emplacement du sujet avant et après cette période. Il est toutefois fort probable qu’il ait arpenté des lieux pauvres, ne laissant donc pas de traces de son passage.

1964-1970 – Laos [Guerre civile]
Aperçu sur une photographie floue en 1964, puis sur une autre en 1969, on ne peut qu’extrapoler en supposant qu’il est resté toute cette période là-bas, pendant la guerre civile.

1970-1977 – Viêt-Nam [Guerre du Viêt-Nam]
D’après un soldat (probablement américain) sans nom, qui raconta dans son journal : « Le commandement refuse qu’on en parle, mais il y a des esprits dans cette jungle, j’en suis sûr. J’en ai vu un, hier soir. Il ressemblait à un soldat, mais blanc comme la mort et qui bougeait comme un animal. John est allé voir et il n’est pas revenu. »

1977-1983 – Cambodge [Conflit cambodgien]
Le Cambodge étant juste à côté du Viêt-Nam, il est logique de croire que le sujet s’y est établi après la fin de guerre au Viêt-Nam, profitant du début des hostilités au Cambodge.

1986-1988 – Iran-Irak (Première guerre du Golfe)
Un soldat raconta qu’un sauvage albinos lui aurait épargné la vie après avoir achevé celle de son compatriote alors que les deux hommes pansaient leurs blessures suite à une attaque de soir. Il traça de mémoire un croquis de « l’albinos ».

1990-1999 – Soudan (Secondaire guerre civile soudanaise)
Fatima Aboulela, citoyenne soudanaise, raconta dans une nouvelle à propos de la guerre dans son pays une histoire lui étant arrivée en 1995, alors qu’elle était âgée de 8 ans. Au moment où elle s’apprêtait à sortir d’une cachette où elle s’était réfugiée pendant un raid d’un groupe militarisé, elle aurait aperçu un soldat de race blanche apparemment mal en point (sans pour autant paraître blessé) dont elle fit plus tard une description détaillée. Cet homme se serait agenouillé devant un vieillard dont il aurait « embrassé » l’une des plaies sanguinolentes. Cette scène démontrait selon mademoiselle Aboulela « la bestialité des hommes ».

2002-2015 – Afghanistan
Le sujet, décrit par la population locale comme étant « un sauvage dangereux vivant dans la forêt », fut repéré par un avant-poste de la WEF. Bien qu’on ignore les dates exactes de son passage du Soudan à l’Afghanistan, on sait qu’il s’y trouva pendant plusieurs années. Il y aurait été photographié à trois reprises entre 2007 et 2011. Sa localisation exacte fut obtenue de la WEF.

Laurel eut un sourire amusé à cette dernière phrase très vague. Obtenue de la WEF... Un prisonnier ? Un espion ? Un piratage ? Aucun détail n’était donné. Bienvenue à la CAT, où même les dossiers secrets ont des secrets...

La dernière page de l’historique du sujet comportait un résumé du rapport de mission sur sa capture, le 22 août 2015. L’opération avait été menée par une équipe dirigée par Ajartiel.


2015 - Capture par la CAT
-Rapport de mission-

Date de départ : 22 août 2015
Date de retour : 23 août 2015

Lieu : Nouristan, Afghanistan
Objectif : Capture d’un Vampire [[Photographie jointe]].

Groupe envoyé : [[Identifiant non précisé]]
Ajartiel (Ange #******)(Responsable)
Caltha (Fée #******)
Dawn, Alice (Ange #******) - Blessée
Gazelli, Paola (Fée #******)
Morozova, Anton (Ange #******)
Theoderich (Ange #******)

Sommaire : Mission réussie. Un blessé.

Un rapport on ne peut plus bref, tout à fait digne du chef des Anges. À la suite de ce document, Laurel trouva enfin ce qu’elle cherchait : les évaluations psychologiques. Elle pu donc y ajouter les résumés qu’elle avait de la progression du sujet au sein de la CAT depuis son arrivée.

Caractère : Lors de ses errances d’un champ de guerre à l’autre, le comportement charognard du sujet démontre son incompréhension de sa condition et/ou son incapacité à faire face à celle-ci et à agir comme le ferait la majorité des Vampires, c’est-à-dire tenter de se fondre dans la masse. La rudesse de la vie Humaine qu’il a menée peut avoir influencé cette adaptation déviante à son état de Vampire. Néanmoins, il semble s’être dissocié de ce passé rigide pour embrasser un mode de vie plus bestial, à la manière d’un chien errant. Il n’apparait ainsi pas subsister grand chose de sa part humaine. On remarque entre autre que le sujet est porté à faire des choix basés sur l’instinct et qu’il contrôle par conséquent mal son agressivité, ce qui le rend imprévisible et potentiellement dangereux.

25/10/2015 : Le sujet s’est révélé plus coopératif que prévu à son intégration au sein de la CAT. Il ne démontre cependant pas beaucoup d’enthousiasme ni même d’intérêt face à la cause que nous poursuivons ou à la vie à la base et n’a encore participé à aucun des cours. Il avait été suggéré de restreindre ses déplacements à l’étage des Vampires et/ou de le maintenir sous surveillance, une mesure qui n’a heureusement jusqu’à présent pas montré sa raison d’être. Il n’est finalement peut-être pas complètement utopique d’espérer un jour le voir rejoindre nos rangs, mais le travail sera long.

Amours/ami(e)s : La vie sociale du sujet est totalement inexistante depuis sa mort. On n’y trouve aucune relation connue, d’un quelque ordre que ce soit. Une sociopathie est soupçonnée, en accord avec les comportements ayant été observés, pouvant expliquer l’absence de relation interpersonnelles du sujet.

25/10/2015 : Depuis son arrivée à la CAT, le sujet n’a ni cherché ni n’est parvenu à lier une relation avec qui que ce soit. Il semble porter peu d’intérêt à l’idée de socialiser et ne parle donc qu’au minimum. Il avait été suggéré de lui offrir un soutient psychologique hebdomadaire, des rencontres auxquelles il s’obstine à ne pas participer. Malgré tout, puisqu’il a respecté les autres règles imposées à la base, on peut croire qu’il ne présente pas/plus un danger pour les autres Catiens. Il est toutefois impératif qu’il apprenne à tisser des liens avec eux.

Physique : Le rapport émis par le médecin de la base suite à la capture du sujet le décrit comme crasseux, aux vêtements et cheveux définitivement peu entretenus. Il est donc clair que le sujet n’accordait que peu d’importance à son apparence physique lors de ses errances à l’extérieur. Outre ce fait, l’examen médical fait mention d’une taille de 175 centimètres pour un poids de 67 kilogrammes et d’une absence de cicatrices apparentes. Il a les yeux de couleur bleu clair et des cheveux blonds semi-longs encadrant une visage aux traits juvéniles.

25/10/2015 : Mes observations du sujet depuis son arrivée me suggèrent qu’il apprécie les vêtements amples et sobres, de coupe militaire. Par ailleurs, il conserve maintenant une hygiène corporelle adéquate. Rien d’autre à noter.

Signes particuliers : Outre les caractéristiques physiques, motrices et métaboliques découlant de sa Race, le sujet possède une mémoire visuelle impressionnante responsable de sa catégorisation comme « enfant surdoué » à l’époque où il était Humain, bien que son QI, autre que mémoriel, ne soit pas plus élevé que la moyenne. Il est, de ce fait, très observateur.

_________________
~
Léanne Cissé
Chef des Fées

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000015
Messages : 87
MessageSujet: Re: Will – Vampire   Dim 1 Nov - 18:22

Superbe belle histoire! J'adore ta façon de la raconter. ^^
J'accepte cette fiche et j'ai hâte de voir tes RP avec ce personnage.

Bienvenue à la C.A.T. Will.

_________________

Plop
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Will – Vampire   Lun 2 Nov - 18:08

Bienvenue Will !

Tout comme Léanne, j'aime beaucoup ta fiche et je n'ai rien à redire.

Te voilà donc validé ! Wink
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Will – Vampire   

 

Will – Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Hors-Jeu (Important) :: Présentation des Personnages :: Vampires-