AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Altercation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Altercation   Lun 5 Jan - 20:30

[H.J.: Nihil, j'ai joué un peu ton Totem, si tu n'es pas d'accord avec ce que j'ai fait, fais moi signe et je le change, sinon hésite pas à rajouter des détails sur la poursuite. Je crois que ça serrais à ton tours et après celui d'Ajartiel, mais un ou l'autre ça ne changeras pas grand chose :P]

Vous savez ce qui est bien d’être un chat? La liberté! Personne ne peut vous dires quoi faire et s’ils le font quand même, vous pouvez les ignorer! C’est pourquoi Aidan c’était réfugié dans un arbre lorsqu’un Fée l’avait chicané d’avoir attaqué son totem. Bon, les Fée ont des ailes direz-vous et c’était donc stupide. Aidan était d’accord avec vous, mais en courant de branche en branche, il avait su le semer, car ses ailles ne passaient plus entres les ramures. Il eut un sourire félin pour l’homme-Fée qui avait abandonné la partie. S’il y avait une chose que le métamorphe avait fini par apprendre c’était que faire du mal aux totems c’était mauvais. Sauf que personne n’avait dit que l’on ne pouvait pas leur faire peur!

Il se promena d’arbres en arbres et passa devant le lac où il regarda les poissons barboter pendant un moment, sur une branche juste au-dessus de l’eau. Il se laissa presque tenter à en attraper un, puis se ravisa. Il n’avait pas envie de prendre un bain aujourd’hui.  Il fouetta l’air de sa queue en jetant un dernier coup d’œil aux fretins, puis s’élança vers une autre tige pour continuer son chemin vers la forêt des Elfes. Rapidement, il rencontra des enfants de la forêt (aucune référence à A song of Fire and Ice n’était voulu ici) dans les arbres autours de lui et passa à côté de leurs cabanes. Il les ignora malgré que quelques un essayent de l’attirer. Il ne s’arrêta qu’un instant pour une belle jeune créature dont le totem était un Lynx roux. Elle le gratta légèrement sur la nuque et il ronronna en faisant ami-ami avec son compagnon. Il repartit tout de même assez rapidement pour ne pas trop s’attarder. Il avait des choses à faire! Du moins… Il lui semblait. C’était quoi déjà? Il avait oublié, peu importe, ça lui reviendrais.

Il avait descendu de quelques branches lorsqu’il vit un renard à l’affut. Ah! Quel meilleur façon de se faire un dîner que de la voler à un innocent petit animal? Alors que le canidé s’apprêtait à sauter sur ce qui allait devenir le souper d’Aidan, celui-ci descendit silencieusement au sol pour se rapprocher de l’animal. Lorsque le renard sauta sur sa proie et la tua, Aidan fila à toute vitesse, la lui arracha des crocs et s’enfuit en courant au travers du parc. Il ne prit pas la peine de regarder derrière lui, ça ne lui ferait que perdre de la vélocité. Sauf qu’il se rendit bien vite compte que la vitesse des félins était en train de perdre sur l’endurance des canidés. Les oreilles plaqués contre sa nuque, la tête étirée vers l’avant pour être le plus aérodynamique possible, il zigzaguait entre les grandes herbes à essayer de semer le renard. Sauf que c’était un tenace! Il se sentait ralentir et l’animal le rattraper. Il allait être cuit! C’est alors qu’il vit son sauveur! Pas trop loin à sa gauche, un gars. Pas aussi grand qu’il l’aurait espéré, mais ça ferait l’affaire. Il se donna une dernière poussée et accéléra. Il sentait les dents en lames de rasoirs du renard passer à deux millimètres de sa queue lorsqu’il sauta sur l’homme, toutes griffes dehors. Sans ménager les vêtements, ni la peau du pauvre, il monta jusqu’à sur sa tête. Là-dessus il avala sa proie en une bouchée et cracha à son poursuivant.


*Hé, hé, je t’ai eu pauvre idiot. Merci, toi, bipède, de m’avoir servi d’arbre* dit-il dans un langage que le pauvre Ange sous lui ne put comprendre.
Nihil
Elfe

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 362
Messages : 75
MessageSujet: Re: Altercation   Mar 6 Jan - 14:37

Sko, immobile, patienta de longues minutes à l’ombre d’un buisson, près d’un arbre au feuillage plus ou moins dense. D’après les odeurs qu’il décelait, juste devant, là, tout près, se trouvait un trou de musaraigne. Sko raffolait des prunes, des girolles et des herbes sauvages, mais la viande, quand même… Y avait pas mieux. Surtout quand il sentait le gout appétissant d’un rongeur sur sa langue, et le petit craquement des os fins dans sa gueule… Yummy. Il se lécha les babines silencieusement, les yeux toujours aux aguets.

Il vit la bestiole à museau pointu sortir de son trou, avec son petit bruit de bouchon de liège qui crisse dans une bouteille en verre… Elle lui facilitait la tâche. Toujours silencieux comme un chat, il avança doucement, doucement… Il entendait bien quelques bruits légers derrière lui, mais même si une bestiole était là, il savait n’avoir rien à craindre… Qui irait le chasser et le tuer, lui, ici, dans SON grand terrier de la C.A.T. ?

Quelques secondes de plus et il sauta sur la bestiole, la tuant miséricordieusement d’un coup de dents qui lui brisa le cou, la faisant voler d’une dizaine de centimètres et retomber immédiatement dans sa gueule. Clap, firent ses crocs en s’entrechoquant. Clap ? Pas miom ?

Une seconde médusée, Sko vit un chat, qui avait brusquement déboulé de derrière lui, s’enfuir avec sa proie encore chaude. Il émit un glapissement outré et fila à sa poursuite, les oreilles plaquées au crâne et les babines retroussées en un rictus mauvais. Il osait ?!? Un vulgaire matou osait se mettre entre lui et son repas ?!? Sko ne pouvait que voir rouge. Le félin allait vite, mais il ne pourrait certainement pas longtemps se mesurer à la vitesse et l’endurance légendaire de Sko, qui avait plus de deux siècles d’expérience dans la chasse et la fuite. Il n’était pas comme un chien de chasse à courre, il ne gueula pas sur le minet pour lui foutre la pétoche, se contentant de grignoter son retard à chaque foulée, vers une victoire qu’il savait inéluctable…

* * *

Nihil n’avait pas trop faim (Si si si, j’vous jure !)… Comment pouvait-on avoir faim, à la C.A.T., avec autant de trucs à bouffer partout ! C’était pas comme dans le monde extérieur, dehors, où elle devait fureter partout pour se mettre quelque chose sous la dent. Ca laissait vaaachement de temps pour faire autre chose d’important. Présentement, elle était allée dans un endroit du parc qu’elle aimait bien, qui était entouré de bancs, et où y avait plein de galets de tailles différentes, et elle en colorait certain avec de la terre argileuse très humide, d’autres avec de la suie, et d’autres qu’elle laissait en blanc, et elle les empilait en faisant des cairns sur les coins des bancs. Ça avait un rendu très artistique, nota-t-elle avec satisfaction, même si ses couleurs ne tenaient pas super bien et partiraient probablement avec la prochaine pluie. Et les cailloux tomberaient à la prochaine bourrasque.

Elle vit soudain une silhouette un peu plus loin dans le parc, qui avait l’air de ce diriger de son côté.

« El », constata-t-elle à voix basse, s’interrompant brièvement dans son travail méticuleux. Çui-là, elle avait retenu son nom. Elle l’aimait pas mal, ce type qui, d’après ses souvenirs, lui avait sauvé la peau. Elle ne pouvait voir s’il l’avait aperçue et se dirigeait vers elle… Bon, mais elle allait pas s’interrompre dans son ouvrage pour aller simplement lui dire bonjour, faut pas exagérer tout de même. Faut avoir le sens des priorités dans la vie. S’il voulait venir, qu’il vienne, toutefois.

Elle baissa la tête sur ses cailloux, prête à retrouver sa concentration, mais un éclair jaune, suivi à une très courte distance par une forme rousse fort reconnaissable, attira son attention. Le truc jaune, un chat, sauta sur Ajartiel, et elle vit Sko freiner des quatre fers devant cet obstacle imprévu. Il faisait une de ces têêêête… Il se serait fait chiper son repas qu’il n’aurait pas tiré une autre tronche. Oh, mais… Attend voir, petit chenapan de matou. Elle n’était pas du genre à intervenir pour régler une affaire comme ça en temps normal, Sko aurait été tout à fait à même de faire sa loi tout seul, mais avec El dans la balance, le chat trichait. Elle abandonna sa caillasse, sauta silencieusement et se déplaça tout aussi silencieusement – un peu comme un renard vers sa proie – bien qu’assez rapidement vers la scène, pendant que l’attention était dirigée sur les deux animaux. Sko avait reculé de quelques pas et arborait une expression incertaine… Ajartiel était une connaissance de Nihil, et elle avait l’air de l’apprécier, mais le renard n’avait jamais ressenti lui-même une grande complicité avec l’Ange…

En quelques secondes à peine, Nihil était sur place, derrière le dos d’Ajartiel. Sans même prendre le temps d'écouter ce que disaient les protagonistes de la scène, elle s'appuya d'une main sur l'épaule de l'Ange, et détacha de l’autre le chat aux griffes fichées dans ses vêtements (et sa chair ?) en l’attrapant par en dessous du ventre avant qu’il n’ait pu réagir.

« Urrruuu… » fit-elle d’un ton accusateur en plissant les yeux devant le matou jaune qu’elle leva à deux mains devant elle, le tenant fermement et sans prêter attention à ses crocs ou griffes – elle en avait vu d’autres. Elle avait certainement l’air imposante même si elle ne cherchait finalement pas à lui faire mal, juste à l’engueuler. C’était un chat, et Nihil, en règle générale, aimait bien les chats.

Était-ce parce qu’elle trouvait que le chat avait une odeur étrange, pas que féline mais aussi anthropique ? elle ajouta en langage humain : « C’pas bien de voler sa bouffe à mon Sko. »

« Grrr », ajouta Sko, boudeur, assis devant Ajartiel.

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Altercation   Mar 6 Jan - 15:54

Ajartiel se promenait dans le parc. Une légère brise soufflait, fraîche, mais pas tant que ça, pour un mois de janvier. Il avait déjà connu bien pire. Une fois, il avait dû effectuer une mission en Russie. Il devait y faire au maximum moins 12000 degrés ! Et c’était l’été ! Et Ajartiel n’était pas du genre frileux ! De toute façon, après ça, il n’avait plus suffisamment de terminaisons nerveuses pour l’être, hein. Elles avaient toutes gelées ! Espèce de pays de malades...

Bref, une légère brise lui jouait dans les cheveux alors qu’il errait avec rien à faire, insouciant. Un chef de race de la C.A.T. pouvait donc avoir du temps à tuer ? Bien sûr. Surtout quand il s’appelait Ajartiel.

Ses cheveux lui bloquèrent la vue et il secoua la tête pour y voir plus clair. Ce faisant, son regard accrocha une silhouette qui lui était familière. Hey ! C’était Nihil ! Ça faisait un bon moment qu’il n’avait pas discuté avec l’Elfe, la croisant de temps en temps, mais jamais plus de quelques minutes. Ça avait le mérite d’avoir rapidement fait taire les ragots, en tout cas. Tiens, la dernière fois qu’ils avaient trainé ensemble, c’était pas dans le réfectoire ? Ou la cuisine... ou les deux. En tout cas, aussi bien en profiter maintenaaaAAAAAH !!

C’était comme un tas d’aiguilles dans sa chair. Sous le coup de la surprise et de la douleur, l’Hongrois laissa jaillir ses grandes ailes, tourna sur lui même, agita les bras... D’ailleurs, Sko (que l’Ange n’avait pas remarqué) dû faire un saut de côté pour éviter de se prendre une volée de plumes dans la tronche.

Jurant de façon assez colorée dans sa langue maternelle, le Magyar n’arrêta de s’agiter que lorsqu’il sentit le poids de la bestiole qui l’agressait être retiré. Ah ! Il fit fasse à Nihil, sa sauveuse, en secouant la chevelure de son crâne malmené d’une main et en massant les griffures sur son cou de l’autre. La rouquine était en train de sermonner ce qui s’avérait être un chat.


« Grrr »

Là-dessus, Sko et lui était d’accord ! Grrr, quoi !

« Il vient d’où, ce chat ? », se demanda le chef des Anges à voix haute. Il n’était vraisemblablement pas assez bien élevé pour penser à remercier l’Elfe, ni à la saluer d’ailleurs. Mais bon, c’était excusable. Le traumatisme, tout ça...

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Altercation   Dim 11 Jan - 23:57

Le gros matou se tenait très fort à la tête et aux épaules de son arbre-à-chat improvisé lorsque sa vue fut tout à coup bloquée par… des plumes?

*Hé! Un poulet!* miaula-t-il en se retenant de nouveau alors qu’un mouvement brusque de son perchoir le déséquilibra.

Ce fut à ce moment que deux mains le prirent sous son ventre et le força à se séparer du crâne de sa retraite anti-renard. Il partit avec quelques fils de chandails entre ses griffes, mais épargna le cuir chevelu du pauvre Ange. Malheureusement, ses états d’âmes félines étant limités, il ne se sentit pas mal pour sa planque improvisée qui avait dut souffrir de se parasitisme bref et intempestif. Ce fut ce même manque de compassion qui lui avait fait voler son repas au canidé qui lui voulait la peau. Qui croit que les chats son snob? Aidan vous diraient qu’ils ne le sont pas, seulement, leurs pitié est, de façon naturelle, très limitée.

Il leva les yeux vers l’Elfe qui l’avait séparée de son perchoir. Ses oreilles se relevèrent et sa queue s’agita légèrement alors qu’il se mettait à ronronner. Oh, elle semblait si gentille, si câline! Il pouvait avoir des grattes-grattes? Il lui fit les yeux doux alors qu’elle lui fit ce qu’il comprit être un sermon. Dommage, il n’en analysa pas un mot pour essayer de déchiffrer ce qu’elle lui avait dit.


«Prrrouuuu» lui répondit-il tout de même, adorable gros minet qui cherchait des caresses.

« Il vient d’où, ce chat ? »

Aidan tourna la tête vers l’émetteur de ces paroles qui firent un peu plus de sens dans sa tête. Il reprit légèrement contenance et se força à rester concentré. Comment il c’était retrouvé là? Ah, oui, la musaraigne, le renard et le perchoir-vivant… ou pas, les Anges c’est considéré comme vivant? Peu importe. Il avait mal agit, il devait s’excuser. Roh! Mais c’était tellement tentant de se laisser bercer par cette belle rouquine, si elle pouvait seulement le gratter derrière les oreilles, il aimait tellement ça… NON! Il secoua la tête, faisant tinter légèrement la boucle d’oreille argenté qu’il avait à l’oreille gauche. Rah! Il c’était encore mit dans une galère pas possible!

Il se tortillonna pour pouvoir avoir l’Ange dans son champ de vision. Tiens, il lui disait de quoi lui. Comme s’il aurait dut se souvenir de qui c’était, mais que pour de sombres raisons, il n’avait pas porté attention à imprimer son nom dans sa mémoire. Peu importe. Il se concentra. Quel pêle-mêle que les pensées d’un chat. Essayer de se concentrer sur seulement un mot à transmettre par télépathie était pratiquement mission impossible. Ah! Tiens! Une mouche! Non. Non. Non! Concentration.


*Pardon* réussi-t-il à transmettre mentalement aux trois mammifères qui étaient en colère contre lui.

Bon c’était assez médiocre comme excuses, il en était conscient, mais impossible de faire mieux. Il devait vraiment pratiquer plus avec Evelyn, ça en devenait ridicule. Sérieusement, un mot et c’était le mieux qu’il pouvait faire. Il soupira, se reconcentra sur la jolie Elfe et se remit a ronronner en lui faisant les beaux yeux.
Nihil
Elfe

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 362
Messages : 75
MessageSujet: Re: Altercation   Lun 12 Jan - 11:01

Le pauvre Ajartiel, après avoir fini sa chorégraphie très contemporaine avec moult mouvements d’ailes et de bras, sembla soulagé d’être libéré des griffes du matou. Sko, lui, le fut de voir cette bestiole humanoïde cesser d’agiter ses ailes. Les ailes d’un Ange, c’est trop impressionnant, d’un seul coup ils ont l’air de tripler de volume en les déployant…

Tandis que Nihil regardait le chat droit dans les yeux en le morigénant, ce dernier se mit à ronronner en fermant à moitié les yeux. Une tête qui disait clairement « Fais-moi des gratoooouuuiillles »… Okay… Elle avait une certaine autorité, d'habitude… Meh. Et elle dut résister à l’envie quasi irrépressible de lui faire des papouilles. Surtout devant son Sko qui regardait tout ça d’un œil mauvais. Duuur…

«  Il vient d’où ce chat ? » demanda Ajartiel, apparemment encore un peu secoué par les évènements.

Sko émit un grognement en réponse, tandis qu’elle prenait le chat comme une nappe sur un de ses bras en lui caressant la tête parce que c’était trop tentant. « Il lui a chouré sa musaraigne », réexpliqua-t-elle. « C’pas gentil. » Constatant que ça ne répondait pas vraiment à la question de l’Ange, elle continua, un sourcil haussé : « Mais chai pas d’où il vient, il sent bizarre, je trouve… » Elle pencha la tête sur celle de la bête et renifla de plus près. Il avait bien une odeur de félin, mais mêlé à quelque chose d’humain… Elle aperçut un truc à une de ses oreilles, et lui gratouilla derrière tout en regardant. Un anneau ? Qui c’est qui foutait des anneaux sur les oreilles des chats ? Ils en mettaient déjà sur les vaches, les chèvres et les cochons, même les minets en avaient maintenant ? Enfin celui-là n’était pas garni d’un matricule. Il devait juste être là pour faire joli, décida-t-elle en gratouillant derrière cette oreille. C'était tout doooux.

« Nan, Sko, faut pas faire ça », dit Nihil au renard, qui s’était approché de l’Elfe et de son fardeau et regardait la queue qui pendouillait avec des yeux remplis d’envies de vengeance.

« Pardon », entendit-elle à ce moment-là.

Elle se figea en regardant Ajartiel. Mais ce n’était pas sa voix, et clairement, ce n’était pas lui. La voix lui rappelait un truc enfoui dans sa mémoire depuis une éternité, même si c’était… différent. Elle se rendit compte en regardant le chat et son expression, devenue pour quelques secondes plus… humaine – avant de se remettre à ronronner –, que les mots venaient de lui.

Sans avertissement, elle se mit à feuler, et flanqua le chat dans les bras d’Ajartiel avant de reculer de quelques pas, regardant soudain avec défiance le matou. Sorcelleriiiie. Lèvres retroussées, elle regarda ensuite instinctivement les alentours à la recherche d’une menace imaginaire, s’accroupissant une main sur Sko, leurs cœurs battant à tout rompre à l’unisson. La manière dont cette voix s’était exprimée lui rappelait, elle le sentait, les très courtes premières années de sa vie passées avec sa mère. Elle était trop petite à cette époque là pour que tout se soit gravé avec précision dans sa mémoire, mais elle se souvenait vaguement que ces voix dans la tête étaient toujours associées à l’idée de peur, au besoin de se cacher, de ne pas faire de bruit. Ça réveillait plein de sentiments contradictoire : se cacher dans les jupes de quelqu’un, protéger, fuir, se battre… Sko était dans le même état. Elle détestait toutes ces impressions. Elle n’était plus une enfant de 3 ans sans défense, elle était une Elfe fière et indépendante, d’abord.

Après quelques secondes qui passèrent au ralenti pour elle, elle se releva lentement, puis se gratta la tête des deux mains comme pour enlever les traces de ces sensations déplaisantes. Le chat (puisqu’elle était presque sûre que c’était lui qui avait parlé dans sa tête) avait dit « pardon », pas « ne fait pas de bruit » ou « attention » ou « ne bouge pas ». Tout allait bien.

« C’est un Sorcier ? », chuchota-t-elle, mi-affirmative, mi-interrogative, à la fois à l’attention du chat et d’Ajartiel, avant de se rapprocher pour tendre une main hésitante devant le museau du matou jaune. Histoire de rétablir le contact.

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Altercation   Lun 2 Fév - 0:41

Ajartiel n’était pas un fan des chats, pas plus qu’il ne les détestait. Il entretenait avec eux le même genre de relation qu’avec les corneilles ou les écureuils : ils le laissaient indifférent et vice-versa. En effet, la grosse majorité des chats qu’il avait croisé dans sa vie ne demandaient qu’à ce qu’on leur foute la paix, ce qui convenait aux deux parties. Par contre, celui-là faisait vraisemblablement partie d’une autre catégorie, d’un genre beaucoup plus affectueux. Tout juste après avoir été pris en charge par Nihil, il se mettait à faire les yeux doux en ronronnant. Soit il était trop stupide pour se rendre compte qu’il venait de gaffer et ne méritait clairement pas de câlins, soit il essayait de se racheter. Que ce soit l’un ou l’autre, les airs gagas du félin ne prirent pas avec Ajartiel, qui se contenta de l’observer d’un air circonspect.

Nihil se chargea de l’inspection, allant jusqu’à renifler la bête. Le chef des Anges arqua un sourcil, intrigué. Non seulement ce chat était gros, orange et possiblement gâteux, mais en plus il puait ? Ça devait pas être facile tous les jours d’avoir le super sens de l’odorat des Elfes. Genre, au retour d’une longue mission dans un lieu chaud et humide... C’était peut-être pour ça que Gustave était souvent grognon. Peut-être qu’il n’aimait pas l’odeur des plumes. Ajartiel se demanda qu’est-ce qu’il pouvait bien sentir, du point de vue de Nihil. Il s’apprêtait d’ailleurs à le lui demander, même si c’était totalement hors contexte, mais il fut interrompu par une pensée :


*Pardon*

Évidemment, le Magyar reconnu immédiatement l’usage de la télépathie. Par contre... en provenance d’où ? Levant les yeux vers l’horizon, c’est la question qu’il se serait posée, n’eusse été de la réaction violente de la rouquine en face de lui qui ne lui en laissa pas le temps.

Aussitôt, il se retrouva avec dix kilos poilus sur les bras. Fronçant les sourcils, il observa le dos du félin en arrivant à la même conclusion que l’Elfe accroupie devant eux. De toute évidence, Nihil n’aimait pas les faux chats...


« C’est un Sorcier ? »

Ajartiel fit la moue, sans clairement répondre à la question de toute façon rhétorique de son amie aux oreilles pointues. Il ne connaissait pas toute la variété de pouvoirs des ouailles de Joëlann, alors quelqu’un qui devient un chat... Possible, voire même crédible. Et clairement pas digne de pitié. Alors le chef des Anges déplia les bras, laissant le gros matou allez s’écraser par terre, à la merci de Sko (bien que le renard semblait hésiter à s’approcher, maintenant). Non mais ! Il n’allait pas porter cet inconnu comme un jeune époux trimbale sa dulcinée le jour de leur nuit de noce !

« J’le connais pas. », fit simplement l’Hongrois en haussant les épaules, une fois ses bras de nouveau libres de leurs mouvements. Il se frotta d’ailleurs les avant-bras pour en décoller les poils étrangers qui s’y étaient accrochés. Pas qu’il fut coquet, mais bon... ça le perturbait quand même un peu d’avoir soutenu quelqu’un dont il ne savait même pas la tronche.

Posant un genou à terre, le chef des Anges s'accroupit à son tour, pour observer le faciès du félin, se demandant qui pouvait bien être derrière.


« Si c’est une jolie fille, j’lui pardonnerai. », blagua-t-il. Néanmoins, il ne fallait pas se faire trop d’illusions. La voix télépathique n’avait pas semblée très féminine.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Altercation   Ven 6 Fév - 20:00

Je sens bizarre? Se demanda Aidan en affichant une moue triste. Mais il se lavait souvent, pour sûr! Ses pensées furent interrompu par des gratouilles derrière ses oreilles. Oh… Bonheur. Il se mit à ronronner en fermant les yeux, trop heureux. Il pourrait passer des journées à se faire flatter. Ah! Justement! Ce point lui grattait. Un peu à gauche… Oui, parfait.

Bon, il réussit à se concentrer malgré les caresses et à s’excuser et tout cela pour quoi? Pour se faire lancer dans les bras de son perchoir vivant, devenu accessoirement un pigeon géant, lui faisant quelques marques de plus sur ses bras. En plus, l’elfe, qui un instant plus tôt le flattait bien tranquillement, eut le culot de lui cracher dessus. Le poil gonflé par l’effet de surprise et la queue agitant l’air devant tant d’affront, il lui lança un regard noir en émettant un léger bruit de gorge pour signaler son mécontentement.

En l’observant, il remarqua qu’elle semblait paniquée, tout comme son renard, ça lui donnait un air idiot à celui-là. Sa fierté se clama immédiatement. Il avait fait quelque chose de mal? Habituellement s’excuser n’était pas une mauvaise chose pourtant. C’était ce que se disait Aidan dans ses arrières pensés, alors que le chat, lui, s’en foutait royalement de ces sentiments de culpabilité. Il allait commencer à faire sa toilette – paraît qu’il put –, lorsque l’elfe l’observa en se calmant et demanda :



« C’est un Sorcier ? »

Comme si son ouïe féline ne lui permettait pas de l’entendre.

«Hé ho, je suis juste là, fit Aidan en félin. Je t’entends!»

Comme elle rapprocha sa main, son air insulté se changea pour une expression pleine d’espoir.  Calins? Fit la partie féline de ses pensées. Il renifla les doigts, puis s’y frotta le museau. Aidan ne put même pas essayer de répondre à l’Elfe que déjà il ne pensait plus qu’à de futures caresses. C’était difficile de vivre avec un déficit de l’attention félin.

Wah! Son perchoir l’avait laissé tomber! Il atterrit au sol sur ses pattes.


«Hé! On peut prévenir hein! Imagines que je serais tombé sur le dos! J’aurais pu me le briser!» feula le félin, insulté, avant de se rendre compte qu’il était un chat. Les chats ne tombent pas sur le dos.

Il tournait la tête pour observer les alentours lorsqu’il croisa le regard du renard. Oh shit! Son poil de gonfla de nouveau alors qu’il arquait le dos pour avoir l’air plus imposant, même s’il était déjà de la taille du canidé. Il chercha une issue du regard, issu autre que son perchoir vivant, même s’il y pensa. Pourquoi les arbres étaient aussi loin?  La seule option qu’il vu fut de se cache derrière les jambes d’Ajartiel.

Lorsque celui-ci de pencha pour le regarder nez à nez, le Sorcier fut soulager légèrement. La carrure et surtout les ailes de l’Ange le protégeraient  du vil goupil. Il reporta son attention sur son interlocuteur et lui lécha le nez. Tu rêves en couleurs, se dit-il en réponse à la réplique du Chef. Sauf qu’il la trouvait bonne sa blague. Il s’assit en face de lui, cherchant encore des caresses. Non! Arrête! Ce n’est pas le moment! Se flagella-t-il mentalement. Il se força au calme et à la concentration. Oh! Une sauterelle! Ses iris s’élargirent, alors qu’il levait une patte dans la direction de l’insecte. NON! Non! Non! Non! Non! NON! Reprends tes esprits, bonhomme. Tu as une conversation là… Ou un semblant de…, se dit-il.

Les Elfes comprenaient le langage des animaux comme les Fées non? Tant mieux, elle pourra peut-être servir d’interprète.


«Pardon de te décevoir, mais je suis un mâle.»

Il aurait bien voulu s’excuser de nouveau pour lui avoir lacéré le dos, ainsi que leur dire son nom et peut-être même leur expliquer pourquoi il avait volé le diner d’un renard/totem, mais… le Chat lui fit vite oublier toutes ses idées. Il se retrouva, donc, là, assis, ses sourcils félins froncés, ne sachant plus du tout ce qu’il voulait communiquer.

« C’est quoi que je voulais dire déjà? La sauterelle? Non… La musaraigne était bonne… Non plus. Bah, c’était sans doute moins important.»

Il releva sa frimousse vers eux, en faisant frémir ses oreilles et onduler sa queue. Il émit un petit miaulement confus.
Nihil
Elfe

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 362
Messages : 75
MessageSujet: Re: Altercation   Sam 21 Fév - 19:31

Le matou-sorcier sembla ne pas tenir rigueur à Nihil de sa brutale réaction de surprise. Il accepta apparemment la main tendue de l’Elfe, qui lui caressa d’un doigt léger la gorge, avant qu’Ajartiel ne décide que le chat était trop lourd. Vlam par terre. Le matou eut un feulement indigné devant tant de brusquerie, jusqu'au moment où il s'aperçut de la menace que formait, à quelques pas de lui, le renard affamé qu’il avait osé priver de son repas. Les deux animaux se regardèrent en chiens de faïence, l’un gonflant ses poils, l’autre dardant un regard assassin et vengeur sur le voleur, les babines retroussées. Sko eut un geste de triomphe en voyant son adversaire se dérober – en même temps, si l’affrontement visuel s’était prolongé de quelques secondes, c’était le goupil qui aurait flanché. Ce chat était gros, quand même. Et Sko était petit pour un renard. Et pas toujours le plus courageux des goupils. Enfin, présentement, il avait l’impression d’avoir remporté une bataille.

Nihil s’accroupit pour se mettre au niveau des deux animaux, posant un bref instant sa main sur la tête de Sko. Non, ne poursuit pas un ennemi qui a admis sa défaite, jeune renard. Et puis surtout quand il a cette bouille. On fait pas mal à un chat si meugnon.

Le meugnon, tu l’as envoyé valsé comme une vieille chaussette, alors tu peux parler, sembla lui dire Sko, la langue pendant sur le côté. Bien fait pour ce voleur, d’ailleurs, héhéhéhéhé.

Ajartiel, pendant l’affrontement des deux bêtes à poil, sembla plus intéressé par ses propres blessures que par l’identité profonde du chat jaune.

« J’le connais pas. », daigna-t-il lâcher, frottant ses bras pour en détacher le dépôt pileux que le minet avait pu y déposer. Il s’agenouilla pour regarder la vile créature qui avait laissé quelques griffures sur son corps angélique, avant d’affirmer d’un air blagueur : « Si c’est une jolie fille, j’lui pardonnerai. »

« Nan, c’est un mâle », affirma-t-elle tandis que le chat semblait confirmer ses paroles. « Ah, tu vois, il le dit lui-même. » Ou bien, était-ce possible que ce soit une fille qui soit capable de se transformer en chat mâle ? Ou bien… Puisqu’il y avait des humains sorciers, pourquoi n’y aurait-il pas d’animaux sorciers ? Genre, un chat se transformant en humain ? Et du même coup, peut-être était-ce un chat mâle, capable de se transformer en belle jeune fille ? Ça aurait peut-être plu à El… Haha. Mais en tout cas, à première vue, il semblait être complètement mâle.

Le chat sembla soudain perdu. Comme s’il faisait un énorme effort de concentration. Ça lui donna un air humain, trouva Nihil. Seulement quelques secondes, puisque sa nature féline sembla se ré-emparer de lui. Nyaaaaah, il était trognon ce matou, se dit-elle en oubliant son humanité et sa sorcellerie aussitôt. Elle tendit la main et lui re-gratta derrière les oreilles, avant d’aviser une brindille à quelques centimètres d’elle. Elle se mit à l’agiter plus ou moins près du chat, espérant qu’il se prendrait au jeu. Sko, un instant tenté d’attraper lui-même le bout du truc, plissa les yeux et regarda ailleurs, écœuré de l’attitude complaisante de son Elfe à l’égard de cet inconnu félin, voleur et franchement bêta, alors qu’elle l’avait, lui, le grrrand, le beau l’intelligent le roux renard. Si on faisait la comparaison, à ses yeux, il était clairement plus digne d’être son camarade de jeu.

Si au moins le grand piaf blond l’avait à la bonne… Enfin, c’était pas comme s’il cherchait désespérément l’amitié des bipèdes, qui étaient le plus souvent incompréhensibles, bizarres, ou même carrément inquiétant, ou bien parfois collant. Mais même pas. Ajartiel s’en foutait de sa pomme. Il était condamné à observer, jaloux, esseulé et attristé, son Elfe se faire ensorceler par ce vulgaire représentant de la gente féline. Et Sorcier de surcroit. Tsss.

Seul truc qui l’aurait presque réconforté : Ajartiel ne semblait pas apprécier outre mesure cette foutue bestiole. D’ailleurs, lui aussi était peut être jaloux également de l’intérêt que portait la rouquine à la bête jaune, pensa-t-il en s’asseyant aux côtés de l’Ange. Son Elfe était tellement formidable. Et chiante. Mais formidable. Etait-il un camarade d’infortune ? Une amitié née de leur dépit commun allait-elle éclore ? * insérer une musique pleine d’espoir*

« Y m’a pris par surprise en parlant dans ma tête, tout à l’heure », dit Nihil. Elle secoua la tête, comme pour éliminer des traces imaginaires que la voix aurait laissées dans son esprit. « Tu faisais quoi, El ? » ajouta-t-elle, au grand dépit de Sko qui avait l’impression d’être le seul ignoré, désormais, et mordit (pas trop fort) le bras de sooon Elfe à lui. « Des trucs de chef ? » continua-t-elle, larguant le chat et se mettant à jouer à la bagarre avec Sko à la place, tandis que ce dernier jetait un regard de triomphe au chat.

_________________
Plop !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 402
MessageSujet: Re: Altercation   Lun 25 Mai - 22:54

Nihil l’avait rejoint, s’accroupissant à côté de lui pour observer la bestiole rousse. Ils devaient avoir l’air bien matures, tous les deux, à dévisager un félin comme si c’était la première fois de leur vie qu’ils en voyaient un. ‘‘Martine et Sébastien découvrent les animaux de la ferme.’’ Et Sébastien fronça le nez en se l’essuyant du dos de la main quand minet vint le lui lécher. Beurk.

« Nan, c’est un mâle », le détrompa-t-elle. Ce à quoi Ajartiel répondit d’une moue attristée. Bon, en vrai, ça le touchait autant que lorsque Firmin avait faillit s’électrocuter. (Qui était Firmin ? Et oui. Voilà. Tout le monde s’en foutait.) Il n’avait pas l’intention de faire dans la demi-zoophilie, merci bien. Déjà que la zoophilie, c’est plus que bizarre, mais en plus, si c’est qu’à moitié, bonjour les situations loufoques ! *Non, faut pas s’inquiéter, ma copine, des fois, elle vomit des boules de poils...* Okay, non, même dans son imagination, c’était déjà trop louche...

« Ah, tu vois, il le dit lui-même. »

Le Chef des Anges arqua bien haut un sourcil, tournant un peu la tête pour lancer un regard à sa comparse où on pouvait très clairement lire, en grandes lettres capitales : *Tu te fous de moi, n’est-ce pas ?*. Sauf que l’Elfe semblait plus s’intéresser au chat qu’à lui... Chienne de vie.

Tiens, le renard s’en mêlait aussi, maintenant... Venant rejoindre l’autre côté de l’Ange, les trois comparses formaient maintenant un arc de cercle autour du matou. Ouais, non, décidément, c’était trop d’attention pour ce Sorcier bizarroïde. Hey, c’était peut-être un type de 97 ans, avec plus que deux dents en place et un goût prononcé pour le koumys. Beurk beurk beurk !

Décidé à ne pas flatter davantage l’égo de monsieur Chat (parce qu’avec ses airs ronronnant, l’Hongrois l’imaginait bien un peu imbu de lui-même, en vrai), Ajartiel décida d’en détourner son attention et se laissa choir sur les fesses. Se faisant, il se coinça une aille et dû se pencher sur le côté pour la déloger de sous son magnifique popotin. Les ranger ? NAON BON !

En balayant les environs du regard, il pu constater que, en effet, ils y avaient des gens qui se posaient des questions. Souriant, il leurs envoya la main et les trois jeunes filles peu discrètes détournèrent aussitôt le regard. C’est pas bien de fixer. Héhéhé.


« Tu faisais quoi, El ? Des trucs de chef ? »

« Hummm ? », répondit-il d’abord, tout en reconnectant un peu avec la réalité. Avec un décalage de deux secondes, il analysa la phrase et formula une réplique un peu plus complète (sans qu’elle ne vaille pourtant mieux...) :

« Bien sûr ! Toujours ! Je suis un éternel dévoué à mon travail. Et le pire, c’est que dans le contexte, là, c’est lit-té-ra-le-ment éternel. Vu que je peux pas mourir, tu vois. Si on omet le meurtre. Mais bon, ça, c’est de la triche. En fait, si on comptait en vies humaines – ou même une vie d’Elfe – je pourrais décider de répartir une vie de travail sur la durée de ma vie et donc me taper... quoi... cinq minutes de boulot par jour. Et je serais encore au-dessus de n’importe qui. Au final (c’est-à-dire jamais), j’aurai bossé plus que tout le monde cumulé. En fait, personne ne peut se plaindre. Je suis hyper efficace sur la durée. »

En d’autres termes : Non.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Altercation   Lun 24 Avr - 12:25

(Bon, j’ai décidé de finir mes vieux RPs pour en commencer des nouveaux, alors désolé si je finit ça un peu brusque)

Alors qu’Aidan essayait de reprendre sa concentration pour communiquer avec les deux personnes en bipèdes en face de lui, une petite branche s’agita dans l’herbe devant lui. Ses yeux s’agrandirent, ses oreilles se relevèrent et il s’accroupit, prêt à bondir. Il essaya d’attraper le bout de bois avec ses pattes, comme un chaton énorme. Lorsqu’il y parvient, il y enfonça ses griffes pour l’empêcher de fuir et la mâchouilla en faisant des grimaces lorsqu’un morceau d’écorce restait prit sur sa langue. Après un moment, il releva la tête se rendant compte qu’il n’était plus entouré. La bipède qui sentait la forêt jouait avec le renard puant et le poulet géant était couché par terre.

Le Chat, qui avait bien aimé être le centre d’attention de tout ce beau monde, fut un peu triste que cette attention lui soit reprise. Il regarda Nihil en espérant d’autres caresses. Aidan avait perdu le contrôle pour de vrai et le Chat voulait des caresses, ok?! Il miaula et se rapprocha en lui donnant des petits coups de papattes, les griffes rentrées bien sagement, sauf qu’avant même que l’Elfe se retourne vers lui, son attention fut dirigée vers le bruits qui sortaient de la bouche d’Ajartiel. Il se releva et marcha jusqu’à l’emplumé pour monter sur son ventre et aller se mettre nez à nez avec lui. Il allait lui donner des trucs à manger? Parfois les bipèdes racontaient pleins de trucs sans aucun sens avant de lui donner des bons trucs à manger. Il se tourna, envoyant sa queue dans le visage d’Ajartiel, pour aller sentir ses mains. Rien en sentait bon dans ses mains, ni ses poches. Certes les chats n’ont pas le meilleur des nez, mais tout de même, quand il avait reçu des morceaux de poulet de ses humains, ça sentait bon dans leurs mains. Oh… ses humains, ça faisait longtemps qu’il ne les avait pas vus…

Il sauta en bas du bipède au ailes de mouette et renifla l’air, c’était par où déjà le chemin pour retourner à sa cachette préférée? Son petit coin en hauteur, loin des mains de ses humains, où il y avait toujours une couverture où il pouvait s’emmitoufler et regarder l’action fait par ses humains? C’était par ici? Ou peut-être par-là? Il éternua, confus et prit le chemin qui lui semblait le plus probable, laissant là les deux bipèdes et le renard.

_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Altercation   

 

Altercation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Altercation à Lune d'Argent
» 03. Awesome ? Not really...
» Altercation avec un monstre marin
» Altercation entre deux filles de la mafia [Liv']
» Victor hospitalisé suite à une altercation (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Cloître Extérieur (2e Sous-Sol) :: Parc-