AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Un autre cours très particulier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:12

[Message posté le Sam 27 Sep 2014, 14:25]
Depuis bientôt presque trois mois, Evelyn avait commencé à donner des cours particuliers de télépathie à l'un de ses collègues, le Sorcier Aidan. Ils se voyaient normalement deux fois semaines (les mardis et les jeudis) et toutes les semaines afin de maintenir une bonne routine de pratique en environnement contrôlé. Toutefois, la Sorcière avait dû annuler le premier cours de cette semaine en raison d'un départ précipité en mission. Car, même si elle était informaticienne, elle allait également sur le terrain contrairement à la plupart des autres informaticiens de la base. Quoi qu'il en soit, Joëlann avait ordonné plus que demandé sa participation à cette dernière mission.

Le but de la mission consistait à s’introduire dans le système informatique d'une entreprise privée, vraisemblablement alliée à la W.E.F., et d'y placer des traceurs afin de suivre tout mouvement suspect mené par leurs agents. Malheureusement pour Evelyn et ses confrères informaticiens, l'opération ne pouvait pas être menée à distance. C'est la raison pour laquelle la Sorcière avait dû se rendre sur place avec un agent Elfe et un agent Ange de la C.A.T. Ils avaient pénétré le bâtiment par l'espace de chargement avant de se rendre au sous-sol, là où se trouvait la zone de l'informatique. Le groupe s'était séparé juste après être sorti de l'ascenseur. Ses collègues patrouillèrent l'étage tandis que la Sorcière forçait la porte de la salle informatique et accomplissait son rôle. Une fois son boulot de hackeuse terminé, elle avait naïvement crû qu'elle rejoindrait peinarde les autres membres de son équipe de mission. Mais elle avait tort.

Comble du bonheur (...), à peine était-elle de retour dans le couloir que sa route croisa un petit détachement d'agents de la W.E.F. Prévenant les autres par télépathie, elle avait essayé de prendre la fuite sans succès. Il ne fallait pas croire qu'elle ne savait pas se battre. Elle avait suivi et réussi sa formation comme les autres Catiens qui partaient en mission, mais à une contre quatre ou cinq personnes, agents ennemis qui plus est, ce n'était pas très loyal... Et, comme la W.E.F. n'avait pas pour habitude d'être loyale... Bref, elle avait dû combattre un peu avant que les renforts n'arrivent et avait été notamment blessée à la jambe.

À son retour à la base, la jeune femme avait immédiatement commencé son rapport de mission sans même prendre le temps de se reposer ou de relaxer. Presque deux heures et demie d'écriture intense plus tard, elle avait remis son rapport à sa supérieure et chef de race avant de s'octroyer le droit de prendre une bonne douche pour détendre ses muscles et se relaxer et accessoirement nettoyer ses plaies. Ce n'est qu'en sortant de ladite douche qu'Evelyn avait pris conscience d'une chose : elle avait un cours de télépathie avec Aidan et elle était en retard !

Les cheveux totalement mouillés, elle avait essayé de panser tant bien que mal sa blessure à la jambe; blessure qu'elle n'avait pas encore fait regarder par le médecin... Ensuite, elle avait passé son pantalon foncé, sale de sang séché et déchiré vis-à-vis sa blessure à la jambe et un gilet léger (et propre celui-là...) sans manche rayé bleu et blanc à col en U. Tout aussi vite, elle avait chaussé ses éternelles bottes brunes sans talon et avait foncé à la course (comprendre : en boitant) à la salle de classe des Sorciers. Fort heureusement que la pièce où se donnaient les cours pratiques se trouvait sur le même étage que les dortoirs... Bon sang, sa jambe la faisait souffrir ! La Sorcière espérait vraiment qu'Aidan n'allait pas trop l'attendre ! Elle fut heureuse de constater que son homologue n'était pas encore arrivé. Pour une fois, elle apprécia vraiment le fait qu'Aidan ne soit pas quelqu'un de ponctuel.

À peine entrée dans la salle qu'elle entendit un bruit derrière elle. Se retournant, Evelyn fut déçue. Ce n'était pas Aidan, mais Gail un autre informaticien de la base. Gail était très bon dans le domaine de l'informatique légal. Mais, lorsqu'il était question de pirater quelque chose, il se tournait vers ses rares collègues hackers. Malheureusement, à ce moment précis, Evelyn semblait être la seule à pouvoir l'aider, du moins selon les dires de Gail. D'ordinaire, elle s'entendait bien avec lui. Toutefois, il pouvait devenir agaçant lorsqu'il avait besoin d'aide... Elle essaya de le convaincre de la laisser tranquille, sans résultat, tout en se rendant au bureau professoral en boitillant.


« Gail, je n'ai pas le temps. Il faut que je finisse mon rapport de mission (C'était un petit mensonge puisqu'il était déjà terminé et remis à Joëlann... et j'ai un autre mandat à régler pour aujourd'hui. »

« Allez, tu n'en as que pour deux secondes. Y'a pas meilleure que toi pour craquer ce genre de système de protection. S'te-plaît Evelyn ! »

« Non ! Je n'ai pas le temps. »

Elle était irritée et fatiguée. Toutefois, ce n'était pas la fatigue qui la mettait de mauvaise humeur. Malgré le fait que, au cours des 48 dernières heures, elle n'avait que peu dormi, ce qui la rendait vraiment irritable c'était qu'elle avait été obligée de combattre des agents de la W.E.F. et qu'ils l'avaient amochée... Et plus Gail insistait (sans même réaliser qu'elle n'était vraiment pas au meilleur de sa forme), plus elle sentait sa patience s'envoler. Évidemment, il arriva un moment dans la conversation où elle, qui était d'ordinaire toujours calme, douce et relaxe, laissa la colère s'emparer d'elle. Cette dernière se manifesta par sa voix qui monta d'un cran et une réplique dite impulsivement.

« Mais démerde-toi Gail ! J'ai pas que ça à faire de ma journée ! »

Immanquablement, ce fut également à ce moment qu'elle vit Aidan se tenant près de la porte entre-ouverte de classe. La Sorcière ignorait depuis combien de temps son homologue Sorcier participait silencieusement à la conversation entre elle et Gail. C'est mal à l'aise qu'elle s'adressa alors au métamorphe. Sa voix avait perdu toute trace de colère. À la place, on y dénotait de la gêne d'avoir ainsi été prise en défaut.

« Oh Aidan. Est-ce que ça fait longtemps que tu es là ? »

Et Gail de rajouter moqueur et sans même penser aux conséquences de ses paroles : « Ah, c'est lui ton mandat de la journée... » Le commentaire de l'autre informaticien raviva instantanément sa colère et Evelyn sera son poing tellement fort que ses ongles marquèrent l'intérieur de la paume de sa main. Elle ne voulait pas perdre une seconde fois le contrôle de ses nerfs et encore moins à nouveau devant Aidan. C'est pourquoi elle opta pour une solution tout autre.

Tandis que Gail avait son attention toute tournée vers Aidan et sa réponse, Evelyn en profita pour effleurer subtilement son coude à découvert et transférer ainsi son pouvoir vers l'informaticien. Le changement fut instantané et Aidan ne pouvait pas dire qu'il ne l'avait pas remarqué. Gail se détendit immédiatement et opta pour un maintien du corps moins rigide. Ses yeux semblèrent un peu dans le vague. La Sorcière se dit qu'elle avait peut-être eu la main un peu lourde sur son pouvoir cette fois... Ahem, il l'avait mérité, tiens ! Se sentant tout de même un peu coupable, elle pressa l'épaule de Gail afin d'avoir son attention et lui parla d'une voix très douce semblable à celle d'une mère qui s'adresse à son enfant un peu turbulent.


« Gail, tu devrais retourner à ton poste de travail. Je crois que Bertrand doit bientôt commencer son quart de travail. Il pourra t'aider avec ton système de protection. »

Étrangement, l'informaticien ne protesta pas. OK, elle y avait été vraiment fort. Si Joëlann apprenait ça... Gail tourna les talons et passa devant Aidan en le saluant vaguement. Quand il fut parti, la Sorcière sourit à Aidan en espérant ne pas l'avoir effrayé avec sa colère ou la puissance de son pouvoir ou les deux. Depuis la fois où ils s'étaient officiellement rencontrés, le Sorcier l'avait tout le temps vue et côtoyée sous son meilleur jour. Toujours mal à l'aise, elle s'adressa alors au Sorcier.

« Hum, désolée pour ça. Je n'ai pas l'habitude de heu... perdre le contrôle. » Elle fit silence avant de poursuivre. « S'il te plaît ne parle à personne de ce que j'ai fait, surtout pas à Joëlann. Je n'ai pas envie de perdre mon emploi... Sinon, comment ça va toi ? »

Et, stupidement, tout en voulant changer de sujet, Evelyn prit appui sur sa jambe blessée. Elle gémit de douleur, son genou se déroba sous elle et elle se retrouva assise de manière peu digne au sol plus vite qu'elle ne l'aurait crû. La Sorcière au drôle de pouvoir particulier se dit qu'elle donnait vraiment une très mauvaise image d'elle aujourd'hui... Pouvait-elle faire pire en présence d'Aidan ? Elle espérait sincèrement que non jusqu'à ce que le sang recommence à perler de sa blessure.

*Manquait plus que ça !* Songeait-elle complètement découragée. Elle ne pouvait pas tomber bien plus bas que ça... Au diable sa crédibilité maintenant ! Et, soudainement, une question se faufila dans son esprit : Est-ce qu'Aidan avait peur du sang ?

[Pour ton information, elle a, à la jambe droite, une coupure (qui saigne) un peu plus haut que son genou. C'est cette blessure qu'elle a essayé de panser. Elle a également plusieurs petites coupures plus moins profondes à son bras gauche. Finalement, elle n'est pas maquillée (manque de temps, on s'entend !), même si d'habitude son maquillage est très léger et se résume à du mascara et un gloss simplement.]
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:18

[Message posté le Dim 28 Sep 2014, 00:39]
https://www.youtube.com/watch?v=6md5RSnVUuo

Au premier étage des chambres des Sorciers mâles, des exclamations indignées s’échangeaient entre les différents occupants. La musique provenant de la chambre numéro 8 était assez forte pour déranger les Sorciers des chambres 1 à 15 et tous ceux qui passaient devant celles-ci. Tout à fait conscient du dérangement qu’il apportait autours de lui, Aidan continuait à danser sur le son de la musique qui sortait de sa radio qui lui avait été donné par un aîné qui aimait bien ce qu’il écoutait. Malgré les nombreuses demandes et insultes télépathiques, il s’amusait pendant plus d’une quinzaine de minutes à apprécier sa musique. Sans se soucier de (je m’excuse pour mon langage) faire chier le monde.

Depuis un moment déjà, il avait perdu son colocataire de chambre, pourtant personne d’autre n’était venu prendre sa place. Le Sorcier n’en avait personnellement rien à battre. De toute manière d’ici un an, il aurait sa propre chambre à lui. Il pourrait y mettre ce qu’il voulait et y faire ce qu’il voulait. Bon, il le faisait déjà, mais il avait toujours peur que quelqu’un rentre en disant : Pousse tes fesses! Je suis ton nouveau coloc!

Il se passa un t-shirt jaune écrit en bleu dessus : I Keep the Flo in Florida et des bermudas beiges. Il attacha ses baskets et continua à danser. C’est à ce moment, qu’il reçut ce message mental plutôt inquiétant :
*On a averti Joëlann, Aidan. Tu es dans la merde!*

Le Morph jura et compris que c’était le temps d’y aller! Il ferma sa radio d’un coup de poing sur le dessus, prit sa PSP et ses écouteurs et s’enfuit en courant, ne fermant même pas la porte derrière lui.


*Gustave, tu vas me le payer!* fit-il mentalement au Sorcier fautif.

En courant vers le local de classe où il rencontrait habituelle Evelyn, il se remémora comment il était mauvais pour parler mentalement, il n’y avait pas plus de 3 mois. Maintenant, il pouvait parler plus longtemps en conversation mental et le faire plus facilement, sans qu’il ait besoin d’une intense concentration. Bien sûr c’était loin d’être parfait et il avait encore de la difficulté à parler à des gens qui étaient hors de sa vue et lorsqu’il était en chat. Sauf qu’il n’y avait pas que sa télépathie qui c’était améliorée, à force de pratiquer et de changer de forme, il avait un plus grand contrôle de son énergie et pouvait se transformer, plus rapidement dans un court lapse de temps sans s’épuiser. Il en profitait vraiment et avait moins peur de rester prit sous une forme ou une autre pendant trop longtemps. Malheureusement, il y avait toujours le problème des vêtements, mais c’était impossible de les transformer, ils ne faisaient pas partit de lui.

Il arrivait devant la classe en sifflotant encore la dernière chanson qu’il avait écoutée, lorsqu’il entendit la colère d’Evelyn exploser.


« Mais démerde-toi Gail ! J'ai pas que ça à faire de ma journée ! »

Aidan sursauta et ses oreilles félines apparurent sur le dessus de sa tête et pointèrent vers la porte. Il fronça les sourcils et sourit, curieux. Une main passée dans ses cheveux fit revenir ses oreilles à leur former originelle. Il entrouvrit la porte pour se faire remarquer. Il avait bien eu envie d’écouter aux portes sans se faire remarquer, mais il n’y avait pas meilleur moyen de décevoir quelqu’un et il ne voulait pas décevoir Evelyn.

«Je viens d’arriver», fit-il en lui souriant.

Mais son sourire disparut rapidement, il sentit l’air et en décela une odeur de sang. Il en trouva rapidement la source, mais décida d’attendre que l’autre parte avant d’en parler. Il ne put s’empêcher de s’inquiéter malgré tout.

Par contre, le commentaire que fit le dénommé Gail, fit relever un sourcil à Aidan.


«Quoi? Attends, attends, je crois que j’ai mal entendu. Tu fais des sous-entendus là? Parce que je ne suis pas mal là-dedans moi aussi, dit-il en regardant directement dans les yeux de son interlocuteur. Si tu dérange encore Evelyn, tu peux être sûr que tu ne seras plus capable de marcher. Tu vois? Sous-entendu.»

Il lui fit un sourire à vous glacer le sang alors que l’on pouvait voir ses canines s’allonger légèrement et ses pupilles s’étirer verticalement.

Ce fut juste assez pour donner le temps à Evelyn de faire son truc. Il ne l’avait pas seulement remarqué, il avait espéré qu’elle le fasse, s’arrangeant pour lui laisser le champ libre. Aidan put ainsi regarder l’informaticien-zombie partir, les bras croisés, accoté à un pupitre
.


« Hum, désolée pour ça. Je n'ai pas l'habitude de heu... perdre le contrôle. S'il te plaît ne parle à personne de ce que j'ai fait, surtout pas à Joëlann. Je n'ai pas envie de perdre mon emploi... Sinon, comment ça va toi ? »

Il leva les yeux au ciel. Comment il allait? Elle ne devrait pas plus se soucier de comment Elle allait? Ce bref moment où il ne la regardait pas fut tout ce qu’elle eut de besoin pour tomber.

Il se releva immédiatement et se pencha à ses côtés
.

«Regardes-toi! Tu me demandes comment je vais alors que c’est toi qui es blessée. Viens–ici. Et c'était vraiment badass ce que tu lui as fais. Tu me le ferras un jour.»

Il passa un bras sous ses genoux et l’autre sous ses aisselles et la souleva en la pressant contre son torse. Il l’assit sur le bureau du professeur et observa la plaie au travers du pantalon ce qui n’était pas chose aisée. Il grimaça.

« C’est pas beau ça. Comment tu t’es fait ça? Ah! Non. Laisses. Tu me le diras plus tard. Je vais chercher une infirmière, d’accord? Restes ici, ça va me prendre un moment.» Il la regarda de haut en bas et soupira. « Tu aurais pu me le dire que tu n’étais pas en état! Fit-il inquiet. Tu vas être correct?»

_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:20

[Message posté le Dim 28 Sep 2014, 10:30]
Honteuse, Evelyn se prit la tête entre ses mains. Elle se sentait complètement ridicule face à Aidan. Aussi discrètement que possible, si l'on tenait compte du fait qu'elle ne pouvait pas se permettre de se cacher derrière un rideau de cheveux, contrairement à bien d'autres filles..., la Sorcière essuya le début d'une larme apparue au coin de ses yeux. Larme facilement attribuable à la douleur provoquée par sa chute brutale au sol. Ce n'était pas dans son caractère de pleurer pour un tout et un rien; c'était même assez en contradiction avec la personne qu'elle était en fait ! Néanmoins, des larmes de honte lui montaient aux yeux. Elle les refoula courageusement.

S'encourageant mentalement à faire face à la situation actuelle, Evelyn s'obligea à relever la tête et à regarder le Sorcier félin qui s'était immédiatement rapproché d'elle après sa chute. Elle s'efforça même de sourire à Aidan, mais cela ne dura pas longtemps. Elle n'avait pas la force ni la volonté de continuer à lui mentir. Aussi, bien qu'au paroxysme de son malaise (ou du moins pas très loin de ça), la Sorcière se résigna à demander, d'une petite voix, de l'aide à son homologue, mais elle n'eut pas besoin de le faire.

Tout en écoutant le commentaire d'Aidan (« Regardes-toi! Tu me demandes comment je vais alors que c’est toi qui es blessée. Viens–ici. Et c'était vraiment badass ce que tu lui as fais. Tu me le ferras un jour. »), Evelyn eut envie de rire. Lui faire ça un jour... Non, ça n'était pas une bonne idée, mais elle se retint de lui dire ses pensées. À la place et silencieuse, elle le laissa passer un bras sous ses genoux et un autre sous ses aisselles pour la hisser sur le bureau professoral.

Soulagée qu'Aidan veuille bien lui porter secours dans cette situation tout à fait malaisante, Evelyn sentit son pouls s'accélérer sensiblement lorsque son homologue la prit dans ses bras. Elle garda néanmoins son sang-froid. Elle ne pouvait se permettre de montrer encore plus de faiblesses devant lui même s'il ne s'agissait pas du tout du même genre de faiblesse...

Une fois assise sur le bureau, la jeune femme remercia le Sorcier, mais coupa court à son intention d'aller chercher une infirmière. « C’est pas beau ça. Comment tu t’es fait ça? Ah! Non. Laisses. Tu me le diras plus tard. Je vais chercher une infirmière, d’accord? Restes ici, ça va me prendre un moment. Tu aurais pu me le dire que tu n’étais pas en état! Tu vas être correct? » Tout en posant une main sur son bras pour le retenir la Sorcière au drôle de pouvoir particulier répondit à son homologue.


« Reste ici. Je vais l'appeler par télépathie. » Et c'est ce qu'elle fit. Elle appela la Fée de garde à l'infirmerie. Cette Fée prénommée Eleonor, elle la connaissait assez bien, c'est pourquoi cette dernière accourut (ou plutôt voleta) sans rechigner jusqu'à la salle de classe de l'étage des Sorciers de la C.A.T. Lorsqu'elle fit son entrée dans la salle, Evelyn fut frappée comme lors de chacune de leurs rencontres antérieures par la beauté de ses cheveux violets. Ils avaient une espèce de lustre particulier... Se secouant mentalement pour reprendre pied sur terre et dans la conversation menée par Eleonor, l'humaine plaida coupable à la remarque de la Fée.

« Tu sais que tu devais venir me voir juste après ton arrivée de mission... Je vais devoir trafiquer le registre des visites à cause de toi... » La Fée, contrairement à ce que l'on aurait pu penser, était souriante et elle blaguait. Eleonor avait un très bon sens de l'humour généralement.

« Tu n'auras qu'à dire que j'ai écrit mon rapport de mission avant d'aller te voir, ce qui est d'ailleurs le cas. » La Sorcière jeta un coup d'oeil à Aidan, puis reporta son attention sur la Fée qui s'appliquait à nettoyer les plaies du bras gauche d'Evelyn. Lorsque l'être féérique voulut s'occuper de la blessure à la jambe, elle marqua un arrêt. La blessure était visible, mais pas pleinement accessible. Evelyn choisit de prendre les choses en main en disant :« Vas-y, déchire-le. Mon pantalon est bon pour les poubelles de toute manière... » Et, joignant la parole au geste, elle agrandit d'elle-même le trou vis-à-vis sa plaie à la jambe pour que cette dernière soit suffisamment accessible. Quant à Aidan, elle se dit qu'un peu plus de peau ne devrait pas trop le déranger. De toute manière, ce n'était pas comme si toute sa jambe était à découvert. En fait, la zone de peau réellement visible s'étendait entre le haut de son genou et environ la moitié inférieure de sa cuisse. Ça ne serait pas super pour faire le cours, mais la Sorcière s'en accommoderait. Lorsqu'elle eut terminé, Eleonor demanda à Evelyn de venir la voir à la fin de sa rencontre pour qu'elle complète son examen de routine de retour de mission. La jeune lui sourit et lui assura qu'elle irait la voir tout de suite après.

Se sentant déjà beaucoup mieux; la douleur s'étant dissipée grâce à l'action guérissante de la Fée, la Sorcière plongea son regard vert avocat dans les yeux bleu ciel de son compagnon de classe. Plus enjouée que lorsqu'elle avait mis les dans la pièce, elle lança souriante :


« Alors, on s'y met ? »

Elle crût néanmoins bon de préciser une chose avant d'entrer vraiment dans le vif du sujet.

« Tu sais, normalement je suis le protocole de mission. Aujourd'hui est une exception. Dès mon retour de mission, j'aurais dû aller à l'infirmerie, mais je ne l'ai pas fait. J'ai jugé plus important de venir de te rejoindre que d'aller me faire soigner... »

Tout en prononçant ses dernières paroles, la jeune femme réalisa ce qu'elle venait de dire et songea que sa phrase aurait plutôt dû être « ...important de venir à ce cours... » que « important de venir de te rejoindre ». Les mots étaient sortis tout seuls de sa bouche sans qu'une censure ou un filtrage ne puisse s'effectuer. Si Evelyn avait seule à ce moment précis, elle se serait sans aucun doute donné une tape dans le front du plat de la main. La Sorcière multipliait les gaffes aujourd'hui. Elle espéra qu'Aidan n'ait pas compris le sous-entendu involontaire de ses paroles, mais elle en doutait. Il était intelligent; il comprendrait sûrement. Il devait même avoir déjà compris...
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:29

[Message posté le Dim 28 Sep 2014, 20:24]
Il avait attendu sagement que la Fée-infirmière arrive et durant tout le temps qu’elle traitait Evelyn, il regardait, les sourcils froncés, par-dessus son épaule ou sous son bras lorsqu’elle volait. Il était soucieux. Est-ce que la Sorcière serait correcte? Question stupide, c’était Evelyn, rien ne pouvait l’arrêter. Il fut patient, ou presque. Il ne demanda que trois fois à Eleonor si c’était bientôt finit. Il ne fit pas grand cas de la «nudité» de la patiente, en fait il ne remarqua même pas, il était trop occupé à s’en faire pour elle pour remarquer ce minuscule bout de peau.

Lorsque la Fée se recula, il s’assura que la blessure avait bien été guérit et il fut content de voir qu’il ne restait qu’une belle cicatrice. Cicatrice de guerre aurait dit son père! Comme lorsqu’il était tombé à vélo et s’était ouvert le genou.

Il s’éloigna ensuite pour laisser les deux femmes se parler un peu et attendit que la Fée quitte avant de revenir vers la jeune femme et de s’asseoir sur un pupitre, face à elle. Leurs regards se croisèrent et le cœur du garçon s’allégea au sourire de sa professeure. Elle allait mieux.


« Alors, on s'y met ? »
fit-elle.

Il allait ouvrir la bouche, mais elle ne lui en laissa pas le temps et de ce qu’elle dit il ne retient que la fin qui fit étirer encore plus son sourire. À oui? Elle préférait venir le voir que d’aller se faire guérir? Ça remontait son ego ça! Attention! Une autre réplique de ce genre et sa tête ne passerait plus dans la porte. Il remarqua toutefois sa gêne, comme il avait remarqué sa larme plutôt, mais comme il l’avait fait alors, il ne lui fit pas remarqué ses joues roses de hontes. Sauf que on ne pouvait lui en vouloir de souligner cette phrase à double sens.

«Je suis très flatté que tu veuilles à ce point me voir,», fit-il avec un sourire mesquin. «Mais il est plus important pour moi que tu sois en pleine forme. Je ne serais que faire d’une Evelyn morte et épuisée! »

Ce fut à son tours de rougir légèrement alors que sa queue de chat apparue derrière lui et ondula, agacée.

«Tu m’as manquée à moi aussi, mais je crois qu’il serait plus sage de reporter le cours. Tu dois te reposer.»

Pas qu’il était du genre sage, mais il s’inquiétait beaucoup pour elle et ne voulait pas qu’elle tombe malade ou soit épuisée.

_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:31

[Message posté le Lun 29 Sep 2014, 17:09]
L'impatience d'Aidan alors que la Fée examinait la Sorcière amusa beaucoup cette dernière. Toutefois, elle ne dit pas mot et se contenta d'être attentive aux paroles de l'infirmière féérique. Il était visiblement inquiet pour elle; un peu plus et il allait se mettre à tourner comme un lion en cage, enfin comme un tout petit lion, se dit-elle toujours aussi amusée, malgré la situation dans laquelle elle se trouvait. Quand Eleonor eut terminé de la soigner, le Sorcier vint vérifier de ses propres yeux que la Fée avait bien fait son travail et que la blessure à la jambe d'Evelyn ne serait bientôt plus qu'un mauvais souvenir. D'ailleurs, de la vilaine plaie il ne restait maintenant plus qu'une cicatrice.

Quant à la phrase involontairement dite à double sens de la Sorcière, son collègue ne laissa pas passer sa chance de lui remettre cela sous le nez. « Je suis très flatté que tu veuilles à ce point me voir. » Et, il ajouta tout de suite après : « Mais il est plus important pour moi que tu sois en pleine forme. Je ne serais que faire d’une Evelyn morte et épuisée! » Sa professeure de remplacement alors haussa son sourcil droit d'amusement et un léger sourire en coin apparut sur ses lèvres; c'était lui maintenant qui semblait vouloir rougir, provocant au même moment une transformation très partielle de l'humain félin ! Cependant, avant de pouvoir répondre, Aidan continua de parler. « Tu m’as manquée à moi aussi, mais je crois qu’il serait plus sage de reporter le cours. Tu dois te reposer. » Les derniers mots prononcés par le jeune homme résonnèrent dans la tête de la Sorcière au drôle de pouvoir particulier et enflammèrent sa détermination. Lorsqu'elle s'exprima sa voix était pourtant calme, mais assurée.


« Non. Si j'avais voulu reporter ce cours, je l'aurais déjà fait. De toute manière, il m'en faut plus que ça pour m'empêcher de travailler ou pour m'arrêter... »

Puis comme si rien de s'était passé, la jeune femme dirigea toute son attention vers le cours en cours. Agitant les doigts de sa main droite dans les airs et plus ou moins à la hauteur de son visage, Evelyn demanda tout aussi calmement à son homologue : « Tu en veux une dose pour la séance d'aujourd'hui ? » Bien entendu, elle parlait de son pouvoir particulier. Quand Aidan lui eut répondu, la Sorcière commença le cours.

*Pour commencer, j'aimerais savoir comment se déroulent l’utilisation et la pratique de tes trois pouvoirs de Sorciers. Est-ce que tu sens une amélioration dans leur manipulation ? Est-ce que tu pratiques en dehors de nos cours pour ce qui est de la télépathie ? Et du bouclier ? Une fois que tu auras répondu à mes questions, tu pourras me parler de ce que tu veux.*

Ces questions, elles revenaient à chacun de leurs cours. C'était la routine qu'elle avait établie avec lui dès leur troisième séance. Tout ce qu'elle demandait c'était la vérité de sa part et de lui répondre en utilisant la télépathie. Elle ne se fâchait pas contre lui s'il n'avait pas pratiqué. Il était adulte et donc responsable des conséquences de ses décisions et de ses actes. La Sorcière l'avait toujours traité comme son égal, comme un ami en fait, et elle croyait sincèrement que cela aidait, ne serait-ce qu'un peu, Aidan dans l'apprentissage de ses pouvoirs de Sorcier.

Même si elle aurait voulu faire plus, Evelyn n'avait pu se libérer que deux courtes périodes pour les cours non officiels de pratique du bouclier, soit un quarante minutes par-ci et un trente minutes par-là. Ils n'avaient ainsi eu qu'à peine plus d'une toute petite heure au total de pratique ensemble. L'informaticienne avait été très prise par les demandes des hauts dirigeants de la base. En fait, elle l'était presque toujours depuis environ cinq ou six mois. Néanmoins, elle voulait voir Aidan plus souvent pour le faire pratiquer son bouclier. La hackeuse se dit qu'elle allait devoir trouver du temps ou échanger une ou deux périodes de garde avec un autre informaticien de la base si elle voulait y arriver... Quoi qu'il en soit, cela ne concernait pas le cours d'aujourd'hui puisque, aujourd'hui, c'était un cours de télépathie !

[HS : Si Aidan accepte d'utiliser le pouvoir d'Evelyn, alors il ne devrait se sentir que calme et zen. Au fil de leur rencontre, elle a su trouver la bonne dose pour lui. En fait, ça ne lui a pris que deux séances pour bien doser son pouvoir. Par ailleurs, toujours si tu souhaites utiliser son pouvoir, elle ne va l'effleurer que quelques secondes (ce qu'elle fait normalement). Je te laisse par contre choisir la zone touchée.

Également, comme tu l'auras lu, j'ai indiqué qu'Aidan avait eu deux cours particuliers de bouclier avec Evelyn. Je te laisse décider de son niveau actuel. (Et, ça peut servir de sujet de discussion pour ce cours ! XD)

Voilà ! Wink]
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:33

[Message posté le Lun 6 Oct 2014, 20:38]
La queue rayée disparut, comme si elle n’avait jamais existée, dès que le Sorcier la remarqua. Il grogna légèrement, de s’être laissé avoir par cette maudite queue! C’est lui qui devait avoir le contrôle sur elle! Elle ne pouvait pas en faire qu’à sa tête et apparaître n’importe quand! Déjà que les oreilles étaient assez agaçantes, toujours en train de se transformer en oreilles félines. Tout en étant conscient que ça faisait partit de lui, il trouvait ça limite humiliant lorsqu’il n’avait pas le contrôle sur ces semi-transformations.

Lorsqu’Evelyn lui dit qu’elle voulait faire le cours malgré tout, il se releva, prêt à protester, mais un regard de la Sorcière et il comprit qu’il ne servirait à rien d’essayer de lui faire changer d’idées, à rien sauf gaspiller de la salive. Il fit la moue, agacé qu’elle tienne tant à donner le cours alors qu’elle semblait vraiment fatiguée. Elle agita ses doigts et lui demandant s’il voulait qu’elle l’assomme de ses somnifères versions magiques. Il sourit, cela faisait déjà quelques cours qu’il ne voulait plus qu’elle utilise son don sur lui. Même si cela aidait, il préférait essayer par ses propres moyens maintenant.
C’est pourquoi qu’il lui prit la main comme l’aurait fait un prince charmant et se pencha un peu pour poser un baiser sur le dos de sa main avec un sourire charmeur. Il se releva en relâchant doucement sa main et fit une semi révérence.

«Non, merci, gente dame, cela serait trop d’honneurs. Si j’accepterais, non seulement je ne me montrerais jamais digne d’un tel don, je dois également arriver à maîtriser mes propres dons par la force de mes propres moyens.» dit-il avec un accent pompeux.

Il ne put retenir un rire et refit une seconde révérence, mais exagérée cette fois. Il se demanda seulement la moitié de ce qu’il avait dit faisait du sens. Avait-elle compris? Bah! Pas besoin!

Il recula d’un pas et prit une chaise et la fit pivoter pour qu’elle soit dos à Evelyn. Il s’y assit, le dossier entre les jambes et les coudes accotés dessus. Bon! Que le cours commence! Il devait maintenant se concentrer. Il se débarrassa de ses pensées parasites, comme lorsqu’il se dit qu’Evelyn avait eu l’air très «BadAss» avec ses blessures de guerre. Il prit moins de trente secondes à être en état de bien communiquer ses pensées.


*Pour ce qui est de la transformation, ça n’a pas trop changée, j’ai essayé une autre fois de chronométrer mon temps de transformation, mais rien à faire dès que je suis en chat, je ne pense plus à arrêter le chrono. Sauf que je suis pas mal sûr que c’est plus rapide. Chose certaine, je peux maintenant faire trois transformations en moins de 30 minutes, ce qui aurait été impensable avant que je commence à pratiquer. Du côté de la télépathie, j’ai essayé un peu avec des sorciers et quelqu’un m’a dit que je lui ai parlé par télépathie alors que je dormais… Comme tu peux l’entendre, c’est plus clair, il y a moins d’interférences, de pensés parasites. Mais parler à quelqu’un hors de ma vue, j’y arrive vraiment pas! Et j’ai réessayé! … Pour ce qui est de lorsque je suis transformer, je t’avoue ne pas avoir pratiqué. C’est beaucoup plus difficile de rester concentrer et de trouver la motivation. Pour le bouclier… Oublie ça. C’est pathétique! J’ai réussi à faire apparaître un bouclier de quelques centimètres et c’est tout, horrible! Et après j’étais épuisé.*

Il éclata de rire à cette pensée. Son ami qui l’avait supervisé avait été impressionné par l’incapacité du Sorcier métamorphe de contrôler son bouclier. Mais notre pauvre Aidan à un déficit de l’attention qui ne l’aidait pas à se concentrer uniquement sur son énergie. Seul beaucoup de pratique et de persévérance lui permettait d’acquérir les automatismes nécessaires pour calmer ses pensées et se concentrer. Cet automatisme commençait à être en place pour la télépathie, ce qui expliquait son amélioration des derniers cours.

Lorsqu’il reprit son calme et sa concentration, l’homme chat aborda le sujet qui l’intéressait depuis son arrivé dans la classe, mais qu’il avait retenu d’aborder par politesse. Comme elle lui proposait de parler de ce qu’il voulait, c’est ce qu’il fit. Il accota son menton dans les paumes de ses mains et observa la physionomie de sa professeure. Pas uniquement parce qu’elle était agréable à regarder, mais aussi pour déceler un indice, une émotion sur son visage alors qu’il lui posait sa question. C'était un de ses classiques regards moqueurs


*C’est quoi qui t’es arrivé?*

_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:37

[Message posté le Sam 11 Oct 2014, 13:34]
À la question de la Sorcière, son homologue refusa qu'elle utilise son pouvoir sur lui. En fait, il avait déjà commencé, lors des cours précédents, à ne plus vouloir utiliser le don particulier d'Evelyn. Cela plaisait d'ailleurs beaucoup à la jeune femme, car ça démontrait, à ses yeux, une grande maîtrise de soi et, surtout, une véritable volonté de travailler que avec ses propres capacités, peu importe ce qui se passait autour. La Sorcière sourit à Aidan tout en hochant de la tête de compréhension.

Toutefois, son collègue ne s'arrêta pas là dans sa réponse. Non. Tout en prenant un air et un ton chevaleresque, le Sorcier félin dit : « Non, merci, gente dame, cela serait trop d’honneurs. Si j’accepterais, non seulement je ne me montrerais jamais digne d’un tel don, je dois également arriver à maîtriser mes propres dons par la force de mes propres moyens. » Aidan pouffa aussitôt qu'il eut fini son monologue et Evelyn joignit son rire au sien tout de suite après qu'il se soit tût.

Reprenant tous les deux leur sérieux, car ils avaient tout de même un cours à faire, la jeune femme observa en silence l'autre Sorcier lorsqu'il se recula et décida de s'assoir sur une chaise un peu plus loin. Plus rapidement qu'auparavant, il répondit mentalement à ses questions de routine. Il n'y avait pas à dire, Aidan s'était grandement amélioré quant à sa télépathie. Joëlann avait été très surprise en lisant les rapports d'Evelyn à ce sujet, particulièrement les derniers. Mais la chef des Sorciers n'avait jamais douté de l'informaticienne et de ses capacités. Bref.

En ce qui concernait son pouvoir particulier, Aidan s'était également amélioré. Pas de manière aussi flagrante que pour la télépathie, mais l’amélioration était notable quand même. Finalement, selon ses dires, son bouclier était toujours aussi faible. Toutefois, cela ne sembla pas le démoraliser outre mesure pour le moment. Encore une fois, la hackeuse se promit d'essayer d'être plus disponible pour le faire pratiquer cet autre pouvoir commun aux Sorciers.

La dernière phrase que le Sorcier lui transmit par la pensée, à savoir *C’est quoi qui t’es arrivé?*, la surprit un peu. Elle se demanda très brièvement de quoi il lui parlait, même si cela était facile à deviner. Il voulait sûrement savoir pourquoi elle était revenue blessée de sa mission. Evelyn balança à voix haute le premier truc qui lui passa par la tête avec un sourire en coin
« Je suis tombée sur une meute de chatons enragés... » avant de poursuivre un peu plus sérieuse et mentalement avec :

*Tu sais que je n'ai pas le droit de te parler de ma mission, hein ? Alors, disons simplement qu'il ne s'agissait pas d'une mission de sauvetage et que je suis tombée sur des agents de la W.E.F... Et, comme je n'ai pas spécialement d'affinité avec ces gens, il y a eu des flammèches... et je me suis battue avec eux. C'est pour ça que j'étais à ce point blessée à ton arrivée dans la classe.*
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:39

[Message posté le Dim 19 Oct 2014, 17:50]
Aidan adorait le rire d’Evelyn, il était doux et mélodieux, alors il aimait bien la faire rire juste pour l’entendre. Il avait remarqué que le Chat aussi aimait son rire et faisait également des facéties pour la faire rire lorsque le Sorcier était transformé. Alors lorsqu’elle rigola de son imitation de chevalier, un sourire de gamin étira ses lèvres.

À sa question, elle répondit qu’elle c’était faite attaquée par des chatons enragés ce qui fit grimacer l’homme-chat. Il secoua la tête faussement exaspéré et puis retrouva son sourire. Elle était bonne cette joke.

Il fut un peu déçu par la vraie réponse par contre. Pourquoi elle ne pouvait rein dire? Il le savait, mais il trouvait ça injuste ce n’est pas comme s’il allait le dire à tout le monde! …………. Ok, peut-être à quelques personnes, mais ça n’avait pas d’importances! Il voulait savoir. Alors il fit la moue à sa réponse. Mais bon, il ne pouvait faire la baboune trop longtemps, son sourire réapparut, comme toujours.


*Au moins tu t’es bien défendues et tu as survécu!*

Il y eut un petit silence mental pendant qu’il réfléchissait. Juste avant qu’il ne recommence à lui parler, elle put voir un peu de ce à quoi il pensait. Soit lui qui se battait lors d’un entrainement avec un ami et qui se retrouvait au sol par un coup dans le ventre. Elle put comprendre que ce n’était pas récent puisque la scène ne se passait pas à la C.A.T. Tout disparut au moment où il se mit à lui parler mentalement.

* Tu es for… Oh… Tu as vu ça? Merde.* fit-il en grimaçant de nouveau.

Il avait de la difficulté à faire la transition entre penser dans la tête des gens et penser que dans la sienne et vice-versa. Parfois des bouts de ses pensées se transmettaient aux autres, mais Evelyn y était habituée puisque ça lui arrivait fréquemment.

*Bon, ce que je voulais dire, c’était que tu devais être forte, mais eux encore plus pour arriver à te blesser! En tout cas.*

Il fit un mouvement de la main pour conclure le sujet et puis s’accota sur le dossier de sa chaise et fixa son regard au sien.

* Tu as parlé d’une mission de sauvetage. Je sais que ce n’est pas ce que tu es allé faire, mais je suis curieux… Comme tu connais surement mon histoire de sauvetage, parce qu’elle est surement dans mon dossier, mais moi, j’aimerais connaître la tienne. Comment tu t’es retrouvé ici?*

Il pencha la tête sur le côté en continuant de la regarder et lui fit un petit sourire.

_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 1 Nov - 17:41

[Message posté le Lun 20 Oct 2014, 20:46]
*Au moins tu t’es bien défendues et tu as survécu!* Lui répliqua le Sorcier. Elle voulut préciser un peu les choses, mais avant qu'elle ne puisse le faire vraiment, son collègue lui transmit une scène de combat dans laquelle elle ne reconnut que l'un de deux protagoniste. D'après l'environnement, l'évènement ne se déroulait pas à la base et, de toute manière, l'autre type n'était pas un Catien. La Sorcière eut tôt fait de comprendre qu'il s'agissait d'un souvenir la vie du jeune homme avant son arrivée ici. Il sembla d'ailleurs se rendre compte qu'il avait envoyé mentalement la scène contre son gré. Evelyn lui sourit avec un air signifiant que ce n'était pas grave.

*Bon, ce que je voulais dire, c’était que tu devais être forte, mais eux encore plus pour arriver à te blesser! En tout cas.*


*En fait, la raison réelle pour laquelle j'ai été blessée, c'est que au départ j'étais seule contre quatre agents ennemis... Quand mes collègues de mission m'ont rejoints, on était un peu plus à égalité pour se battre. Quoi qu'il en soit, ça n'a pas d'importance pour le cours d'aujourd'hui...*

*Tu as parlé d’une mission de sauvetage. Je sais que ce n’est pas ce que tu es allé faire, mais je suis curieux… Comme tu connais surement mon histoire de sauvetage, parce qu’elle est surement dans mon dossier, mais moi, j’aimerais connaître la tienne. Comment tu t’es retrouvé ici?*

À la question d'Aidan sur la manière dont elle s'était retrouvée à la C.A.T., Evelyn se raidit instantanément. Un éclat de vive douleur traversa ses yeux et elle détourna son regard du Sorcier sans même essayer de le cacher. Elle s'appliqua à fixer un point situer loin de l'homme félin, un point équivalent à l'espace situé entre la porte de la pièce adjacente (pas le salon; l'autre pièce) et le seuil de cette même porte. Dans ses pensées, elle se mordilla la lèvre inférieure et se demanda comme elle devait réagir...

Si elle avait su gérer, depuis toutes ces années, l'absence de ses proches; leur perte, elle, continuait d'être encore aujourd'hui une plaie ouverte et béante dans son cœur. Elle ne parlait que très peu de ses parents et de leurs morts; ils avaient été tués à bout portant par des agents de la W.E.F. avant que ces derniers ne mettent le feu à la maison familiale. En outre, elle ne parlait quasi jamais de sa capture, du moins jamais de manière détaillée. De toute manière, la plupart des gens avec qui elle discutait à la base n'abordaient pas ce genre de sujet en général. Lorsque cela arrivait, la Sorcière s'efforçait d'éluder la question du mieux possible ou de détourner la conversation.

Mais voilà que, pour la première fois de sa vie, elle se retrouvait face à quelqu'un avec qui elle aurait peut-être été capable de parler de tout ça. Non pas parce qu'ils avaient été dans la même situation; elle ignorait totalement le passé d'Aidan avant sa capture, mais parce qu'elle sentait au fond d'elle-même qu'Aidan pouvait être plus qu'une simple connaissance pour elle. Quoi qu'il en soit, elle ne fut pas capable de parler tout de suite. Toutefois, et pour une rare fois, elle accepta de donner un semblant d'explication à ce refus d’approfondir immédiatement ce sujet si difficile pour elle.

Evelyn ferma les yeux et inspira profondément avant d'expirer lentement. Ensuite, elle rouvrit les yeux et reporta doucement son regard sur Aidan. Finalement, elle trouva son courage et parla à voix haute d'une voix égale, mais qui n'était plus joyeuse.


« Je... Je ne veux pas en parler. Ne le prends pas mal; je n'ai jamais parlé de tout ça avec quelqu'un depuis que je suis ici. Ce sont des souvenirs difficiles pour moi. Bien sûr, les captures sont généralement constituées de souvenirs difficiles pour la plupart des Catiens, car elles sont souvent en lien avec des évènements tragiques... Mais, en ce qui me concerne, il y a des choses que même Joëlann, à titre de chef, ignore sur mon passé...

J'ai l'impression que je peux te faire confiance, mais comme je ne me suis jamais ouverte à ce propos auparavant, ce n'est pas facile de le faire en si peu de temps. Tu comprends ? Je dois te connaître un peu plus pour être en mesure de savoir si j'ai réellement envie de me confier à toi ou pas. J'espère que tu me pardonneras mon refus.

Et, je n'ai pas vraiment consulté ton dossier, hormis en ce qui a trait à tes pouvoirs... Mais il est vrai que j'ai vu certaines informations... »


Avalant sa salive, la Sorcière au drôle de pouvoir particulier s'efforça de sourire à Aidan. Elle ne voulait pas gâcher leur cours de télépathie. Tout en finissant de parler, elle ressentit en elle une giclée d'adrénaline se propager, comme si elle s'apprêtait à sauter en bas d'un pont. Evelyn avait étonnement envie de se confier, mais une partie de son être — sans doute trop effrayé par la perspective de s'ouvrir à quelqu'un qu'elle connaissait somme toute à peine — la retenait et la tirait vers l'arrière, vers le secret et le silence tandis qu'une autre partie d'elle la poussait à s'exprimer. Elle eut la soudaine impression d'être devenue un yo-yo fonctionnant à l'adrénaline. Elle se sentait tiraillée entre ces deux options : parler ou se taire.

Incapable de rester en place, la jeune femme se leva du bureau professoral d'où elle n'avait pas bougé depuis qu'Aidan l'y avait posé au début de leur cours particulier et marcha un peu de long en large. Sans même se soucier de donner un drôle de spectacle d'elle-même, l'informaticienne continua de marcher tout en réfléchissant. S'arrêtant soudainement, elle passa une main dans sa courte chevelure quasi complètement sèche et alla prendre place non pas où elle se trouvait auparavant, mais à côté de son homologue. Elle s'accota plus qu'elle ne s'assit contre le pupitre à côté du Sorcier et lui fit face les bras croisés. Evelyn cherchait inconsciemment à se protéger d'un éventuel jugement ou commentaire. Replongeant son regard vert avocat dans celui bleu ciel de son interlocuteur, la Sorcière, contre toute attente, commença à relater son histoire mentalement. Elle opta une voix mentale qu'elle espérait détachée.


*Juste une chose : Ce que je m'apprête à te dire, je ne veux pas que d'autres le sachent. Je n'ai pas envie d'attirer la pitié ou la tristesse ou je ne sais quoi. Je ne suis pas certaine de savoir pourquoi j'ai changé d'avis à ton sujet, mais je te préviens : ne t'enfle pas la tête parce que j'ai l'air de te faire confiance alors que je venais te dire que je ne voulais pas en parler tout de suite.

Pour ce qui s'en vient, je vais t'épargner les images, à moins que tu n'y tiennes absolument...*


Evelyn respira un bon coup avant de commencer réellement son récit.

*Bienvenue dans mon passé...*

[La suite dans le prochain épisode ! Nan, j'rigole ! XD]

*J'ai rejoint les rangs de la C.A.T. le 14 janvier 2005. Je me rappelle que cette journée avait été merveilleuse de mon réveil jusqu'au milieu de la soirée environ. C'était le jour mon anniversaire et je venais tout juste d'avoir mes 18 ans.

Le matin, mes parents m'avaient réveillée à grand renfort de ballons d'anniversaire. Tu sais, ceux gonflés à l'hélium qui reste dans les airs pendant des jours ? Ils en avaient mis partout dans ma chambre, c'était marrant. Difficile de circuler parce que plusieurs étaient retenus par des poids, mais marrant.*


À cette pensée, Evelyn sourit. Il s'agissait de l'un de ses derniers moments de bonheur avec ses parents.

*Je me souviens d'avoir passé une bonne partie de la journée avec mes parents à jouer à divers jeux et à prévoir les prochaines activités en famille. Le soir, je devais aller au restaurant avec Henri. C'était mon petit ami de l'époque et un autre hacker de surcroît. Le souper était excellent. Ça aussi je me le rappelle.

Je sais que je vais détourner un peu la conversation, mais j'ai toujours eu du mal à comprendre comment tous ces souvenirs, plutôt futiles, sont encore ancrés dans ma mémoire alors que d'autres, probablement beaucoup plus importants, se sont presque effacés... Bref. Et, je sais qu'il y a des informations « inutiles » dans mon histoire, mais c'est plus facile pour moi de te raconter tout ça de cette manière. Alors, tu m'excuseras si certains passages te semblent... barbants.

Donc, après souper, Henri m'a ramenée chez moi et c'est à ce moment que j'ai déchanté. À notre arrivée devant la maison, tout était en flamme. On est entré dans la maison comme deux inconscients du danger et...*


Sa voix bien que mentale se brisa. La Sorcière revoyait la scène comme si elle était de retour dans le passé. Il n'y avait aucune trace de larme dans ses yeux ou de tout autre sentiment du genre sur son visage, mais elle avait l'impression d'étouffer. Il lui fallut presque une minute entière pour se reprendre et maîtriser cette sensation d'oppression. S'excusant à voix haute auprès d'Aidan, la jeune femme continua mentalement son récit sur la même voix détachée que précédemment sauf qu'elle ne souriait plus du tout. Son regard se perdit dans la classe; elle ne regardait plus le Sorcier. Elle essayait de relater le tout sans trop s'impliquer émotionnellement; cela rendait la chose plus aisée.

*Donc, après avoir pénétré dans la maison, on a cherché mes parents tout en hurlant leurs noms. Il y avait tellement de fumée qu'on avait du mal à avancer sans trébucher contre un meuble. Lorsque l'on les a trouvés, ils étaient par terre dans le salon. Ils étaient morts, mais ça n'avait rien à voir avec l'incendie. La W.E.F. les avait assassinés avant de foutre le feu à la maison. La seule chose qu'ils n'avaient pas prévu a priori c'était que je ne serais pas là de la soirée. Toutefois, les agents de la W.E.F. sont quand même intelligents à mon grand désespoir.

Elle s'autorisa un petit trait d'humour avant de reprendre son sérieux.

Henri et moi, on a essayé de sortir mes parents de là, enfin leurs corps, mais les flammes et la chaleur étaient beaucoup trop intenses. À bien y repenser, j'ai doublement failli y rester ce jour-là... (On a eu beaucoup de mal à ressortir de la maison en un seul morceau.) Une fois à l'extérieur, les secours nous ont pris en charge. Et, quand je disais que la W.E.F. est plus intelligente qu'on ne le pense parfois, c'est que, en fait, il ne s'agissait pas vraiment de secouristes ou d'ambulanciers, mais bien d'agents ennemis. Ils nous ont éloignés de la scène, puis l'un d'entre eux a sorti une arme à feu et a essayé de me tuer. À la place, Henri s'est sacrifié; il s'est interposé entre la balle et moi. La dernière chose dont je me souviens, c'est le bouclier bleu outremer de Joëlann qui a arrêté la seconde balle m'étant destinée. Après je me suis éveillée dans la salle de réveil. La suite, tu la connais parce que tu es passé par là comme tout bon nouveau Catien...

Honnêtement, je n'arrive pas à m'empêcher de penser que j'aurais peut-être pu les sauver si je n’étais pas sortie ce soir-là pour fêter mon anniversaire. Ce n'est pas que je m'apitoie sur mon sort, hein ! J'aimerais simplement pouvoir changer la fin de mon histoire à Londres.

Au final, ce qui devait être une merveilleuse journée s'est révélé être un vrai cauchemar... Ce jour-là, à l'instar de bien d'autres certes j'ai tout perdu, mais il y a aussi quelque chose qui s'est brisé en moi. S'il y a une autre chose que tu dois savoir de moi, à titre très personnel, c'est que, chaque année, le jour de mon anniversaire est plus un synonyme de tristesse que de joie pour moi et que, sincèrement, j'évite de dire aux autres que c'est mon anniversaire.

Voilà, tu sais tout à ce sujet maintenant.*


Evelyn soupira, épuisée par son récit. Elle se sentait fatiguée. La Sorcière accrocha finalement son regard dans celui de son interlocuteur et attendit en silence qu'Aidan prenne la parole.

[HS : Si Aidan souhaite avoir les images en même temps que le récit, tu n'auras qu'à faire comme si Evelyn lui transmettait le tout par pensée. Tu peux sans doute te baser aussi sur sa fiche de présentation pour ce qui est de sa capture.]
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Sam 15 Nov - 13:50

[Message posté le Ven 14 Nov 2014, 20:22]
Juste après qu’il eut posé sa question, la réaction d’Evelyn le fit se crisper. Souvenirs douloureux? Il avait peut-être mal fait d’aborder le sujet. Il souhaita que ça ne fit pas de froid entre eux. Il n’avait pas voulu la blesser. Il se sentait coupable d’avoir posé une question qui était aussi personnelle pour la plupart des Catiens. Il était un des rares à avoir eu un sauvetage, si seulement on pouvait appeler ça un sauvetage, aussi calme et simple. Un matin, on avait cogné à sa porte et il avait ouvert à Joëlann qui lui parla de la C.A.T. Il savait que plusieurs avaient vécu pires, mais il l’oubliait constament.
Il respecta son silence, se contentant de se tourner les pouces, essayant de les faire tourner en sens inverses, un pas en avant et un par en arrière. C’est très difficile! Essayez! Je vous le jure!

Il releva la tête pour accueillir son regard du sien, sérieux pour une fois.

« Je... Je ne veux pas en parler. Ne le prends pas mal; je n'ai jamais parlé de tout ça avec quelqu'un depuis que je suis ici. Ce sont des souvenirs difficiles pour moi. Bien sûr, les captures sont généralement constituées de souvenirs difficiles pour la plupart des Catiens, car elles sont souvent en lien avec des évènements tragiques... Mais, en ce qui me concerne, il y a des choses que même Joëlann, à titre de chef, ignore sur mon passé...»

Il avait visé juste, souvenirs difficiles. Pourtant il ne se réjouit pas d’avoir bien deviné. Ce n’était pas quelque chose dont on devait rire.

«J'ai l'impression que je peux te faire confiance, mais comme je ne me suis jamais ouverte à ce propos auparavant, ce n'est pas facile de le faire en si peu de temps. Tu comprends ? Je dois te connaître un peu plus pour être en mesure de savoir si j'ai réellement envie de me confier à toi ou pas. J'espère que tu me pardonneras mon refus.»

Elle lui faisait confiance? À lui? Il était habitué que les gens lui faisaient confiance pour peu. Il se doutait que c’était dut à son superbe charisme (Même lui trouva cette remarque déplacé et ne la rit pas mentalement). Par contre, il ne se considérait pas comme une personne à qui l’on devait faire confiance. Il était assez imprévisible et comme un chat qui mort la main qui le flatte, il lui arrivait de se retourner contre une personne sans raison apparente. Le fait qu’elle place tant de confiance le lui en rendit nerveux et il sentit son cœur battre plus vite. Il déglutit de travers. Certes, il était le premier à parler de ses souvenirs tragiques, mais en riant, il ne voulait pas que les gens sache comment cela l’affectait et de plus, il ne voulait pas s’attarder à ceux-ci. Peu de gens encore en vie savait comment ces souvenirs l’affectaient.

Pour ce qui était du pardon, elle n’avait rien à se faire pardonner, c’était tout à fait normal de ne pas vouloir parler de choses personnelles à quelqu’un qu’elle connaissait depuis assez récemment.


«Et, je n'ai pas vraiment consulté ton dossier, hormis en ce qui a trait à tes pouvoirs... Mais il est vrai que j'ai vu certaines informations... »

Tant mieux! Se dit-il. Parce qu’il était sûr que Joëlann avait notée toutes ses conneries et ses mauvais tours, ainsi que les nombreuses fois qu’il était arrivé en retard.

Pour revenir aux choses un peu plus sérieuses, de toute façon, il ne se croyait pas prêt à entendre de telles confidences encore. Il avait peur que ça change sa façon de voir sa pseudi-professeure.

Il répondit à son sourire par un de ses plus beaux sourires, même s’il était un peu gêné. Il la suivit du regard lorsqu’elle se releva et se mit à marcher dans la classe. Il était nerveux, ne sachant comment réagir. Il ne pouvait pas simplement rire de la situation comme souvent, cela serait tout simplement ingrat! C’était réellement sérieux et Evelyn semblait prise par un dilemme difficile. Il continua donc à jouer avec ses pouces.
Lorsqu’elle s’accota à ses côtés, il se redressa sur sa chaise et se concentra de nouveau sur elle, son regard fixé au sien. Il ne dit rien, attendant la suite, qu’elle semblait, contrairement à ses dires de plus tôt, prêtes à lui dévoiler.

Pour lui prouver qu’il ne dirait rien à personne, il fit le geste de se zipper la bouche et de jeter une clé derrière lui. Son secret serrait entre de bonnes avec lui, du moins, il l’espérait. Il lui dit, malgré son faux-bâillon, qu’il ne souhaitait pas voir les images, c’était trop personnel. Après cela, il ne dit plus rien. Il s’était tut par respect, il était prêt à entendre ce qu’elle avait à lui dire, même s’il trouvait cela un peu précipité, il n’avait aucun problème à l’écouter. Elle ne le fit pas attendre trop longtemps.

Alors qu’elle commença son récit, il se dit : Note à soi-même, sa date de fête est les 14 janvier… Le quoi déjà? Ah merde, je l’ai déjà oublié.
Il était vraiment mauvais avec les dates. C’était quand la Deuxième Guerre Mondiale? Si vous le demandiez à Aidan, il vous répondrait probablement quelques chose comme : En 1567 ou en 2000, je ne suis pas sûr.

Il secoua la tête pendant qu’elle ne le regardait pas. Il ne pouvait pas faire des blagues, pas maintenant. Certes, il avait de la difficulté avec ce qui était triste et sérieux, c’était le genre de truc qu’il essayait de fuir, mais il comprenait qu’elle aille de besoin de se confier et il respectait ça. C’est pourquoi il se retient de tous commentaires, même mentalement à lui-même. Il restait de marbre à ses paroles, écoutant ce qu’elle avait à lui dire et rien de plus.


«Alors, tu m'excuseras si certains passages te semblent... barbants.»

Il ne trouvait rien de barbant dans ce qu’elle lui disait. C’était important pour elle, alors il comprenait pourquoi elle lui en parlait. De plus, ça rendait son récit plus réel.

Pendant qu’elle récitait son retour à sa maison en feu, il dut retenir ses instincts félins. Une grande part de lui voulu se transformer en chat et aller se blottir dans ses bras pour la réconforter. Sauf que ce n’était pas le moment approprié, plus tard, peut-être.

Lorsqu’elle finit, Aidan se contenta d’hocher la tête en silence. Il n’y avait rien à ajouter. Le Sorcier métamorphe n’avait jamais été le genre de personne à s’excuser ou à donner de ses condoléances. Ça ne servait à rien et n’apportait aucun réconfort à l’autre.

Il savait ce que c’était que de perdre quelqu’un qui nous est cher et de se sentir responsable. Alors, lorsqu’il croisa son regard de nouveau, elle put y lire qu’il comprenait ce qu’elle ressentait, du moins en partie. Sauf qu’il savait également que cela servait à rien de rester dans le passé, il fallait avancer. C’était tellement facile de s’accrocher à ses souvenirs douloureux, il le faisait à l’occasion. Ce n’était pas une chose de mauvais en soi, sauf qu’il fallait être capable de se relever de tout ça et d’en tirer des leçons. Il était important de continuer à paver son avenir sans trop se retourner pour regarder ceux que l’on laissait derrière, ça pouvait nous tuer.

Après un long échange visuel, il se releva et épousseta ses pantalons. Il lui sourit de nouveau. Il ne savait pas exactement quoi faire, alors il resta debout sans bouger pendant un moment. Il ne put se retenir de rire un peu de lui, comment avoir l’air ridicule devant une belle fille en une étape facile. Il ouvrit grand les bras.


« Je t’avoue que je ne suis pas très bon avec ces trucs émotionnels. En fait, je suis plutôt nul, surtout avec des filles. Je ne sais jamais comment faire la transition vers un autre sujet… Avec mes amis, habituellement, un bon pet et la tension redescend… Mais là… Tu veux un câlin?» fit-il maladroitement, ses oreilles de chats apparaissant sur le dessus de sa tête et s’agitèrent légèrement.

Ouais, tu es vraiment nul, mec, se dit-il. Elle va t’envoyer promener en deux secondes, tu vas voir!


_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Dim 23 Nov - 19:03

Aidan écouta en silence son récit mental sans jamais l'interrompre. Lorsqu'elle eut terminé de lui transmettre par télépathie son histoire et qu'elle rencontra à nouveau le regard de son homologue, elle sut d'emblée qu'il comprenait sa douleur. Toujours en silence, ils s'observèrent un bon moment avant que le Sorcier ne finisse par bouger et se lever de sa chaise. Evelyn le regarda sans dire un mot; c'est lui qui semblait mal à l'aise maintenant. Finalement, l'homme félin s'exprima tout en ouvrant grand ses bras.

« Je t’avoue que je ne suis pas très bon avec ces trucs émotionnels. En fait, je suis plutôt nul, surtout avec des filles. Je ne sais jamais comment faire la transition vers un autre sujet… Avec mes amis, habituellement, un bon pet et la tension redescend… Mais là… Tu veux un câlin? »

Ces mots du jeune homme firent apparaître un sourire sur les lèvres d'Evelyn avant que cette dernière n'éclate d'un rire léger. Il n'était peut-être pas très bon avec ce genre de choses, selon ses dires, mais il avait néanmoins réussi à faire temporairement oublié à la Sorcière la douleur provoquée par le récit de son histoire personnelle. Sans bouger de sa position, elle choisit de lui attraper le bras, celui le plus près d'elle étant donné qu'Aidan était maintenant debout au lieu d'être assis à côté d'elle, et le força un peu à revenir vers elle. Tout en le serrant en douceur [le bras d'Aidan], la hackeuse sourit et dit :


« Ça va, merci. » Elle laissa quelques secondes passer avant d'ajouter sans aucune arrière pensée : « Si un jour j'ai besoin d'un câlin, je saurai à qui m'adresser. » À nouveau, plusieurs secondes s'écoulèrent dans un silence partagé par les deux Sorciers. « Bon, maintenant c'est toi de parler. Surtout si je veux pouvoir vanter encore ton amélioration à notre chère chef ! » Evelyn avait ajouté la dernière phrase en riant gentiment tout de même. Elle avait confiance en Aidan et en son potentiel.

Tout en attendant que son homologue prenne la parole, elle songea à diverses choses, notamment son rapport à Joëlann, leur prochain cours, au fait que, étonnement et contrairement à ce qu'elle pensait, cela lui avait fait du bien de partager son histoire de capture... D'autres pensées lui effleurèrent également l'esprit, mais elle garda tout pour elle pour le moment.
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Dim 28 Déc - 2:47

Il cacha sa déception que le rejet de son câlin lui avait apportée et lui offrit un beau sourire. Qu’est-ce qu’il en cachait des trucs derrière ce sourire. Il se souvenait que sa mère avait toujours eut le don de deviner ce qui se passait dans la tête et le cœur derrière sa face de fripouille. Il se consola tout de même, elle lui donna l’espoir d’avoir le droit à un câlin un de ces jours.

Aidan tira la langue et fit la moue. Parler après de telles révélations, ce n’était pas quelque chose de facile et malheureusement, ses blagues plates n’étaient pas vraiment de circonstances. Il soupira en se rassaillant et se passa une main dans ses cheveux. Le premier sujet qui vient en tête du jeune sorcier était celui qui lui tenait le plus à cœur. Il se concentra un peu et reprit la conversation télépathique.


* Ça peut paraître un peu égoïste de parler de ça après que tu m’ais raconté ce que tu as vécue, mais… Je m’ennuie mortellement de ma famille. Je sais que c’est très différent de toi et que je sois chanceux qu’ils soient encore en vie, mais en fait… Je ne sais même pas s’ils sont encore en vie! Ça me tue! Je sais qu’ils sont là, quelques part, en sur la terre ferme, mais… Je ne peux pas les voir, je ne peux pas les appeler, je ne sais rien de ce qui se passe dans leurs vies. Ils doivent se faire un sang de chien pour moi… Ou de chat… En tout cas, blague de merde. J’ai fort probablement manqué la naissance de ma nièce.*

Il releva les yeux vers Evelyn en soupirant de nouveau, c’était un regard déchiré, un peu confus. Il baissa la tête et se la prit entre ses mains.

* Je m’excuse, c’était égoïste. Pardonnes-moi.*

Il grogna en refoulant un sanglot inattendu. Il fut heureux que le pleur soit venu sans ses amis. Il reprit un peu contenance, serra les dents, se redressa un peu. C’était la première fois depuis son arrivée à la C.A.T. qu’il faisait part de ses inquiétudes à quelqu’un. Il faut croire que c’est plus facile de se confier lorsque quelqu’un le fais avant nous. Surtout pour des confidences comme celles d’Evelyn.


_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Evelyn Marcus
Sorcière



Points : 1380
Messages : 35
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Ven 2 Jan - 14:08

[HS : Ce n'est pas un super message, mais ça devrait nous permettre de conclure ce topic une fois ta réponse postée.]

À son refus qu'Aidan la serre dans ses bras, le Sorcier félin lui tira la langue et la bouda quelques instants. Cela amusa un court moment sa professeure de remplacement. Elle aimait bien ce côté gamin en lui surtout si l'on tenait compte qu'il était plus jeune qu'elle de quand même 6 ans...

Lorsque son homologue prit mentalement la parole, il aborda sa famille et son inquiétude pour ses proches. Evelyn sentit son cœur se serrer bien malgré elle à cette évocation, mais aussi par rapport aux excuses que son élève lui formula.

* Je m’excuse, c’était égoïste. Pardonnes-moi.*

La Sorcière au drôle de pouvoir particulier observa attentivement et en silence son compagnon quand ce dernier la regarda avec un regard chargé de tristesse. Puis il baissa la tête et cette dernière se retrouva entre les mains de l'homme. Toujours silencieuse, la jeune femme laissa le temps nécessaire à Aidan pour émerger de sa douleur comme il l'avait fait pour elle pendant et après son récit difficile. Elle attendit qu'il se redresse avant de poser un geste plus tendre qu'elle ne l'aurait cru de prime abord.

Tendant la main vers le visage d'Aidan, Evelyn posa doucement sa paume contre la joue du Sorcier félin et plongea son regard dans les prunelles de son homologue. Elle essaya de choisir soigneusement ses mots et, d'une voix tout aussi douce que la caresse qu'elle donnait actuellement, elle s'exprima.


« Tu n'as pas à t'excuser parce que tu t'inquiètes pour ta famille. Nous avons chacun une histoire et un passé qui nous est propre et avec lequel nous devons vivre. Je ne considère pas que c'est égoïste de ta part de démontrer ton intérêt et ton inquiétude pour ta famille. Si nos histoires étaient inversées, j'aurais les mêmes inquiétudes que toi, crois-moi. »

Il eut un bref moment de silence après les paroles d'Evelyn, moment au cours duquel elle ne retira pas tout de suite sa main du visage d'Aidan. Lorsqu'elle le fit, elle se redressa et mit une distance plus « normale » entre eux. Elle se demanda si elle avait dépassé les limites professeur/élève par son geste qui se voulait en être un de réconfort, mais qui, malgré elle, trahissait quelque peu son attachement grandissant pour son élève... Désirant changer de sujet, elle se força à sourire et à parla à nouveau à voix haute d'un ton qu'elle espérait plus joyeux.

« Bien, je ne sais pas pour toi, mais je crois que nous avons bien travaillé pour aujourd'hui. Et, j'ai promis à Eleonor d'aller la voir après notre cours. Si je tarde trop, elle va me sermonner encore ! »

Riant légèrement quant à sa dernière phrase, Evelyn attendit qu'Aidan lui réponde avant de mettre officiellement fin au cours. Elle se dit qu'elle n'aurait qu'à remplir son rapport de cours pendant qu'elle serait à l'infirmerie.
Aidan
Sorcier

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 466
Messages : 87
MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   Lun 5 Jan - 11:37

Le touché léger de la main d’Evelyn sur la joue du Sorcier lui fit relever la tête. Leurs yeux se croisèrent et un petit sourire effleura ses lèvres. Il se perdit un instant dans les prunelles de sa professeure en l’écoutant le rassurer qu’il n’avait pas fait mal. Il ferma les yeux lorsqu’elle se tut, accotant sa joue dans la main de la Sorcière et appréciant le contact avant qu’il ne cesse.  Un peu plus et il ronronnait, mais Evelyn mit fin à l’échange et se releva. Aidan rouvrit les yeux pour la fixer, toujours assit.

Le sourire et la voix plus forte d’Evelyn sortit Aidan de son rêve éveillé et il se releva à son tours, sourire espiègle de retour sur ses lèvres.


«Pas de problème, M’dam. Vas te reposer. Moi je vais continuer à me pratiquer pour notre prochain cours. Sur ce, je ne te retiendrais pas plus longtemps! Bon rétablissement et on se voit mardi.»

Il lui fit son plus beau sourire en se disant que, ouais, elle était vraiment belle cette professeure. Aidan lui envoya un baisé soufflé en se dirigeant vers la porte. Il venait à peine de sortir de la pièce lorsqu’il passa sa tête dans l’embrassure.

«On pratiqueras ma télépathie lorsque je suis en chat, d’accord? À plus!»

Sur ces mots, il lui fit un au revoir de la main et disparut pour aller vers sa chambre en souriant, ne se retenant pas de faire des petits tours à ses collègues Sorciers en chemin.
[H.J.: On peux finir ici ou tu peux répondre une dernière fois à toi de voir :P]

_________________
Image hébergée par servimg.com
Plop !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un autre cours très particulier...   

 

Un autre cours très particulier...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cours très particulier | Gwendoline Mirena [Terminé]
» un cours très particulier - Shawn
» Un cours vraiment très particulier
» Un soin très particulier [Pv Ella Nicholson]
» Nymphadora • Un cours très... "particulier" (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire des Sorciers (3e Sous-Sol) :: Classe-