AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Réveil de Clo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 15:45

[Message posté le Mar 1 Juil 2014, 07:14]
Clo se réveillait lentement, à son grand déplaisir. Elle aurait préféré dormir encore un peu dans ce lit, qui était super agréable, avec un bon matelas moelleux, comme elle n'en avait pas connu depuis longtemps. Néanmoins, au fur et à mesure qu'elle s'éveillait, les souvenirs de sa capture revenait dans son cerveau embrumé. Peut-être que ce n'était pas le moment de dormir finalement… Bon, allez, encore cinq minutes… Le pépiement alarmé (et légèrement agacé) de son totem acheva de la réveiller. "Ça va, ça va, je me lève…" grommela la fée, en ouvrant les yeux. Aïe. Elle se redressa d'un coup, la main devant les yeux, éblouie par la clarté beaucoup trop vive. Son totem pépia de nouveau. Elle ouvrit prudemment les yeux sous l'ombre de sa main et comprit aussitôt ce qui l'avait éblouie: la lumière crue était reflétée par le blanc de la pièce. Enfin adaptée à la lumière, elle promena son regard sur la pièce. "On dirait une infirmerie" remarqua-t-elle à haute voix, à l'intention de son totem. Celui-ci vint se poser sur son épaule, manifestement ravi qu'elle revienne à des considérations pratiques.

Elle repoussa les couvertures, et entreprit de masser son pied tordu, tout en réfléchissant rapidement. Maintenant qu'elle était parfaitement réveillé, elle se sentait un peu inquiète. Pourquoi la capturer? Ça n'avait aucun sens! Il était clair que ses kidnappeurs s'étaient rendus compte de sa nature de fée, mais cela n'expliquait rien. Les humains qu'elle avait rencontrés (et Clo était persuadée que ses ravisseurs étaient humains) étaient plutôt du genre à essayer de la tuer, sans cérémonie, plutôt que de la mettre dans une infirmerie. D'ailleurs, pourquoi… Tiens! Une bibliothèque! Elle s'envola rapidement et s'approcha des étagères. Elle parcourut les titres du regard, mais comme elle n'y comprenait rien, elle abandonna l'idée d'y trouver un indice quelconque sur le pourquoi du comment de sa détention.

Carino pépia brusquement. Elle tourna la tête dans sa direction. Le colibri voletait non loin d'une porte et lui signalait la présence d'une autre porte un peu plus loin. "Super!" s'écria la fée, ravie à l'idée de jouer un bon tour à ces humains en s'échappant. Elle vola vers la porte et actionna la poignée. Ah. Fermée. L'autre porte aussi, apparemment. Elle eût beau secouer la poignée et s'arc-bouter sur la porte, elle refusait de s'ouvrir. Déçue mais refusant d'abandonner, elle fit subir le même traitement à la première porte, qui ne céda pas plus. La déception mena bien vite à la colère. "Y'en a marre, à la fin. J'ai pas envie de rester dans ce trou, moi!" cria-t-elle, sans se soucier d'être entendue. "Ils ont pas intérêt à m'avoir oublié ou un truc du genre, sinon, je vais leur faire un tel raffut qu'ils seront bien obligés d'aller ouvrir!" Carino, qui connaissait bien sa fée, se mit à voler autour d'elle, pépiant, tentant d'attirer son attention sur les dangers qu'une telle idée recelait. Le colibri n'aimait pas être enfermé et aurait préféré s'enfuir discrètement…

Mais Clo n'en avait cure. Repoussant son totem, elle vola vers la bibliothèque et elle entreprit de faire tomber les plus gros et les plus lourds ouvrages, ainsi que ceux qui se trouvaient le plus haut. Cela fit un grand BOUM qui lui fit plaisir. Elle allait leur montrer ce dont elle était capable! Mettre le bazar était une de ces spécialités, même si cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pratiqué cette discipline. Son totem voletait partout, à la fois affolé par le bruit et par la perspective de l'arrivée des "méchants". Clo commençait à s'épuiser un peu lorsqu'elle entraperçut la poignée d'une des portes tournât. "Ah bah quand même, s'exclama-t-elle, ravie, alors que son totem partait se cacher sous un lit. J'savais bien que ça marcherait."

Et elle attendit, curieuse, de voir qui venait et pourquoi.
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 15:48

[Message posté le Sam 19 Juil 2014, 10:01]
La veille, Joëlann avait participé à la capture d'une nouvelle recrue pour la C.A.T. Depuis un moment déjà, elle participait de moins en moins aux captures des nouveaux, mais à la place elle les accueillait en salle de réveil et les introduisait au monde particulier de la C.A.T. Ce n'était pas par manque de volonté qu'elle allait moins sur le terrain attraper des êtres extraordinaires. Non. Du courage et de la volonté, elle en avait beaucoup et probablement à revendre. Toutefois, plus le temps avançait, plus Onoma lui confiait encore plus de responsabilités et de tâches de gestion.

En effet, en dehors de ses tâches « normales et habituelles » de chef de race, tâches pour lesquelles elle était plus ou moins secondée au niveau administratif par Iliana Eldora, la Sorcière de l'air avait écopé de la majorité des accueils des nouveaux arrivants. Par ailleurs, elle était devenue par la force des choses la plus ancienne chef (encore en fonction) de la première génération de responsables de race. De toute manière, de la première génération, il ne restait plus qu’elle et Ajartiel, le chef des Anges. Genevieve, l'ancienne chef des Elfes, avait démissionné de son poste, incapable de reprendre une vie normale après ce qu'elle avait subi aux mains des agents de la W.E.F. Azari, ancien chef des Vampires, avait tout simplement quitté la C.A.T. à la suite notamment d'un différent majeur avec leur grand chef, Onoma, et Tallulah, la douce et ancienne chef des Fées, avait perdu la vie au cours d'une mission il y avait déjà quelques années de ça. Au final, de la gestion générale des races et les décisions globales qui leur étaient reliées avaient incombé principalement à la chef des Sorciers de la base, même si les autres chefs étaient toujours consultés... Quoi qu'il en soit, Joëlann ne pouvait pas se plaindre de sa situation ou même penser le faire. Onoma l'avait choisi pour devenir responsable de race. Cette fonction impliquait certains, non plusieurs, sacrifices personnels et, très honnêtement, l'humaine se donnait volontairement corps et âme dans son travail. Rares étaient les moments qu'elle prenait pour décrocher du travail.

Ayant cette fois-ci participé à la capture de la nouvelle Fée, enfin une autre !, Joëlann ne prit pas autant de temps pour lire le dossier qui la concernait. Elle le lut néanmoins avec la même attention et concentration que d’habitude. Lorsqu'elle releva les yeux du dossier de la Fée et de son totem, un colibri, la Sorcière réalisa que les deux compères devaient être réveillés depuis quelques minutes déjà. Soupirant légèrement à cause de ce petit retard, la femme attrapa ses clés tout en rangeant temporairement le dossier de la Fée dans son classeur. Elle le barra tout de suite après l'avoir refermé. Lorsque l'accueil serait terminé, elle donnerait le dossier à Émilienne, la chef des Fées par intérim.

Pressant le pas, elle atteignit rapidement la salle de réveil et déverrouilla la porte. À son entrée dans la pièce, elle constata sans sourciller que plusieurs livres contenus dans la bibliothèque avaient trouvé le chemin vers le sol. À côté d'eux, une Fée en vol stationnaire la regardait, silencieuse. Elle n'était ni la première ni la dernière a essayé de faire du raffut ou à briser des objets dans cette pièce pour attirer l'attention des gens responsables de l'accueil. Joëlann en avait vu de toutes les couleurs, littéralement, dans cette salle. Aucunement fâchée, la Sorcière referma la porte derrière elle avant de s'adresser à la Fée. Un sourire sincère aux lèvres malgré le désordre créé, l'humaine parla sur un ton courtois.


« Bonjour mademoiselle. Je m'appelle Joëlann Tsuki. Comment vous sentez-vous malgré cette tempête de livres ? »
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 15:52

[Message posté le Jeu 24 Juil 2014, 07:01]
La jeune fée hésita une demi-seconde à foncer à travers la porte ouverte, mais ce fut la demi-seconde de trop: déjà, la nouvelle arrivante refermait la porte derrière elle. Pas grave, elle s'échapperait plus tard. Plus grave était le fait que la femme en face d'elle était une humaine. Apparemment, elle n'avait pas été capturé par une organisation de fées bienveillantes et il semblait certain que la femme rousse devant elle n'allait pas s'exclamer: "Quelle malheureuse erreur! Nous ne capturons que des humains, mais vous vous mêliez si bien à la population qu'on vous a confondu avec eux!" Dommage. Ça aurait été marrant.

L'imagination fertile de la fée lui montra aussitôt tout ce qui pouvait arrivé: l'humaine pouvait sortir un scalpel de sa poche et l'attaquer furieusement afin de la disséquer (beurk), ou alors elle pouvait s'exclamer, sur le ton d'un méchant dans un film: "Mais comment ça se fait qu'elle n'était pas attachée? Gros-Muscle va m'entendre!" Ou, dans le même genre, mais plus tragique: "Comment, elle n'est pas morte? Pourtant le poison à base d'acide NH24 additionnée de chlorure de nitrate était d'une conception parfaite!" Ou alors, à l'opposée total, elle pouvait aussi s'agenouiller devant elle et dire, d'une voix tremblante et pleine de remords: "Veuillez nous pardonner. Je croyais que les fées étaient mauvaises, mais la seule vision de votre personne m'a convaincu du contraire. Vite, je vais vous aider à fuir!" Ça, ça aurait vraiment été marrant. Après, y'aurai une petite scène de poursuite et elle se serait retrouvée libre. Et héroïne, en plus, parce que, évidemment, elle en aurait profité pour délivré toutes les pauvres fées et faire la tête au carré aux méchants.

Mais, contrairement à toutes ces prévisions, l'humaine eut un sourire et parla très poliment et calmement, déclinant son nom et s'enquérant de la santé de son interlocutrice comme si on avait été sur la place du marché en train de faire ses courses, et pas enfermée dans une pièce après un rapt. Clo la fixa, avec la tête de quelqu'un qui se demande si elle est passé dans un univers parallèle puis lâcha tranquillement, sur un ton légèrement moqueur: "Pour le moment, je vais parfaitement bien. Et vous, chère madame, comment vous sentez-vous?"

Elle hésita, puis décida de continuer la conversation sur le même ton badin, un brin sarcastique, qui lui semblait parfaitement adapté à la situation: "Pourrais-je vous demander ce que je fiche ici, si vous me passez l'expression? Oh, la nuit que j'ai passé était fort agréable, mais j'aimerais quand même savoir comment j'ai atterri là. Voyez-vous, c'est pas que je me préoccupe de ce qu'il va m'arriver, mais j'aimerais savoir ce qu'on a pour le p'tit dej'." Tout en parlant, elle jeta un regard chargé d'intensité à son totem, toujours caché sous le lit, histoire de lui demander de ne pas bouger. Si quelque chose devait lui arriver, autant éviter que ça arrive aussi à son colibri.

Clo continuait son babillage, tout en jaugeant son adversaire du regard: "Non pas que je ne pense qu'à manger, mais, vous savez, c'est important de reconstituer ses forces, si on veut s'évader." Elle lui adressa un immense sourire, et ajouta: "Enfin bref, pour résumer, ce que je voudrais savoir, c'est: qui vous êtes, pourquoi vous êtes là, qu'est-ce que je fiche ici, où sommes-nous, pourquoi moi et pas quelqu'un d'autre, qu'est-ce que vous attendez de moi, et toute autre information du même genre que vous accepteriez de me communiquer."

Elle conclut par un autre sourire éclatant, pour montrer à cette Joëlann qu'elle n'avait peur de rien.
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 15:54

[Message posté le Mar 29 Juil 2014, 18:28]
Si, à l'instant même où la Fée se créait tous ces scénarios dans sa tête, la chef des Sorciers avait pu les voir elle aussi, probablement qu'elle aurait ri, car si ces films étaient marrants pour la nouvelle, ils l'auraient sans aucun doute été pour la Sorcière... Toutefois, n'ayant pas le pouvoir de lire dans les pensées — personne n'avait ce pouvoir —, Joëlann se contenta d'écouter la réponse de son interlocutrice. Cette dernière choisit d'adopter un ton un peu sarcastique. Ça aussi l'humaine avait l'habitude... c'est pourquoi elle laissa la Fée poser toutes ses questions avant de lui fournir les informations demandées.

« Pourrais-je vous demander ce que je fiche ici, si vous me passez l'expression ? Oh, la nuit que j'ai passé était fort agréable, mais j'aimerais quand même savoir comment j'ai atterri là. Voyez-vous, c'est pas que je me préoccupe de ce qu'il va m'arriver, mais j'aimerais savoir ce qu'on a pour le p'tit dej'. Non pas que je ne pense qu'à manger, mais, vous savez, c'est important de reconstituer ses forces, si on veut s'évader. »

La Sorcière, à la mention du petit déjeuner, laissa ses souvenirs retourner environ un an auparavant lorsqu'elle avait accueilli une Elfe très portée sur la nourriture... Quant à celle de l'évasion, la seule pensée qu'eut Joëlann se résuma à : Bonne chance...

« Enfin bref, pour résumer, ce que je voudrais savoir, c'est: qui vous êtes, pourquoi vous êtes là, qu'est-ce que je fiche ici, où sommes-nous, pourquoi moi et pas quelqu'un d'autre, qu'est-ce que vous attendez de moi, et toute autre information du même genre que vous accepteriez de me communiquer. »

Il était néanmoins intéressant de constater que la Fée, malgré sa déclaration très claire de tentative d'évasion, ne semblait pas vouloir passer à l'acte tout de suite. La responsable de race s'avança un peu dans la pièce et choisit de prendre place sur un lit, le premier qu'elle dépassa en fait. Elle invita également la Fée à faire de même. Et, s'étant rendu compte dès le début de la conversation que le totem de la Fée ne semblait pas être visible dans la pièce, Joëlann ajouta ceci avant de commencer véritablement son discours explicatif :


« Si votre totem le souhaite, il peut se joindre à notre conversation. Je serai heureuse de le voir lui aussi. Bien, vous avez de nombreuses questions et je vais essayer de répondre à tout cela de manière la plus précise.

Vous connaissez déjà mon nom, mais pas ce que je suis. Toutefois avant de répondre à cette question, je souhaite préciser un petit détail. Sur Terre, il y a actuellement cinq races de créatures non totalement humaines ou non complètement humaines si vous préférez. Ces créatures sont les Anges, les Elfes, les Fées, les Sorciers et les Vampires. Personnellement, je suis une Sorcière et je suis par ailleurs la responsable de cette race ici.

L'endroit où nous sommes se nomme la C.A.T. ou Créatures Anonymes de la Terre. Il s'agit justement d'un refuge pour les êtres différents des simples humaines, des êtres comme vous et moi en sommes. La C.A.T. est située sous terre et son emplacement dans le monde est secret. La base a d'abord été créée dans le but de protéger les personnes non totalement humaines de l'incompréhension et de la folie des humains ordinaires. Ensuite, une fois ces créatures à l'abri entre nos murs, il leur est possible d'apprendre et de perfectionner les pouvoirs qui leur sont propres. Il s'agit donc en premier lieu d'un abri et, en second lieu, d'une espèce d'école si je peux m'exprimer ainsi.

La raison de votre capture est bien simple : des agents de la W.E.F. (nos ennemis — des personnes extrêmement hostiles à ce que nous sommes —) vous avaient repérée et s'apprêtaient à vous capturer, mais pour des raisons bien différentes des nôtres. Si nous tendons vers la protection de votre vie et le développement de vos capacités particulières, eux vous auraient torturée et tuée tout simplement. À titre informatif, généralement, nous avons un seul nouvel arrivant à la fois. Voilà pourquoi vous êtes la seule dans cette pièce, hormis votre totem bien entendu, en ce moment. »


La gorge quelque peu sèche, Joëlann déglutit tout en s'octroyant une petite pause avant de poursuivre.

« La base est divisée en plusieurs étages. Certains sont des aires communes à toutes les races précitées et d'autres sont plutôt réservés à certaines races en particulier, ce qui n'empêche pas les autres d'y aller. Je pourrai vous donner plus de détails lorsque nous sortirons de cette salle.

Et, pour répondre à “ce que l'on attend de vous” : nous souhaitons que vous vous intégriez aux autres créatures qui peuplent la C.A.T. Bien qu'elles ne sont pas très nombreuses, les autres Fées seront sans doute très heureuses de voir arriver une nouvelle tête parmi elles. Lorsque vous vous sentirez prête, vous pourrez participer aux classes d'apprentissage de vos pouvoirs. Soit dit en passant, les classes regroupent autant des Fées débutantes que des Fées avancées dans la manipulation de leurs pouvoirs.

Finalement, je vous informe que votre chef de race se nomme Émilienne. Avez-vous d'autres questions ou besoin d'autres précisions ? »
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 15:57

[Message posté le Mar 5 Aoû 2014, 15:03]
Malgré les efforts de Clo, l'humaine resta très calme, au point d'aller s'assoir sur un lit, comme si de rien n'était. Néanmoins, la fée ne répondit pas à l'invitation de Joëlann et elle resta à faire du surplace, car elle préférait être plus libre de ces mouvements. Aussi se contenta-t-elle d'ignorer la proposition de l'humaine. Celle-ci, d'ailleurs, la surprit en déclarant soudain: " Si votre totem le souhaite, il peut se joindre à notre conversation. Je serai heureuse de le voir lui aussi."

Clo fronça les sourcils en réponse, mais, puisqu'ils savaient ce qu'était un totem et savaient qu'il était là, cela ne servait plus à rien de se cacher, aussi fit-elle signe à Carino de sortir de sa cachette. Le colibri vint se percher sur son épaule, en se tenant le plus près de la tête de la fée, assez effrayé des évènements.

"Vous connaissez déjà mon nom, mais pas ce que je suis. Toutefois avant de répondre à cette question, je souhaite préciser un petit détail. Sur Terre, il y a actuellement cinq races de créatures non totalement humaines ou non complètement humaines si vous préférez. Ces créatures sont les Anges, les Elfes, les Fées, les Sorciers et les Vampires. Personnellement, je suis une Sorcière et je suis par ailleurs la responsable de cette race ici."

À cette déclaration, Clo fixa sur Joëlann un regard qui signifiait: "C'est une blague?" Trop choquée par ce qu'elle venait d'entendre pour répliquer, elle la laissa continuer, mais, en elle, les pensées se bousculaient. D'un côté, il n'y avait pas vraiment lieu de s'étonner: après tout, puisqu'il y avait des fées et des humains, pourquoi n'y aurait-il pas eu d'autres races? D'un autre côté, la fée se disait qu'elle aurait sûrement été au courant de l'existence d'autres êtres, ou qu'elle en aurait rencontré dans son voyage, et elle n'était pas vraiment encline à croire à ce que lui disait quelqu'un qui l'avait quand même capturé! En fait, si elle n'avait pas rencontré Joëlann dans ces circonstances, elle aurait probablement sauté de joie en criant que c'était super classe et qu'elle voulait rencontrer des gens de ces autres races. Mais bon. Carino, blotti contre elle, la rappelait à la prudence.

Attentive, Clo écouta donc Joëlann lui expliquer ce qu'était la CAT et la WEF, et elle l'écouta sans l'interrompre, la tête penchée sur le côté. En fait, elle se demandait quoi penser de tout ça. Si l'idée d'une organisation comme la WEF lui semblait tout à fait plausible, étant donné ce qu'elle savait des êtres humains qu'elle avait rencontré, en revanche, elle croyait moins à la CAT. Mais elle laissa l'humaine continuer, hésitant toujours sur le parti à prendre.

"Et, pour répondre à “ce que l'on attend de vous” : nous souhaitons que vous vous intégriez aux autres créatures qui peuplent la C.A.T. Bien qu'elles ne sont pas très nombreuses, les autres Fées (Co sentit son cœur faire un bond, mais elle se composa un visage impassible. Elle se demanda, inquiète, si ces "autres fées" capturés venaient de son village, ou s'il s'agissait de fées différentes.) seront sans doute très heureuses de voir arriver une nouvelle tête parmi elles. Lorsque vous vous sentirez prête, vous pourrez participer aux classes d'apprentissage de vos pouvoirs. (La petite fée ne put retenir une grimace. Rester assise sans bouger, à essayer des trucs stupides comme faire pousser une plante ou soigner une souris, non merci! Cela lui rappelait quelques mauvais souvenirs. Quoique… Des bons, aussi. Les classe étaient aussi l'occasion, après tout, de mettre le bazar et de jouer de bons tours aux professeurs.) Soit dit en passant, les classes regroupent autant des Fées débutantes que des Fées avancées dans la manipulation de leurs pouvoirs.

Finalement, je vous informe que votre chef de race se nomme Émilienne.
(De nouveau, la jeune fée retint une grimace. Même si elle n'était pas convaincue de l'existence de cette CAT dans laquelle on disait l'avoir enfermée, elle détestait l'idée qu'elle doive dépendre de quelqu'un. Enfin. Peut-être qu'elle pourrait faire avec. À supposer que tout cela soit bien réel.) Avez-vous d'autres questions ou besoin d'autres précisions ? »

"Mouais, j'ai deux, trois autres trucs à vous dire, rétorqua-t-elle. D'abord, j'imagine que vous comprendrez que je ne gobe pas tout ce que vous me racontez comme ça. Ce serait trop simple, ajouta-t-elle en souriant. Donc, je vous ferais remarquer qu'il y a quand même deux ou trois trucs qui clochent dans ce que vous me dites." La fée prit une inspiration et continua: "D'abord, je crois moyennement à votre truc de la CAT. Vous trouvez pas que c'est un peu facile? Je veux dire, si vous êtes des types dans le genre de la WEF ou quelque chose comme ça, c'est plus simple de dire que vous êtes les gentils, pas vrai? Et puis, je vois pas pourquoi vous devriez nous capturer pour nous mener dans votre base ultra-secrète, là. Vous pourriez pas nous demander notre avis?"

Elle fit une pause, le temps de rassembler ses idées. Puis, elle continua, toujours sur ce ton provoquant et sarcastique: "Et puis, j'aimerais bien vous croire, sur ces histoires de races. C'est sur que ça serait marrant. Mais, manque de bol, j'en ai jamais entendu parler. Alors que j'avais entendu parler des humains, avant même de les rencontrer. Donc bon. Je trouve ça bizarre, votre histoire." Tout en parlant, elle ne quittait pas l'humaine des yeux. Elle hésitait sur ce qu'il fallait dire ou pas.

Finalement, elle sourit malicieusement à la supposée sorcière: "En fait, je ne demande qu'à vous croire. Ça serait sûrement très chouette. Mais va falloir me prouver tout ça. Vous dites que vous êtes une sorcière. OK. Moi, je veux bien. Prouvez-le moi. Si vous êtes sorcière, vous avez des supers pouvoirs, non? Genre, vous lancez des boules de feu ou vous pouvez vous transformer en souris, ou il y a des éclairs qui sortent de votre main. Ou vous pouvez ligoter quelqu'un juste en le regardant. Des trucs du genre. Pas vrai?" Et, sans laisser le temps à l'humaine de répondre, elle continua: "Ben, allez-y, je vous regarde. Montrez-moi ce que vous pouvez faire. Comme ça, je verrais bien si vous dites la vérité."

Et, sans penser un seul instant au risque qu'il y avait de demander à un potentiel ennemi de montrer ces pouvoirs, elle adressa un grand sourire à l'humaine, tout en prenant un peu d'altitude.
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 15:59

[Message posté le Dim 10 Aoû 2014, 10:01]
La Fée ne bougea pas. Elle resta en vol stationnaire à côté de la bibliothèque. Toutefois, son totem, un magnifique colibri, vint la rejoindre pendant que la chef des Sorciers commençait ses explications. Lorsqu'elle eut terminé, la nouvelle avait encore des questions et même certains commentaires. Joëlann écouta le tout attentivement. L'arrivante ne la croyait pas... Évidemment... La Sorcière soupira intérieurement sans se départir de son sourire apparent et songea à l'accueil de Txaran Gozer. Lui non plus ne l'avait pas cru... sauf qu'il avait plus de connaissances que cette petite Fée sur les créatures non totalement humaines vivant à l'extérieur. Se disant que finalement Txaran avait été plus facile à convaincre que cette jeune fille, Joëlann désira préciser encore quelques petites choses avant de contenter les demandes irréfléchies de la nouvelle.

« Comme je vous l'ai mentionné, la localisation de la base est gardée secrète. Seule une poignée de personnes sur l'ensemble des habitants ont le droit d'aller à l'extérieur de la base et connaissent par conséquent sa localisation exacte. Par ailleurs, ses personnes doivent réussir beaucoup de tests et d'examens avant de faire partie de l'équipe des missions.

Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que, peu importe notre race ou notre apparence, l'extérieur est très dangereux pour nous. Nous sommes des êtres différents des humains normaux et la majorité de ces humains, dont particulièrement les agents de la W.E.F., nous détestent tellement qu'ils feraient n'importe quoi pour nous éliminer complètement de la carte du monde. C'est une autre raison pour laquelle nous vivons dans la clandestinité, à l'abri des regards et dans le secret le plus total. Chaque sortie que nous faisons pour sauver de nouvelles créatures extraordinaires nous met constamment en danger. La W.E.F. est partout, infiltrée autant dans les gouvernements que dans la population ordinaire.

Je comprends que vous ne voulez pas me croire. Vous n'êtes pas la première à me faire cette remarque. Le mieux que je puisse vous proposer c'est de visiter la base par vous-même et de découvrir ses habitants. En ce qui concerne mes pouvoirs, je me dois de vous aviser de certains détails avant de commencer.

La race des Sorciers est sans aucun doute la race cumulant le plus grand nombre de pouvoirs différents comparativement aux Anges, aux Elfes, aux Fées et aux Vampires. Ces quatre races, peu importe leurs représentants, possèdent les des pouvoirs par race, mais ce sont toujours les mêmes. Par exemple, si je prends les Fées, vous pouvez toutes influencer la croissance des végétaux, voler grâce à vos ailes d'insectes et guérir les gens. Je pourrais aussi vous donner les caractéristiques spécifiques de votre race ainsi que celles des autres, mais je m'éloignerais de notre actuel sujet de discussion.

Les Sorciers possèdent deux pouvoirs communs et un pouvoir propre à chaque Sorcier. C'est de ce pouvoir que je parlais lorsque je disais que nous cumulions le plus grand nombre de pouvoirs différents. Nos pouvoirs communs sont la télépathie et la manifestation d'un bouclier de protection. Nos pouvoirs particuliers peuvent être notamment de type élémentaire, mental ou physique.

Et, si la suite vous paraît désagréable, je tiens à vous rappeler gentiment que vous m'avez demandé des preuves... »


Inspirant en silence et sans bouger le moindre membre d'un poil, la chef des Sorciers commença par créer son bouclier bleu outremer entre la Fée et les lits en face d'elle. Elle l'étira pour qu'il forme une grande barrière de protection, séparant presque la pièce en deux. Puis, tout en maintenant son bouclier, elle fit soulever trois lits du sol pour les faire tourner sur eux-mêmes sans qu'ils s’accrochent les uns les autres. En plus, la Sorcière commenta mentalement ce qu'elle faisait tout en démontrant ses pouvoirs. Ainsi, la Fée put entendre dans sa tête :

*La barrière bleu foncée que vous apercevez est ce que nous appelons un bouclier de protection pour les Sorciers. Lorsque je vous parlais des pouvoirs propres à chaque Sorcier, en ce qui me concerne, mon pouvoir spécifique me permet de contrôler l'air qui m'entoure. Finalement, la voix que vous entendez actuellement dans votre tête, est la manifestation de ma capacité à utiliser la télépathie pour communiquer mentalement avec les gens.*

À nouveau, grâce à ses pouvoirs, l'humaine remit les lits à leur place respective et fit disparaître son bouclier comme si rien ne s'était passé.

« Satisfaite ? » Se contenta de demander Joëlann toujours imperturbable.
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 16:01

[Message posté le Lun 18 Aoû 2014, 14:08]
Avant de répondre à sa demande concernant les pouvoirs de la dénommée Joëlann, celle-ci répondit, toujours avec calme, à ces remarques.

"Comme je vous l'ai mentionné, la localisation de la base est gardée secrète. Seule une poignée de personnes sur l'ensemble des habitants ont le droit d'aller à l'extérieur de la base et connaissent par conséquent sa localisation exacte. Par ailleurs, ses personnes doivent réussir beaucoup de tests et d'examens avant de faire partie de l'équipe des missions."

Cette déclaration piqua l'intérêt de Clo. Ainsi donc, elle n'aurait pas le droit de sortir. Beurk. L'idée lui déplaisait assez. Mais si le passage à l'extérieur était conditionné par de tests, alors il devait sûrement avoir un moyen de ruser! Elle réfréna un sourire en se rappelant la façon dont elle aidait ces camarades d'école pendant les contrôles, sans jamais être vue. Puis, elle s'aperçut que, non seulement elle ajoutait foi à ce que disait la soi-disante sorcière, mais en plus elle commençait à croire à cette idée de la CAT. Elle secoua la tête, mécontente d'elle-même. Il faut dire que Clo était plutôt de nature confiante et elle avait peu l'habitude de se méfier des gens. Si elle avait réagi de manière défiante depuis le début, c'était uniquement à la façon un peu "brutale" dont elle avait rencontré les catiens.

"Ce qu'il ne faut pas oublier c'est que, peu importe notre race ou notre apparence, l'extérieur est très dangereux pour nous. Nous sommes des êtres différents des humains normaux et la majorité de ces humains, dont particulièrement les agents de la W.E.F., nous détestent tellement qu'ils feraient n'importe quoi pour nous éliminer complètement de la carte du monde. C'est une autre raison pour laquelle nous vivons dans la clandestinité, à l'abri des regards et dans le secret le plus total. Chaque sortie que nous faisons pour sauver de nouvelles créatures extraordinaires nous met constamment en danger. La W.E.F. est partout, infiltrée autant dans les gouvernements que dans la population ordinaire. "

La fée ne put s'empêcher d'approuver de la tête. Elle connaissait suffisamment les humains pour savoir que les paroles de la femme rousse en face d'elle étaient, sinon vraies, au moins plausibles.

"Je comprends que vous ne voulez pas me croire. Vous n'êtes pas la première à me faire cette remarque. Le mieux que je puisse vous proposer c'est de visiter la base par vous-même et de découvrir ses habitants. En ce qui concerne mes pouvoirs, je me dois de vous aviser de certains détails avant de commencer."

Clo sentit un frisson d'excitation lui parcourir l'échine. Elle allait vraiment le faire! Trop bien! Elle écouta avec beaucoup d'attention la suite du petit discours de Joëlann. Perché sur son épaule, Carino faisait de même, mais la fée savait que son petit compagnon était figé par la peur. Elle caressa doucement ses jolies plumes, pour le calmer, et lui rappeler qu'elle était là, qu'elle le protègerait. Il se détendit un peu.

"[…] Nos pouvoirs communs sont la télépathie et la manifestation d'un bouclier de protection. Nos pouvoirs particuliers peuvent être notamment de type élémentaire, mental ou physique. Et, si la suite vous paraît désagréable, je tiens à vous rappeler gentiment que vous m'avez demandé des preuves... "

Clo lui fit un grand sourire, genre: "t'inquiète pas de ça", mais en réalité, elle avait un peu peur. Elle commençait à se demander si elle avait eu raison de demander ça. Elle savait déjà ce que Carino en pensait, mais l'excitation l'emportait sur la peur. Elle resta sans bouger à voleter. Devant ses yeux écarquillés apparut soudainement une sorte de paroi bleu outremer transparente. Une voix résonna soudain dans sa tête: *La barrière bleu foncée que vous apercevez est ce que nous appelons un bouclier de protection pour les Sorciers* Malgré elle, la fée sursauta et se raidit sous l'effet de surprise. (Heureusement qu'elle était prévenue. Qu'est-ce que ça aurait été sinon). Elle assista ensuite à la démonstration de force de la sorcière (elle ne doutait plus que s'en soit une vraie) tandis que la voix (indubitablement celle de Joëlann) lui expliquait ce qu'elle faisait. Pendant tout ce temps, la fée resta immobile, à part ses ailes qui battaient l'air à toute allure, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte d'étonnement.

Quand tout fut finit, la sorcière lui demanda simplement: "Satisfaite ?"
Le mot agit comme la goutte d'eau qui fait déborder le vase; Clo se tourna vers Joëlann et s'écria:
"Mais c'est génial!!! C'est trop fort! Y'a vraiment que les sorciers qui peuvent faire ça?" Et répondant d'elle-même à sa question: "C'est trop dommage! J'aurais tellement aimé pouvoir faire ça! Vous êtes super forte, Madame. Vous vous entrainez longtemps pour faire ça, pas vrai? Le bouclier, ça protège contre tout? Personne peut rentrer dedans? Même les plantes ou les oiseaux? C'est vraiment génial! Vous pouvez faire des tempêtes avec votre pouvoir, non? Ça doit être trop classe! Y'a beaucoup de sorciers comme vous, dans la base? Ils ont des pouvoirs très différents du votre ou ça ressemble un peu? Les anges, les vampires et les elfes, ça fait des trucs aussi classes que ça? Vous faites des spectacles de démonstration ou des trucs du genre? Parce que j'aimerais trop voir encore des choses comme ça!"

Clo fit une pause, le temps de reprendre sa respiration, mais elle enchaîna ensuite sans laisser le temps à quiconque de parler:
"J'suis désolée de pas vous avoir cru, mais aussi vous ressemblez beaucoup à un humain normal. Les autres races, elles ressemblent aussi à des humains ou pas? Les vampires, ils sucent le sang comme dans les contes? Et les anges, ils ont des ailes et une auréole autour de la tête? On peut parler à tout le monde dans votre base? C'est vous qui l'avez créé? Elle est sympa, ma chef?"

Puis une autre idée lui traversa la tête, et elle s'exclama:
"Vous avez dit qu'il y a des fées, mais vous avez dit aussi qu'on peut pas sortir comme ça. Mais nous les fées, on aime le dehors, je suppose que vous savez ça. Alors comment elles font? Elles ont permis spécial de sortie? Eh! Si vous avez des pouvoirs aussi cool, comment ça se fait que vous avez pas exploser tous les gens de la WEF? Vous existez depuis longtemps? Je trouve que…"

Clo aurait pu continuer comme ça sans arrêter pendant deux heures, mais Carino s'envola et pépia soudainement, la coupant dans son élan. À ce moment, elle prit conscience qu'elle avait parlé si vite que peut-être que Joëlann n'avait pas tout compris et que, de tout façon, il n'était pas très poli de poser autant de questions d'un coup. Elle adressa un sourire gêné à son interlocutrice.

"Désolée. Je ne voulais pas m'emballer comme ça. Mais votre démonstration était vraiment impressionnante. Euh… Bon, je vous pose juste trois questions. Vous pouvez oublier les autres. D'abord, comment on fait si on peut pas sortir? Je veux dire: nous les fées, on en a vraiment besoin. Ensuite, est-ce que tous les pouvoirs des sorciers sont aussi cool que le votre? Et enfin: comment ça se fait que vous avez pas réussi à vaincre la WEF avec toute cette force? Ah oui et une dernière: vous avez parlé de visiter la base. Quand est-ce qu'on pourra le faire?"

Elle avait perdu un peu d'altitude, de manière à avoir sa tête à la même hauteur que Joëlann. Elle s'était calmée, même si ces yeux brillaient. Carino, plus détendu lui aussi, bien que encore un peu méfiant, voletait à distance. Elle regardait la sorcière avec admiration et plus aucun air de moquerie ou de défiance n'était visible sur le visage de la petite fée: Clo croyait la sorcière sans restriction. Elle attendit en silence la réponse de la jeune femme à ces questions, la tête penchée sur le côté, les yeux pleins de curiosité et d'enthousiasme.
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 16:03

[Message posté le Lun 17 Aoû 2014, 17:01]
La démonstration de Joëlann sembla impressionner grandement la Fée. À tel point que, lorsque la chef des Sorciers de la C.A.T. lui demanda si elle était satisfaite, la nouvelle s'emballa et lui posa tout plein de questions, reprenant à peine son souffle. L'humaine en fût presque étourdie. Joëlann avait peut-être une bonne mémoire, mais elle n'avait pas réussi à tout saisir cette fois. C'est pourquoi elle se sentit quelque peu soulagée quand Clo limita ses questionnements à trois, non à quatre interrogations. Quoique, la Sorcière devait en réalité cette diminution de question au totem de la Fée...

« Désolée. Je ne voulais pas m'emballer comme ça. Mais votre démonstration était vraiment impressionnante. Euh… Bon, je vous pose juste trois questions. Vous pouvez oublier les autres. D'abord, comment on fait si on peut pas sortir? Je veux dire: nous les fées, on en a vraiment besoin. Ensuite, est-ce que tous les pouvoirs des sorciers sont aussi cool que le votre? Et enfin: comment ça se fait que vous avez pas réussi à vaincre la WEF avec toute cette force? Ah oui et une dernière: vous avez parlé de visiter la base. Quand est-ce qu'on pourra le faire? »

Inspirant un bon coup, l'humaine commença à donner les réponses.


« Il existe à l'intérieur de la base un "faux" extérieur expressément conçu pour les Fées et les Elfes de la C.A.T. Bien entendu, tous les Catiens peuvent y accéder, mais c'est d'abord et avant tout pour vous. Je vous donnerai plus en détail cet endroit lors de notre visite.

En ce qui concerne les Sorciers, comme je vous l'ai dit précédemment, chacun à un pouvoir particulier qui peut être de nature différente : élémentaire comme moi, mental comme la télékinésie, physique comme ceux qui ont la possibilité de se transformer en animaux, etc. Chaque pouvoir à ses particularités et chaque Sorcier est unique à sa façon. Le fait de les considérer comme "cool" ou non ne dépend que de vous en fait...

Comme je vous mentionné auparavant la W.E.F. a des agents infiltrés partout sur Terre et, même s'il s'agit d'une organisation secrète comme nous, les membres de cette communauté sont des humains à 100 %, donc plus difficilement repérables parmi les autres humains non "mauvais". Par ailleurs, ils ont de bien meilleurs moyens et équipements que nous pour ce qui est d'aller sur le terrain... Également, la C.A.T. doit oeuvrée à chaque instant dans l'ombre alors que la W.E.F., avec leurs multiples contacts dans les nombreuses sphères de la société, peut se permettre d'être un peu plus visible si je peux m'exprimer ainsi. S'il y a une fuite à leur sujet, ils font pression sur le ou les responsables et obligent les gouvernements à publier une version qui leur plaît. Ils sont puissants, mais pas encore assez pour nous exterminer. Malheureusement, nous ne pouvons pas partir en guerre ouverte contre la W.E.F., car le moindre faux pas de notre part exposerait la C.A.T. à la destruction et, par ce fait, permettrait à nos ennemis de gagner... Quoi qu'il en soit, je ne désespère pas. Un jour, je crois vraiment que nous pourrons tous vivre parmi les humains sans que ces derniers n'essaient de nous éliminer systématiquement.

Finalement, pour ce qui est de la visite guidée, si vous n'avez pas d'autres questions, nous pourrons la commencer tout de suite après ces explications. »
Clo
Fée

avatar

Grade hiérarchique :
  • Soldat recrue

Points : 112
Messages : 22
MessageSujet: Re: Réveil de Clo   Sam 1 Nov - 16:06

[Message posté le Jeu 28 Aoû 2014, 11:46]
Joëlann, qui décidément semblait du genre à rester calme en toute circonstance, inspira un coup puis répondit calmement aux quatre questions de la fée:
"Il existe à l'intérieur de la base un "faux" extérieur expressément conçu pour les Fées et les Elfes de la C.A.T. Bien entendu, tous les Catiens peuvent y accéder, mais c'est d'abord et avant tout pour vous. Je vous donnerai plus en détail cet endroit lors de notre visite."

Un "faux extérieur"? Bien que le concept paraissait bizarre pour la jeune fée qui ne comprenait pas trop ce que cela voulait dire, Clo n'eut pas le temps de poser de questions car la sorcière enchaînait déjà:
"En ce qui concerne les Sorciers, comme je vous l'ai dit précédemment, chacun à un pouvoir particulier qui peut être de nature différente : élémentaire comme moi, mental comme la télékinésie, physique comme ceux qui ont la possibilité de se transformer en animaux, etc. Chaque pouvoir à ses particularités et chaque Sorcier est unique à sa façon. Le fait de les considérer comme "cool" ou non ne dépend que de vous en fait…"

Certes. Clo se sentit un peu bête d'avoir poser une question un peu enfantine comme ça mais bon au moins elle avait sa réponse: décidément, les sorciers, c'était super. Elle allait pouvoir s'amuser à faire ami-ami avec tous les sorciers de la base juste pour savoir leur pouvoir. Elle s'imagina débarquant devant un sorcier inconnu et lui lancer: "C'est quoi ton pouvoir? Tu me montres?" et cette idée l'amusa beaucoup. Un large sourire aux lèvres, elle écouta la suite des réponses de la chef des sorciers… et perdit ce sourire très vite.

"Comme je vous mentionné auparavant la W.E.F. a des agents infiltrés partout sur Terre et, même s'il s'agit d'une organisation secrète comme nous, les membres de cette communauté sont des humains à 100 %, donc plus difficilement repérables parmi les autres humains non "mauvais"."
Clo hocha la tête. Elle aurait pu y penser.

" Par ailleurs, ils ont de bien meilleurs moyens et équipements que nous pour ce qui est d'aller sur le terrain... Également, la C.A.T. doit œuvrer à chaque instant dans l'ombre alors que la W.E.F., avec leurs multiples contacts dans les nombreuses sphères de la société, peut se permettre d'être un peu plus visible si je peux m'exprimer ainsi. S'il y a une fuite à leur sujet, ils font pression sur le ou les responsables et obligent les gouvernements à publier une version qui leur plaît."

La fée nota tous ses renseignements dans sa tête. Pour elle, le combat CAT/WEF commençait à ressembler à un film, avec les vaillants résistants aux super pouvoirs très "cool" d'un côté et les méchants en costards et lunettes noirs, sans scrupules, de l'autre. Elle n'avait que très peu l'impression d'être au cœur de ce combat.

"Ils sont puissants, mais pas encore assez pour nous exterminer. Malheureusement, nous ne pouvons pas partir en guerre ouverte contre la W.E.F., car le moindre faux pas de notre part exposerait la C.A.T. à la destruction et, par ce fait, permettrait à nos ennemis de gagner... Quoi qu'il en soit, je ne désespère pas. Un jour, je crois vraiment que nous pourrons tous vivre parmi les humains sans que ces derniers n'essaient de nous éliminer systématiquement."

Et Joëlann gagna définitivement l'admiration de la petite fée: non seulement cette femme avait des pouvoirs géniaux, non seulement elle restait calme quoi qu'elle puisse faire, mais en plus elle avait l'air ultra courageuse, à parler de combat comme ça, et super optimiste et décidée. Wow. Si tous les chefs de la CAT étaient comme ça, ils allaient défoncer les méchants!

À peine la sorcière eut-elle finit de parler que la fée lui fit part de ses pensées:
"Ben en tout cas, même si j'y connais rien, j'ai l'impression que vous êtes bien partie pour gagner, madame."
Elle fit une pause puis lança:
"J'ai encore 250 millions de question, mais pour le moment, j'aimerais bien visiter la base!"
Sur ces mots, elle voleta jusqu'à la porte, son colibri derrière elle, et se retourna vers la sorcière, prête à lui emboîter le pas dès qu'elle ouvrirait la porte.

[Si tu veux, tu peux me répondre une derrière fois, mais je pensais clôturer là]
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réveil de Clo   

 

Réveil de Clo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]
» Un réveil difficile et un nouveau point de départ. [Libre à un membre de Fairy Tail]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Salle de Réveil-