AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Azari Morénius - Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Azari
Invité



MessageSujet: Azari Morénius - Vampire   Mer 5 Mar - 10:07

[Image copyright Technoelfie (Caro)]

Nom : Morénius

Prénom : Azari

Surnom : Chose

Âge : Apparence 11 ans, réel 226 ans

Sexe : Garçon

Race : Vampire

Histoire : Né d’une famille ordinaire, dans un coin reculé du Québec, Azari grandis à la campagne dans un petit village chaleureux. Son père, paysan, passait ses longues journées d’été à cultiver ses terres, alors que sa mère s’occupait de lui et de ses 5 frères et sœurs, tous plus vieux. Lorsque Azari atteint ses 11 ans, ses 3 frères travaillaient la terre familiale. Agathe, la deuxième fille de la famille, se maria à un homme d’âge mûr, d’au moins 10 ans de plus qu’elle, capitaine d’un bateau marchant, pour imiter sa sœur.

L’hiver suivant fut très rudes cette année-là, et lorsqu’une grosse tempête de neige s’abattait sur l’est du pays, Maurice, Bartholomé, Mortimer, Azari et leurs parents était tous réunis près du foyer, silencieux, écoutant le simple bruit du vent… Trois coups retentirent à la porte d’entrée ! Les 4 frères sursautèrent, et Meredith regarda son époux l’air inquiète avant d’aller ouvrir la porte. L’inconnu entra dans la petite maison, laissant entrer une vague de froid et de neige, ses cheveux noirs, mi-longs lui retombaient sur le visage, sa cape, recouverte de neige semblais grise et il portait d’épaisses bottes de fourrure comme les Inuits. En bonne hôte, la mère invita l’étranger à dormir chez eux, le temps était trop agité pour mettre l’homme à la porte !

Cette nuit-là… ils écoutaient leur mystérieux invité raconter ses fabuleuses histoires, Azari finit par s’endormir sur le tapis, alors que l'un après l’autre ses frères allaient dormir dans leurs lits. Meredith parti à la cuisine ce préparé une boisson chaude, pendant que le père ce mettait à parler l’homme sur un ton méfiant. Lorsque la femme de la maison retourna dans le salon, elle fit tomber sa tasse de surprise et laissa échapper un cri strident ! Après avoir patiemment gagné leurs confiances, à force de politesse et de contes, il avait profité de l’absence des autres pour se débarrasser du seul qui restait sur ses gardes ! Azari ouvrit les yeux, réveillé par les hurlements de sa mère, pour apercevoir, son père gisant sur le sol, blanc comme un drap. L’homme se jeta sur sa mère pour enfoncer ses longues canines dans la peau délicate de son cou. Et Azari pétrifier par la peur, le regarda sucer son sang jusqu'à la dernière goutte, roulé en boule derrière le canapé.

Bartholomé surgit dans la pièce et Azari courut se cacher derrière lui, le vampire s’avança vers eux, il était trop fort et son frère n’arrivais pas à lutter, le vampire avait les mains serrer entour de son coup, et bientôt, Bartholomé n’eut plus de souffle et s’éteint… Azari, qui à présent en larme, tirait sur l’un des bras de l’homme sans succès, mais revola contre l’autre mur lorsque ce dernier d’un mouvement brusque le frappa. Puis tomba alors sans connaissance, sur le plancher du salon…

à son réveille, le jeune garçon de 11 ans, était couché sur le divan, passa la main dans son cou, pour voir qu’elle blessure il c’était fait en tombant. Il avait bien quelque bleu sur le bras, mais rien de comparable à cette douleur qui lui venait de son coup… Mais il ce figea dans son mouvement, en apercevant… toujours là, assit sur un fauteuil, calmement à l’observé, l’homme ! Que pouvait-il faire… Il était seul, contre un adulte, et qui plus est, complètement fou ! Seul… et risquait de le rester encore très longtemps s’il s’en sortait vivant… Qu’avait il encore à perde ? Il resta donc un bon moment les yeux rivés sur ceux de son adversaire, tous deux immobile.

L’étrange personnage se mit alors à parler, lui proposa de l’emmener avec lui, de lui apprendre tout ce qu’il avait à savoir, de lui léguer sa grande expérience de la vie, une vie… de mille ans ??? Azari retira sa main de son coup, ne comprenant pas trop ce que cet assassin voulait dire. Puis, sa mémoire le ramena quelque heure en arrière, à un certain conte, passionnant, qu’il leurs avaient raconté en début de soirée… sur des créatures fascinantes et immortelles, après quelque heure à écouter sans dire un mot, le gamin accepta le marcher de ce traitre, ce promettant toutefois à lui-même, de fuir dès la première occasion.

Il passa par contre d’avantage de temps avec ce vieillard de mille ans, que prévue, réalisant peu à peu qu’il avait besoin de son savoir pour survivre, et de son apparence d’adulte pour faire et aller ou il le désirait…

Caractère : Azari, bien que très mignon, est victime d’énorme complexe ; à cause de sa taille, son apparence générale de gamin qui affecte pour beaucoup sa crédibilité auprès des autres, et autres détails typiquement masculin affectant ses relations amoureuses… qui sont d’ailleurs très peu présente ! Cela a comme effet de le rendre totalement détestable ! Sarcastique, pessimiste, morbide et même un peu méchant. Ce n’est pas en tant que telle une mauvaise personne, seulement, il y a une certaine frustration en lui, de ne jamais pouvoir atteindre une apparence adulte ! Il est insensible au malheur des autres, et bien qu’il soit capable étonnamment d’expressions lorsqu’il le veut, il a souvent une tête d’enterrement, un peu indifférent à tout.

Sur de lui et d’un calme étonnant, il ne réagit que rarement impulsivement, comme si cela ne valait pas le coup et qu’il avait tout le temps du monde pour dire ou faire ce qu’il veut, ce qui n’est pas tout à fait faux… C’est loin d’être un trouillard, même s’il n’ira pas ce jeté dans la gueule du loup, et c’est l’une des raisons de son absence de réaction ! Il est réfléchi, intelligent, patient… enfin, sauf lorsqu’il s’agit de faire comprend quelque chose à un abruti ! Finalement, il est responsable et malgré les apparences, à une certaine sagesse en lui…

Amour/ami(e)s : Non… mais vraiment beaucoup de connaissances !

Physique : Azari a un teint clair, une peau très douce, un petit nez, des lèvres très légèrement pulpeuses et de grandes oreilles. Il est tout à fait adorable, avec son visage d’enfants sage, un vrai p’tit ange… Ses yeux d’un bleu assez foncé, grand, brillant, curieux, toujours à observé tout ce qui ce passe au alentour, comme s’il ne voulait rien manquer. Lorsqu’il vous fait l’un de ses regards désolés de gamin qui a fait une gaffe sans le vouloir, impossible de lui résister ! Ses cheveux d’un blond très pâle sont fins, pas extrêmement volumineux, juste corrects, ni trop plats, ni trop en bataille, il ne prend pas trop le temps de ce coiffer, et depuis sa vampirisation et n’a pas changé de coupe ! Ce gamin est d’une hauteur d’approximativement 4,4 pieds. Azari s’habille d’une manière assez classique, surtout des chemises (blanc, bleu pâle, quelques fois noir… mais pas de couleur trop voyante), t-shirts (dans les mêmes couleurs), pantalon noir, jeans propre et assez foncé en général…

Signes particuliers : Il a une préférence pour le groupe AB+
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Azari Morénius - Vampire   Mer 5 Mar - 10:10

Ci-dessous se trouve le texte expliquant pourquoi Azari a choisi de quitter la C.A.T.

Azari, le Vampire déserteur...

Onoma et Azari étaient en pleine engueulade, le ton montait à un tel point, qu’on pouvait entendre quelques mots s’échapper de l’épaisse porte en bois, qu’on aurait pourtant crue bien plus insonorisée. Les insultes retentissaient dans toute la pièce « Autorité minable ! » suivie de près part « Armée de pacotille ! » Puis « Organisation broche à foin ! » Pour se conclure en une rafale de jurons, qu’on ne devrait jamais voir sortir de la bouche d’un enfant à l’allure si jeune et angélique.

Et pourtant, ce n’était pas les divergences d’opinion stratégique qui étaient à la base de cette dispute. Onoma reprochait à Azari de s’être nourri à même la carotide d’un être humanoïde vivant, durant ses… vacances ? Enfin bref, c’était un vampire, et toute cette histoire n’avait plus qu’à ses yeux l’allure d’une mauvaise blague. Il évoqua brièvement Ajartiel et ses mauvais tours, comme quoi Onoma n’avait pas le moindre contrôle sur cet ange, que sa position parmi eux ressemblait à une énorme farce, qu’avant de lui reprocher ses propres instincts, tout à fait normaux pour un vampire, il devrait commencer part trouver une autorité paternelle pour ce joker de service qui n’avait à son avis pas le moindre sens des responsabilités ! Azari en avait assez, il lui parla de ses missions, qui selon lui n’avançaient à rien, que s’il n’employait pas les mêmes méthodes extrêmes que leur ennemi commun, il courrait tout droit à l’échec.

Mais Onoma insistait sur les actions du vampire à l’allure de préadolescent, puis sur la confiance qu’il avait mise en lui, et bla, bla, bla… Quant à Azari, son teint virant doucement au rouge écarlate, alors que la rage l’envahit tel un volcan sur le point d’entrer en éruption. Il renchérit sur le fait que les autres pouvaient faire autant d’erreurs qu’ils leurs plaisaient, mais que lui, étant considéré comme une créature mauvaise de nature, était traité de façon à part, tel
« un monstre », n’aillant pas droit au moindre faux pas !

Ils n’arriveraient jamais à rien avec ses
« méthodes de mauviette »; il fallait frapper plus fort ! Enfin bref, la discussion variait entre plusieurs désaccords, et se termina part une démission, qui était, du moins sur le coup, pas le moins du monde à contester ! Il boirait tout le sang qu’il voudrait, de qui il le souhaiterait, et sans se faire enlever ses groupes sanguins préférés part un « gros pigeon blond aux airs de niais ». Personne ne l’arrêterait, personne ne le retrouverait… jamais ! C’était fini ! Il se retint d’envoyer une gauche directe au chef suprême de la base, il se contenta de lui envoyer quelques jurons supplémentaires avant de lui montrer ses canines en un sourire semi-sadique semi-fou, puis se retourna et partit.

Azari claqua la porte si fort derrière lui, que le cadre de la porte se fendit violemment sur le côté et que l’une de ses planches de finition tomba au sol, telle la seule pauvre véritable victime de l’histoire !
 

Azari Morénius - Vampire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» Cherche bannière vampire counts (Fantasy)
» ─ 04. Guide du Petit Vampire et du Petit Lycan.
» Rosen Vampire
» The Vampire Diaries

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Hors-Jeu (Important) :: Présentation des Personnages :: Vampires-