AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Anges - Cours 3 : La Guérison Personnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000166
Messages : 409
MessageSujet: Anges - Cours 3 : La Guérison Personnelle   Lun 22 Sep - 0:01

[Message posté le Ven 27 Déc 2013, 16]

Comme à tous les jeudis, Ajartiel attendait déjà dans l’auditorium lorsque ses protégés commencèrent à arriver. Aussi surprenant que ça puisse paraître pour qui connaissait le personnage, il était rarement en retard pour donner ses cours. Il faut dire qu’on lui avait choisi un créneau plus que raisonnable. À onze heure le matin, ça faisait un bon moment qu’il était levé ! C’est donc avant tout le monde qu’il arrivait et attendait, le plus souvent en lisant un bouquin.

Ce jour là, même son tableau noir était prêt depuis longtemps ! En fait, il redonnait le même cours que le jeudi d’avant et il n’avait juste rien effacé. Paresse ou prévoyance, on peut appeler ça comme on veut... Toujours est-il qu’on pouvait y lire :


Anges – Cours 3 : La guérison personnelle
    - Comment se guérir
    - Comment récupérer son énergie
    - La mort définitive
Parmi ses trois cours, c’était celui qu’il aimait le moins enseigner pour la simple et bonne raison qu’il n’y avait aucune partie pratique dedans. En même temps, qu’est-ce qu’ils auraient bien pu améliorer ? Apprendre à dormir plus rapidement et plus profondément ? Ouais, voilà. Ça se passait de commentaire. Mais bon, le cours contenait des informations importantes pour les jeunes Anges et il devait les leur donner. Alors il se lança :

« Bonjour bonjour ! Aujourd’hui, cours entièrement théorique. Désolé pour ceux que ça endors, je vous comprends totalement. Mais je pense que de savoir comment rester en vie a quand même une certaine utilité...

Première chose à savoir et dont vous êtes déjà au courant, malgré la capacité de certains d’entre nous à se dématérialiser, ça ne change rien au fait que nous soyons des êtres matériels, solides, tangibles. Nous ne sommes cependant pas faits de la même matière que les autres Races. La façon la plus simple de présenter les choses est de dire que nous sommes faits d’énergie. Cette énergie, sur plusieurs points, n’est pas tellement différente de l’énergie biochimique qui anime un Humain. Nous l’utilisons continuellement, puisque c’est elle qui nous maintient en vie, et elle se doit d’être renouvelée, parce qu’elle ne vient pas du néant. Nous n’avons ni besoin de respirer ou de manger. La seule nécessité qui nous reste est celle de dormir. C’est ainsi que nous régénérons notre énergie. »

Jetant un coup d’oeil à son tableau, le Chef des Anges réalisa qu’il avait commencé par le deuxième point. Ah... bah tant pis. Il enchaîna donc avec le premier :

« Donc, comme je le disais, nous sommes des êtres solides et nous pouvons donc être blessés de la même façon que le serait un Humain. Les armes blanches, les projectiles, les poisons, la magie... À moins de se dématérialiser avant de recevoir le coup ou, moins ésotériquement, de l’éviter, il peut nous blesser. À partir de cet instant, toute l’énergie nécessaire pour vous guérir sera automatiquement déployée par votre corps pour réparer les dommages. Nous guérissons sans pouvoir contrôler ce pouvoir. C’est donc dire que, si votre blessure est irréparable, votre corps épuisera toute l’énergie qui vous compose à essayer de vous sauvez et vous disparaîtrez.

Si vous avez suivi tout ce que j’ai dis, vous pouvez donc en déduire que le taux de survie d’un Ange à une blessure est inversement proportionnel à son épuisement physique. Parce que, moins de sommeil veut dire moins d’énergie, ce qui veut dire moins de capacité à guérir. C’est la même chose avec la dématérialisation. Si vous êtes fatigué (et que donc vous avez peu d’énergie disponible) ou si vous êtes blessé (et donc que votre énergie cherche à vous guérir), vous ne pourrez pas vous dématérialiser, même si vous savez le faire en temps normal. »

Assez fier d’avoir réussi à caser les mots ‘‘inversement proportionnel’’, l’Hongrois marqua une pause. Malheureusement, personne ne semblait impressionné. C’est par conséquent un peu déçu qu’il poursuivit :

« C’est pour cela que je ne peux pas vous dire avec exactitude quelles sont les blessures mortelles et celles qui ne le sont pas. En général, les blessures suffisamment graves pour tuer un Humain le sont aussi pour un Ange, parce qu’elles sont du genre à vous vider de votre sang vite fait, trop pour votre capacité de guérison et votre quantité d’énergie. Mais on ne peut jamais se prononcer sans connaître l’état dans lequel était l’Ange avant d’être blessé. Et s’il parvient à dormir, il a plus de chances... Bref. C’est pas simple. »

Et sur cette belle conclusion qui résumait très bien le machin, Ajartiel décida de passer au troisième point de son exposé :

« Comme je le disais au début, l’énergie que nous utilisons pour nous guérir est la même que l’énergie qui nous compose. Cette énergie fait partie de nous, elle EST nous. Et comme nous ne sommes qu’une seule entité, que nous ne sommes pas divisible, l’énergie qui nous est retirée se dissipe. »

Pour illustrer ses propos, il se saisit d’une des plumes de ses ailes et l’en délogea. Il la leva bien haut pour la montrer à tous, puis la lâcha. Elle virevolta pendant moins d’une seconde avant de disparaître, sans même avoir eut le temps d’atteindre le sol.

« Parce que cette plume, cette portion d’énergie en fait, n’était plus liée à moi, qu’elle n’était plus en contact physique avec moi, elle s’est dématérialisée pour finalement disparaître complètement. Il se passerait la même chose avec du sang ou un bout de doigt. Mais, non, vous n’aurez pas de démonstration de ça.

Qu’est-ce qui se passe avec le trou laissé ? Et bien, le reste de mon énergie s’occupe déjà à former une nouvelle plume pour la remplacer. Dans des conditions optimales et avec beaucoup de temps, on peut même envisager la repousse d’un membre. Après tout, nous sommes la représentation physique de l’Être que nous étions avant de mourir. Nous sommes cette image, figée pour l’éternité, et nous n’existons que sous cette forme. C’est ainsi que notre corps se doit d’être. Mais si les dommages sont trop importants, si notre énergie n’est pas suffisante pour nous redonner la forme que nous sommes censés avoir... et bien nous devenons pareil qu’une plume détachée de son aile. Nous nous éparpillons pour disparaître. C’est ainsi que les Anges meurent. »

Petite musique mélodramatique ? Non ? Bon, tant pis. Ajartiel termina son discours d’une voix posée, mais en souriant légèrement, ce qui pouvait soit être interprété comme un signe de sadisme, soit comme une tentative de contrer l’effet dépressif du sujet abordé. Jetant un regard à l’horloge au mur, il fut quand même étonné de voir qu’il avait presque utilisé tout le temps alloué. Il décide donc d’achever le cours ainsi, laissant ses élèves diriger toutes ces informations.

« Le sujet ne s’y prêtant évidemment pas, il n’y aura pas de cours pratique là-dessus cet après-midi. Je serai quand même dans le parc du cloître extérieur pour aidez ceux qui le désire avec les notions de vol. Vous pouvez y venir vous pratiquer. N’hésitez pas non plus si vous avez des questions ! »

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
 

Anges - Cours 3 : La Guérison Personnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FERMETURE]Les Anges d'Artémis[-EN COURS DE FERMETURE-]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Classe Théorique (Auditorium) :: Cours-