AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Tallulah - Fée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tallulah
Invité



MessageSujet: Tallulah - Fée   Mer 5 Mar - 10:01

[Image copyright Selenada (Ulyana Regener)], modifiée par Joëlann

Nom : Inconnu au bataillon (Non, ce n'est pas son nom de famille, c'est une façon de dire qu'elle ne le connait pas...)

Prénom : Tallulah (à prononcer Ta-lou-la... pour avoir une idée approximative de la prononciation écouté la chanson Tallulah de Sonata Arctica ou à la limite Talulla d'Indochine)

Surnom : Tall', Lu' (à prononcer Lou), Lulla' (à prononcer Loula)

Âge : 442 ans

Race : Fée

Totem : Une hirondelle de rivage mâle nommé Keir

Histoire : Nous sommes en Hongrie, en l'an de grâce 1564. C'est dans ce pays que naquit Tallulah, petite fille de servante. Son destin était d'ailleurs tout tracé. Avant même d'avoir mis le nez dehors, les gens autour d'elle savaient très bien qu'elle deviendrait servante. Ou servant, tout dépendant de son sexe. Sa mère ne pouvait pas aller contre cette volonté, malgré le fait qu'elle aurait souhaité voir sa fille avoir une meilleure destinée... Si elle avait su...

C'est au mois de décembre, au tout début, pendant une journée ensoleillée et neigeuse, que Tallulah vit le jour. Au début, personne ne remarqua qu'elle n'avait pas une taille normale. Elle était juste petite. Et personne n'avait remarqué les bosses, minuscule, dans son dos, présage de ses ailes. Les premières années de sa vie, elle les passa sous la tutelle d'une nounou, qui était déléguée à l'éducation des enfants des serviteurs. Bon, en fait cette nounou était une des servantes qui était trop vieille pour accomplir d'autres tâches... D'ailleurs, la petite Tallulah pouvait se vanter d'avoir mis hors de ses gonds la femme plus d'une fois... Un truc clochait par contre dans la croissance de la fée. Elle ne grandissait pas à la même vitesse que les autres. Elle avait trois-quatre ans, mais la taille d'un enfant d'un an. Le seul problème, c'était sa taille en fait... Elle était parfaitement constituée pour le reste. La mère de la petite n'avait rien contre cela, elle aimait sa fille coûte que coûte. Heureusement pour la petite Tallulah, le seigneur des lieux ne s'intéressait pas aux enfants des serviteurs, en ayant déjà assez avec ses propres enfants, dont l'un de ses fils. D'ailleurs celui-ci avait souvent tendance à amener avec lui les enfants des serviteurs. Parfois, Tallulah se joignait à eux, montrant déjà à quel point elle était énergique. Trait de caractère qu'elle allait garder toute sa vie. Elle n'était d'ailleurs pas la seule à joindre à eux. Son familier, son totem, une hirondelle de rivage, la suivait partout, de façon tout à fait discrète. Le petit Keir restait suffisamment éloigné de tout le petit monde pour pouvoir garder un oeil sur sa fée sans pour autant se faire voir. Il arrivait d'ailleurs très souvent que Tallulah ne voie pas son totem pendant plusieurs jours alors qu'il était tout proche. Un château, c'est très pratique pour se cacher quand on est une hirondelle...

C'est d'ailleurs de cette façon que se passèrent les premières années de sa vie. Elle ne recevait pas une éducation semblable à celle des enfants du seigneur, puisqu'elle était destinée à devenir une simple servante, elle avait donc beaucoup plus de temps pour explorer le château et, étant très petite, elle passait inaperçue. Cet aspect de son physique ne répugnait pas la fée, puisqu'elle en était fière, mais la plupart des autres enfants ne l'approchaient plus. Surtout qu'à l'âge de cinq ans, elle commenta à avoir des douleurs au dos, signe disant clairement que ses ailes poussaient. C'est à l'âge de six ans qu'elles prirent complètement forme et que même sa mère commençait à la repousser. Pas de beaucoup. Non, elle était un peu plus distante. Ce changement ne marqua pas Tallulah, qui ne s'en était pas rendu compte, mais elle comprenait très bien que ce n'était pas normal d'avoir des ailes dans les dos... Surtout à l'âge qu'elle avait. Même son ami commençait à la délaisser. Un garçon fils du cuisinier du château, avec qui elle s'entendait très bien. Ils avaient le même âge... Malgré ses ailes, la petite fille réussit à passer à travers son enfance sans trop de heurts. Elle était toujours aussi petite, mais comme elle arrivait à cacher plus ou moins ses ailes, on ne lui disait rien. Il avait par contre été convenu qu'elle allait devoir rester cloîtrée dans le château et qu'elle ne pourrait pas travailler de jours. Rien de bien grave pour elle...

Donc, rien de notable pendant les six années suivantes pour Tallulah. Ses ailes la faisaient souffrir un peu, mais rien de notable... La jeune fille grandissait (enfin, plus ou moins Rolling Eyes) et devenait un peu plus mignonne à chaque jour. Il était impossible de ne pas l'apercevoir quand elle commençait à se promener à toute vitesse dans le château, ses longs cheveux blonds, tirant vers le rose, volant derrière elle. Malgré sa petite taille, la plupart des personnes l'appréciaient pour son efficacité. Elle avait douze ans, mais elle savait se débrouiller... C'est d'ailleurs à l'âge de douze ans qu'elle entendit réellement parler, à voix haute, d'un des fils du seigneur Thomàs. Siegl... Il avait décidé de se rebeller contre son père, et celui-ci l'avait mal-pris, puisque le garçon avait été enfermé pendant une semaine et ensuite le gifler pour elle ne savait quelle raison. Pourtant, il était difficile de ne pas voir que ça n'allait pas trop entre le fils et le père. Même si Tallulah était interdite de contact avec les membres de la famille du seigneur, elle entendait souvent les rumeurs concernant les blessures du garçon. La fée commençait à prendre pitié de celui-ci, puisqu'il se faisait battre parce qu'il montrait ses véritables convictions. C'était une chose assez nouvelle pour la fée d'ailleurs, puisqu'elle-même avait toujours été élevée dans le but de ne rien dire et d'acquiescer aux demandes de son maître. Et elle ne savait plus quoi penser de la religion... Ce n'était pas important de toute façon. Tout ce qu'elle avait à faire, c'était laisser son destin la guider, elle verrait bien où ça allait la mener. Les idées subversives du garçon furent rapidement bridées. Enfin, en apparence. Il venait tout juste d'être enfermé dans une section du château où personne ne mettait les pieds... Après cet évènement, on entendit plus vraiment parler de ces problèmes. Après tout, c'était réglé, non ? Même Tallulah commença à s'en désintéressé et passa rapidement à autre chose. Elle avait du travail à faire après tout.

Du travail, elle allait en avoir en tout cas. Siegl avait décidé de s'enfuir et la manière forte semblait la plus appropriée, parce qu'il mit le feu au château. La journée où le garçon prit la fuite, Tallulah se trouvait dans le sous-sol, à s'amuser toute seule. Elle tentait d'apprendre à voler et donc, elle restait seule, éloignée de tout le monde. Elle ne fut donc pas mise au courant de l'incendie qui commençait à ravager le château. La fée venait tout juste de réussir à voler deux minutes toute seule (il ne faut pas préciser qu'elle avait plus voleté qu'autre chose à deux centimètres du sol...) quand elle commença à sentir une chaleur qui n'était pas normale. Elle ne comprit pas tout de suite ce qui se passait et quand elle grimpa les escaliers (pas facile vu sa petite taille...) elle aperçut de la fumée et quelques secondes plus tard, elle déboulait les marches, évanouie...

La jeune fille se réveilla plusieurs heures plus tard, avec un sacré mal de tête. Elle resta étendue sur le sol pendant quelques minutes à observer le plafond et à se demander si c'était normal que des étoiles flottent au-dessus d'elle. Finalement, elle prit appui sur ses mains et se releva, juste avant qu'on lui saute dessus, ce qui la renversa. C'était son ami Kevin qui la cherchait depuis un petit moment. Lui et sa mère (la mère de Tallulah), ainsi qu'une partie du personnel (si on peut parler de personnel...) la recherchait activement. D'ailleurs, sans même rien dire à Tallulah, il se releva et monta les escaliers, une fée qui ne comprenait pas ce qui se passait sur l'épaule.

-JE L'AI TROUVÉE !!!

-Ouch, marmonna la petite fée qui venait de se faire crier dans les oreilles.

-Désolé Tallulah

Ladite Tallulah n'entendit pas les excuses du garçon, qui avaient été recouvertes par les exclamations de soulagement des autres serviteurs, en particulier celle de la mère de la fée, Chloee. Celle-ci prit sa fille dans ses bras et la serra contre elle, heureuse de retrouver sa fille en bon état.

Elle passa trois ou quatre jours chez un cousin de sa mère qui habitait la seigneurie. Elle se remit rapidement de ses émotions et elle put donc aller aider les autres qui travaillaient à la reconstruction du château. Celui-ci retrouva complètement son aspect originel un an plus tard. Une chose avant changée pourtant. Il manquait un fils au seigneur de l'endroit. Il était mort dans l'incendie qu'il avait déclenché. Des funérailles eurent quand même lieu et c'est à ce moment-là que Tallulah se rendit compte à quel point la vie pouvait être éphémère. Enfin, qu'elle pensait... Cette prise de conscience dura un gros... deux jours... Tallulah n'avait jamais été très portée sur l'introspection. Elle préférant quand même agir. C'était beaucoup plus intéressant. Elle se concentra plutôt sur la reconstruction du château et après un an, elle put se vanter d'avoir contribué à cette reconstruction. Et elle était fière de cela. Au fond, elle ne connaissait pas autre chose que ce monde, que le monde où elle avait grandi.

Pendant les six années suivantes, on ne peut pas vraiment dire que sa vie a été palpitante. En fait, l'un des seuls évènements vraiment intéressants fut une pousse rapide, vers la fin de ces six ans, de ses ailes. Cela fut très douloureux pour la jeune femme. Elle passa plusieurs jours enfermée dans la petite chambre qu'elle partageait avec sa mère, en ayant que pour seul compagnon Kevin, qui passait en coup de vent de temps à autre. Le garçon faisait tout pour que le seigneur de l'endroit ne puisse pas voir les ailes qui continuaient de pousser dans le dos de Tallulah. C'est aussi à cette époque que Siegl remit les pieds dans la seigneurie. Rapidement, il fut décidé que le garçon serait brûlé puisqu'il était, et je cite son père, un suppôt de Satan.

Quand Tallulah apprit cela, elle paniqua légèrement. Elle avait de quoi paniquer. Si Siegl, un humain normal qui avait osé penser par lui-même, était appelé suppôt de Satan, elle risquait gros avec ses ailes et sa petite taille. Pour le moment, elle se devait de rester calme et de voir comment cela allait évoluer. Elle devait aussi être présente le jour où le garçon allait connaître sa sentence. C'était la moindre des choses...

La journée de l'exécution, elle se trouvait sur place, à l'arrière de la foule, assise sur un muret, où elle était surélevée, de façon à mieux voir. Cela ne l'enchantait pas vraiment, mais elle devait quand même être là... Le début de l'exécution ne dérangea pas trop la jeune femme, puisqu'il s'agissait seulement de monter le bûcher. L'arrivée du condamné perturba beaucoup Tallulah qui eut beaucoup de difficulté à ne pas baisser la tête et quitter la scène... L'odeur de brûlé qui commença à monter du bûcher prit rapidement la fée à la gorge et elle dut utiliser toute sa volonté pour rester sur place. Finalement, le supplice (autant celui de Tallulah que de Siegll) prit fin et la fée rentra très vite chez elle, dans la chambre de sa mère, bien décidé à quitter cet endroit, avant de finir comme Siegl. Elle avait terriblement peur, mais elle était surtout perturbée. Voir une personne qu'elle avait côtoyée pendant plusieurs années mourir brûlée sur un bûcher n'était pas nécessairement un des trucs les plus intéressants à voir...

La nuit venue, elle prit la direction de la forêt et disparue du château pour ne plus jamais y remettre les pieds. D'une certaine façon, elle était contente de cette décision... Elle avait son indépendance et elle ne risquait pas de se faire reprendre si elle restait prudente... Un ou deux moins plus tard, elle fit la connaissance d'une communauté de fée. Elle ignorait que cela existait et en fait... elle ignorait qu'elle était une fée. Elle ne croyait pas vraiment à ce genre de truc. Truc assez bizarre quand on sait que ses ailes lui poussaient encore un peu. De toute façon, ce n'était pas l'important. Maintenant, elle était avec des personnes qui étaient comme elle. Alors que toute sa vie, elle avait été la plus petite partout (même les enfants de six ou sept ans la dépassaient...), mais maintenant elle avait une taille moyenne, les enfants étant tous plus petits qu'elle et les adultes quelques fois plus grands, mais jamais de beaucoup. La fée était très contente de cela.

C'est avec eux qu'elle pensait les trois-cents premières années de sa vie. Elle vécut plusieurs petites aventures amoureuses, rien de vraiment sérieux, mais jamais elle n'eut à se plaindre de cela, puisqu'elle tenait assez à son indépendance. Les garçons ne le prenaient pas mal non plus et elle avait réussi à se lier d'amitié avec plusieurs autres fées... Pendant ce temps, elle apprenait à contrôler ses pouvoirs. Surtout celui par rapport aux végétaux. En effet, elle semblait très proche des plantes et cela l'amusait beaucoup de faire pousser des fleurs et des arbres. Souvent, pour amuser les enfants, elle faisait pousser des petits jardins pleins de fleurs différentes. Évidemment, cela l'épuisait assez rapidement, puisqu'elle était encore jeune et surtout que la pousse des jardins demandait différentes fleurs. Les différents motifs qu'elle créait étaient le fruit de longues heures de labeur. Son pouvoir de guérison augmentait aussi parallèlement à son pouvoir sur les végétaux. Probablement parce qu'elle apprenait à se concentrer.

Une journée, il y a de cela cinq ans, Tallulah reçut un appel télépathique, ce qui la fit d'ailleurs sursauter d'une bonne dizaine de mètres. L'appel venait d'un homme disant s'appeler Onoma et qui souhaitait la voir intégrer la C.A.T. Curieuse comme toujours, Lullah' décida d'aller le rejoindre. C'est là-bas qu'elle apprit à connaître les autres chefs de clan. D'ailleurs, un an après son arrivée, elle rencontra la personne qu'elle ne pensait plus jamais revoir. Siegl, maintenant connu sous le nom d'Ajartiel. Cette rencontre perturba un peu la fée, qui s'en remit assez facilement.

En fait, un autre événement perturba bien plus la fée. Elle se trouvait en France avec la sorcière Joëlann, à la recherche d'une personne à ramener quand la sorcière reçut un appel télépathique d'une personne qui devait aussi être une sorcière... Évidemment, cet appel à l'aide interpella la sorcière et la fée, qui empruntèrent des couloirs, pour finalement arriver devant une porte, que Joël' enfonça en peu de temps. La scène qui apparut sous leurs yeux fit frissonner la fée d'horreur. La réaction de la sorcière fut plus rapide, car elle matérialisa son bouclier, ce qui envoya valser l'homme. Malheureusement, la sorcière semblait tellement en colère qu'elle ne relâcha pas le bouclier, ce qui empêchait Tallulah d'aller soigner la petite, qui avait besoin de soin.

« Joël ! Arrête ! Joël ! JOËLANN ! Je ne peux rien faire pour elle si tu maintiens ton bouclier ! La petite a grand besoin de soins ! »

Joël' finit par faire tomber son bouclier et la fée put enfin prodiguer des soins à la petite. Celle-ci fut ramenée à la C.A.T. et Tallulah passa un certain temps avec elle à l'infirmerie, jusqu'à son réveil, où elle laissa Joëlann prendre sa relève, si l'on peut dire. D'ailleurs, la petite répondant au nom de Sarah-Ève semblait être devenue très méfiante, mais semblait aussi apprécier la fée et la sorcière. Quoiqu’elle semblait beaucoup plus proche de la sorcière... Ce qui était assez normal.

Après cet événement, Tallulah ne regarda plus les gens de la même façon, mais elle restait toujours la même. Tout en vaquant à ses activités habituelles qu'étaient l'enseignement pour les petites fées et de chef des fées, elle continuait à jeter un oeil sur la petite Sarah-Ève, qui savait qu'elle pouvait compter sur la fée aux cheveux roses.

Caractère : Lullah' est une jeune femme au tempérament enjouée. Elle adore parler, mais elle n'en vient pas non plus à toujours jacasser et surtout, elle ne possède pas de préjugé. Elle est d'une grande innocence, ce qui l'amène souvent à se demander pourquoi elle a été embarquée dans cette guerre et pourquoi elle a été contactée. Sinon, elle n'est pas d'une naïveté effrayante, mais elle a tendance à croire tout ce qu'on lui dit, à moins qu'elle soit sûre du contraire. Elle n'est pas bien méchante et assez joyeuse. Malgré sa petite taille, elle arrive très bien à se faire remarquer par son sourire et aussi par son accoutrement, mais c'est une autre histoire. En gros, c'est une petite fée bien adorable, quoique parfois, elle peut même taper sur les nerfs. Elle préfère, et de loin, bouger, s'amuser que de travailler et réfléchir. Elle réfléchit souvent avant d'agir, mais elle ne réfléchit pas longtemps. Seulement assez longtemps pour pouvoir déterminer si c'est méchant ou non. Elle n'est pas hypersensible, mais elle n'est pas froide non plus. On peut facilement lire sur son visage ses émotions, qui sont toujours, ou presque, joyeuses. Un petit boutentrain quoi. C'est une fée optimiste, qui voit toujours le bon côté des choses, même si la personne qui lui parle va démonter tout ses arguments.

Amours/ami(e)s : Tallulah étant une personne qui aime tout le monde, on peut dire qu'elle s'entend bien avec tous les autres chefs de la C.A.T. Elle apprécie aussi beaucoup la petite Sarah-Ève. Sinon, en ce moment, elle n'a personne dans sa vie, au niveau amoureux, malgré le fait que dans son passé, elle ait eu un bon nombre de petits copains (à 442 ans, c'est normal...) Nommé tous les amis passés de Lu' reviendrait à faire un livre entier sur ses relations.

Physique : Une personne aux cheveux rose, ça ne passe pas inaperçu. Même si ladite personne ne mesure que 3 pieds. Et c'est le cas de Tallulah. Des cheveux roses assez vif, rose bonbon peut on dire, et très long. En effet, les cheveux de la fée atteignent le bas de ses fesses, ce qui n'est pas nécessairement très pratique dans plusieurs situations. Souvent, on lui a proposé de les couper, mais à chaque fois elle a refusé de façon véhémente. Elle tient beaucoup à ses cheveux. Toute petite, elle ne mesure que trois pieds (92 centimètres), mais cela n'empêche pas le fait qu'elle soit parfaitement formée. Son visage rond est orné de deux magnifiques yeux d'un rose pâle qui brillent de la douceur et de la joie de la petite fée. Une bouche assez ronde, souvent fermée et qui montre la détermination de Lu'. Son nez aussi contribue à donner un air d'assurance à la fée. En fait, son visage en plus de transmettre sa détermination, transmet aussi une énergie calme, mais qui est présente. Malgré l'apparence de calme que dégage Lulla', elle reste très énergique et il tout à fait normal de la voir surgir de nulle part en courant. Cela est aussi peut-être dû à sa tendance à tout remettre à plus tard... enfin, la question n'est pas là.

La peau très pâle de la fée ne donne pas beaucoup de contraste face à ses cheveux, mais cela lui va tout de même très bien. Dans le dos de la fée sont posées de magnifiques ailes de papillons, trop grande pour un papillon, mais suffisamment grande et forte pour porter la fée partout où elle veut aller. Mauve, noir, bleu et rose sont les couleurs qui ornent les ailes de Tallulah. Il y a longtemps d'ailleurs qu'elle ne peut plus les cacher. Pourtant, elle les adore et il y a longtemps qu'elle ne veut plus les cacher. Elle les assume parfaitement.

Signes particuliers : Ses ailes ? ^^ Elle aime beaucoup le blanc, ce qui fait qu'elle porte souvent une robe blanche. Sinon, elle a plusieurs piercings aux oreilles et ils sont toujours ornés de boucles d'oreilles dorées.
Joëlann
Chef des Sorciers



Points : 1000189
Messages : 291
MessageSujet: Re: Tallulah - Fée   Mer 5 Mar - 10:02

La mort de Tallulah

C'était lors d'une mission à l'extérieur, au cours du mois d'octobre 2008, que l'impensable était arrivé... Tallulah, chef des Fées de la C.A.T. avait été tuée.

Cette mission, qui était en fait un guet-apens de leur ennemi, avait donné un tout un coup dur aux Catiens. Et, comme si cela n'était pas suffisant, en plus de la disparition de la chef des Fées, Genevieve la chef des Elfes s'était fait enlever...

Depuis ce jour tragique, Émilienne est devenue la chef des Fées par intérim.
 

Tallulah - Fée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» This mean war.. - Tallulah
» Cry me a River {Tallulah}
» Tallulah ♞ friends & foes
» Brocante [Tallulah]
» [N1] L'enlèvement de Tallulah

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Hors-Jeu (Important) :: Présentation des Personnages :: Fées-