AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Une p'tite promenade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Louna
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 393
Messages : 66
MessageSujet: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:38

[Message posté le Mar 11 Juin 2013, 12:20]
Louna marchait tranquillement sur l'herbe, appréciant le contact avec le sol. Un peu de vent artificiel faisait voleter ses cheveux. Il faisait beau, comme d'habitude. C'en était presque décourageant. Depuis qu'elle était là, Louna n'avait pas encore vu la pluie une seule fois. Elle se demandait si il existait un dispositif ici pour faire semblant de pleuvoir. Elle ne le pensait pas. Après tout, même les plantes pouvaient se passer de pluie, si elles étaient correctement arrosées. Et puis, la plupart des gens n'aimaient pas la pluie, alors pourquoi s'embêter à la recréer? Elle ne pouvait rien répondre à ça. Mais cela lui manquait: le crépitement des gouttes sur le toit d'une maison où il fait bon vivre, le ciel gris avant une averse, l'odeur de terre mouillée après la pluie… Aujourd'hui cependant, Louna ne pensait pas à la pluie. Elle se sentait bien, la température de l'air était idéale, le cadre agréable, le livre dans sa main plein de promesses et elle était avec une future (peut-être) amie. Louna songeait qu'il y avait certains jours où on était heureux d'être en vie et que rien que pour ça, ça valait le coup de renaître.

Elle contourna avec soin un bosquet de fleurs aux couleurs vives. Elle se demanda qui s'en occupait. En tout cas, cette personne connaissait son travail: c'était vraiment superbe. Un peu plus loin, d'autres fleurs attirèrent son attention. C'étaient des roses, de très belles roses de toutes les couleurs: rouges et roses, évidemment, mais aussi blanches, jaunes, saumon… Elle s'approcha et se pencha pour humer leur parfum. Du bout des doigts, elle effleura un pétale.

"C'est si doux…" murmura-t-elle. Émue, elle souffla: "Ça me rappelle le cimetière… Il y avait toujours de belles rose par là, j'adorais les sentir. Mais on ne pouvait pas les cueillir, à cause des épines, on avait toujours peur de se faire piquer…"

Toute à ses souvenirs, Louna souriait doucement, de cet air un peu mélancolique et nostalgique de celle qui repense à ce qu'elle a perdu. Elle en avait oublié la présence d'Aryss. Elle caressait les fleurs, perdue loin, très loin de là, emportée par la puissance des souvenirs des années plus tôt… Elle ne voyait plus rien de ce qui l'entourait.

"Aïe!" s'écria-t-elle brusquement, surprise. Son doigt avait touché une épine particulièrement pointue. Elle n'eut pas le temps de s'inquiéter: la blessure s'était déjà refermée. Depuis qu'elle était devenue une ange, elle guérissait pratiquement instantanément de toutes les petites blessures du quotidien. Ramenée à l'instant présent, elle se tourna vers Aryss: "Tu aimes les fleurs, toi?"

_________________
Aryss Htyrya
Sorcière

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 235
Messages : 33
MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:39

[Message posté le Sam 22 Juin 2013, 04:32]
Aryss leva la tête vers le plafond du parc. De ternes nuages étaient représentés sur le faux ciel azur. Le peintre avait voulu les rendre les plus réels possibles, tandis qu'un vent artificiel balayait le parc de son souffle monotone. Aryss ne sentait plus le véritable vent frais soulever ses longs cheveux noir de jais, caresser son visage, s'interrompre brusquement avant de repartir. Ses yeux pleins d'espoir se tournèrent à nouveau vers le sol. Des larmes brillaient dans son regard.
Erett passait beaucoup de temps assit à même le sol, en haut de 'sa' colline, la tête tournée vers la voûte nocturne, laissant le vent jouer avec lui. Aryss le rejoignait alors et s'endormait avant l'aube, assise sur les genoux de son grand-père.
La sorcière poussa un soupir discret, mais chargé de tristesse. Elle se tourna alors vers Louna. L'ange semblait en plein extase. Les yeux dans le vague, elle caressait les jeunes roses, son livre à la main. Aryss sourit mélancoliquement en l'entendant murmurer:
"C'est si doux… Ça me rappelle le cimetière… Il y avait toujours de belles rose par là, j'adorais les sentir. Mais on ne pouvait pas les cueillir, à cause des épines, on avait toujours peur de se faire piquer…"
Louna semblait loin, très loin d'ici. "Dans notre monde réel?" se demanda-t-elle avec une pointe de jalousie.
Le vent artificiel continuait de souffler doucement, agitant les cheveux de l'ange. "Quelle jeune fille étrange…" pensa la jeune sorcière. Mais n'était-elle pas, elle aussi, un être étonnant?
Elle sursauta lorsqu'elle entendit l'ange lui demander: "Tu aimes les fleurs, toi?" À nouveau, la tristesse s'empara du cœur d'Aryss.
Erett aussi aimait les fleurs, s'en occuper, faire fleurir son jardin… Elle s'apprêtait à répondre que non, elle n'aimait pas ça. Pourquoi mentir? "Mais j'aime les fleurs. insista une voix en elle. J'aime les plantes, les animaux. Flocon. C'est la mort certaine d'Erett qui me fait dire que je n'aime pas ça."
Aryss se redressa lentement. Quoit qu'elle fasse, elle revenait toujours à son ancienne vie. Elle devait arrêter. Ce qui était fait était fait. Alors, d'une voix douce et quelque peu hésitante, elle répondit:
"Oui, j'adore ça. Même si mon grand-père qui est sans doute mort aimait beaucoup ça aussi. Il me manque. Des fois, la nuit, je pense à lui. Je me lève, et…"
Jamais Aryss n'aurait cru que parler de ses souffrances ne la soulagerait autant.

[Je sais, je sais, je suis en retard… :siffle2:]

_________________
Louna
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 393
Messages : 66
MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:40

[Message posté le Dim 23 Juin 2013, 04:50]
Louna regardait, surprise, la jeune sorcière. Elle n'aurait jamais cru que celle-ci fut du genre à s'épancher de cette manière. Elle se sentait un peu gênée d'être à l'origine de ça; en même temps, elle se sentait honorée qu'Aryss lui fasse suffisamment confiance pour lui parler de cette manière. Elle écouta avec beaucoup d'attention la réponse de la jeune sorcière à sa question innocente sur les fleurs:
"Oui, j'adore ça. Même si mon grand-père qui est sans doute mort aimait beaucoup ça aussi. Il me manque. Des fois, la nuit, je pense à lui. Je me lève, et…"

La tristesse transparaissait tellement dans la voix d'Aryss, une tristesse au moins aussi profonde que celle qui hantait Louna depuis si longtemps. Elle se demanda qui la jeune sorcière avait perdu, car il n'y avait que la mort d'un proche qui pouvait plongée dans une telle tristesse, une mélancolie qui transformait le monde entier en un grand puits noir d'où il semblait impossible de ressortir, où les plus jolies choses semblaient n'être que de pâles reflets du monde qu'on observait du temps où la tristesse n'avait pas fondue sur soi comme un aigle sur sa proie. Oui, Louna le savait bien, la mort d'un proche vous envoyait dans un monde parallèle d'où on ne pouvait sortir, une prison où personne ne pouvait entrer, une terre inconnue et menaçante où l'on vivait jusqu'à la fin de ses jours, hantée par le souvenir.

Néanmoins, le cas d'Aryss n'était peut-être pas aussi désespéré que celui de Louna, car la sorcière de feu ignorait si son grand-père était mort ou non. Aussi Louna essaya-t-elle de la réconforter:
"Tu sais, Aryss, ce n'est pas parce que tu n'as pas revu ton grand-père depuis longtemps qu'il est mort. Parfois, il arrive que des personnes âgées aient une telle envie de vivre qu'elles sont vivent bien plus longtemps qu'on ne le pensait. Si ton grand-père t'aimait beaucoup, il est possible qu'il se batte encore pour vivre, dans l'espoir de te retrouver un jour. "

Elle marqua une pause. Elle pensait à son frère et à son père. Sa voix se fit à la fois plus amère et plus triste:
"Tant que tu n'as pas vu son corps, tu ne peux pas être certaine de sa mort. Toi, au moins, tu peux espérer encore."

Elle baissa la tête, comme courbée sous le poids d'un immense chagrin. Le visage de son père flottait devant ses yeux et elle revoyait le sourire lumineux de son petit frère du temps où ils vivaient tous les trois heureux. Pendant quelques instants, le silence régna. Puis, brusquement, elle releva la tête, comme frappée par une idée subite:
"Tu te lèves la nuit???!!!" Dans les yeux de l'ange se lisait une franche curiosité. Elle n'était donc pas la seule à se lever en pleine nuit pour tenter de trouver un réconfort dans l'obscurité des longs couloirs déserts. "Moi aussi, parfois. J'aime la nuit, avoua-t-elle, l'obscurité et le silence. Même si la CAT n'est pas toujours silencieuse la nuit, à cause des vampires. Mais en choisissant bien, on peut trouver des coins tranquilles." Gênée de s'être autant révélée, elle tourna la tête vers le roses, laissant ses longs cheveux lui cacher le visage.

_________________
Aryss Htyrya
Sorcière

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 235
Messages : 33
MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:41

[Message posté le Mar 25 Juin 2013, 02:59]
Aryss parlait. Elle racontait tout ce qu'elle avait sur le cœur depuis si longtemps. Sa voix était chargée de tristesse, ses yeux brillants de larmes revivaient des scènes qu'elle seule voyait. La mort de ses parents. Le gâteau trop cuit qu'elle avait fait avec Erett. Les contes qu'il lui lisait quand elle était petite. Les jeux qu'elle faisait avec Flocon, tandis qu'Erett buvait son café, assis sur sa terrasse. Emportée dans le tourbillon de ses souvenirs, elle riait et pleurait à la fois. Aryss se tut enfin.
Louna tenta de la réconforter: "Tu sais, Aryss, ce n'est pas parce que tu n'as pas revu ton grand-père depuis longtemps qu'il est mort. Parfois, il arrive que des personnes âgées aient une telle envie de vivre qu'elles sont vivent bien plus longtemps qu'on ne le pensait. Si ton grand-père t'aimait beaucoup, il est possible qu'il se batte encore pour vivre, dans l'espoir de te retrouver un jour. "
L'ange se tut. Elle fronça les sourcils, sa voix se fit plus dure quand elle ajouta: "Tant que tu n'as pas vu son corps, tu ne peux pas être certaine de sa mort. Toi, au moins, tu peux espérer encore."
Curieusement, la première pensé qui vient à Aryss fut: "Elle l'a vécu. Elle a perdu quelqu'un d'extrêmement proche, comme moi. Et elle a vu son corps."
Un sentiment de pitié s'empara de son cœur, et elle eut presque honte de s'être laissé abandonner à la facilité du découragement. Erett était peut-êtr vivant, après tout. Mais, en se rappelant son enlèvement par la C.A.T, elle secoua la tête.
Aryss ouvrit la bouche pour tenter de s'excuser, quand Louna s'écria: "Tu te lèves la nuit???!!!" Elle semblait si curieuse que la sorcière esquissa un sourire. Elle avait presque envie d'ajouter qu'elle semblait soulagée. "Soulagée?!"
La jeune fille ouvrit la bouche pour répondre, mais l'ange continua: "Moi aussi, parfois. J'aime la nuit, l'obscurité et le silence. Même si la CAT n'est pas toujours silencieuse la nuit, à cause des vampires. Mais en choisissant bien, on peut trouver des coins tranquilles."
Et puis, alors qu'elle semblait si ouverte à présent, elle se renferma dans sa coquille, détourna la tête, et se cacha derrière ses longs cheveux.
"On a énormément de points communs, toutes les deux. C'est drôle. Je ne t'imaginais pas comme ça. Tu as l'air plutôt sûre de toi, mais… ajouta-t-elle précipitamment, craignant de l'avoir offensée. Je ne voulais pas te vexer, excuse-moi." Aryss soupira. "Je suis pas très à l'aise avec les autres, alors si je fais des erreurs, ne le prends pas contre toi."
Il y eut un long silence. Aryss était persuadée d'avoir vexé Louna, aussi se tourna-t-elle vers elle et lui demanda d'une toute voix:
"Tu m'en veux?"

[Je suis en retard, mais moins, quand même… Peace *Aryss Htyrya est fière d'elle* Smile ]

_________________
Louna
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 393
Messages : 66
MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:42

[Message posté le Mer 26 Juin 2013, 11:24]
Émue, Louna avait écouter Aryss parler, parler, parler, parler… Ça, c'était la plus grande surprise de la journée. Aryss en train de raconter sa vie. Louna l'écoutait en silence, uniquement soucieuse de comprendre à peu près ce que disait sa nouvelle amie (elle pouvait l'appeler comme ça, non?). Louna avait l'impression de voir défiler en accélérer un résumé de la vie de la jeune sorcière. Celle-ci, manifestement en proie à une profonde émotion, semblait soulagée de déverser ainsi en torrent toutes ses années de bonheur et de souffrance mêlé. Cela surprenait Louna, car la jeune fille n'avait jamais pensé que raconter une peine pu la faire diminuer, bien au contraire. Et pourtant, l'ange avait bien l'impression qu'Aryss était heureuse de se confier à elle. Cela la mit mal à l'aise. Comment se montrer digne d'une telle confiance? Louna n'était pas très douée dans les relations avec les gens, et passer du statut d'inconnu au statut de confidente en une journée, c'était trop pour elle. Enfin, Aryss s'arrêta de parler.

Bon, l'avantage, c'était que Louna avait l'impression de la connaître un peu mieux. Elle était surprise des points communs qui existaient entre elles. Elle s'était toujours considérée comme un être un peu bizarre, à part. Pas dans le sens supérieur aux autres, non, plutôt comme une sorte de monstre, quelqu'un de pas vraiment humain. Cette pensée lui arracha un sourire sardonique: quand on a deux ailes dans le dos, pour l'humanité, on repassera! À ce moment, la réponse d'Aryss la tira de ses pensées.

"On a énormément de points communs, toutes les deux. C'est drôle. Je ne t'imaginais pas comme ça. Tu as l'air plutôt sûre de toi, mais… Je ne voulais pas te vexer, excuse-moi."

Louna releva la tête et la fixa, un peu perdue. Plutôt sure d'elle? Si il y avait une chose qui lui manquait, Louna le savait, c'était bien la confiance en elle! Où, comment et quand Aryss l'avait-elle vue sûre d'elle? Il y avait erreur, là… Et puis, "vexer"? Louna n'était pas vexée. Ébahie serait un mot plus proche de la vérité. Mal à l'aise, peut-être. Timide, oui, comme toujours. Mais "vexée", certainement pas. Elle allait le dire à la sorcière de feu lorsque celle-ci ajouta, après un soupir: "Je suis pas très à l'aise avec les autres, alors si je fais des erreurs, ne le prends pas contre toi."

Louna la regarda de nouveau, encore une fois très surprise. Pas très à l'aise? Alors qu'elle lui avait déballer sa vie entière sans flancher? Faire des erreurs? Ne pas le prendre contre soi? Louna ne savait pas quoi dire, ne savait pas où elle en était. C'était à elle de dire ce genre de choses! C'était elle la maladroite, la timide. Celle qui ne savait jamais quoi dire, celle qui écoutait en silence dans son coin, celle qui cassait l'ambiance dès les premiers mots, celle qui enchaînait bourdes sur bourdes. Pas Aryss, elle. L'ange la fixait, surprise au-delà de l'exprimable que quelqu'un puisse se considérer comme elle, elle se considérait.

Comme, stupéfaite, elle ne parlait pas, Aryss finit par lui demander d'une minuscule voix: "Tu m'en veux?" Louna sentit son cœur se remplir de pitié à l'égard de la jeune sorcière. Combien de fois avait-elle vécue cette situation, où l'on a dit un mot de trop ou de moins et où l'on voudrait ramasser les morceaux, effacer les derniers instants? Elle lui sourit doucement:
"Je ne suis absolument pas vexée, tu sais. D'ailleurs, je ne vois pas pourquoi je le serais. " Elle hésita, puis ajouta: "Mais je ne comprends pas bien pourquoi tu dis que je suis sûre de moi… Tu sais, moi aussi, j'ai dû mal à parler aux gens, alors…" Et pour preuve, sa voix faiblit tandis qu'elle se tortillait une mèche de cheveux, rougissante, l'air un peu gênée.

Elle hésita encore un peu, mais Aryss lui avait fait confiance, alors elle sentait qu'elle devait lui confier quelque chose aussi. Et puis, elle savait beaucoup de choses sur la jeune sorcière, maintenant, il était normal que celle-ci sache aussi quelque chose sur elle. Une sorte d'échange, en fait. Aussi inspira-t-elle un bon coup avant de poursuivre:
"Je crois que c'est dû au fait de… enfin, tout ce qui s'est passé avant ma transformation… Mon père… (sa voix s'étrangla, elle toussa puis repris:) Mon père est… Enfin, il a été tué… Pendant la guerre, tu vois. (Elle parlait très bas, presque en chuchotant, les yeux fixés sur le sol.) Je n'ai jamais connu ma mère alors c'était à moi de m'occuper de mon frère et du coup lui et moi nous avons traverser la France ensemble pour fuir mais j'ai été obligé de… " Elle s'arrêta. Elle avait parler très vite mais le plus dire restait encore à dire. Elle inspira de nouveau, comme un plongeur avant de sauter et parla très, très vite: "J'ai tué des gens, tu vois, des humains pour qu'on puisse fuir mon frère et moi mais j'ai été tuée et lui par contre a pu s'enfuir." Elle soupira et ajouta, cynique, d'un ton légèrement désabusée: "Ça a un peu transformé mon rapport au monde, on va dire."

Après seulement, elle se rendit compte de ce qu'elle venait de dire. Comment Aryss allait-elle prendre cette révélation?

[Oui, j'avais de l'inspiration… ^^]

_________________
Aryss Htyrya
Sorcière

avatar

Grade hiérarchique :
  • Caporal

Points : 235
Messages : 33
MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:43

[Message posté le Mar 2 Juil 2013, 04:59]
Un soulagement intense empoigna le cœur d'Aryss lorsque Louna lui apprit qu'elle n'était pas vexée.
"C'est stupide, pensa-t-elle, je la connais à peine. Qu'elle soit vexée ou pas, quelle importance? Je n'arrive pas à croire que je la considère comme mon amie. C'est la première fois que je me sens aussi à l'aise avec quelqu'un… Peut-être parce que Louna me ressemble, quelque part."

Louna poursuivit:
"Je crois que c'est dû au fait de… enfin, tout ce qui s'est passé avant ma transformation… Mon père… Mon père est… Enfin, il a été tué… Pendant la guerre, tu vois. Je n'ai jamais connu ma mère alors c'était à moi de m'occuper de mon frère et du coup lui et moi nous avons traverser la France ensemble pour fuir mais j'ai été obligé de… J'ai tué des gens, tu vois, des humains pour qu'on puisse fuir mon frère et moi mais j'ai été tuée et lui par contre a pu s'enfuir. Ça a un peu transformé mon rapport au monde, on va dire."

Durant ce long monologue (que Louna avait prononcé d'une voix hachée, emplie de souffrance) Aryss ne l'avait pas quittée des yeux. Elle aurait dû se sentir horrifiée. Après tout, elle avait en face d'elle un assassin!
"Oui, mais c'est Louna. Je l'aime beaucoup, en fait." Elle se tut.
"Et puis, depuis le temps qu'elle est morte, elle a dû changer. Elle me semble si différente, par rapport à la Louna de son ancienne vie qu'elle m'a décrite."

Alors, la jeune sorcière lui sourit tristement: "Je comprends. Cela a dû être très dur, pour toi. J'ai l'impression que la C.A.T est un repère pour personnes dont les vies ont été affreuses!" Elle rit doucement. "Ça donne: R.P.V.A. Mais Créatures Anonymes de la Terre ou C.A.T, c'est plus joli."

Un long silence suivit. Aryss regardait ses pieds nus, de peur de devoir affronter le regard choqué ou méprisant de l'ange.
"Je devrais apprendre à la connaître, quand même! se dit-elle. Louna n'est pas comme ça. Elle a fait preuve de compréhension, tout à l'heure…"

Elle soupira et leva les yeux.
Un banc de pierre était posé dans l'herbe grasse et verte. Un arbre répandait son ombre sur le banc, tandis que ses feuilles vertes, animées par le vent artificiel, tombaient une à une sur la pierre dure et rêche.

Timidement, Aryss demanda:
"Ça te dirait qu'on aille là-bas, pour lire?"

[L'une est inspirée, l'autre a envie de parler son personnage. ^^]
[Ça va, quand même, il est pas si court, mon RP. Peace ]

_________________
Louna
Ange

avatar

Grade hiérarchique :
  • Sergent

Points : 393
Messages : 66
MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   Ven 20 Juin - 20:43

[Message posté le Mer 3 Juil 2013, 11:36]
Louna paraissait regarder ses pieds, mais en fait elle observait Aryss du coin de l'œil, inquiète à l'idée de sa réaction par rapport à ce qu'elle venait de dire sur son passé. Mais la jeune sorcière ne parût pas même choquée de ce que venait de dire Louna, à la grande stupéfaction de cette dernière. Au contraire, elle lui parût pleine de compréhension, osant même une petite blague. *Aryss est vraiment un être hors du commun* songea la jeune ange, admirative et soulagée.

Puis, la sorcière rit, et Louna remarqua que c'était la première fois qu'elle entendait le son de ce rire. Un très beau rire, vraiment. Le genre de rire qu'on aurait envie d'entendre plus souvent. Mais ce qui l'amusa le plus, c'était que la réflexion que venait de faire Aryss, Louna se l'était déjà faite. *Mais peut-être que, justement, notre arrivée à la C.A.T. est synonyme d'un nouveau départ. Ou peut-être que c'est à cause de nos pouvoirs particuliers que nous avons eu des vies difficiles.* Louna réfléchissait à ce problème quand Aryss interrompit ses pensées d'une voix timide: "Ça te dirait qu'on aille là-bas, pour lire?"

La jeune ange releva la tête. Elle songea qu'elle avait beaucoup de chance d'avoir rencontré quelqu'un comme Aryss, qui lui ressemble suffisamment pour qu'elle puisse se comprendre l'une l'autre. Pas de manière parfaite, non, mais elles se comprenaient à peu près, chacune sachant mesurer à sa juste valeur la souffrance qu'avait endurée l'autre. Et, compte tenu de leur vie respective, ce n'était pas courant. Louna pensa qu'elles pourraient sûrement s'épauler l'une l'autre dans leur recherche d'une vie meilleure. Elle sourit à sa jeune amie:
"C'est une très bonne idée. Si on avait été à l'extérieur, j'aurais dit: "Non, allons plutôt à un endroit où on sente les rayons du soleil", mais ici, c'est sans doute le meilleur endroit qu'on puisse trouver."

Sur ses paroles joyeuses, elle s'avança vers le banc, s'assit et ouvrit son livre.

[Ben, le mien est court et pas super super :s , mais bon, j'avais pas trop d'idées et on avait dit que c'était la fin, alors c'était plus pour clôturer qu'autre chose…]

_________________
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une p'tite promenade   

 

Une p'tite promenade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Rang C] Une promenade qui tourne mal...
» Agréable promenade au bord de la source. [PV : Juxty.]
» C'est toujours la p'tite bête qui mange la grosse !
» Promenade avec minidou
» Une Promenade sous le clair de Lune [PV Evangeline + Elyane]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Cloître Extérieur (2e Sous-Sol) :: Parc-