AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Cours de combat avec le grand Ajartiel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 16:51

[Message posté le Mar 4 Juin 2013, 05]
Bang ! Ajartiel venait encore de la mettre à terre. Cette fois, il s'était servi de sa jambe pour la faire tomber en lui fauchant les jambes avec un mouvement fluide. Oh, il aurait été facile pour la Sorcière d'électricité de faire apparaître son bouclier pour bloquer l'attaque de son adversaire avant de répliquer, mais (hormis que ce n'était pas très fair-play étant donné la situation actuelle) ce n'était pas le meilleur moyen d'apprendre VRAIMENT le combat au corps à corps. Voilà pourquoi Sarah-Ève résista à nouveau avec force à son envie d'utiliser ses pouvoirs de Sorcière lors de ses affrontements avec le chef des Anges.

Par ailleurs, une chance que le sol était recouvert de tapis très épais, car l'adolescente aurait sûrement fini avec une commotion cérébrale ou deux après toutes ces chutes au sol depuis le début de son entraînement en 2012, plus ou moins vers la mi-janvier pour être plus précis. Enfin, ça ou un ou plusieurs membres cassés.

Après leur rencontre dans le parc en septembre 2011, Sarah avait demandé à Ajartiel s'il pourrait devenir son professeur particulier et lui enseigner le combat. Elle se disait qu'en tant que « garçon », il devait savoir comment se battre un minimum. Enfin, elle l'espérait. Si Sarah-Ève avait choisi l'éternel adolescent comme professeur, c'était d'abord et avant tout parce qu'elle lui faisait réellement confiance et qu'elle savait qu'il pouvait l'aider dans son apprentissage. De plus, elle voulait participer aux missions. C'était devenu son but à atteindre et l'adolescente s'était attelée à la tâche avec ardeur. Toutefois, bien qu'elle aurait aimé se servir d'une arme à feu lors de ses futures missions, elle savait qu'elle aurait été plus encombrée par l'arme (que sans arme pour se battre et) pour utiliser ses pouvoirs. C'est pourquoi la Sorcière d'électricité avait laissé tomber sa première idée et avait opté pour le combat au corps à corps. Elle pourrait même en faire sa spécialisation éventuellement, à condition bien entendu de passer avec succès les trois premiers cours généraux et de continuer à monter dans la hiérarchie militaire. Quoique le dernier cours général n'était pas obligatoire et l'adolescente ignorait encore si elle voulait faire partie du groupe des officiers supérieurs...

Dans la salle de classe des Sorciers, les bureaux avaient été repoussés dans un « coin » de la pièce et des tapis bleus recouvraient la majeure partie du sol de la classe. Les tapis étaient les mêmes que l'on utilisait dans les écoles pour les cours d'éducation physique et la surface de travail était très grande.

Laissant sortir un grognement de mécontentement parfaitement audible de ses lèvres entrouvertes, Leblanc se remit debout plus ou moins au centre des tapis et en face d'Ajartiel et prit la position de base de combat comme le lui avait appris son professeur angélique. En garde, elle attendait la première attaque de son adversaire. Cette fois, il ne l'aurait pas aussi facilement. Enfin, elle l'espérait, car Sarah commençait à fatiguer. Cela faisait plus de deux heures qu'ils s'entraînaient presque sans arrêt. Concentrée, elle guettait le premier mouvement de l'Ange. Essayerait-il de l'attaquer au visage, dans le plexus solaire ou essayerait-il encore de lui faucher les jambes ? Sarah se sentait plus tendue que détendue, mais elle était aux aguets, prête à réagir...
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 16:53

[Message posté le Mer 5 Juin 2013, 23:45]
[J'ai fait bouger ton personnage un peu (beaucoup) parce que, comme je disais, les scènes de combat c'est pas facile à écrire, mais s'il y a des trucs qui te plaisent pas, je vais modifier sans problème. Suffit de me le dire. =)]

« Tu tombes vraiment comme une poche de patates », s’amusa, avec la grande délicatesse qu’on lui connaissait, le chef des Anges en ricanant lorsque s’écrasa au sol pour la énième fois la jeune femme qui, on l’espérait, n’avait pas de problèmes d’estime d’elle-même que le précédent commentaire d’Ajartiel n’aiderait en rien. Le tact n’avait jamais été une notion très bien implantée dans la personnalité de l’Hongrois.

Il n’aida pas la jeune Sorcière à se relever, parce que... ben voilà, la courtoisie non plus n’était pas l’une de ses spécialités. Et puis, mine de rien, il commençait à fatiguer. Après deux heures d’entraînement, c’était plus une question d’endurance que de technique qui déterminait les points marqués. D’ailleurs, le dernier avait carrément été un coup de chance. Ajartiel avait essayé un truc sans penser que ça réussirait. C’était sa force en combat : il était tout bonnement imprévisible, si bien qu’on ne pouvait pas s’adapter à son style, en admettant qu’il en ait eu un. Sauf que ça pouvait aussi lui nuire, quand il tentait des trucs tellement tordus que ça se retournait contre lui...

Quoiqu’il en soit, dans l’instant, pour tromper sa fatigue, il baratinait. Ça, par contre, c’était clairement l’un de ses talents.


« Je t’ai déjà raconté comment j’étais mort ? J’me suis fait jeter à terre par un grand blond. Ma tête a heurté une roche et... byebye ! On dit que l’Histoire a tendance à se répéter. Tu devrais faire gaffe. C’est bien de savoir se relever, mais savoir comment tomber, c’est pas bête non plus. Je te l’ai pas déjà montré ça ? Il me semble que c’était l’un des premiers trucs que je t’ai appris. Non, parce que là, ça va, on est sur du mou, mais à l’extérieur, c’est pas pareil, crois moi. Faut savoir amortir ses chutes. »

Alors qu’il racontait n’importe quoi (bien qu’il y avait quand même un fond de données utiles au travers de son babillage), l’Ange tournait tranquillement autour de la Sorcière. Il n’était pas en position de garde, mais gardait néanmoins un oeil sur son adversaire. Elle la jouait défensive depuis un moment, certainement dû à l’éreintement qui s’accumulait, et son instinct lui disait qu’elle n’attaquerait pas. Elle attendait qu’il fasse le premier mouvement pour ensuite contrer. C’était une attitude maligne pour un combat qui, comme celui-ci, perdurait. C’était une bonne chose qu’elle apprenne à tenir un ennemi à distance sans avoir recours à son bouclier, puisque ça lui offrait un repos somme toute sommaire, mais utile, alors que le fait de devoir maintenir sa magie active l’aurait tranquillement drainée. Cela dit, elle semblait vraiment crispée. Elle ne devait pas tant que ça profiter du relâchement qu’il lui offrait...

Ajartiel tapa brusquement du pied sur le sol. Le mouvement soudain eut l’effet escompté de faire réagir Sarah-Ève. Elle abaissa le regard et sa garde – pour parer le coup qu’elle avait probablement cru venir – de presque rien, mais c’était l’effet de surprise que le chef des Anges recherchait et il en profita pour s’élancer. Il espérait réussir un étranglement en glissant derrière elle, mais il avait mal calculé la distance qu’il lui fallait franchir et la jeune femme réussit à esquiver son attaque en tournant sur elle-même. Il bondit donc vers l’arrière, se remettant à une distance raisonnable avant qu’elle ne décide de lui retourner la politesse.

Sa taille jouait contre lui pour se genre de prise, bien que ça ne l’empêchait pas de tenter le coup de temps à autre. Selon les standards du vingt-et-unième siècle, il était petit pour un homme. Et l’adolescente plus-si-adolescente-que-ça qui lui faisait face avait grandit. À présent, face à face, ils pouvaient se regarder dans les yeux sans qu’aucun des deux n’eut à lever ou baisser la tête. Et puis, la silhouette de la jeune Leblanc s’était affinée aussi, mais ça, c’est une autre histoire qui n’a strictement rien à voir avec le présent duel.


« Quoi, j’ai pas le droit de te faire un câlin ? Qu’est-ce que tu es dure avec moi... », railla le Magyar.

Il tapa une nouvelle fois du pied, mais son opposante ne se fit pas avoir une seconde fois. Bien qu’elle tressaillit – réaction normale, vu comment elle semblait sur les nerfs – elle ne mordit pas à l’hameçon.


« Tu devrais te relâcher un peu. Avoir une bonne garde ne veut pas nécessairement dire que chacun des muscles de ton corps doit être contracté au possible. En plus, vu qu’on joue sur le long terme présentement, avec la déshydratation, c’est le meilleur moyen d’avoir une crampe. C’est une amie à moi qui m’a appris ça. D’ailleurs, elle te ressemble un peu. T’aurais pas une cousine qui vit aux États-Unis ? »

Puisque ses feintes ne marchaient pas, Ajartiel décida de juste baisser la tête et foncer, tactique qui, il faut l’avouer, n’avait que peu de chances de réussite, surtout sur une élève qu’il entraînait depuis plusieurs mois. Oh, il atteignit bien sa cible, mais il se prit au passage un grand coup de... poing ? coude ? genou ? Quelque chose de dur en tout cas. Et directement dans les côtes flottantes. Il ne consolida donc pas sa saisie et, emporté dans son élan, alla plutôt s’écraser un mètre plus loin. Là, il roula sur le dos, une main sur son pauvre flanc meurtrie.

Le choc lui avait coupé le souffle, chose pas très dommageable pour sa santé, vu son état de macchabée, mais pas pour autant agréable. ‘‘Tenter des trucs tellement tordus que ça se retournait contre lui’’, c’est ça ? Et bien voilà, c’était un bel exemple.


« Une pause s’impose ! », décréta l’Hongrois, allongé et vraisemblablement pas décidé à se redresser.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 16:54

[Message posté le Mar 11 Juin 2013, 05]
Savoir tomber... Oui, c'était effectivement l'une des premières leçons qu'Ajartiel lui avait apprises... Étendre les bras en croix et garder la tête légèrement pencher vers le devant de son corps. Cela évitait les risques de commotions et autres pertes de connaissance notamment et permettait aux bras d'entrer en premier en contact avec le sol.

Toutefois, la fatigue lui faisait prendre sa concentration et, par conséquent, son esprit d'analyse. La Sorcière d'électricité avait l'impression que son cerveau était rendu au stade de bouillie. Certes, il fonctionnait encore, mais uniquement avec les fonctions strictement nécessaires, comme rester debout et être aux aguets. Son cerveau lui avait néanmoins laissé suffisamment de pouvoir de réflexion pour comprendre qu'Ajartiel ne faisait qu'essayer de gagner du temps en parlant et qu'il essayait d'entrevoir une ouverture pour lancer sa prochaine attaque.

Sarah n'était pas dupe, mais elle se laissa tout de même avoir par le leurre de l'Ange. En effet, elle baissa sa garde et faillit encore perdre contre l'éternel adolescent. À la dernière minute, elle évita l'Ange en pivotant sur elle-même. En réponse à cette esquive, le chef des Anges s'exclama :

« Quoi, j’ai pas le droit de te faire un câlin ? Qu’est-ce que tu es dure avec moi... »

Sarah-Ève lui répondit du tact au tact avec le même ton railleur:


« Bien sûr, voyons ! »

À nouveau, Ajartiel tenta sa feinte, mais cette fois-ci la Sorcière ne mordit pas à l’hameçon. Elle tressaillit quand même un tout petit peu; la faute au stress.

Lorsque l'Ange la chargea, d'une manière complètement non stratégique (foncer tête baissée, sérieusement ?!), Sarah n'hésita pas une seconde à le frapper, à atteindre ce qui se trouverait à sa portée. Et ce fut les côtes du malheureux Ange qui écopèrent dans le feu de l'action. En effet, lorsqu'il fut à une distance raisonnable de frappe de la Sorcière, Sarah se décala vers la droite en se servant de son pied gauche comme d'un pivot et, en même temps, elle balança avec force son genou droit dans les côtes de l'Ange !

Ajartiel s'écrasa durement sur les tapis. Visiblement l'endroit où il avait été atteint lui faisait vraiment mal. Et visiblement, il n'allait pas l'air d'être en mesure de se relever tout de suite. Et, de fait, il ordonna une pause. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Sarah se laissa aller et se retrouva elle aussi au sol, hormis que sa descente avait été nettement plus en douceur que celle de son compagnon.

D'un coup, elle eut l'impression de se détendre. Respirant profondément et lentement, elle se força à reprendre un rythme cardiaque plus normal.

Plusieurs minutes plus tard, Sarah ouvrit finalement la bouche pour répondre à la question que lui avait posée l'Ange un peu plus tôt, à savoir si elle avait une cousine aux États-Unis.


« Pas à ma connaissance, mais comme je ne connais pas ma famille... »
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 16:57

[Message posté le Mar 11 Juin 2013, 11:33]
La douleur se dissipa tranquillement, alors que l’Ange relaxait. Le regard rivé au plafond, il pouvait en observer la morne couleur bleu pastel, presque blanc. Les différentes salles de classe de la C.A.T. n’avaient rien de bien particulier niveau décoration. Conçue d’abord pour être pratiques, on pouvait déjà se compter chanceux d’y voir une touche de couleur. Quoiqu’il n’était pas convaincu que le choix ait été le bon pour ce plafond là.

Sarah-Ève avait rejoint son professeur au sol et il lui sourit, s’amusant du changement dans l’attitude de la Sorcière qui, soudainement, ne tentait plus du tout de cacher sa fatigue. Il en faisait de même cela dit. Il pouvait affirmer n’avoir rien de brisé, puisqu’il ne sentait pas son énergie affluer à son flanc, mais ça n’était pas pour autant qu’il n’en avait pas dépensé à se battre. Ah, il allait bien dormir le soir venu, c’était certain !


« Pas à ma connaissance, mais comme je ne connais pas ma famille... »

Hein ? Ah, oui, la question qu’il lui avait posée un peu plus tôt. Ça n’avait pas été une question sérieuse pourtant, loin de là même...


« Hum... », répondit Ajartiel en haussant les épaules. Un son qui voulait à la fois tout et rien dire. Allaient-ils vraiment se lancer dans une discussion sur la famille ? Haha. La bonne blague.

« Tu sais, faut pas t’en faire avec ça. La famille, c’est grandement surestimé. », ajouta-t-il après quelques secondes.

En disant cela, l’Hongrois songeait évidemment à sa propre généalogie. Il y avait sa mère qui, à part lui donner la vie, n’avait pas fait grand chose pour lui. Il ne se souvenait même pas avoir un jour eu une discussion avec elle. Elhenna avait fait des enfants parce que c’était ce qu’on attendait d’elle, mais il était évident qu’elle ne s’y intéressait pas. Quant à son père... Peut-être qu’il aurait dû moins s’y intéresser justement. Et puis, il y avait sa ribambelle de frères et sœurs et, là, c’était du cas pour cas. Autant il s’était bien entendu avec Zoltán ou Szávay, autant mieux valait ne pas penser à András. Ça c’était sans parler des autres, les plus jeunes, qu’il n’avait pas aussi bien connus. Avec sept frères et sœurs, aussi...

L’amitié, c’était bien mieux. Au moins, ses amis, on les choisissait.


[C'est court, mais j'avais pas envie de trouver un sujet de discussion. C'est toi qui t'y colle pour une fois ! xD Et puis, je sais pas vraiment de quelle couleur est le plafond... c'est pas écrit dans la description postée par Joëlann. Alors j'ai improvisé. Et, question : Sarah-Ève s'est assise ou allongée ?]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 16:58

[Message posté le Dim 16 Juin 2013, 15]
« Pas à ma connaissance, mais comme je ne connais pas ma famille... »

À sa réponse, l'Ange n'émit qu'un simple « Hum » avant d'ajouter que la famille c'était grandement surestimée. La Sorcière n'était pas certaine de bien comprendre ce que son compagnon de combat voulait réellement dire. Est-ce que, pour lui, la famille n'avait aucune importance ?

Pour Sarah-Ève, la famille était importante et ne serait-ce parce que c'était elle qui nous élevait et nous aidait dans la vie. Aussitôt que son esprit eut formulé cette pensée, aussitôt la jeune femme comprit l'absurdité de la chose. La famille, ce n'était pas que les liens du sang, et ça, elle en savait quelque chose. N'ayant pas connu sa mère et encore moins son père et ignorant si d'autres membres de « sa famille » étaient encore en vie, sa véritable famille se limitait en fait à Joëlann, sa sœur adoptive. Par ailleurs, pour beaucoup de personnes, la famille finissait par être des gens qui les entouraient et avec qui ils avaient une bonne relation, mais qui n'avaient aucun lien biologique. Peut-être que, dans le cas d'Ajartiel, sa famille biologique n'avait pas été à la hauteur de ses attentes, ne s'était pas occupée de lui ou qu'il n'avait pas bien connu ses proches biologiques. D'un autre côté, le chef des Anges était plutôt vieux, enfin selon les critères humains. Et bien qu'elle ignorait l'âge réel de l'éternel adolescent, elle avait déjà entendu Joëlann dire qu'il avait au moins 400 ans. Sans vraiment faire de recherches mentales dans sa mémoire, la Sorcière d'électricité savait qu'à cette époque bien des choses se déroulaient différemment d’aujourd’hui, notamment la manière dont les parents élevaient leurs enfants et les relations dans une famille...

Passant de la station mi-couchée, mi-assis à celle complètement assise les jambes croisées en indien, Sarah-Ève s'autorisa à poser une question personnelle à Ajartiel. Elle savait en outre que la réponse à son interrogation n'était nullement de ses affaires. Elle se demanda même si l'Ange ne la rembarrait pas. Quoi qu'il en soit, elle inspira avant de se lancer. Relevant la tête, elle croisa le regard de son ami et ne le lâcha pas.


« Comment était ta famille Ajartiel ? »

Que cela soit par habitude de ses pitreries ou parce qu'elle voulait vraiment la vérité et qu'elle espérait vraiment qu'il joue franc jeu avec elle, l'humaine jugea bon de rajouter ceci avant que l'éternel adolescent ne lui répondre.

« Sérieusement, je parle. Je te connais; je sais que tu plaisantes beaucoup. »
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:00

[Message posté le Mar 18 Juin 2013, 22:48]
Sarah-Ève changea de position et son interlocuteur se demanda vaguement si sa remarque ne l’avait pas mise mal à l’aise. Les gens avaient tendance à gigoter quand ils ne savaient pas comment réagir, hésitants entre ce qu’ils devaient faire, conformément aux normes sociales, et ce qu’ils voulaient réellement faire. D’où l’expression « Ne pas savoir où se mettre. » d’ailleurs... Oui oui, Ajartiel était un fin synergologue ! ... Bon, d’accord. En vérité, il avait lu ça quelque part.

Bref, la presque adulte à côté de lui était peut-être troublée, mais elle ne lui en donna pas confirmation, préférant l’aborder d’une question un peu trop sérieuse au goût du chef des Anges. Et même qu’elle en rajouta une couche en spécifiant qu’elle ne voulait pas entendre l’une de ses badineries en réponse. Pas content, il soutint son regard sans bouger, le visage fermé.

Il n’aimait pas parler de lui. Ça revenait à tomber dans le sentimentalisme et – nom d’un petit Vampire édenté – il n’était pas une fille ! Il ne voulait pas s’ouvrir, que les gens cherchent à le psychanalyser, à l’étudier, à le comprendre... De toute façon, personne ne pouvait saisir sa façon de penser. On cherchait soit à le contredire, soit à creuser encore plus profond pour... quoi, au juste ? Lui extorquer des sentiments ‘‘normaux’’ de personne ‘‘normale’’ ? Il n’avait jamais suivit les règles. Ça ne l’intéressait même pas de les connaître. Il avait toujours fait à sa tête et n’avait pas besoin de l’avis des autres sur sa vie. Peut-être qu’elle aurait pu être mieux. Ou pire. De toute façon, c’était comme c’était, alors à quoi bon y réfléchir ?

Ajartiel s’était pourtant confié une fois. À Sofos. Sauf qu’à l’époque, il avait quoi... seize ans ? Dix-sept, à tout casser. Il était jeune et à la recherche d’une figure paternelle qu’il n’avait pas eue. Peut-être s’était-il rembruni en vieillissant... Il se sentait comme un vieux grincheux tout d’un coup. Voilà ! C’était exactement la raison pour laquelle il détestait parler de lui. Après, c’était l’introspection forcée et ses quatre-cents ans lui tombaient dessus comme un marteau sur une enclume. Ça n’avait même pas pris deux minutes qu’il avait déjà l’impression d’être quelqu’un d’autre...

Rompant le lien visuel avec Sarah-Ève, il joignit ses mains qu’il coinça derrière sa tête comme un oreiller et revint fixer le si joli (ou pas) plafond.


« Je ne l’ai pas connue non plus. », décréta-t-il après quelques secondes supplémentaires de silence, avec un demi-sourire amusé, comme en réaction à une blague pas si drôle que ça et que lui seul avait compris. Il avait décidé de ne pas s’offusquer de l’indiscrétion de la jeune femme. Peut-être qu’elle était Siegl et qu’il était Sofos...

Sa réponse en elle-même n’était pas tout à fait un mensonge. Ce qu’il savait de l’histoire et de la personnalité de ses parents n’aurait même pas rempli trois pages. Ce n’est pas comme s’il s’y était intéressé non plus, il faut l’avouer...


« Pourquoi ? », s’enquit-il en reposant sur la Sorcière un regard où transparaissait une franche curiosité. En quoi sa vie l’intéressait-elle ?

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:00

[Message posté le Mar 25 Juin 2013, 21]
[C'est pas vraiment excellent, mais je ne me souviens plus de ce que je voulais écrire... XD]

Le silence qui s'installa après sa question laissa à penser à la Sorcière d'électricité qu'elle avait peut-être poussé son audace trop loin. Oui, c'était une question sur le plan personnel, mais aucune mauvaise intention n'émanait de la jeune femme. Bien entendu, ça, Ajartiel ne pouvait pas le savoir. En fait, elle aurait aimé en apprendre davantage sur sa famille, c'est tout. Finalement, malgré son indiscrétion flagrante, le chef des Anges sembla vouloir lui répondre.

« Je ne l’ai pas connue non plus. » Dit-il.

Ha ? Eh bien, cela pouvait peut-être expliquer pourquoi ils s'entendaient bien. Deux enfants qui n'ont pas connu leurs parents. Quoique la Sorcière ignorait si Ajartiel était un orphelin à proprement parler comme elle. Par souci de politesse (oui, la politesse avait passé droit la fois d'avant...), la jeune femme ne lui posa pas cette question. Et puis, elle savait que tout ça n'avait pas vraiment d'importance, le fait qu'il ait connu ou non sa famille et à quel point il se considérait comme « orphelin ».

Se disant que l'essentiel résidait dans leur amitié, elle ne put réprimer un sourire lorsque son compagnon ailé lui demanda pourquoi elle s'intéressait ainsi à lui. Évidemment, l'attitude curieuse de l'Ange avait repris le dessus sur une éventuelle colère. Et cela était bien normal; après tout, Sarah-Ève lui avait tendu une sacrée perche en tentant de le questionner sur sa famille.

Prenant quelques secondes pour organiser ses pensées tout en levant les yeux vers le plafond qui semblait exercer une attraction sur le regard de l'éternel adolescent et tentant de choisir les bons mots, la jeune femme finit par recroiser le regard de son ami à nouveau posé sur elle.


« En réalité, c'était vraiment de la curiosité déplacée. Désolée ! » Ajouta-t-elle avec un rire léger.

Pour le moment, elle préféra s'en tenir là. Toutefois, la Sorcière se doutait bien qu'Ajartiel ne la laisserait probablement pas s'en tirer aussi facilement. Mais, d'un autre côté, avec l'Ange tout était possible... Se disant également qu'elle devrait peut-être changer radicalement le sujet de la conversation, Sarah choisit de s'aventurer en terrain neutre, enfin a priori. C'est donc en sautant du coq à l'âne qu'elle lança :


« Je ne sais pas pour les autres races, mais il y a vraiment beaucoup d'arrivés de Sorciers depuis un moment. J'ai l'impression que Joëlann passe tout son temps en salle de réveil. Vous avez trouvé le filon à Sorciers ou quoi ? »

Ouais, ce n’était pas fameux fameux comme sujet. La Sorcière d'électricité se songea qu'elle aurait pu faire beaucoup mieux...

Passant à nouveau du coq à l'âne, elle demanda à Ajartiel quand aurait lieu leur prochaine séance d'entraînement. Au moins, ça, c'était un sujet intéressant !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:02

[Message posté le Jeu 27 Juin 2013, 21:11]
Elle évita son regard et battit en retraite sur le champ. Elle ne devait pas être si curieuse que cela finalement... Pendant quelques instants, le chef des Anges hésita entre insister, pour satisfaire sa propre curiosité, et laisser couler, pour ne pas revenir au sujet honni qu’était ses parents. Sarah-Ève profita du silence pour s’assurer de noyer le poisson bien comme il faut, deux fois plutôt qu’une, en changeant de sujet totalement, brusquement et pas du tout subtilement.

Les yeux toujours posés sur la jeune femme, Ajartiel haussa un sourcil moqueur en se demandant si elle n’allait pas au final se mettre à bredouiller ou à rougir – ce qu’elle aurait sûrement fait quelques années auparavant – en se précipitant de la sorte vers n’importe quelle porte de sortie destinée à dévier la conversation.

C’était bien un style calqué sur Ajartiel ça, de parler pour ne rien dire en débitant des banalités genre ‘‘faisons comme si tout allait bien’’. Pas qu’il y eut un problème. Disons plutôt, peut-être, un léger malaise. Quoiqu’il en soit, elle l’imitait très bien pour casser la tension qui s’installait. Elle avait appris ça de lui ? Si l’Hongrois avait eu un sens moral un peu plus développé, il aurait eut à s’admettre que, effectivement, comme disait Joëlann, il ne lui apprenait pas que des bonnes choses à la jeune Leblanc... Sauf qu’évidemment, ce ne fut pas ce qui lui vint à l’esprit. Il en était encore à s’interroger sur la question ‘‘déplacée’’ de la Sorcière.

Oh, et puis zut ! Il voulait savoir ! Non, parce qu’elle lui aurait demandé juste une question, comme ça, sur sa vie, et il n’en aurait pas fait de cas (Il aurait répondu n’importe quoi et ça aurait fini là quoi.), mais là, elle avait clairement insisté pour savoir. C’est donc qu’il y avait une raison importante à ses yeux d’avoir cette information. Non ? En plus, sa question était sortie un peu de nulle part.

Le Magyar était un bien trop piètre psychologue pour supposer que ça pouvait avoir un lien avec le sentiment de vide que ressentait sûrement Sarah-Ève en songeant à sa famille inconnue. Tout ce qu’il voyait à la situation, c’était un caractère louche, une énigme dont il voulait le fin mot. Pour ça, il était prêt à faire un léger sacrifice. Alors, ignorant totalement les tentatives de son amie pour reprendre un dialogue joyeux, il lâcha nonchalamment :


« J’ai du mal avec l’autorité. Donc j’ai foutu le feu à la baraque et j’me suis tiré. »

Dis comme ça, ça semblait presque un aveu de double parricide... Ah, ouais... Ça sonnait pas comme ça dans sa tête, juste avant...

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:02

[Message posté le Lun 1 Juil 2013, 16]
Malgré sa maladroite, mais bonne intention de changer drastiquement le sujet de la discussion en cours entre le chef des Anges et la Sorcière d'électricité, l'humaine ne put constater que le destin ne lui laissait pas de chance. Il comptait vraisemblablement vouloir lui faire payer son affront en s'acharnant sur elle pour avoir eu l'audace de poser une question à ce point personnel à son compagnon ailé. À moins qu'il ne s'agisse juste d'Ajartiel...

Dans tous les cas, la dernière réplique de l'Ange la laissa sans voix. Non, correction : la laissa presque sur le carreau ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu'au même moment où le Magyar lâcha sa bombe, Sarah-Ève finissait de boire l'eau contenue dans sa bouteille de plastique.

« J’ai du mal avec l’autorité. Donc j’ai foutu le feu à la baraque et j’me suis tiré. »

Manquant recracher de peu le liquide, ce qui au final aurait probablement été la meilleure solution, la jeune femme avala de travers sa gorgée et s'étouffa pas qu'un peu ! Suffoquant à cause du manque d'air soudain dans ses poumons, son visage en entier vira rapidement au grenat. Elle n'arrivait pas à reprendre le dessus sur la toux persistante ni à prendre l'eau restante pour calmer le tout.

Finalement, au bout de plusieurs minutes qui lui parurent interminables, elle recommença à respirer normalement. Ajartiel l'avait-elle aidée à reprendre son souffle ou était-il resté là-bas à la regarder s'étouffer de plus en plus ? Elle n'en savait rien. En réalité, pendant ce laps de temps, la seule chose dont elle se rappelait avoir eu conscience était son état d'étouffement...

Lorsqu'elle se sentit plus apte à parler, et ce, malgré ses tremblements, la Sorcière d'électricité croassa un
« Quoi !? » d'une voix faible mais interloquée.

Cherchant un mouchoir qu'elle ne trouva pas, elle se résigna à essuyer ses larmes et son nez à l'aide d'un pan de son gilet. Un peu de peau s'étant découvert au passage. Au diable la dignité; elle avait failli y rester !
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:03

[Message posté le Dim 25 Aoû 2013, 21:16]
La déclaration d’Ajartiel, pourtant exposée si posément, voire négligemment, eut le même effet sur la pauvre Leblanc que s’il lui avait expédié un uppercut en plein ventre. Heureusement qu’elle était déjà au sol d’ailleurs, sinon elle se serait sûrement fait mal en s’écrasant par terre sous la violence de l’impact. N’y avait-il pas déjà eut un type qui avait proclamé que les paroles pouvaient être une arme ? Nouvelle technique de combat : Tuer l’adversaire sans le toucher !

Elle toussa, hoqueta, suffoqua... Allait-elle réellement y passer ? Sous l’oeil perplexe du Chef des Anges qui ne comprenait pas l’énormité des paroles qu’il venait de prononcer. Pour lui qui connaissait toute l’histoire, son aveu était celui d’une fugue et il ne lui vint pas à l’esprit qu’on put interpréter autrement ses dires. Enfin, sur le coup, ça ne lui apparut pas. Après, au vu de la réaction de son interlocutrice, il repassa la scène deux ou trois fois dans sa tête. Noooon ! Est-ce qu’elle le prenait pour un pyromane assassin ?

À côté de la jeune Sorcière qui peinait à retrouver un peu d’oxygène, l’Hongrois ne pu retenir un éclat de rire. Ça lui donnait assurément encore plus l’air d’un psychopathe, mais... c’était trop drôle quoi. Et puis Sarah-Ève ne le vit probablement même pas, trop occupée à essayer de survivre.

Bref, lorsque la jeune femme pu enfin parler de nouveau et qu’elle se tourna vers lui, il ne riait plus mais il était tout sourire, ça oui. À croire qu’il avait faire exprès... Ou bien qu’il venait encore de dire n’importe quoi. Pourtant, c’était la stricte vérité ! Pour une fois... Peut-être valait-il mieux un peu de sérieux s’il voulait être cru. Dur dur.

Alors Ajartiel se força à ré-adopter une expression neutre. Ou presque. Fallait pas demander un miracle non plus. Un léger sourire resta marqué sur ses lèvres.


« Quoi !? »

Amusé par le quiproquo, il haussa les épaules avec l’air le plus détaché qu’il fut capable de maintenir, faisant appel au grand acteur qui sommeillait en lui. Il n’était pas un sociopathe, mais peut-être une légère touche de sadisme teintait tout de même sa personnalité pour qu’il s’amuse ainsi aux dépends de la jeune Sorcière. Hep. Il n’était pas un ange. Haha.


« Quoi, quoi ? Tu me demandes, je te réponds. Sérieusement et sans plaisanter. », argua-t-il, reprenant les mots choisis par son amie quelques instants auparavant. Bon, peut-être que de la narguer n’était pas l’idée du siècle pour être cru. Mais voulait-il vraiment être cru, au fond ?

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:04

[Message posté le Ven 18 Oct 2013, 20]
[HS : Hum, qu’est-ce qu’il est plus long que des lustres ? Des années-lumière ? Dans tous les cas, voici ma réponse Ajartiel !]

« Quoi, quoi ? Tu me demandes, je te réponds. Sérieusement et sans plaisanter. » Lança le chef des Anges un léger sourire aux lèvres. Était-il en train se moquer d'elle ? Très franchement, la jeune Sorcière ne savait pas quoi penser... Pourtant, l'éternel adolescent venait de lui affirmer qu'il était « sérieux » et qu'il « ne plaisantait pas ». D'un autre côté, Ajartiel était un personnage (oui, c'était le bon mot !) plus complexe qu'il n'y paraissait de prime abord.

Incertaine, Sarah-Ève inspira profondément et lentement tout en regardant son « ami » aillé. Est-ce que Joëlann était au courant de cette histoire ? Et les autres chefs ? Enfin, dans l'optique où elle était bien vraie cette fameuse histoire. Et Onoma dans tout ça ? Si Ajartiel était « réellement » dangereux, jamais le grand chef de la C.A.T. ne lui aurait confié le poste de chef des Anges. Il n'était quand même pas stupide et inconscient ce grand homme... À moins qu'Onoma ne connaisse pas cette histoire... ? Non ! Impossible ! Onoma était beaucoup trop perspicace pour ne pas connaître la vérité. La manière dont Joëlann avait parlé du grand chef à sa protégée lui laissait à penser qu'il était quelqu'un de bien et de responsable.

Ne sachant vraiment pas quoi faire avec une telle déclaration, la Sorcière d’électricité ne battit pas en retraite comme on aurait pu s’y attendre. Non. À la place, elle poussa le bouchon plus loin. Que cette histoire soit véritable ou pas.


« Et que s’est-il passé ensuite ? »

Son regard ne baissa pas. Elle ne détourna pas la tête. Qu’Ajartiel lui monte ou non un bateau, il allait se rendre compte qu’elle savait montrer sa détermination autant en combat qu’en discutant avec les gens; s'il ne le savait pas déjà...
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:05

[Message posté le Jeu 31 Oct 2013, 00:09]
[Les années-lumières ne sont pas une mesure du temps, mais une mesure de distance. Wink]

L’avait-il traumatisée ? Avait-elle peur de lui maintenant ? En tout cas, elle l’observait d’une drôle de façon. Comme sur la défensive, soudainement calme et très sérieuse... C’était assez intimidant en réalité. Elle avait l’air de Joëlann... En même temps, qu’avait-il espéré comme réaction ? Qu’elle se sauve en courant ? Non. Qu’elle se mette en colère ? Non plus. Il n’en avait aucune idée en fait. Mais c’était assez amusant de constater que Sarah-Ève savait avoir du cran. Parfois, il oubliait que la jeune Leblanc grandissait et qu’elle n’était plus une petite fille effarouchée.

« Et que s’est-il passé ensuite ? »

La Sorcière n’avait peut-être pas encore l’étoffe de sa grande soeur adoptive, ça n’empêchait pas Ajartiel de se sentir irrité qu’elle le regarde de haut avec cet air là. Alors il se redressa pour se mettre à son niveau, se faisant embringuer un peu contre sa volonté dans le duel visuel initié par son interlocutrice.

Il n’aimait pas fixer les gens dans les yeux. Il n’y avait pas vraiment de raison rationnelle à ça, c’était juste quelque chose qu’il évitait de faire en général, à moins d’être en colère. Sinon, c’était trop... intime ? Enfin, c’était bizarre quoi. Quand les gens cherchaient à accrocher son regard, il laissait faire, mais les regardait sans vraiment les voir... Parce que de se plonger dans les prunelles de quelqu’un... non, vraiment, c’était pas son truc. Sauf là. Parce qu’il avait un truc à prouver. Certes elle grandissait. Bien sûr, ils étaient assez proches. Mais il y avait des limites et elle devait apprendre à rester derrière. Ajartiel était quelqu’un facile d’approche, mais jusqu’à un certain point. L’adolescent qu’il n’avait jamais cessé d’être ne supportait pas d’autres sujets que ceux sans importance, surtout quand ça le concernait... Il vivait dans un monde où tout était sujet à plaisanterie et qu’on veuille l’en sortir lui déplaisait au plus haut point. Puérilité ? Totalement.

Il ne souriait plus et il passa plusieurs longues secondes sans broncher, le visage fermé. Inconsciemment, il espérait qu’elle revienne sur sa décision d’en rajouter une couche et qu’elle reprenne son idée de changer de sujet. Cependant, cette fois, elle semblait décidée plus que jamais à aller jusqu’au bout. Têtue comme une mule... Et même si, quelque part, ça l’impressionnait et qu’il l’y aurait encouragé dans d’autres circonstances, là, tout de suite, il n’aimait pas ça. Pas du tout.


« Ensuite ? J’en sais rien. J’ai éventré cinq personnes et j’ai changé mon nom pour Jack ? », fit-il, froidement, dévoilant à Sarah-Ève un côté de sa personnalité qu’il ne lui avait jamais encore montré. L’Ajartiel cynique et méchant. Sa manière de réagir quand il était sur la défensive...

« Qu’est-ce que tu veux entendre ? Pourquoi ça t’intéresse ? », ajouta-t-il, contenant mal un ton agressif.

Le fait qu’il réagisse autant montrait clairement qu’elle avait touché une corde sensible. C’était pareil qu’avec Joëlann, quelques années plus tôt, quand elle avait promit de le tuer... Enfin, pas tout à fait. Dans le cas présent, soyons honnête, Sarah-Ève n’avait rien à se reprocher, d’un point de vue sensé. Sauf que ça n’était pas la façon de voir du chef des Anges, loin d’être sensé, aveuglé par une colère qu’il n’aurait même pas su expliquer. Le faire parler de lui, c’était l’acculer contre un mur, chercher à le cerner, à le juger, à le piéger... Alors comme une bête qu’on immobilise dans un coin, il faisait la seule chose qui lui permettait de s’en sortir : il mordait. Sans même chercher à rationnaliser la situation.


[J'avais envie de faire plus long, mais je me suis dis que j'allais couper ici et voir comment réagit Sarah-Ève avant qu'Ajartiel n'overreact totalement. x)]

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:07

[Message posté le Lun 18 Nov 2013, 19]
« Et que s'est-il passé ensuite ? » Voilà la question qu'elle avait posée au responsable des Anges. Est-ce que Sarah-Ève regrettait ses paroles ? Hum, peut-être un peu après tout, surtout si l'on tenait compte que son interlocuteur s'était redressé et ne souriait plus, vraiment plus du tout. Sauf qu'il était trop tard et que, de toute manière, même si elle aurait voulu faire marche arrière (ce qui n'était pas le cas en l'occurrence), Ajartiel ne semblait pas vouloir lui laisser cette possibilité de repli. D'accord. Puisqu'il en était ainsi, elle assumerait pleinement l'ensemble des conséquences immédiates et futures à cette intrusion dans l'histoire privée et personnelle de l'éternel adolescent.

Le ton et la manière avec lequel son « ami » lui répondit la laissèrent sans voix quelques secondes. « Ensuite ? J’en sais rien. J’ai éventré cinq personnes et j’ai changé mon nom pour Jack ? » « Qu’est-ce que tu veux entendre ? Pourquoi ça t’intéresse ? » Sarah n'avait pas l'habitude de cette attitude froide et méchante; elle avait toujours vu Ajartiel sous ses airs de comique et de personne insouciante. Il lui sembla soudainement que l'air de la salle de classe était devenu glacial.

La Sorcière, après quelques secondes supplémentaires de silence, se repositionna; toujours assise, mais le dos droit. D'une voix qu'elle tenta de conserver égale, elle choisit de répondre sarcastiquement à la première série de questions. Elle ne rigolait plus du tout elle non plus.


« Haha, ouais c'est ça. Je suis certaine que tu es Jack l'Éventreur. Je suis morte de rire... » Mais elle ne s'arrêta pas pour autant. Le mal était fait, alors pourquoi ne pas continuer à s'enfoncer ? Malgré la colère qui bouillait en elle contre le chef des Anges qui l'avait agressé verbalement, c'est d'une voix étrangement détachée et calme (étant donné la situation), mais dure que l'adolescente ajouta d'un trait :

« Mais, tu vois, c'est sympa de ta part de me montrer ta vraie nature. Au moins, je suis prévenue. Comme ça je sais parfaitement à quoi m'attendre de ta part en mission... Parce qu'au cas où tu ne le saurais pas encore, la confiance mutuelle c'est ce qui fait que l'on survit ici et que l'on résiste encore à la W.E.F. Et, oui, je sais parfaitement que ta vie, devrais-je plutôt dire ton ancienne vie, ce n'est pas de mes ognons. Sauf que ce n'est pas une raison pour me sauter à la gorge comme tu le fais. Tu aurais juste pu me dire que tu ne voulais pas en parler et peut-être que je ne t'aurais pas posé toutes ces questions.

La Sorcière d'électricité prit une profonde respiration et cligna lentement des yeux. Cette fois, son ton n'avait plus rien de froid; elle laissait aller sa colère et haussa légèrement la voix. Inconsciemment, elle provoqua de petits filaments électriques autour d'elle.

« Oh, et puis, qu'est-ce que j'en ai à foutre ? Tu n'as pas besoin d'amis toi. Pas vrai ? Tu n'as besoin de personne. Je suis juste une petite emmerdeuse à qui tu enseignes l'art du combat. Ouais, je suis certaine que c'est ça...que c'est ce que tu penses de moi. Et, je suis certaine que t'en as rien à faire des considérations des autres à ton égard.

Tu sais quoi ? Je crois que je vais revoir mes positions à ton sujet. Depuis la première fois où je t'ai vraiment rencontré, dans les cuisines de la base, j'ai toujours pensé que tu pourrais être ce grand frère que je n'ai jamais eu. Celui qui serait là pour moi quand j'en aurais besoin. Mais je me suis trompée et pas qu'un peu ! Tu n'es qu'un égoïste qui ne pense qu'à soi-même ! Et tu veux savoir le pire ? Je me rends compte qu'à côté de toi, Joëlann c'est quelqu'un de bien et que je peux lui faire vraiment confiance à elle ! Mais évidemment, toi, tu t'en fous...


Et c'est avec un sourire désabusé qu'elle termina sa tirade. Choisissant de se redresser complètement (comprendre : elle est debout là), elle attendit qu'Ajartiel en fasse de même et qu'il lui déverse toute sa hargne en réponse à ses propos. Elle savait que cela s'en venait. Si leur amitié était pour finir de la sorte alors qu'il en soit ainsi ! Elle avait dit tout ce qu'elle avait à lui dire.
Ajartiel
Chef des Anges

avatar

Grade hiérarchique :
  • Général de Division

Points : 1000161
Messages : 400
MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:08

[Message posté le Sam 23 Nov 2013, 20:21]
Ajartiel, hors de lui, se sentait prêt à en découdre. Là, tout de suite, il aurait voulu sauter sur ses pieds et régler ça. Il n’attendait qu’un geste, une invitation, pour répliquer. Il était un fauve prêt à bondir si on le touchait, ne désirant que ça. Et puis, Sarah-Ève lui répondit. Elle utilisa le même ton que lui, froid et cynique, mais avec quelque chose qui manquait... Il n’y avait aucune agressivité dans sa façon de s’exprimer, juste une horrible et glaciale neutralité. Alors, tout le bellicisme du chef des Anges s’éteignit et il se referma d’un coup sur lui-même. Il était sur la défensive. Parce qu’elle n’avait pas le droit de lui parler comme ça.

Il n’entendit pas ce qu’elle dit, en partie parce qu’il refusait d’écouter et en partie que ce n’était pas pertinent. Elle n’avait pas le droit d’être cynique.

On dit que plus de 90% du langage est non verbal, que les mêmes mots seront interprétés totalement différemment en fonction de la façon dont on les formule. C’est comme de dire que le non verbal est plus important que les mots, alors qu’au final, ça n’est pas totalement vrai. Un message ne peut être compris dans son entièreté qu’en accédant à 100% de celui-ci. Le verbal, le vocal, le visuel. Que serait un discours sans mots ? Une image sans histoire. Une émotion sans explication. Et c’est tout ce qu’Ajartiel en saisit. Elle lui jeta à la figure sa rancoeur, mais il n’en retint que son ton de voix et l’expression de son visage, pas la justification. Ses paroles n’étaient qu’un brouhaha sans cohésion, un bruit de fond. De toute façon, même s’il avait accepté d’y prêter attention, il était beaucoup trop irrité pour y accorder la moindre valeur. Elle n’avait pas le droit de lui faire une scène !

Après un moment à discourir, la Sorcière d’électricité perdit tranquillement le contrôle de ses émotions et la colère prit le dessus. Cela sortie quelque peu l’Hongrois de sa torpeur protectrice et il redressa hargneusement le menton, sentant au passage ses muscles protester tant il était crispé. Il perçut également ses poils se dresser à cause de l’électricité statique qui s’accumulait dans l’air. La tension n’était peut-être pas palpable, comme dans l’expression, mais elle était littéralement visible et physiquement perceptible.

Sarah-Ève finit par se taire, se lever et... attendre. Lui avait-elle posé une question ? Que voulait-elle, encore ? Ajartiel n’était jamais vraiment sorti de sa crise d’adolescence et, considérant cela, il était porté à inconsciemment toujours faire le contraire de ce qu’on attendait de lui lorsqu’il était de mauvais poil. Les dents serrées, il n’avait rien à ajouter. Déjà qu’il ne savait pas sur quoi elle l’avait sermonné... Oui, sermonné ! Pour qui se prenait-elle ? Son père ?

La seule réponse que l’Ange offrit à son interlocutrice fut un rictus mécontent, presque une grimace de dégoût. Il ne prit pas la peine de se lever. Il rejeta son poids vers l’arrière et se dématérialisa. Lorsque son dos toucha le sol, il passa au travers, franchit le plancher pour apparaître dans la salle de classe des Anges, à l’étage en-dessous.

_________________
Ajartiel, Le Plus Meilleur
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   Jeu 19 Juin - 17:09

[Message posté le Mar 17 Déc 2013, 17]
Elle attendit et attendit encore un moment avant que la chef des Anges ne daigne réagir. Et quelle réaction ! Celle-là, Sarah ne la vit vraiment pas venir. L'éternel adolescent se contenta de la regarder quelques secondes de plus avec un regard mauvais avant de se jeter vers le sol, dos en premier. Il s'était dématérialisé ! comme ça ! sans aucune répartie ! et avait disparu, probablement vers l'étage inférieur.

Éberluée, mais toujours en très colère contre celui qui était encore son (meilleur) ami plus tôt dans la journée, la Sorcière d'électricité laissa un son s'échapper de ses lèvres; il était à la fois un grognement et un cri de rage. Les dents serrées, l'adolescente ne put s'empêcher de jeter une grosse balle d'électricité sur le mur le plus près d'elle. Heureusement que la classe était ignifuge... Le pouvoir de la Sorcière marqua à peine le revêtement du mur; Dieu merci pour elle. Tout de suite après cet accès de colère, elle s'en voulut à mort d'avoir laissé ses émotions prendre le dessus sur sa raison.

Respirant profondément, elle tenta de calmer sa colère sans succès. Sentant à nouveau un nouvel accès de rage, Sarah-Ève préféra quitter la salle de classe plutôt que de risquer de la redécorer à grands coups d'électricité. Dans un second et dernier grognement de colère, la jeune femme passa le seuil de la classe, claqua la porte de la salle et se dirigea d'un pas très rapide vers le seul endroit où elle pourrait étonnement trouver le réconfort et le calme dont elle avait impérativement besoin. Cet endroit, c'était le bureau de Joëlann !
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours de combat avec le grand Ajartiel !   

 

Cours de combat avec le grand Ajartiel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rp de combat ? Voir, sanglant ? Grand combattant, passez par là !
» Cours de combat à main nue à l'Académie des Voleurs Patentés (seulement pour les VP de 13 à 15 ans)
» Un cours de combat rapproché pour un repentis [PV:Leiko]
» Amour avec un grand A
» Cours de combat avec les Trois Drôles de Dames

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire des Sorciers (3e Sous-Sol) :: Classe-