AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Hello !

Partagez | 
 

 Section horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:36

[Message posté le Sam 14 Avr 2012, 10]
Thomas était paisiblement écraser sur le sol de la bibliothèque, accoté contre une étagère, caché au travers des nombreuses rangers de livre. Roman d’horreur, s’aurais été sa section préférée s’il aurait aimé lire ! Et donc, il tenait dans ses mains un bouquin ouvert, Frankenstein, posé sur ses jambes semi plier pour incliné l'ouvrage de façon à mieux lire… la mince bande dessin qu’il avait glissé à l’intérieur ! La planète terre était en grave danger ! Si le jeune Héro de l’histoire n’arrivait pas à temps pour arrêter le Dr Psychotique… tout allait exploser !

Enfin bref… On était samedi après midi, et il n’avait vraiment rien de mieux à faire. Qu’est ce que c’était pénible de rester enfermé dans une base sous terraine ! Il pourrait toujours aller au parc, avec les elfes et les fées, mais ce n’était pas pareil… il savait que ce n’était pas vraiment l’extérieur, et donc, pour lui sa sonnait faux ! Ce n’était pas un vrai parc !

Et puis… la première fois qu’on voit une fée c’est peut-être impressionnant, mais après… c’était comme des gros papillons. Et c’était tous des vieux… les elfes y compris ! Ils avaient peut-être l’air de 16 ans parfois, mais en fait ils avaient une centaine d’année de plus ! Thomas ne voulait pas jouer avec des personnes âgé… il n'aimait déjà pas quand ses parents le poussait à aller voir sont grand-père à la maison des vieux, il aimait bien son grand-père, mais bon… qu’est ce que sa l’endormait !

Thomas voulait des gens de son âge… mais il ne voulait pas non plu passer tout son temps dans le salon des sorciers ! Sa ne lui dérangeait pas que ses amis soit normal, ni de devoir cacher son pouvoir, t’en qu’il était libre et entouré de gens sympathique avec qui jouer.
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:37

[Message posté le Sam 14 Avr 2012, 21]
On était à la mi-août et un comique aurait pu faire un jeu de mots et se prendre par la même occasion pour un chat (« Miaouh, miaouh… »). En temps normal, Sarah-Ève aurait ri, peut-être plus par politesse, mais elle aurait ri… Qui n’avait pas encore entendu cette blague ? Quoi qu’il en soit, ce n’était pas vraiment important.

Afin de se changer les idées par ce samedi après-midi, l’adolescente, qui venait de rentrer du cloître extérieur, décida un peu contre toute attente d’aller se chercher un livre à la bibliothèque. Pourquoi cette soudaine envie de lire ? Elle l’ignorait, mais il le fallait, c’était nécessaire à l’instant même.

Lorsqu’elle pénétra dans la bibliothèque de la base, Sarah ne savait encore de quoi elle avait vraiment envie, mais ses pieds la conduisirent sans hésitation vers le fond de la bibliothèque. À l’avant, on retrouvait les livres d’intérêt général ainsi que les sujets touchant la géographie, la politique et les sciences. Quelques étagères plus loin, on avait l’histoire et ensuite on tombait dans la section regroupant divers styles littéraires, comme la poésie, les romans à l’eau de rose que l’adolescente détestait profondément…, les romans policiers, de science-fiction, etc., et au tout au fond de la bibliothèque il y avait les livres d’horreurs.

Instinctivement, ses pas la menèrent vers les étagères contenant des livres de fantasy. Se promenant en survolant les titres et les auteurs, Sarah passa rapidement à l’étagère suivante et lorsqu’un titre accrocha finalement son attention (
Les Thanatonautes de Bernard Werber), elle entendit un bruit. Elle n’était pas seule dans la bibliothèque. Le seul point rassurant était qu’il ne pouvait pas s’agir d’un psychopathe… Jamais ce genre de personne n’aurait passé les détecteurs à danger de Joëlann indemne… Cette pensée la fit sourire malgré elle. En effet, même si leur relation était restée au statu quo depuis le retour de sa chef à la C.A.T., Sarah devait avouer que la force de Joëlann, enfin la force de ses pouvoirs continuait de l’impressionner même après toutes ces années à la côtoyer. Elle lui avait quand même sauvé la vie en manquant tuer son agresseur…

Revenant sur Terre, l’adolescente décida de voir qui lui tenait compagnie en ce lieu. Beaucoup des Catiens se trouvaient à l’extérieur, enfin dans le faux extérieur de la base au lieu de rester planqué à l’intérieur… enfin sauf les Vampires qui dormaient, mais, eux, c’étaient toujours une autre histoire. Faisant quelques pas sur le côté pour sortir de sa rangée d’étagères, elle se dirigea un peu plus vers le fond, vers les livres d’horreur. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver la source du bruit. Préférant rester cachée, elle observa.

Bien que le type assis par terre était plutôt silencieux en feuilletant son livre, dans une bibliothèque tout son était amplifié et celle de la C.A.T. ne faisait pas exception à la règle ! Toutefois, il ne sembla pas remarquer sa présence. Son livre posé sur ces genoux, l’adolescent lisait tranquillement. Il fallut encore moins de temps à la Sorcière pour reconnaître celui qui lui tenait compagnie. C’était Thomas, un Sorcier, et un menteur de surcroît… qui allait le payer cher si Sarah-Ève ne se retenait pas. Elle sentait déjà en elle son pouvoir s’animer et s’efforça de garder un ton calme et posé lorsqu’elle s’adressa à lui par la pensée. Elle s’efforça également à ne pas laisser son pouvoir se manifester sans retenue. Ça l’aurait été stupide et immature, mais ça la tenaillait.


*Tu croyais pouvoir m’éviter combien de temps, grand Thomas ?*

Minuscule pause équivalant à une inspiration silencieuse avant de reprendre.Cela faisait déjà un mois qu’ils s’étaient rencontrés pour la première fois dans le salon et aire de jeu du deuxième sous-sol de la C.A.T.

*Tu es conscient, j’espère, que je pourrais t’électrocuter sur place pour m’avoir menti de manière si éhontée ? Et ce n’est pas Joëlann qui pourrait m’arrêter. Mais je suppose que tu t’en fous, de toute manière.*

Elle s’était grillée dès le moment où elle avait parlé de l’électrocuter, mais, ça, elle s’en foutait. Sarah voulait juste se venger de lui. C’est pourquoi elle déplaça de nouveau et cette fois-ci en se plaçant dans le champ de vision de son collège Sorcier et laissa les filaments d’électricité courir entre ses doigts ouverts tout en s’accroupissant pour être à la même hauteur que Thomas.

« Tu sais quoi, si je fais ça, je vais me rabaisser à ton niveau et ça ne me tente pas. Je préfère viser plus haut… » C’était totalement gratuit et méchant comme commentaire, mais l’adolescente était furax.

Gardant la même position, Sarah posa un genou au sol pour stabiliser sa position et regarda Thomas dans les yeux, bien décidée à ne pas céder devant lui. Et peut-être à lui faire un mauvais après-midi accessoirement…
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:38

[Message posté le Dim 15 Avr 2012, 08]
Les yeux de Thomas s’agrandir soudain et il tressaillit, lorsque Sarah-Ève lui transmis quelque mots dans sa tête. Il ferma son livre, en gardant le pousse dedans pour retenir sa page, puis regarda en vitesse tout autour de lui. Ou est ce qu’elle ce cachait ? Elle voulait l’électrocuter ?!? Ah ses mots le jeune homme fit apparaitre son bouclier autour de lui ! Pas question qu’elle lui donne des chocs ! Il était toujours assit sur le sol, dans sa petite bulle bleu pâle, lorsque la méchante sorcière sorti finalement de sa cachète.

Voilà… elle savait… mais il aurait été stupide de la part de Thomas de pensé qu’il aurait pu la maintenir dans l’ignorance toute sa vie ! Et pourtant… peut-être était-il stupide. Sarah s’approchait de lui, elle c’était à présent baisser à sa hauteur, et le regardait d’un air mécontent. Le garçon observait les courant d’électricité, en ce disant qu’elle ne devait pas aimer la natation, avec un pouvoir pareil. Elle n’avait pas du ce baigner avec des amis très souvent, oups ? Et voilà, tout le monde est grillé !

Enfin bref… il c’était calmer un peu, car il ce sentait quand même en sécurité dans sa jolie petite bulle d’énergie. Elle ne le ferait pas ? Il avait quand même un doute… et décida qu’il était plus prudent de garder son bouclier en fonction encore un peu. Et c’est d’un ton calme et décourager qu’il s’exclama.


« Tu connais… le sens de l’humour ? C’était juste une blague… inoffensive en plus ! Je t’ai pas fait passé pour une idiote devant qui que ce soit… Je n’ai même pas raconté le tour que je t’ai joué ! À personne !! Tu te fâche vraiment pour pas grand chose… Sarah-Ève. »

Il fit une petite pause avant de continuer à argumenter sa défense.

« J’ai à peine… mentis un petit peu, J’ai rendu la journée, un peu moins plate, en inventant un petit jeu ! Tu m’en veux pour quoi… pour le principe que j’ai mentis ? Juste le principe ? »

Il ce retenu de rajouter ; va méditer la dessus un peu, sa va te calmer… Parce que bon, inutile de rajouter de l’huile sur le feu ! Quoi qu’il l’avait peut-être fait un peu quand même, inconsciemment. Parce qu’il ne savait pas comment elle allait prendre ses paroles, c’était des bons arguments celons lui, mais possiblement pas dit avec assez de tact ? Ah… il aurait du naitre avec le pouvoir de rendre les gens Zen, sa… sa aurait été pratique ! Genre… il pourrait dire et faire ce qu’il veut, sa dérangerais personne, car il les rendrait calme juste après !
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:39

[Message posté le Lun 16 Avr 2012, 05]
[HS : Bon, voilà un texte court pour compenser le pavé précédant ! xD]

La réaction qu’eut Thomas en l’entendant dans sa tête et en la voyant apparaître soudainement réjouit Sarah-Ève au plus haut point. Un sourire de satisfaction se peignit sur ses lèvres et elle ne chercha pas le moins du monde à le cacher à son homologue Sorcier. L’adolescente considérait que Thomas venait de payer une partie de sa dette…

Tiens, il s’exprimait en plus. Non, il se justifiait plutôt. Intéressant… Sarah écouta sans rien dire l’ensemble des paroles prononcées par l’autre Sorcier avant de finir par prendre elle aussi la parole.


« Oh Thomas, grand Thomas… Abaisse ton bouclier, je ne te ferai rien voyons… » Le tout dit sur un ton qui n’était pas totalement rassurant compte tenu de la situation.

Et voyant qu’il continuait toujours de maintenir son bouclier entre eux, Leblanc ne pût s’empêcher d’ajouter, tout en prenant le même ton calme et découragé de Thomas tout à l’heure.


« Tu sais que tu as vraiment peur pour pas grand-chose… Thomas ? »

Et reprenant cette fois un ton neutre, elle lui demanda ce qu’il était en train de lire comme si rien ne s’était passé depuis ces dernières minutes à la bibliothèque.

Non, elle n’était pas folle ou instable, mais le reste de sa vengeance pouvait attendre et éventuellement disparaître sans autre accroc, mais ça, c’était à voir.
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:40

[Message posté le Sam 21 Avr 2012, 08]
Ben oui ! Elle ne lui ferait rien ! Comme s’il allait la croire… Les filles avec leurs sautes d’humeurs ont sais jamais a quoi s’attendre. Ce n’était quand même pas ses paroles qui l’avaient calmé ? Il lui aurait fait réaliser des choses ? La jeune sorcière ne semblait pas le moins du monde avoir réfléchir à ses arguments, au contraire, il avait l’impression que ses mots avait a peine rebondit sur elle, pour disparaitre a travers les ranger, comme s’il n‘avais rien dit…

Il était encore le « grand Thomas », ce qui lui plaisait bien, et le fit légèrement sourire. Peur ? Non mais… il ne fallait pas exagérer non plu… Il n’avait pas… Peur ! Il était tout simplement prudent… un peu sur la défensive. Mais il fallait le comprendre, elle sortait de nul part, pour le menacer en plus ! Et puis il détestait les chocs électriques, depuis que son cousin avait découvert l’existence des tapettes a mouche électrique, et qu’ils en avaient, tout deux, fait une bataille ! Il ce trouvait malheureusement que son cousin était en fait très douer pour les combats d’épée !

Ce qu’il était en train de lire… Quoi ? Elle changeait subtilement de sujet pour qu’il ce calme oublis qu’elle était la pour le torturer et abaisse son bouclier ? Il fronça un sourcil, d’un air septique et la regardant, comme si elle avait dit un truc vraiment étrange. Puis diminuant légèrement l’intensité de son bouclier, mais le maintenant encore un peu, il lui répondit en regardant la couverture du livre.


« C’est l’histoire d’un monstre, fait de morceau humain… Le savant fou qui l’a crée t’aurait adoré ! T’aurait pu réveiller le monstre à toi toute seule ! Il lui a envoyé une décharge pour le faire vivre. »

Mais non… il ne l’avait pas lu… mais tout le monde connaissait les grandes lignes de Frankenstein, non ? Grand classique de l’horreur. Il fit une brève pause, avant de rajouter sur un ton humoristique.

« C’est presque rassurant en fait ! Comme sa, si tu m’électrocute à mort, peut-être pourras tu me ré électrocuter pour me faire revivre après, si tu as des remord ! Parce que, bon… je ne doute pas que tu vas être rongé par le regrèt ! Tu imagines ? un monde sans moi ? Tu vas bien trop t’ennuyer… »
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:41

[Message posté le Dim 22 Avr 2012, 15]
C’était bizarre, Sarah-Ève avait la drôle d’impression que son compagnon du moment ne la croyait pas lorsqu’elle lui dit qu’elle ne lui ferait pas de mal. Pourtant, il n’avait rien à craindre, voyons ! Oui, elle était sarcastique dans ses pensées, mais il valait mieux que l’autre ne le sache pas.

Quoi qu’il en soit, à l’évocation du surnom que Sarah lui avait attribué lors de leur première rencontre (« grand Thomas »), Thomas sourit, mais il ne conserva pas ce sourire très longtemps… Il ne lui fallut pas longtemps à vrai dire avant de froncer les sourcils. Il accepta tout de même de réduire la force de son bouclier. Quoi, il y avait tant de mal que ça à demander ce que son confrère Sorcier lisait ? Bon, Sarah devait l’admettre, ses changements d’humeur, elle les devait à ses hormones d’adolescente en ébullition…

Tandis que Thomas lui parlait de son livre, elle prit note mentalement de commencer à faire attention à ses humeurs dorénavant. Une nouvelle étiquette était si vite attribuée à quelqu’un… L’adolescente n’avait vraiment pas envie de passer de « la protégée de Joëlann » à « la folle aux hormones incontrôlables » ou un truc du genre…

En entendant comment le savant avait animé la créature, Sarah-Ève sentit une idée poindre dans son cerveau. Il lui fallut à peine quelques millisecondes en fait pour faire le lien et réaliser que Thomas était en train de lire Frankenstein. Le pire, c’est qu’elle ne put s’empêcher de rire à l’idée qu’elle aurait pu réveiller le monstre juste en utilisant ses pouvoirs… Son rire était franc et chaleureux. Il n’avait plus de trace de colère en elle. C’était étrange de voir comment un commentaire anodin pouvait désamorcer une situation comme la leur…

Laissant un sourire plus normal (cette fois) s’étaler sur ses lèvres, elle décida de changer de position et elle prit place, en s’assoyant, à côté de l’autre adolescent. Elle laissa aller sa tête et son dos vers l’arrière pour qu’ils s’accotent doucement contre les étagères de la bibliothèque où ils se trouvaient tout les deux.

Thomas ajouta quelque chose sur un ton humoristique.

« C’est presque rassurant en fait ! Comme sa, si tu m’électrocutes à mort, peut-être pourras-tu me ré électrocuter pour me faire revivre après, si tu as des remords ! Parce que, bon… je ne doute pas que tu vas être rongé par le regret ! Tu imagines ? Un monde sans moi ? Tu vas bien trop t’ennuyer… »

Regardant droit devant elle, Sarah déclara, cette fois-ci complètement à la blague :


« C’est quand tu veux… grand Thomas ! »

Non, elle n’était pas sérieuse pour deux cents et cela se sentait très bien dans sa voix. Question de faire meilleure figure, l’adolescente tenta de choisir des mots rassurants pour s’excuser. Elle espérait que Thomas abaisse totalement son bouclier.

« Si cela peut te rassurer, je ne suis plus en colère contre toi. Et je… m’excuse également pour mon… sale caractère, on va dire ça comme ça…

On fait la paix ? »


En lui tendant la main, Sarah ajouta en riant « Pas de chocs promis ! »
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:42

[Message posté le Sam 28 Avr 2012, 09]
Sarah-Ève semblait tranquillement de meilleurs humeur, et Thomas fut rassuré lorsqu’elle ce mis à rire de sa plaisanterie. Parce que ce n’était pas un rire de folie du genre « tu vas le regretter sale menteur ! » mais plutôt amicale comme « Qu’est ce que t’es drôle finalement ! ».  Et elle s’asseyait à coté de lui en plus ? Donc elle comptait rester à jaser un petit moment, sa ne faisait aucun doute. Il n’allait pas maintenir son bouclier éternellement ! Mais c’était peut-être pour sa justement…. Elle attendrait l’instant ou il l’abaisserait !

Il commença a ce trouver un peu parano… après tout il n’était pas dans sa bande dessiner, ou chaque fois qu’un méchant deviens gentil c’est pour mieux atteindre sa cible. C’est quand il voulait ?? Il écarquilla un bref instant les yeux, avant de réaliser que c’était juste une Joke. Puis son regard étonner ce fit remplacer rapidement par une allure sympatique et un peu amuser.

Elle s’excusait ? Admettait également avoir un sale caractère ?? Que d’humilité tout à coup… Lorsque sa consœur sorcière lui tendit la main, il rit légèrement à la phrase qui suivie, parce que, effectivement, c’était à ça qu’il avait pensé. Il revoyait dans sa tête un clown avec un truc dans la main pour donner des chocs, en ce disant que c’était plus pratique pour elle de faire ce style de tour, puisqu’elle n’avait pas besoin de gadget.

Il la regarda dans les yeux quelque seconde, hésitant, avant d’abaisser complètement son bouclier et de lui serré la main.


« Ça va… et j’suis désolé pour la température. »

Dit il simplement, sans spécifié qu’il parlait de la température corporelle de la jeune femme, et non celle de la pièce. Et en prenant la mains que Sarah lui tendait.

« Je ne voulais pas jeter un "froid" entre nous ! »


Il ignorait ce qu’elle savait exactement, si elle était au courant de tout, avait fait des déductions, ou ne connaissait que les grandes lignes de son pouvoir. Et il préférait ne pas trop insister, au cas où elle n’est pas fait le lien avec le fait qu’elle ne ce sentais pas très bien après qu’il lui est pris les mains, dans le salon. Comme si ce n’était que la température extérieur qui avait trop descendu, ou que c’était un simple hasard si elle avait mal feeler a ce moment là.

Il ne voulait pas insister sur le sujet, mais en même temps il était curieux de savoir qui lui avait dit.


« Alors… qui est ce qui ma dénoncé ? »
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:43

[Message posté le Dim 29 Avr 2012, 14]
« C’est quand tu veux… grand Thomas ! »

Thomas écarquilla les yeux un instant, le temps de comprendre que Sarah-Ève blaguait. Cela amusa beaucoup Sarah, mais elle garda cette pensée pour elle cette fois. Ce n’était pas le temps de foutre en l’air un semblant d’amitié. Non ce n’était pas encore le terme approprié. Disons plutôt un semblant de bonne entente. Oui, cela convenait nettement mieux à leur situation. Peut-être que, plus tard, ils pourraient parler d’amitié.

Finissant par faire disparaître le bouclier entre les deux adolescents, le Sorcier serra également la main de l’adolescente non sans rire au commentaire pertinent de la Sorcière qui promettait de ne pas lui envoyer de décharge électrique. Tiens, il s’excusait lui aussi ? Bon, tant mieux ! Ils étaient maintenant à égalité.

« Je ne voulais pas jeter un "froid" entre nous ! »

À ces paroles, un rire retentit avec force de la Sorcière d’électricité. Heureusement qu’ils étaient seuls dans la pièce… Tout en hochant de la tête, Sarah-Ève ajouta en riant :


« Je suis bien d’accord avec toi ! »

Alors que les rires se calmaient, Thomas prit de nouveau la parole pour lui poser une question.

« Alors… qui est-ce qui m’a dénoncé ? »

Le regardant, ou plutôt le jaugeant du regard un court moment comme pour vérifier s’il méritait cette réponse, l’adolescente retourna son regard sur l’étagère devant elle et les livres qu’elle contenait. Puis, elle parla.


« Illiana, l’adjointe de Joëlann. »

Pause.

« Je t’avais bien dit que j’avais des relations moi aussi… »

Nouvelle pause.

« Illiana a été ma professeure particulière pendant un moment. Elle m’aidait à la maîtrise de mon bouclier. En 2008, je n’aurais pas fait long feu dehors avec un bouclier comme le mien… M’enfin, grâce à elle, j’ai maintenant un niveau suffisamment acceptable pour me protéger un minimum. »

Soupire.

« Illiana est gentille. Elle m’a bien aidée, surtout si l’on tient compte des évènements particulièrement tragiques de 2008… Mais ça n’a pas d’importance… j’ai pas envie de t’ennuyer avec ça. »

Fermant les yeux, Sarah-Ève laissa encore une fois sa tête s’accoter sur la bibliothèque derrière elle; ça devenait une habitude ! Se remémorer les souvenirs pénibles de la disparition de Geneviève (qu’on avait fort heureusement retrouvée un peu plus de six mois plus tard) et particulièrement de la mort de Tallulah la rendait malheureuse.

Comme elle ne voulait pas sentir ses larmes salées se frayer un chemin sur sa joue, la Sorcière d’électricité se força à regarder Thomas dans les yeux en souriant, mais le cœur n’y était plus. Elle n’aurait pu tromper personne à ce moment.
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:44

[Message posté le Sam 5 Mai 2012, 07]
Illiana… c’était elle qu’il avait vu dans la salle de réveille a son arrivé ? Ah… oui… c’était la fille qui secondait Joelann ! « …Événement tragique de 2008… pas t’ennuyer avec ça… » Quoi ?!?  Non mais ca ce fait pas ! Commencer une histoire sans la finir… 2008… 2008… C’était la grande bataille qui avait fait plusieurs mort ça ? Il n’avait pratiquement jamais vu la chef des Elfes, supposément qu’elle serait encore traumatiser… Mais comme il n’était pas à la CAT avant sa, il pouvait difficilement comparer.

« Tu parle de la grande bataille de 2008 ? Tu y étais ??? Non… tu devais avoir à peine 11 ans à l’époque… »

Insister pour qu’elle en parle, ou changer de sujet… ce n’était pas facile… mais il suffisait de la regarder dans les yeux pour comprendre qu’il ferait mieux de trouver autre chose à dire… D’accore… parlons magie… il pouvait continuer la conversation sur les pouvoir magique avec, un petit extrait de vie !

« J’ai été élevé avec la magie… mes parents me donnait des cours à la maison, d’ailleurs ma mère me parlais la moitié du temps dans ma tête pour m’insister a faire pareil, à peine je parlais a voix haute que je devais apprendre à communiquer part la pensé ! et mon père s’amusais a jouer avec le thermostat pour me forcer a pratiquer mon pouvoir spécial. Qu’est ce que sa m’énervait des fois…Quand tu te réveille le matin, en pleine hivers et qu’il fait 5*C, c’est un peu frustrant ! C’est aussi lui qui m’a aidé avec mon bouclier… »

Il fit une pause, regardant le tapis un peu perdu dans ses souvenirs, ses parents était exigeant en ce qui consistait l'éducation de la magie de leurs fils... et en pensant a sa, Thomas ce dit qu'il avait peut-être prévue ce qui allait arrivé il y a un an, et qu'il voulait être sur qu'il sache ce débrouiller le plus vite possible pour s'en sortir...

« J’ai été surpris en arrivant ici, j’pensais que tout les sorcier était élevé comme ça, dans la magie, mais... au moins la moitié, vienne de gens ordinaire… Toi ? C’est un don qu’on t’a transmis, ou si c’est juste… la chance ? »

( Ouais, je sais elle devais avoir 12 ou 13 ans, c’est pas une erreur de calcule :siffle2: )
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:45

[Message posté le Sam 5 Mai 2012, 15]
À peine avait-elle mentionné les évènements de 2008 que Thomas la bombarda de questions ! Wow ! Si elle avait su qu’il serait à ce point intéressé par ça… Malgré la douleur que cela représentait pour elle, Sarah-Ève jugea bon de rectifier et spécifier deux ou trois points.

« J’avais 13 ans en fait et non je n’y étais pas… Enfin, pas sur le terrain. Toutefois, d’après ce que j’ai vu et entendu lors des funérailles, cette mission était en fait une embuscade destinée à ce nos chefs soient capturés. Cela a été le cas avec Genevieve, le chef des Elfes. Depuis son retour à la base, je ne la vois plus aussi souvent qu’avant. Je crois qu’on l’a torturée pendant sa captivité… Et, en plus des trentaines de Catiens mort dans la bataille, on a perdu Tallulah, la chef des Fées.

Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler d’elle ? Mais c’était une excellente chef. Comme beaucoup d’autres, j’ai perdu une vraie amie. Elle était là lors de mon sauvetage avec Joëlann en 2005… Elles ont été les premières à m’encourager et à me supporter. »


Comme elle avait plus ou moins envie de continuer sur ce sujet, ce que sembla comprendre Thomas, ce dernier lui fit part d’une tranche de vie. Ses parents étaient des Sorciers ?

« J’ai été élevé avec la magie… mes parents me donnaient des cours à la maison, d’ailleurs ma mère me parlait la moitié du temps dans ma tête pour m’insister à faire pareil, à peine je parlais à voix haute que je devais apprendre à communiquer par la pensée ! Et mon père s’amusait à jouer avec le thermostat pour me forcer à pratiquer mon pouvoir spécial. Qu'est-ce que ça m’énervait des fois…Quand tu te réveilles le matin, en pleins hivers et qu’il fait 5*C, c’est un peu frustrant ! C’est aussi lui qui m’a aidé avec mon bouclier… »

« J’ai été surpris en arrivant ici, j’pensais que tous les Sorciers étaient élevés comme ça, dans la magie, mais... au moins la moitié, vienne de gens ordinaires… Toi ? C’est un don qu’on t’a transmis, ou si c’est juste… la chance ? »


« Tes parents sont des Sorciers ? Ils ont quoi comme pouvoirs particuliers ? » Questionna la Sorcière d’électricité, curieuse. Après que Thomas lui ait répondu, elle poursuivit.

« Je te trouve chanceux. Tu as pu apprivoiser tes pouvoirs avant d’être ici. Pas que je déteste cette situation, mais bon. Je t’envie un peu disons.

Moi ? Pour être franche, je l’ignore. Je ne connais pas mon père et ma mère ne semblait pas savoir non plus qui il était quand elle a accouché de moi. Du moins, c’est ce que l’on m’a toujours dit à l’orphelinat… Eh oui ! Je viens d’un orphelinat ! Surprise ! »
Fit Sarah désabusée.

« Quant à ma mère, elle est morte peu après ma naissance. Tout ce que je sais c’est que je porte le nom de famille de ma mère et… qu’elle était une prostituée. »

Lorsqu’elle était encore à l’orphelinat, elle avait surpris une conversation entre des adultes. C’est comme ça qu’elle avait su que sa mère n’était pas ce que l’on pouvait appeler une femme respectable… Toutefois, cela ne l’avait pas vraiment fâchée ou déçue. Elle ne l’avait pas connu, alors pourquoi porter un jugement sur une personne qui avait choisi de garder son enfant, alors qu’elle aurait très bien pu se faire avorter ? Peut-être que sa mère la voulait auprès d’elle après tout ? Voilà, le raisonnement auquel était parvenu Sarah-Ève au fil des années. Et, elle préférait de loin s’en tenir à cette idée compte tenu de l’ensemble des éléments inconnus en lien avec sa conception et sa naissance…

« Tu vois, tu es chanceux. » Termina l’adolescente d’une voix égale.
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:45

[Message posté le Dim 6 Mai 2012, 09]
13 ans… ah oui ? Alors elle avait le même âge que lui en fait ? Tallula… effectivement il en avait vaguement entendu parler. Mais bon, sa faisait loin tout sa et c’était plutôt rare que les gens ce remémore ce type de souvenir. Quoi qu’il en soit, sans pour autant être sans cœur, il ne ce sentais pas franchement affecter par ces événements là, il n’y était pas, et ne connaissait pas les morts.

Sa devait être la première fois depuis un an qu’on le questionnait sur ses parents. « Sont » sa lui fit bizarre d’entendre ce verbe au présent, pour ce qui était de ses parents, mais il ne s’attarda pas à la corriger, et ce contenta de répondre brièvement à la question.


« Contrôle du feu, pour ma mère, la glace pour mon père… »

Elle venait d’un orphelinat ? Ce n’est pas si pire… elle n’avait plu de mère, mais encore sont père, même s’il risquait d’être aussi introuvable qu’identifiable… Et elle n’avait peut-être pas été élevé avec des parents, mais c’était comme si elle avait plein de frère et sœur… non ? Sa mère vendait ses charmes, sa aurait pu être pire ? Même si il ne voyait pas comment, mais surement qu'en y réfléchissant assez longtemps...

« Tu sais… il parait qu’il n’y a pas de sous métier ! »

Rajouta il, sur un ton d’humour, même si la conversation était d’avantage a la déprime qu’au rire. Ouais… qu’est ce qu’il était chanceux… si on ce tournais vers le passé… parce que au point ou il en était maintenant, il n’y avait plus vraiment de différence !

« Ouais… la chance… »

Fit-il sur un ton sarcastique, avant de rajouter d’un air plus neutre.

« On est dans le même bateau en fait ! Le passé… c’est déjà fini… Maintenant on est tous des orphelins ! Et avec mon nouveau coloc, j’ai l’impression d’avoir un grand frère avec qui je devrais partager ma chambre ! C’est sympa, même s’il laisse du poils trainer un peu partout…»

Il ce retenu de dire qu’il avait gagné un frère... et un animal de compagnie ! Ce disant qu’il valait mieux garder ce genre de vanne pour le principale concerné. Il s’entendait relativement bien avec son camarade de chambre, il ce sentait moins, seul, parce que s’il avait eu sa chambre a lui, il ce serait ennuyer deux fois plus ! Thomas n’était pas, dépendant social… mais il détestait être seul, une fois de temps en temps, ok, mais pas plus de 2 ou 3 heures par jours.
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:46

[Message posté le Sam 12 Mai 2012, 20]
Son père contrôlait la glace et sa mère le feu. Ils étaient donc des Sorciers élémentaux comme Joëlann. Et comme elle aussi en vérité ! Intéressant.

« On est dans le même bateau en fait ! Le passé… c’est déjà fini… Maintenant, on est tous des orphelins ![…] »


« Tu crois ? » Demanda-t-elle dubitative, passant par-dessus le reste de la phrase qui concernait le colocataire de Thomas et sa perte de poils particulièrement.

Soudainement, une idée germa dans la tête de l’adolescente. La C.A.T. ne recueillait-elle pas que ceux qui étaient en danger généralement ? Alors, s’il venait d’une famille de Sorciers, pourquoi l’avoir recueilli alors que ces parents n’avaient jamais mis les pieds à la base ? À moins qu’un danger n’ait plané au-dessus de leurs têtes, Thomas ne devrait pas être ici. Et où étaient ses parents ? Leur étaient-ils arrivés quelque chose de grave ?


« Au fait, pourquoi t’es ici à la base ? »

Afin de ne pas avoir l’air de vouloir savoir un truc sans donner en échange, Sarah-Ève partagea une tranche de sa vie avec son collègue Sorcier.

« Moi, j’ai été recueillie par accident si on peut dire… je n’étais pas prévue dans le planning de la mission. Joëlann et Tallulah devaient rencontrer un informateur et à la place elles m’ont sauvé la vie…

Je ne détestais pas tant l’endroit, l’orphelinat, mais les autres ne m’aimaient pas. Je suppose que je devais leur faire peur avec mes pouvoirs. Les autres enfants m’évitaient ou me dénonçaient chaque fois que j’utilisais mes pouvoirs, bien souvent involontairement. Quelle bande de trouillards… Quant aux adultes, ils ne comprenaient rien et je crois qu’au final ils devaient avoir autant peur que les enfants; ils n’avaient aucune idée de ce que j’étais ni de quoi je serais capable après toutes ses années. Ça me fait presque rire. Si seulement ils pouvaient me voir… voir que je suis plus forte qu’eux réunis et surtout beaucoup plus dangereuse…

Si seulement il pouvait me voir ce connard. »
Elle laissa échapper la dernière phrase à voix basse; son regard dans le vague. Elle parlait de son violeur, enfin du surveillant qui avait tenté de la violer lorsqu’elle était âgée de 9 ans et demi.

« S’il croise ma route avant celle de Joëlann, c’est moi qui vais lui offrir le châtiment qu’il mérite… une électrocution maison. À mes frais. »

Si Thomas lui demandait des détails, Sarah lui en donnerait. Elle n’avait pas honte, plus maintenant, de son quasi-viol. Elle savait parfaitement que ce n’était pas de sa faute et, le plus ironique, c’était que cet évènement lui permettait maintenant de devenir une puissante Sorcière. Et de botter le derrière des méchants un de ces jours…
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:47

[Message posté le Dim 10 Juin 2012, 09]
Pourquoi il était ici… Parce que… on voulait le tuer ? Parce que... il était seul au monde ? Parce que… il était sorcier ? Alors qu’il réfléchissait à la réponse qu’il pourrait bien donner à sa collègue, elle fut plus rapide et commença à raconter sa propre histoire, que Thomas écouta attentivement…

Apparemment, elle avait beaucoup de rancœur face au passé, chose que Thomas ne pouvait pas vraiment comprendre, lui qui n’avait jamais vraiment eu de problème dans ses relations sociales en générale. Il ce demanda si son petit voisin binoclare avait lui aussi autant de colère envers lui, pour lui avoir mené la vie dure… peu importe… c’était un idiot de toute façon ! Il était nul… peureux… pas de pouvoir magique, pas drôle, petit et chétif vraiment pas sportif, pas si brillant que sa… une erreur de la nature quoi ! Dans n’importe quelle autre rège animal il n’aurait pas survécue plus d’une semaine.

Sarah ce n’était pas pareil… Déjà, elle était spécial, puisqu’elle avait des pouvoir magique, ensuite, elle n’était pas trouillarde, vu la force de caractère qu’elle avait… et finalement, c’était une belle jeune fille, Normalement constitué… Il ne comprenait pas pourquoi les gens s’en prenait à elle, pour lui ce n’était pas logique… On s’en prend pas au gens fort, on essaye de s’en faire des amis, c’est bien plus pratique et intelligent, non ?

« Ce connard… » Parce qu’il y avait un gars en plus dans l’histoire ?


« C’est qui, ce… "Connard" ? Un autre de tes camarades d’orphelinat qui te faisait la vie dure ? Qu’elle genre de type s’en prend à une fille… »

Dit-il d’un air perplexe, cherchant des réponses à ses interrogations. Il avait écœuré et bordasser bien des gens dans sa vie, mais des filles… jamais ! Ses parents lui aurait fait l’une de ses crise s’il avait osé ! Une fille… on protège ça ! Pas le contraire… Il n’arrivait pas à décrocher de ce détail, qui dans son esprit ne trouvais pas le moindre sens, ni logique.
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:48

[Message posté le Dim 10 Juin 2012, 14]
[HS : Finalement, ça aurait été le rp qui m'a le plus inspirée en fds...]

« C’est qui, ce… "Connard" ? Un autre de tes camarades d’orphelinat qui te faisait la vie dure ? Quelle genre de type s’en prend à une fille… »

*Le genre de type qui prend son pied à bousiller la vie des autres, à les détruire…* Songea-t-elle désabusée. Elle ne transmit toutefois pas cette pensée à Thomas; elle préférait la garder pour elle.

« Ce n’était pas un autre orphelin, c’était l’un des surveillants de l’orphelinat… Un adulte en somme.

Lorsque Joëlann et Tallulah m’ont sauvée « par accident », cet homme était à deux doigts de me violer. Ouais. Il m’avait fait croire que la directrice de l’orphelinat voulait me voir. À la place, il m’a piégée dans une salle vide, déshabillée quasi totalement et a tenté de me violer… À 9 ans et des poussières, vivre ce genre de chose, ça marque à tout jamais.

Et comme je ne maîtrisais aucunement mes pouvoirs, même pas mon bouclier, je n’ai pas été en mesure de le repousser. De toute manière, j’étais une gamine à l’époque… Alors, tu comprends, je crois, pourquoi je déteste que l’on me mente et surtout pourquoi j’ai parfois l’air d’avoir un caractère instable. Ce n’est pas que je suis réellement instable (enfin, je l’espère !),
Dit-elle en riant avant de poursuivre sur le même ton sérieux qu’auparavant. mais j’ai du mal avec les autres compte tenu de ce qui m’est arrivé…

Et, tu comprends aussi pourquoi j’ai tellement envie de foutre une raclée à ce pervers. »


Sarah-Ève fit une brève pause afin de reprendre son souffle ou plutôt de respirer un bon coup. Car, peu lui importait des conséquences d’une vengeance comme la sienne. Si ce n’était pas elle qui le punissait alors elle espérait de tout son cœur que quelqu’un d’autre s’en chargerait à sa place.

« Voilà ! Tu connais maintenant les grandes lignes de ma vie. »

Lança la Sorcière d’électricité à son collègue. Pendant toutes ses explications, Sarah avait regardé droit devant elle, ne croisant jamais le regard de Thomas. C’était plus facile de parler ainsi de ce moment de sa vie…
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:49

[Message posté le Lun 11 Juin 2012, 17]
Alors la… s’il s’attendait à une telle révélation ! Thomas était légèrement mal à l’aise au début, comme s’il en savait un peu trop. Après tout, ce n’est pas le genre de chose qu’on entendait souvent, et c’était plutôt personnel comme renseignement. Mais il eu un léger sourire et le malaise ce dissipa lorsqu’elle parla de son caractère instable. Effectivement… sa pouvait peut-être l’expliquer… Lorsqu’elle eu terminé son monologue, il lui répondit d’un air songeur, en imaginant ce que ce type était devenue.

« Ah… le mystère de la pédophilie… t’as bien raison de vouloir le démolir ! Qui sais de combien d’enfant il a abusé avant toi, et tout ceux qu’il viole encore… faut pas le laisser s’en tiré comme sa ! »

Et plus il parlait plus il sentait une sorte de rage en lui, de ne pouvoir rien faire, être enfermé ici alors qu’il pourrait lui aussi ce débarrasser du méchant de l’histoire. Il lui dit sur un ton plutôt sérieux, la regardant du genre à n’attendre qu’on mot pour élaboré un plan et sortir de la base…

« On à des pouvoir magique… on devrais pouvoir aller faire comme les super héro… rétablir la justice ! Tu l’assois sur une chaise…. Et tu mets le courant !!!  »

Il avait dit la fin de sa phrase avec une pointe de sadisme dans la voix. Thomas était loin d’être un enfant de cœur… oh oui… bien loin ! Mais il y avait des limites que même lui ne franchirais jamais. On ne fait pas de mal aux filles et aux jeunes enfants, 9 ans… c’est bien trop jeune… voler ainsi l’innocence d’une gamine… et il était où cet homme ? Il rajouta curieux, légèrement révolter que les chefs n’est pas fait la peau à cet adulte.

« Joelann et Tallulah… elle l’on laisser partir ??? Comme sa ? Comme si de rien n’était ? Dit moi au moins qu’il croupi d’en une prison ! »
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:50

[Message posté le Mer 13 Juin 2012, 05]
Malgré le malaise engendré par les explications de Sarah-Ève, Thomas sembla tout à fait d’accord avec elle. Il abonda même dans son sens lorsqu’il parla de leurs pouvoirs magiques et de rétablir la justice.

« J’ai pas besoin de chaise pour l’électrocuter… » Lança la Sorcière d’électricité sur le même ton sérieux et sadique que son collègue.

Cependant, malgré la colère qui l’habitait, il y avait tout un pas entre parler de faire la peau à quelqu’un et le faire vraiment. Et l’adolescente ignorait franchement si elle serait vraiment capable de le faire. D’un autre côté, peut-être que si elle se retrouvait en face de cet homme, elle perdrait les pédales et ferait comme Joëlann, sauf que ça serait électrique au lieu de très venteux…

Thomas mit court à ses réflexions en lui posant une question.

« Joëlann et Tallulah… elles l’ont laissé partir ??? Comme ça ? Comme si de rien n’était ? Dis-moi au moins qu’il croupit dans une prison ! »


« La majorité des souvenirs que j’ai de cet évènement sont en fait le rapport des faits par Talullah… Joëlann ne m’a pas vraiment reparlé de ce jour par la suite. Et, j’ai perdu connaissance au moment où elles défonçaient la porte et que Joëlann m’enveloppait de son bouclier pour me protéger. Après, je me souviens de m’être réveillée dans la Salle de réveil et que Tall’ et Joëlann étaient à mon chevet.

Toutefois, d’après le récit de Tallulah, je sais que Joëlann s’est pas mal acharné dessus. Je crois même qu’elle a failli le tuer… Tallulah a dû la ramener à la raison. Il paraît que Joëlann était hors d’elle ou plutôt hors de contrôle et que, avant de sortir de la salle, elle a menacé le surveillant de le tuer s’il croisait à nouveau sa route. Si mes souvenirs sont bons, notre chef s’est fait sermonner plutôt fort par le grand chef de la base parce qu’elle avait eu un comportement qui n’était pas digne d’un chef de la C.A.T…

M’enfin, malgré le fait qu’on (Joëlann et moi) s’entend moins bien qu’avant, je ne peux pas lui reprocher qu’elle m’ait sauvé la vie et surtout donné une vie meilleure en me conduisant ici. »


Soupirant, Sarah-Ève se sentit fatiguée tout à coup. Raconter ce genre de souvenirs intimes était vraiment épuisant, car on partageait non seulement un souvenir, mais aussi une expérience douloureuse et désagréable. Ce jour-là, elle avait été terrifiée par le destin qui l’attendait si Joëlann et Tallulah n’étaient pas intervenues… Et aujourd’hui, elle avait la chance de faire la même chose pour d’autres, de sauver des vies. Enfin, si elle réussissait les examens de sortie pour les missions…
Thomas Laterreur
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:50

[Message posté le Ven 24 Aoû 2012, 08]
Pas besoin de chaise… Non mais… c’est quand même plus drôle avec une chaise… Quand a être violent, si on peut être artistique ou drôle à la fois ! Enfin bref… elle ne semblait pas vouloir le tuer de façon théâtrale, juste vouloir le tuer… Elle ne devait pas vraiment avoir envie de plaisanter avec son passé, mais comment lui, pourrait il comprendre cela ? Il avait bien perdu ses parents, et en voulait au tueur, mais… ce n’était pas tant personnelle, puisqu’il savait que les tueurs en voulait à tout leur race, et qu’il ne les avait pas ciblé spécialement. Du coup… il en voulait a toute l’organisation, pas à une seul personne, surtout qu’il ne l’avait même pas vu. C’était plus léger comme colère, probablement.

Donc, au moins Joelann était d’accord avec l’idée de le tuer ! Elle ne s’entendait pas avec leur chef de race ? Oui enfin… même si elle l’avait sauvé, elle n’en restait pas moins sévère ! Lui qui avait été en retenue avec elle, avait eu un aperçut de ce qu’elle avait l’air en colère, et n’avait pas de misère a l’imaginer avec le type qui s’en était pris à Sarah-Ève.
Une vie meilleure ? Oui enfin, ce n’était pas difficile part rapport à ce qu’elle avait comme vie avant ! Pensé qu’il garda pour lui…Quand à Thomas, il avait une vie bien plus cool; avant ! Mais peut-être qu’il serait mort à l’heure qu’il est, s’il était toujours dehors… Le garçon baissa les yeux vers son livre, songeur.


« Il y a des jours ou je me demande ce qui est le mieux… vivre captif ou mourir libre… Mais bon, mourir à un petit côté définitif, qui m'embête un peu ! Sauf que, je compte bien ne pas finir mes jours ici ! Quand je serai assez puissant j’imagine qu’ils vont me laisser un peu plus de choix… »


Il fit une pause avant de poursuivre avec une réflexion peu être irréaliste vu la limite de pouvoirs réel des sorciers.

« Tu crois qu’il existe des ville de sorcier quelque part ? Un peu comme dans Harry Potter… Qu’ils réussiraient à vivre en paix, caché au monde des humains normaux ? »

Il s’éloignait tranquillement du sujet, ou plutôt… amenais la conversation vers une direction différente. Les conversations dramatique ce n’était trop son style, et en fait c’était plutôt rare les gens qui aimais ça, donc elle n’allait probablement pas avoir d’objection face à l’orientation de leur discutions.
Thomas ne regardait plus son vieux bouquin, son regard était plutôt orienter vers le haut des étagères, tel quelqu’un qui ce perd dans ses rêve en regardant le ciel. Mais il ce retourna d’un coup vers Sarah-Ève, son expression un instant rêveur, était devenue, d’un tout coup; septique, comme s’il venait de dire une bêtise.


« Désolé, je délire complètement ! Je lis probablement trop de science fiction… »

À peine eu t’il dit cette phrases qu’il déposa son livre à terre coté de lui, du côté opposé à celui de sa collègue sorcière, et appuya ses mains sur le sol, pour ce relever. Signalant peut-être du fait même, que la conversation tirait à sa fin ?
Sarah-Ève Leblanc
Invité



MessageSujet: Re: Section horreur   Lun 16 Juin - 12:51

[Message posté le Ven 31 Aoû 2012, 05]
Lorsqu’elle eut terminé son récit, Thomas ne parla pas tout de suite. Il prit quelques secondes pour regarder son livre avant de laisser aller la pensée qu’il avait en tête, à savoir qu’est-ce qui était le mieux entre vivre captif ou mourir libre… Pour Sarah-Ève, la première option était définitivement son meilleur choix. Toutefois, bien qu’elle ignorait les détails de la vie passée de Thomas, elle ne pouvait s’empêcher de penser que, peut-être, lui avait eu une bonne et belle vie avant d’arriver ici. La Sorcière d’électricité n’était pas jalouse pour autant. Ce qu’elle avait vécu avait fait d’elle ce qu’elle était aujourd’hui. Voilà tout.

Quand son collègue Sorcier lui demanda s’il existait des villages sorciers comme dans Harry Potter ailleurs dans le monde, l’adolescente lui répondit :
« Sûrement pas… » Et Thomas s’excusa en disant qu’il lisait sans doute trop de Sci-fi. Souriant, Sarah se dit qu’il n’y avait pas de mal à imaginer des choses comme celles-là.

Thomas semblait vouloir partir. Après tout, cela faisait un bon moment déjà qu’ils discutaient, assis par terre, à la bibliothèque… Au moment où l’adolescent se leva, Sarah-Ève entendit la voix de Joëlann dans sa tête… Elle voulait la voir ? Acquiesçant mentalement, elle se leva à son tour.


« Je dois y aller moi aussi. Notre chef m’appelle… À une prochaine fois ! »

Et la Sorcière prit la direction du bureau de la chef des Sorciers, Joëlann Tsuki.
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Section horreur   

 

Section horreur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Section PA ?!
» Section dessin
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» Section débutant
» L'horreur de la guerre dans la perfidie d'une attaque surprise.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.A.T. - Créatures Anonymes de la Terre :: Aire Commune (1er Sous-Sol) :: Bibliothèque-